15 décembre 2008

I've got a feeling (réponse à DT)



Ceci à la base est un commentaire au texte de DT sur Let It Be, trop long pour un com il se transforme donc en post

je préviens, je suis un vieux beatlemaniaque donc forcément un peu chiant quand on parle des Beatles.

Les premiers albums des Beatles ne sont pas majoritairement composés de reprises. La majorité des morceaux sont toujours des compositions Lennon/Macca saupoudrées ici ou là de Harrison. On retrouve effectivement sur "Please Please me" et "With the Beatles" un certains nombre de reprises, mais contrairement aux Stones sur au moins leur premier, les Beatles ont toujours un grand nombre de compos originales sur leurs albums.

Je pense que si "Let it be" est considéré comme un mauvais album, c'est non seulement pour son coté crépusculaire, mais aussi parce que c'est leur seul album qui n'est plus dans l'air du temps.
Si les premiers albums sont marqués d'une certaine mièvrerie comme tu dis (mais avec quelques morceaux de grandes qualités toutefois), ils marquent chacun leur tour une progression dans le niveau tant pour les arrangements que pour les compos ; mais ils sont aussi le fruit de leur époque. "Let it be" sort en 70, c'est clairement une régression et même si je suis un amoureux transi des Beatles, je ne crois pas qu'il y ait eu de la place pour eux dans les 70's. Les Beatles sont les 60's,ils sont la bande originale de ces années là. Les 70's marquent l'avènement des groupes techniques, des groupes de stade comme Led Zep par ex, et les Beatles ne sont ni l'un ni l'autre. L'heure est aux groupes de heavy, de glam ou de rock progressif.

Pour un mauvais album, "Let it be" contient "Get Back", "Let it be", "Across the Universe", "The long and winding road" qui sont des cartons et trois belles chansons comme "Two of us", "Dig a pony" ou "I've got a feeling". Pas mal pour un album chant du cygne. Si on y ajoute "Don't let me down" qui aurait pu faire partie de l'album, ça reste solide et ça ferait rêver n'importe quel groupe à commencer par une certaine fratrie qui cultive la prétention du coté de madchester
Mais c'est vrai que la magie n'est plus là "the dream is over" comme le chantera plus tard Lennon.

L'album jouit d'une image catastrophique du fait du documentaire ennuyeux tiré des séances d'enregistrement où on assiste à la mort d'un groupe en direct. Mais ce documentaire est partial et monté à charge. Sans se voiler la face tout de même, les Beatles ne sont plus un groupe, Harrison foutra même le camp pendant les enregistrements ne récoltant que ce commentaire glacé de Lennon "s'il revient pas, on engage Eric (Clapton) ?"

Pour moi, le plus gros problème de "Let it be", c'est l'absence de George Martin. Lennon est le leader naturel du groupe, mais n'y est pas, la came et Yoko occupent son esprit. En l'absence physique de leur père spirituel et le désintéressement de Lennon pour les Beatles, Macca endosse toutes les responsabilités, il est, et ce depuis un paquet de temps déjà, la force motrice du groupe. Il se bat, a des idées, est à son apogée créatrice mais a aussi des idées bien arrêtées et se montre tyrannique avec ses compères (Harrison notamment le vivra très mal comme tu le notes). "Let it be", "Sergent pepper's", "Abbey Road", c'est Macca, sans lui ces albums n'existent pas. Mais sur "Let it be", il manque la tempérance de Martin face à la boulimie du sosie de Jessica Fletcher.

L'album manque de pêche, de joie de vivre, là est sa grande faiblesse, le son est lourd de par la technique du mur du son de Spector mais aussi dans son coté album enregistré live, certaines chansons ont un son déplorable ("Maggie Mae", "One after 909" qui déjà sont loin d'être des chefs d'oeuvre). Ils auraient mieux fait de sortir le concert sur le toit qui malgré ses imperfections techniques jouit d'une vitalité formidable. Pendant 45 minutes, les Beatles sont à nouveau un groupe qui aime vivre et jouer ensemble.

J'ai jamais fait l'effort d'écouter "naked", mais je veux bien croire qu'une chanson comme "The long and winding road" (que je déteste personnellement, pour moi Macca c'est "Eleanor Rigby", "Penny Lane" et "She's Leaving home") gagne en légèreté.

Dis donc merdeux, "Dig a pony" ne s'essouffle nullement ;-) bon ok un peu.
"Across the universe", je te conseille les versions acoustiques qui sont trouvables sur les bootlegs ou peut- être même sur les anthology, Lennon comme pour Stawberry Fields accusera longtemps Macca d'avoir salopé ses chansons avec l'ajout d'effets sonores ne vieillissants pas particulièrement bien.

Bon "Maggie Mae", chanson tradi sur une vieille putain de Liverpool n'a rien à faire là je suis bien d'accord. De même pour "The one after 909" dont la version sur l'album est cacophonique. Elles sont conservées pour le coté jam session de l'album. Les chansons de George sont assez anecdotiques elles aussi. C'est dommage car pendant les GetBack sessions Harrison emmènera deux autres morceaux "All Things Must Pass" et "Not Guilty" qui seront de grandes réussites solo du guitariste des fab Four. Mais il arrivera avec des ébauches et n'aura pas la force de les imposer à travailler à ses amis. Avec ces deux chansons + Don't let Me Down surement ne serions nous pas là à l'heure actuelle à cataloguer cet album comme chute des Beatles.

