10 mai 2010

Il avait dix ans... il se souvient




Le cyber-militant Dudule-Yassa (Chef du "Syndicat Général des Lycéens") a vécu l'horreur à l'âge de dix ans... Il trouve pourtant le courage de mettre des mots sur une période indicible, marquée à jamais du sceau incandescent de la mémoire... Non, Dudule n'oubliera pas!

La Haine.

2002, la France va mal. Le borgne, Jean-Marie le Pen, passe au 2nd tour des présidentiels. Scandale : le racisme, la haine, la violence triomphent. Je l’ai vu, j’avais 10ans, je m’en rappel, c’était hier : 20% ! Les médias font dans le manichéisme et la caricature, ils rependent un climat de peur et nauséabond : Les immigrés sont des salauds, ils détruisent la France 70ans après l’avoir reconstruite… J’avais peur moi aussi, mais de cette Haine.

Et depuis, la France des Droits de l’Homme s’est effacée, l’éducation n’est plus La priorité, on casse doucement ce qui fait notre identité : Services publics, Carte scolaire, Justice sociale…

Et un jour, c'est le comble... Un Besson, nous pose cette question malsaine et sans réponse: « Qu’est ce qu’être Français ? ». Je ne sait pas, je ne sait plus, je ne veut pas le savoir. Je refuse d’être conscient de mon impuissance face a cette Haine... (...)


La suite ICI

74 commentaires:

  1. un petit moment de bonheur dans un mode de brutes.
    La petite maison dans la prairie.

    RépondreSupprimer
  2. Il ira loin, ce petit... Dix dollars qu'il se retrouve conseiller régional vert dans moins de dix ans.

    RépondreSupprimer
  3. Ce fabuleux sac à foutre donne même ses coordonnées en bas de page...

    RépondreSupprimer
  4. hum...
    tout est admirablement résumé dans son "Je sait... veut..."

    RépondreSupprimer
  5. dieu me pardonne , j'ai pas eu le courage de tout lire
    les premières lignes m'ont épuisé
    miso , velleïtaire

    RépondreSupprimer
  6. énorme , le Chateau-briand des bisounours

    RépondreSupprimer
  7. "Encore faut il raisonner avec raison, ce que ne semble pas toujours faire Mr Zemmour, mais nous excuserons le caractère inexcusable de son manque de regret. Ces propos sont le reflets de ce que beaucoup pense, il faut donc expliquer pourquoi ils ont tords : On entre pas dans la délinquance par le déterminisme de la couleur de peau. On y entre même pas d’ailleurs, on y est, on y né, et on y meurt ou presque ; car il est difficile –qu’on soit blanc, noir, vert ou bleu argenté- d’en sortir, d’autant plus quand on est ce qu’appel Mr Sakozy « une minorité visible », et ça aussi, ce sont des stats’ monsieur Zemmour ! "

    Oo mais c'est surpuissant

    RépondreSupprimer
  8. Bah, y'a pas eu que lui de traumatisé à ce moment là. Moi à cette période des milliers d'inconnus m'ont appris en place publique que j'avais été adopté.

    "Nous sommes tous, des enfants d'immigrés"

    Trauma total.

    RépondreSupprimer
  9. C'est rigolo mais c'est facile de s'attaquer à un jeune demeuré qui est encore au jardin d'enfance.

    RépondreSupprimer
  10. Une scrupuleuse caricature du militantisme estudiantin. Bravo, pour nous avoir dénicher ce magnifique spécimen que je m'empresse de clouer par les ailes ! Tu es un Kador !

    RépondreSupprimer
  11. Houla, notre cybermilitata est avant tout un homme politique:

    chef du "Syndicat Général des Lycéens"

    RépondreSupprimer
  12. Ce mec est une perle, une pépite destinée un jour à gouverner la future communauté de destin du pépitovo.

    Gloire lui soi rendu!!!

    RépondreSupprimer
  13. Son blog est d'une esthétique abominable. J'ai agonisé au moment où le widget de deezer s'est mis à diffuser sa musique. Une sorte de filtre sans doute.

    Ses commentaires en fin d'article sur le FLN sont gratinés également.

    RépondreSupprimer
  14. Bourvil, lui au moins, était drôle...

