16 octobre 2008

Tutoriel pour gagner 1/2 million d'euros publics en période de crise:

Alors d'abord, faire un rectangle blanc :



ensuite, rajoutez la touche qui ferait passer Malevitch pour un artiste psychédélique



Et encaissez... 135.000 euros auquel il faudra rajouter "12 à 13.000 euros par agence pour installer les logos", sans compter les "discussions avec les mairies pour changer les panneaux d'orientation".
Alors pour ce prix, rajoutons ceci...



C'est cadeau.

SOURCE

Et une question: combien a coûté le séjour de Léonard de Vinci à la France en euros, juste pour comparer...

10 commentaires:

  1. Il me semblait que François Ier finançait Léonard, et Rabelais entre autre, avec ses fonds privés.

    RépondreSupprimer
  2. Rabelais était le protégé du puissant Jean du Bellay.

    RépondreSupprimer
  3. vous avez les neurones comme il faut ici, vifs, intelligents, drôles.

    Continuez, vous êtes parfaits. Je diffuse vos liens régulièrement.

    Respect.

    jm

    RépondreSupprimer
  4. Tu n'aurai pas du mettre le drapeau français !

    RépondreSupprimer
  5. je l'ai fait parce qu'ils nous annoncent un logo bleu blanc rouge

    RépondreSupprimer
  6. Il est parfait ton logo, -K-. Ca représente totalement l'idée du projet.

    J'ai relayé de mon côté en citant la source et la propriété intellectuelle en découlant logiquement.

    RépondreSupprimer
  7. Léonard s'est fait filer une chambre de bonne sous les toits au Clos-Lucé, il est mort au bout de trois ans sans avoir rien fait d'autre qu'organiser trois fêtes et, si l'on en croit certains guides qui veulent se rendre intéressants, dessiné un escalier. Aujourd'hui la cour des comptes épinglerait François premier.
    Vous râlez pour le logo, mais c'est une erreur, en effet il n'y a pas encore de logo, celui-ci fera l'objet d'un appel d'offres ultérieur. Pour l'instant, les 135000 euros ne servent qu'à payer l'agence qui a inventé le nom Pôle emploi

    RépondreSupprimer
  8. Pas du tout, c'est une avant-première exclusive pour les lecteurs du CGB.

    Il se trouve aussi que cette histoire de logo est plutôt marrante. Depuis quand on dévoile un nom avant un logo? Moi je n'ai jamais vu ça. Ils ont remis les graphistes au boulot par peur de la réaction devant le logo prévu.

    RépondreSupprimer
  9. "Quant au logo, "il y aura les couleurs nationales, du rouge, du bleu et du blanc", a annoncé le président du conseil d'administration, Dominique-Jean Chertier. Mais "nous allons demander aux graphistes de retravailler pour avoir quelque chose sous huit jours en intégrant les remarques faites au conseil d'admnistration", comme une écriture avec des minuscules et des rondeurs, a-t-il ajouté. "

    Ils se sont chiés dessus après l'article du Canard.

    RépondreSupprimer
  10. Eh oui maintenant ils vont sortir le logo en catastrophe. Ils auraient du faire un concours national, comme pour les euros. Après tout chacun est concerné, et même de plus en plus car apparemment le chômage, ça va pas s'arranger : les babyboomeurs partent à la retraite, les méchants capverdiens qui bossent au noir sur les chantiers sont raccompagnés par Air France (gangnent-ils des miles?), et pourtant l'emploi recommence à baisser, baisser, baisser. Tout ça c'est la faute aux... aux... zut y'a plus personne...

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?