"I've got a feeling" est la pépite de cet album, Paul attaque de sa voix rauque (incroyable la capacité de Macca à changer sa voix quand il se la joue rocker) et le chant litanique de Lennon sur la seconde partie de la chanson doublé par la jam vocale de Paul est une tuerie.

Let it be c'est l'album de trentenaires, de mecs qui sont les Beatles depuis qu'ils ont 17-18 ans, qui aspirent à autre chose, à des trucs plus personnels (surtout Harrison et Lennon) pour qui les Beatles sont maintenant trop étroits et sont devenus un carcan trop étouffant pour leur créativité. C'est con en solo ils feront jamais mieux.

Tracklist idéale :

Get back
Two of us
Dig a pony
Let it be
Accross the universe
All things must pass
I've got a feeling
Not Guilty
Don't let me down
The long and winding road

3 commentaires:

  1. Cet article/commentaire me fait plaisir.

    Je te suis pratiquement partout.

    D'abord, pour les albums du début, il est vrai que j'y vais un peu fort. Mais c'est simplement pour rééquilibrer le fait que beaucoup disent que Let It Be est le pire album des Beatles alors qu'il me parait évident qu'il est bien mieux qu'un Please Please Me. Mais bien sûr, dès le premier album ils sonnent neufs à la fois en interprétant de manière neuve leurs reprises, et à la fois en fournissant des compositions comme Love Me Do.

    Dès le départ, les Beatles sont à la fois un groupe de reprise et un groupe novateur.

    Et en ce sens, je voulais l'ajouter en fin d'article, Led Zeppelin sont très similaires. Les Beatles des 70's sûrement. Bon, les comparaisons ça fait souvent pas un super effet alors je me suis garder ça pour moi mais, regardons les indices. Led Zeppelin aussi est taxé de n'être qu'un groupe de reprise au début ("Jimmy Page le plus grand pilleur de musique noire américaine") et pourtant à la fois dans leurs interprétations et dans leurs compos originales ils bouleversent déjà l'histoire de la musique. Comme les Beatles.

    Je voulais surtout noter le parallèle pour un détail. Je pense que tu as raison quand tu dis qu'il n'y avait pas de place pour les Beatles dans les 70's. De même, il n'y avait pas de place dans les 80's pour Led Zeppelin (comme le montre le Live Aid en 85...). Les deux groupes sont morts en 70 et en 80 et ont su avancer à travers leur décennie de manière impériale en évoluant sans cesse.

    Tu connais le concert de Led Zeppelin du 28 Septembre 1971 à Osaka ? Certaines versions s'intitulent "Please Please Me" car le groupe y fait un petit medley des Beatles pour réchauffer le public japonais. Cool hein ? :D

    Pour Accros The Universe, justement, tu devrais écouter Naked où elle est acoustique et bien meilleure que celle de Spector (c'est là dessus que j'attaquais principalement Lennon). Quoi qu'il en soit, j'aime pas ce morceau.

    "I've got a feeling" est clairement la pépite...avec "The long and winding road" :D

    Blague à part, il est clair que j'adore ce morceau où Macca "se la joue rocker" comme tu dis. C'est pas pour rien si je le prends comme exemple du gâchis qu'est cet album comparé à ce qu'il aurait pu être.

    D'accord aussi pour George Martin le "5ème Beatles". A ce sujet, encore une fois le parallèle avec Led Zeppelin est flagrant. Leur "chant du signe" où le bassiste du groupe prend en charge tout le poids de la fabrication de l'album sur ses épaules et où l'autre membre le plus intéressé est le batteur...qui s'en fout pas mal. Paul McCartney et Ringo Starr pour "Let It Be", John Paul Jones et John Bonham pour "In Through the Out Door". Le résultat est à chaque fois décevant (peut-être plus pour Led Zeppelin d'ailleurs).

    Ta setlist est pas mal, je garderais quand même "I, Me, Mine" qui n'est pas si mauvaise que ça.

    Bref, tout ça me fait plaisir. J'ai hâte de chroniquer le Blanc ;)

    RépondreSupprimer
  2. Bonjour à Cultural Gang Bang. je suis un tout nouveaux lecteur de votre blog.
    A la fois réacosphèrique et beatlemaniaque, je vous le dis : je prends mon pied !

    RépondreSupprimer
  3. Salut
    Beatlemaniaque moi aussi j'apprécie ton analyse.
    C'est vrai que les Beatles étaient un groupe des années soixante et qu'ils s'etaient surtout fatigués du groupe, ils avaient besoin de se renouveler, mais qui sait ce qu'ils auraient fait s'ils avaient trouvé la motivation de faire un dernier disque ? pour moi ils étaient vraiment à leur apogée en 69-70. d'ailleurs les premiers morceaux solo de lennon surtout, mais aussi harrison et Mccartney sont plein de super titres.
    Et surtout let it be a été enregistré avant Abbey Road (mais est sorti après pour des questions de droits). Donc les Beatles sont sortis musicalement en apothéose avec Abbey Road qui est pour moi un chef d'oeuvre. pour faire de la musique-fiction je crois qu'ils auraient du faire un dernier album génial qui aurait pu dépasser tout ce qu'on connait et changer le cours de l'histoire musicale (bon je m'enflamme un peu mais vraiment je regrette qu'il n'ait pas existé, comme je suis triste en pensant à certains morceaux que Lennon n'a jamais terminé, ca me donne envie de pleurer en écoutant les maquettes).

    Enfin bon trèves de rêveries, je découvre ce site et j'adore. Bravo les filles !

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?