    Sébastien

    RépondreSupprimer
  15. Y'a un onglet "signaler un abus" en haut... C'est quand même un peu tentant.

    RépondreSupprimer
  16. CGB salaud, le peuple antifasciste aura ta peau !

    RépondreSupprimer
  17. Je vous trouve tous un peu injustes. Ce garçon n'a que 17 ans, et il y a des chances pour que nombre d'entre vous à son âge ayez eu les mêmes prétentions.

    Il a l'air plutôt ouvert. Mieux vaut l'encourager à se cultiver sérieusement que de se moquer. Encore une fois, il n'a que 17 ans. Notre monde l'a oublié, mais à cet âge, on est un enfant.

    RépondreSupprimer
  18. Mouais, n'étant pourtant pas beaucoup plus âgé que lui
    ( 19 ans ), et même avant 17 ans, les " utopistes-militants-anti-racistes-antiabsolumentlepen-indulgents envers les racailles qu'ils ne fréquentent pas "
    me filaient déjà la gerbe.

    Certes il y a pire, et il a le mérite de reconnaître certains des méfaits de l'antiracisme à outrance, mais il reste tout de même totalement représentatif du bobo étudiant positiviste classique, binaire, ignorant et intolérant dans le fond.

    Avec son pseudo-titre de "représentant" lycéen je le vois bien, avec son groupe, moraliser les autres élèves, diaboliser les quelques qui, sans être racistes, auraient l'audace de ne pas être d'accords avec la pensée dominante (d'autant plus facile étant donnée sa "position").

    Bref, je ne vous apprends rien ici au CGB sur ce genre d'individu, mais j'en ai suffisamment fréquenté pour affirmer que son "jeune âge" ne l'excuse pas.

    ( et oui ça pue le vécu à plein nez )

    RépondreSupprimer
  19. Justement, le problème est bien son age. A 17 ans, avec une mentalité aussi conformiste et sénile (pour ne pas dire, kapo du système), çà laisse mal présager de l'avenir...

    Sébastien

    RépondreSupprimer
  20. Pas pris la peine de tout lire, le gars qui arrive à écrire "je m'en rappel", c'est-à-dire à ne pas savoir que "se rappeler" est un verbe transitif direct d'une part et qui confond un substantif et un verbe d'autre part, faut juste qu'il arrête d'écrire.
    Qu'il fasse ses discours de décérébré devant ses copains de classe, OK, mais la publication de ses écrits devrait lui être interdite.

    Quand tu sais pas opérer on te laisse pas devenir chirurgien ; ben quand tu sais pas écrire, on devrait pas te laisser publier.

    Robert Patrick

    RépondreSupprimer
  21. il a une magnifique tête de boloss !

    Quel fameux échantillons vous avez dégotté là !

    J'adore ce passage :
    "Considérons que les gens « d’extrême droite » sont tout à fait respectables. Ce sont simplement des simplets, victimes des médias et des « petites histoires de l’Histoire » - c’est à dire les anecdotes bien peu historique car trop peu objectives-. "

    On est KO, là.

    RépondreSupprimer
  22. Putain mais c'est le jeune dans Stargate !

    RépondreSupprimer
  23. Agathe the Power13 mai 2010 à 15:04

    Surtout ça ressemble à la prose de Charles Legrand !

    RépondreSupprimer
  24. Rien que sa tronche et son sourire de fonctionnaire... j'ai envie de le taper.

    RépondreSupprimer
  25. Hank est revenu sauf, mais pas totalement sain...

    RépondreSupprimer
  26. Je l'ai scandaleusement outragé l'agent du progrès en marche.

    RépondreSupprimer
  27. Vous m'avez fait rire au moins ce soir ^^


    (Et j'ai vraiment trop peu d'argent pour être considéré comme "bobo" !)

