17 février 2009

Ironie soit qui mal y pense n°4

Nous ne sommes pas encore au printemps, mais je suis déjà au bout du rouleau

7 commentaires:

  1. Chaussong for the deaf17 février 2009 à 12:17

    Rassures-toi t'es pas le seul, c'est déjà ça ^^

    Saint-valentin, putes à yeux verts (en chair et en os), boulot de merde, non-avenir, 2009 qui pue du cul, sarkozy, big brother, sarkozy, contemporains stupides et fin du monde...

    Mais en papouasie les papous avec et sans poux papouisent toujours gaiement, pensons-y !

    RépondreSupprimer
  2. En voilà une bonne idée pour se remonter le moral, jouer au ball-trap avec des Papous...
    Un bon petit sport qui mérite d'être remis à la mode...

    RépondreSupprimer
  3. Chaussong for the dead17 février 2009 à 13:01

    Malheureux !
    Les Papous sont de grands... heu... de petits enfants innocents !
    Honte à vous !

    RépondreSupprimer
  4. Justement, c'est bien meilleur comme gibier et le fait d'être innocent n'est nullement valable comme critère de défense...

    RépondreSupprimer
  5. Chausson pour tout le monde18 février 2009 à 18:28

    Monstre !

    Le Tribunal de Grande Instance du Bon Goût vous condamne à une fellation de Christine Angot avec les dents.

    RépondreSupprimer
  6. "Le Tribunal de Grande Instance du Bon Goût vous condamne à une fellation de Christine Angot avec les dents."

    Arfff, et après c'est moi le monstre vu que je souhaitre jouer tranquillement au ball-trap avec des denrées périssables....
    Vous êtes un sacré pervers, Angot, je refuse d'y toucher, vous avez vu les bonobos qui lui sont passés dessus???

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?