13 février 2009

Face à la crise... Les leçons de l'Histoire


La réduction des dépenses publiques, parce qu'elle allège les charges qui pèsent sur la production, parce qu'elle rend l'aisance au marché des capitaux, parce qu'elle tend à remettre en marche le mécanisme du crédit, ne peut qu'accroître le pouvoir d'achat de l'ensemble des consommateurs.
Pierre Laval, juillet 1935, Le Temps.

5 commentaires:

  1. Babouche d'égout13 février 2009 à 23:55

    Gné ? Après Sarkozaure, le front populaire ?
    Pour cela il faudrait que le Front National et l'Union Pour un Mouvement Populaire trouve un moment et s'enfilent, malheureusement c'est des mecs tous les deux et de surcroît stériles... En plus on sait déjà qui se fera enculer dans l'histoire.

    RépondreSupprimer
  2. que c'est beau!!!!!


    pierrot, reviens!!!!

    RépondreSupprimer
  3. Wwwwhhhhaaaaaaaa !!!

    C'est pas de la petite référence!

    Envoie-la à ce cher M. Guaino, il la fera cracher à l'envi par le cerbère Lefebvre pour préparer la France à son prochain discours sur le "Renouveau Patriotique".

    Mais où c'est-y que tu nous dégotes des trucs ainsi?

    RépondreSupprimer
  4. K est honoré du titre d'Archiviste Plénipotentiaire du CGB. Sache-le, Sam... Il sait tout, sur tout le monde...

    RépondreSupprimer
  5. Ouais, et n'oubliez pas qu'avant de travailler au CGB, K travaillait dans les services de la STASI.

    Il a même fait une pige à la SECURITATE. C'est dire le "level"...

    Clarence, citoyen modèle

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?