    RépondreSupprimer
  28. Vous m'aurez au moins fait rire ce soir ^^
    Merci pour vos compliments qui me touches profondément !
    Petit détail toutefois : Je ne suis pas un bobo (en tous cas, si on s'en tiens à la définition initiale de "bourgeois bohème")

    RépondreSupprimer
  29. A 17ans c'est classique ce type de réflexions, du moins pour ceux qui ont fréquenté les lycées publiques de l'endoctrinement national. La vulgate antifasciste s'accompagne à ses âges du mépris de l'ancien régime. Et c'est tout a fait compréhensible, la royauté est perçue comme un système dictatorial dirigé par des gamins capricieux et égocentriques qui n'ont de projet que l'expansion de leur gloire, leur richesse et leur territoire ; quant au nationalisme, il résonne immédiatement comme un autoritarisme inégalitaire, totalitaire et violent. A en oublier que dans national-socialisme, il y avait surtout "socialisme" et que la colonisation était une entreprise de la république.

    Enfin 2002 moi aussi je m'en souviens, j'avais justement 17 ans. Les partis de gauche sont venus nous chercher directement dans les lycées pour organiser les manifestations anti-FN, les cours étaient suspendus, tout le monde trouvait ça normal : la lutte pour la démocratie et la liberté n'attend pas. Les télévisions appelaient à faire "barrage" à la bête immonde, les journaux de gauche déploraient de devoir voter Chirac. Les jeux étaient faits. Je crois que c'est le nouvel Obs qui avait osé à l'époque titré : "fasco ou escroc ?". Scandale ! Comment pouvait-on ne serait-ce qu'hésiter une seule seconde. Les gens s'offusquaient. Entre mes camarades les plus niais s'instauraient un dialogue anxieux d'une cocasserie bien involontaire : "Ta mère, elle est portugaise ? Si Le Pen passe elle devra retourner là bas !
    _ Et Pascal, Mehmet, Leïla ? On les reverra plus ?"

    "Tout ça, c'était la faute des petits vieux de campagnes, qui flippent de ce que TF1 leur montre et qui ont voté FN par simplisme et ignorance", nous disait-on.

    Finalement Chirac refusera le débat prévu entre les finalistes, il était évidemment hors de question de parler avec "les ennemis de la liberté".

    On ignore, on rejette 20% des votants, ce sont des simples qui mettent en danger notre société de paix.

    A la fin du billet, il écrit :

    "Trouver un bouc émissaire et le lyncher. Ce fut les youpins, les manouches, les sodomites, la racaille, les blacks, les beurres, les boches, les jaunes… a qui le tour ? Loto."

    Certains cherchent des boucs émissaires, d'autres chassent des épouvantails. Chacun se fait toréer et charge sur le petit foulard rouge que l'on agite sous ses yeux.

    RépondreSupprimer
  30. Je croit que ma position sur la monarchie n'est pas du seul fait de mes 17ans... De plus, je ne suis pas sur que je penserai autrement en ayant était en école privé... (pour avoir des amis qui y sont)
    Ce n'est pas parce qu'il y a dans "national socialisme" le mot socialiste que c'est du socialisme. De la même façon, ce n'est pas parce qu'il y a la racine "juste" que la Justice est Juste, ce n'est pas parce que Dupont Aignant dit qu'il est Gaulliste qu'il l'est etc etc. En plus tu admirera l'oxymore entre socialisme (qui est farouchement internationaliste à l'époque) et nationalisme.
    Je ne sais plus si dans cet article, mais je pense aussi qu'il est honteux de ne pas avoir participé au débat avec Lepen, non pas par rejet de 20% des votants, mais parce que laisser dans l'ignorance 20% de la population est qqch de plus que dangereux.

    RépondreSupprimer
  31. Moi je le confesse, je n'étais pas bien loin de ce comportement binaire.

    Charlie Hebdo était mon bréviaire, la société était la cause de tous les maux et j'étais un anti-fasciste qui n'avait pas peur de cracher sur une affiche à consonnance bretonne.

    Je n'en ai même pas honte. Et je dois avouer une certaine tendresse envers ce jeune garçon qui bientôt sentira sur sa nuque le souffle chaud et puant du conformisme et des automatismes appris et recrachés sans digestion.

    J'ai beaucoup appris de ces années...

    RépondreSupprimer
  32. Cher Dubois Yassa, puisses-tu réaliser un jour à quel point il est ridicule de voir des gamins de 17 ans donner des leçons de morale à tout le monde.
    D'autant que ce que tu dis, ça va faire trente ans que tous ces "militants" si peu nombreux mais si médiatiques le répètent mot pour mot. Quand on a un comportement si moutonnier, on est bien mal placé pour pointer du doigt l'"ignorance" des autres.

