27 février 2009

Hommage à Michel Clouscard (1928-2009)



Michel Clouscard est mort, il y a déjà une semaine... et on ne l'apprend que maintenant.

Vous ne le verrez pas dans les pages nécro de Télérama... mais l'oeuvre de cet inlassable critique du libéralisme libertaire demeurera grâce au formidable travail des éditions Delga et de l'association qui porte son nom .

13 commentaires:

  1. Paix à son âme.

    Vous êtes les premiers à en parler officiellement. Je doute que Télérama s'y mette — mais l'Huma devrait quand même lui consacrer un article, un jour prochain.

    RépondreSupprimer
  2. D'ailleurs, je me dois de nuancer un peu le propos de René. On a signalé la mort de Clouscard dans des journaux nationaux (j'oublie pour l'instant lequel mais je me souviens avoir lu une brève nécrologie). Evidemment, pas grand chose sur sa pensée mais bon, heureusement, il n'y a rien de pire que de voir une pensée récupérée par des dégoûtants.

    RépondreSupprimer
  3. Ni pub, ni insultes, sous ce billet, merci.
    RIP Clouscard

    RépondreSupprimer
  4. C'est cool, ça devient difficile de communiquer avec vous. C'était pas de la "pub" juste une sorte de retour: je découvre des auteurs intéressants avec le Cgb, j'en signalai un autre qui mérite le détour, c'est tout. :/

    Sinon faut poster un "commentaire-type" à remplir, ça ira plus vite...

    RépondreSupprimer
  5. Dsl, un peu de nervosité, je vient d'effacer 50 spam de Monster

    RépondreSupprimer
  6. J'apprends la mort de Clouscard avec le CGB! Bon, je passe pas ma vie à écouter l'info à la radio, mais il me semble que la France médiatique est bien discrète sur ce coup. On nous emmerde avec des commémorations sartriennes et autres, mais là, silence. Hé merde !

    RépondreSupprimer
  7. On devrait pas tarder à voir sortir du bois un communiqué officiel du gourou Soral, tant on sait que Clouscard lui doit tant...
    Et surtout pas l'inverse...

    RépondreSupprimer
  8. C'est pas un peu du foutage de gueule de porter un jean alors qu'on vient pour faire la critique du capitalisme mercantile hollywoodien ?

    Même si l'on en porte tous les jours, au moins mettre autre chose le jour de l'émission.

    Pour moi ça détruit l'argumentaire principal. Ainsi personne n'est oppressé, tout le monde suit la mode, lui compris. Oui et alors ?

    Se contenter de faire remarquer les choses sans pour y donner de la valeur, c'est un boulot pour rien. S'il n'a rien à critiquer, il n'a rien à dire. A moins de faire un travail d'historien, mais c'est écrit 'sociologue'.

    RépondreSupprimer
  9. Ce qui est du foutage de gueule c'est de réduire le travail complexe d'un mec à ce genre de crétinerie du cirque télévisuel qui annonce déjà Dechavanne. Ca suinte le progressisme béat... On pointe de la caméra le rétif à la modernité qui ne fabrique pas lui-même son futiot et c'est censé décrédibiliser l'œuvre d'une vie en deux secondes.

    Ca ne détruit rien du tout, ça confirme juste à quel point les émissions de Pivot étaient minables. Il invitait des gens intéressants et faisait dans la superficialité médiatique la plus crasseuse (cf Bukowski). Seulement, comme Thuram il avait des lunettes... il parait que ça impressionne les cons.

    RépondreSupprimer
  10. http://www.causeur.fr/michel-clouscard-est-mort,1997

    RépondreSupprimer
  11. http://www.laquadrature.net/HADOPI

    Pas de rapport direct (à part sur le pacte Divertissement libertaire / Oppression soviétique) mais il me semble urgent de faire passer cela, peu de gens sont au courant je crois.

    RépondreSupprimer
  12. 1982, vous remplacez jukebox par Ipod et vous êtes en 2009.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?