    PS : ça me fait toujours rire quand ce genre de types citent Victor Hugo, ardent colonialiste, admirateur du christianisme et de Napoléon. Vous me direz, on n'est pas à une contradiction près.

    RépondreSupprimer
  33. Admirateur de Napoléon et du Christianisme ? Et pourquoi pas de De Gaulle ?!
    N'avons nous pas le droit de citer des personnages quand nous ne nous sentons pas capable de dire mieux qu'eux ? N'est ce pas aussi la preuve d'une modestie ?
    Ce que je trouve fort ridicule cher ami, c'est qu'un gamin de 17ans ne présentant aucun interet face l'objet d'un sujet sur un forum fréquenté par du beau monde... Mais n'est ce pas comme cela que le dégoute un par un, tous ces jeunes qui s'interessent à la société ?
    PS : Je vous emmerde.

    RépondreSupprimer
  34. "Mais n'est ce pas comme cela que le dégoute un par un, tous ces jeunes qui s'interessent à la société ?"

    Tu caches bien ton jeu Dubois mais tu ne nous aura pas... Kamoulox !

    RépondreSupprimer
  35. "Kamoulox", est ce un argument d'autorité souhaitant me faire taire, ou une production télévisuelle sans grand interet ?

    Si vous n'adherez pas à la seconde partie de ma phrase, attardez vous et méditez la première :"Ce que je trouve fort ridicule cher ami, c'est qu'un gamin de 17ans ne présentant aucun interet face l'objet d'un sujet sur un forum fréquenté par du beau monde... "

    Signé, un petit foulard rouge que l'on agite devant vos yeux. (L)

    RépondreSupprimer
  36. Cher Dubois-Yassa, dire de toi que tu ne présentes aucun intérêt, cela ne reflète ni ta pensée -sinon tu ne publierais pas un billet sur ta volonté humaniste d'instruire les masses ignorantes du haut de tes 17ans-, ni la notre puisque tu représentes un archétype de la pensée prétentieuse et inculte de l'adolescent qui nous permet, sinon de faire de la sociologie politique, au moins de rire un peu.

    De plus, plusieurs d'entre nous dont moi-même, ont fait preuve d'indulgence à ton égard car nous aussi avons été jeunes, bêtes, arrogants et furieusement endoctrinés par la gauche qui tisse, comme à son habitude, son tapis d'électeurs sur les plus jeunes (et donc les moins expérimentés).

    Quant à Victor Hugo, il était bien un admirateur (et non un adorateur) de Napoléon 1er (L'expiation, Fables et histoires, La légende des siècles, etc...). Pour le christianisme, c'est un peu plus compliqué, Hugo était un anarcho-mystique à tendance anticléricale mais il croyait au Christ et à sa parole.

    Pour revenir plus avant : le nazisme était nationaliste par socialisme. Pour pouvoir pratiquer une politique sociale dans une Allemagne à l'agonie financière, les allemands ont voté une politique nationaliste. Les dérives criminelles et l'idéologie raciste du régime nazi ne devraient stigmatiser ni le nationalisme, ni le socialisme. Or ceci est fait pour l'un et non pour l'autre.

    La Justice est juste, ce sont les institutions judiciaires, soumises à la faillibilité des hommes et des lois, qui ne le sont pas. Les distinctions entre concepts métaphysiques et institutions humaines sont indispensables pour qui prétend produire une pensée pertinente.

    RépondreSupprimer
  37. "un petit foulard rouge que l'on agite devant vos yeux"

    Tu n'as pas saisi la métaphore que j'ai employé. Certains cherchent des boucs émissaires, d'autres chassent des épouvantails. Chacun se fait toréer et charge sur le petit foulard rouge que l'on agite sous ses yeux. Tu n'es pas le foulard, tu es le jeune taureau qui charge l'épouvantail de toute sa fougue. En poussant la métaphore, nous serions quant à nous les spectateurs, amusés ou consternés, devant cette corrida politique. A la différence tout de même qu'il n'y a pas de mise à mort dans ce jeu là, les taureaux courent jusqu'à l'épuisement, jusqu'à la retraite.

    RépondreSupprimer
  38. Je vous conseille de lire le poème de la nuit du 4, et nous verrons pour Hugo. A moins que l'on puisse admirer par dégout ?
    Pour le reste : J'ai toujours était opposé a la corrida, car en plus de trouver ça imbécile, c'est totalement crétin.

    RépondreSupprimer
  39. Une bonne tranche de rigolade ce blog!
    Mouton 1er commence sa puberté, il est limité, narcissique et borné, Vive mouton 1er!

    RépondreSupprimer
  40. Borné peut être, narcissique, certainement pas. Mais vous n'avez pas du tous lire.

    RépondreSupprimer
  41. Rah aïe aïe ! Tu confonds Napoléon 1er et Louis-Napoléon Bonaparte, monumentale erreur pour qui prétend instruire les ignorants. "Les Châtiments" ont été écrits pour attaqué le régime de Napoléon III et dans "Souvenir de la nuit du 4" il s'agit du 4 décembre 1851, juste après le coup d'état. Hugo admirait autant Napoléon 1er qu'il exécrait Napoléon III.

    Pour la corrida, tu peux l'avoir en horreur mais pourtant tu es dans l'arène, fulminant, arborant fièrement les protubérances osseuses qui percent à peine la peau de ton crâne ; tu te vois déjà encorner tes ennemis mais ce sont des voiles que tu déchires, des pantins que tu démontes. Les toréadors t'encouragent, tu te gargarises, tu charges et charges encore. Avec l'âge, espérons-le, tu auras plus de recul sur les combats politiques

    RépondreSupprimer
  42. Les combats politiques ? Mais j'ai 17ans, je ne suis mm pas dans un partis, les combat entre truc et machin... ce sera dans quelques annéeS.

    RépondreSupprimer
  43. Ne soit pas modeste, tu es un fier "syndicaliste lycéen".

    Autant dire un oxymore sur patte.

    RépondreSupprimer
  44. Ah en effet, si il y a une chose dont je suis fier, c'est de mon syndicat lycéen ! Oxymore, c'est un autre débat

    RépondreSupprimer
  45. Va bosser, Dudule, si tu veux faire partie d'un syndicat. Ton gang de boutonneux tient plus du jeu de rôle grandeur nature qu'autre chose.

    Il y a des gens qui payent pour que tu glandes au Lycée Dudule. Remember, tu es mineur, pas mineur de fond...
    (Et range ta chambre)

    RépondreSupprimer
  46. Extrait du dernier article de notre bon ami. Le procédé n'est pas jojo, mais en ces temps lugubres, une bonne rasade de rire à gorge déployée est bien plus efficace que Freud.

    « Non » ; ce n’est pas vrai, et c’est à ce moment là qu’une intervention citoyenne est attendu et nécessaire. Je vous y encourage d’ailleurs, car c’est à la fois un soulagement, une libération et il faut avouer que sortir des octogénaires de l’obscurantisme d’une vie, est une activité presque orgasmique que l’on pourrait aisément imaginer pratiquer à pleins temps. D’autant qu’il n’est pas bien difficile de casser un à un ces dangereux lieux communs de bistrots. Je me souviens d’un jeune, endoctriné lui aussi par « la mode fasho », qui après 20minutes de débat a fini par lâcher soudainement un : « Merci, j’aimerai bien être aussi cultivé »… Il me semble que sa reflète bien la situation et l’urgence de combattre les consciences par des arguments plutôt que par de vaines condamnations « Le pen c’est pas bien » qui ne font qu’augmenter les convictions de ces penseurs du XXI em siècle…

    Continue d’écrire, mon ami, et passe régulièrement ici mettre de l’ambiance… je te soutiens contre vents et marées.

    RépondreSupprimer
  47. Maintenant, étudions plus en profondeur cet extrait.

    « Non » ; ce n’est pas vrai, et c’est à ce moment là qu’une intervention citoyenne est attendu et nécessaire.
    Une intervention citoyenne ! Une sorte de comité se salut public fun.

    Je vous y encourage d’ailleurs, car c’est à la fois un soulagement, une libération et il faut avouer que sortir des octogénaires de l’obscurantisme d’une vie, est une activité presque orgasmique que l’on pourrait aisément imaginer pratiquer à pleins temps.
    Non, mais vous imaginez le cauchemar ! Tu discutes avec ton pote octogénaire, t’as 80 printemps que t’as éprouvés dans tous les sens. T’as survécu à Hitler et à ses hordes de chleux, à la guerre mondiale de mai 68 et tu n’aspires qu’à souffler un peu avant que ton rendez-vous avec la faucheuse, qui commence à s’impatienter, se précise. Et là, dans le bus, un glandu « sympathique » et « cool » de 17 ans, petit commissaire autoproclamé du peuple, se la joue condé de la pensée, et n’est pas prêt de te lâcher la grappe, dans l’unique but d’atteindre un orgasme, c’est-à-dire de gicler dans son bénard en public. Fait attention Dubois-Yassa, tu vas au-devant de graves déconvenues. Les vioques faut pas tous les faire chier, surtout si tu leur rappelles de mauvais souvenirs, même si c’est en version plus fun.

    D’autant qu’il n’est pas bien difficile de casser un à un ces dangereux lieux communs de bistrots. Je me souviens d’un jeune, endoctriné lui aussi par « la mode fasho », qui après 20minutes de débat a fini par lâcher soudainement un : « Merci, j’aimerai bien être aussi cultivé »…
    Je ne voudrais pas mettre en doute ta probité intellectuelle, mais c’est difficile à croire. Cependant, si c’est vrai, bravo ! Félicitation ! Ce jeune ex-facho t’a donné ta gratification narcissique et t’admire. Avec un mauvais esprit, on pourrait presque en déduire que là se trouve ton moteur comportemental. Mais ce n’est pas le genre de la maison, le mauvais esprit.

    Il me semble que sa reflète bien la situation et l’urgence de combattre les consciences par des arguments plutôt que par de vaines condamnations « Le pen c’est pas bien » qui ne font qu’augmenter les convictions de ces penseurs du XXI em siècle…
    L’urgence de combattre les consciences ? Ah oui, il ne s’agit point de débattre, alors ?
    Pour t’aider, je vais te donner une astuce ultra usitée du domaine de la psychologie appliquée.
    Il faut faire peur à ton interlocuteur, mais une peur à hérisser les poils. Avec ta tête et ton look, ça ne sera pas difficile en ce qui concerne les « fachos », ton cœur de cible. Ensuite, lorsqu’ils auront l’esprit hagard, chamboulé, t’en profites pour glisser ta propagande libératrice. Mais attention, y a une manière de faire. Prend un ton monocorde, en descendant profondément dans les basses, j’espère pour toi que tu n’as pas une voix de tarlouze, genre Mathieu Chédid. Faut aussi que tu parles dans un style naturel, un « allant de soi » que rien ne réfute. Ça va sécuriser son pauvre esprit et ta tête ne lui fera plus honte. Un dernier conseil, efface-moi ce sourire forcé de connivence, genre « on ne me la fait pas à moi ». Ça va en énerver plus d’un ! D’ailleurs, t’as déjà au naturel une tête crispante, alors n'en rajoute pas. T’as une capacité anxiogène pour un « facho » qu’il ne faut pas que tu négliges. Sois-en fier de ta tête de con !

    RépondreSupprimer
  48. Imam Yssabytdenlku18 mai 2010 à 09:45

    Dubois Yassa as-tu déjà baisé?
    ...
    Coucou tu veux voir ma bite? http://www.culturalgangbang.com/2010/04/coucou-tu-veux-voir-ma-bite.html

    RépondreSupprimer
  49. J'ai une copine, on ne fais pas que jouer aux billes en effet.
    Mais je trouve cet argument très "pauvre" pour un détracteur aussi renommer que l'Imam Yssabytdenlku...
    -K- Que connais tu de mon syndicat ? Je croit que tu serait étonné de notre fonctionnement.
    Paracelse : Pourquoi étudier en profondeur un texte sans profondeur ? N'est ce pas un peu paradoxale ? Si je vous fais rire, riez, mais ne cherchez pas a montrer votre intelligence en ridiculisant un texte qui lui même n'est aps inteligent : Je vous crois sur paroles !

    RépondreSupprimer
  50. Emile Louis XVI18 mai 2010 à 14:00

    Moi il y a juste un truc qui me chagrine vraiment, pour quelqu'un qui publie tu sembles avoir de lourdes difficultés avec la langue française, ainsi qu'avec l'humour et la critique, je t'épargne la mauvaise blague selon laquelle ta copine a bien du courage.

    Surtout change rien.

    RépondreSupprimer
  51. "Si vous n'adherez pas à la seconde partie de ma phrase, attardez vous et méditez la première" ...

    Et après ça t'es pas narcissique... Quand le terrible coup d'état a failli se produire j'avais ton âge mon petit, et tu me demandes de méditer sur tes platitudes dysorthographiques ?

    Ce n'est pas que j'adhérais pas à la première partie de ta phrase Dubois, c'est juste qu'elle n'avait ni queue ni tête.

    ""Kamoulox", est ce un argument d'autorité souhaitant me faire taire (...)" Au minimum oui ; t'arrive à dire des trucs comme ça sans rire ?

    RépondreSupprimer
  52. Vous êtes durailles avec lui quand même. Il a 17ans le gars. 17ans ! C'est un môme.

    Cette année, si tout se passe bien, il va se taper tout Desproges ; dans trois ans il aura lu tout Muray. S'il prend le temps de compléter tout ça avec Orwell, Céline et Dostoï', vous pourrez l'embaucher au CGB le jour de ses 21 printemps.

    Allez Dudule, moi je crois en toi !

    RépondreSupprimer
  53. @Dudule

    "Que connais tu de mon syndicat ? Je croit que tu serait étonné de notre fonctionnement. "

    Pas grand chose... Sauf que ça doit pas être celui de la conjugaison.

    RépondreSupprimer
  54. Mauvais en orthographe en effet, mais cela ne m'a pas empeché d'avoir 17 au BAC. Et puis peut etre que je ne fait ici aucun effort ? Dans tous les cas, cela n'a aucun rapport avec ma "vie de couple" et ma copine se porte très bien. Encore une fois, quand on a rien a dire, on critique la forme plutot que le fond. Il n'y en a pas me direz vous ? Alors pourquoi en faire un sujet sur ce forum ? Du haut de mes 17ans, je vous trouve bien puéril !

    RépondreSupprimer
  55. On t'a déjà dit que tu es beau quand tu t'énerves, mon Dudule?

    RépondreSupprimer
  56. Même quand je ne m'enerve pas. (je vous tend une perche pour que cous criez : "oh ! le narcissique" mdr)

    RépondreSupprimer
  57. Soit dit en passant, que vous ayez eu 17 au bac -de français je suppose- est, considérant votre orthographe extrêmement hasardeuse, une nouvelle preuve que "le niveau du baccalauréat n'a pas changé en 30 ans".

    M'enfin, je trouve ça injuste de la part de ces rustres de s'acharner sur vous. Faut avouer tout de même que répondre à leurs attaques n'est pas une bonne stratégie.
    Plus vous répondez, plus vous êtes mis face à vos contradictions.

    RépondreSupprimer
  58. Petit bonhomme
    Tu veux tout faire
    Comme t'en as envie
    Vivre au maximum
    Brûler ta vie
    Sans savoir où tu vas
    Petit bonhomme
    Partir sans rien savoir
    C'est un peu comme
    Marcher dans la nuit noire
    Petit bonhomme
    Et dire que j'ai fait comme toi

    Comme toi, j'avais de la chiasse dans la tête et j'étais bien plus heureux
    Tu seras bientôt vieux, con et aigri comme moi, comme tous ceux ici-bas

    RépondreSupprimer
  59. Le niveau n'a pas baissé... Il a changé !
    Ma génération est moins bonne en math, en orthographe et en "mémorisation", mais nous avons plus de facilité pour l'analyse.
    Tandis que vous appreniez le nom des fleuves d'Europe, ou le nom des 42 ministres & présidents de l'après guerre, nous apprenons a comprendre pourquoi cette constitution n'a pas fonctionné etc...
    On ne demande pas la même chose aux élèves et l'important c'est bien l'analyse, le fond plus que la forme. Ainsi, on peut même penser que le niveau a augmenter. Et ce n'est pas la parole d'un gamin, ce son des études etc

    RépondreSupprimer
  60. Ca suffit maintenant!
    Donne-moi ton carnet et file recopier le dictionnaire au lieu de nous prendre pour des jambons, je t'en foutrai moi, de l'analyse!

    Graine d'IUFM... apprenant!

    RépondreSupprimer
  61. ça c'est pas de l'analyse par exemple.

    RépondreSupprimer
  62. Oui d'ailleurs tes surprenantes capacités analytiques éclairent une dimension nouvelle et insoupçonnée des textes de Hugo. De même pour l'extrême droite qui, selon ton analyse, est composée de "simples et d'ignorants". Remarquable !

    Et je te ferai remarquer que les mathématiques et la mémoire sont de précieux alliés pour prétendre à une analyse pertinente. Les maths développent l'esprit logique et la mémoire permet d'assoir une analyse sur différents cas concrets. Quant à l'orthographe, elle témoigne de l'assiduité avec laquelle tu mènes tes analyses. Comme disait ton grand pote :

    "La forme, c'est le fond qui remonte à la surface."

    Décidément Hugo et toi ne tombez jamais d'accord. Je me demande qui devrait apprendre de l'autre...

    RépondreSupprimer
  63. Ah mais je ne souhaite pas vous apprendre qqlch ! Loin de moi cette idée !
    simples ignorants ? Pas tous non, il y a les idéologues... Mais qui ne sont pas a ma porté, je vous les laisses, vous m'avez l'air plus convaincant que moi ^^

    RépondreSupprimer
  64. Une capacité d'analyse sans capacité de mémorisation, sans l'appui des mathématiques et de l'orthographe qui structurent l'esprit ça donne cela effectivement : orgueil, forfanterie et vanité à tel point que ça dégouline sur le parquet.

    RépondreSupprimer
  65. Sérieux, j'ai l'impression que vous etes de gros cassos, qui n'ont rien a foutre de leur journée et qui critique tous ce qui bouge... Vous n'avez pas un travail, une famille, un chien, un poisson rouge ? Trouvez des occupations, ça deviens grave cette no-life-attitude !

    RépondreSupprimer
  66. Ah, ben voilà, là tu deviens plus intéressant. Tu commences à sortir de ton rôle d'éducateur des masses sympatoche. Bien que la pertinence et la verve n'y sois pas.
    J'ai bien un travail, une famille, une nouvelle copine (dont je me fous un peu), pas de chien, mais un chat (il s'appelle Roméo), pas de poisson rouge. Ma couleur préférée est le bleu, mon chiffre préféré est le 7, parce que les septs nains de blanche-neige, mon animal préféré est le lion que je trouve majestueux, même si féroce, et je voudrais devenir un écrivain gai-pessimiste comme Woody Allen, mais je ne suis pas juif, car je n'ai pas eu la chance d'avoir des parents mort à Auschwitz.

    RépondreSupprimer
  67. Oh, comme il devient méchant le cyber-militant! Il voudrait bien nous faire du mal... libère ta colère Dudule, rejoins le coté obscur... Yaiiiiisss Dudule, I can feel your Anger!

    Dudule...
    Je suis ton père!

    RépondreSupprimer
  68. Si tu sais pas quoi faire, youporn c'est bien aussi

    RépondreSupprimer
  69. L'humanité, de toute évidence, a atteint un point critique de son histoire. Le monde se réduit de jour en jour, et devient de plus en plus interdépendant. Une nation aujourd'hui ne peut plus résoudre ses problèmes par elle-même. Sans Dudule, notre avenir même est en danger.

    RépondreSupprimer
  70. Corsica Nazi On20 mai 2010 à 22:34

    Quand c'est comme ça, on est fair-play, on enlève l'hameçon qui s'est logé dans les bajoues d'un geste vif et sec puis on relâche l'animal sauvage dans son milieu aquatique.

    Ou alors on lui éclate la gueule d'un revers magistral contre un rocher.

    C'est plus rapide. Plus propre.

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?