21 octobre 2008

Pub

50 commentaires:

  1. Comment peut on traiter la femme parfaite de la sorte????
    J'appelle la licra, la halde, sosracisme, les chiennes de gardes,la meute, finkielkraut
    Faire de mon égérie, une fille de joie!!!!
    je vous haie

    RépondreSupprimer
  2. Euh... C'est voulu, la fote d'orthographe?

    RépondreSupprimer
  3. Alors on vient encore prendre son cours du soir petite fille?

    Ecoute bien tonton Kroulik:

    Causeur/Pauseur= faute volontaire pour mieux accéder... accéder à quoi? MMh? A la paronomase ( ici "in abstentia").

    A demain, et gare aux interros surprises:
    une faute, une fessée.

    RépondreSupprimer
  4. Je trouve qu'il se la raconte un peu, le tonton Kroulik...

    Parfois, il est dangereux de pratiquer le langage hypocoristique avec certains animaux...

    N'oublions pas qu'ici personne n'a encore eu les couilles de me répondre sur le fond... J'ai fait un tour sur Ilys et force m'est admettre que pour l'instant, les hommes de là-bas paraissent mieux montés. :=P

    Je ne suis pas très inspirée par vos dernières publications, mais la prochaine fois que vous aurez quelque chose d'intéressant à dire, peut-être pourrons-nous commencer à parler avec le cerveau du haut. ^^

    RépondreSupprimer
  5. C’est que tu nous as mal compris, Millie. Le CGB est à la base un blog satirique dans la tendance de L’Organe (les premiers créateurs du CGB sont des anciens du forum de L’Organe) et parfois, il ose publier des articles sérieux (apparemment sans consistance pour les élites supérieures de la réacosphères). Si ça te déçoit, tant pis ! Je ne me sens pas en concurrence avec Ilys et je n’aime pas les concours de bite, ayant de ce côté-là un traumatisme infantile.

    RépondreSupprimer
  6. Tu préfères ILYS?
    C'est normal.
    Se sont des dandys issus de souches hautement primées. Tout à fait ton genre.

    Essaye tout de même de nous reposer ta fameuse question de façon compréhensible. Il y aura bien un cégébiste débonnaire qui consentira à se pencher dessus...

    RépondreSupprimer
  7. Et ne crois pas Para.

    Le CGB est un site fondé par des anciens de la division Charlemagne. Nous truffons nos articles, nos vidéos et nos photomontages de messages subliminaux.
    Notre objectif est d'attirer à nous les "jeunes filles en couple" afin de les inséminer à l'insu de leur plein gré... Tu verras.
    Encore deux trois cours particuliers et tu envahis la Pologne.

    RépondreSupprimer
  8. Très bien, Paracelse, c'est entendu. Je ne comparerai plus l'Organe à ses assimilés. ;)
    Mais rien de vaut de réveiller un vieux traumatisme infantile pour que se fasse entendre la voix du gentleman qui est en vous, croyez-moi - ça s'appelle "frapper là où ça fait mal" ^^
    Car bon, toute pin-up que je sois, je ne peux pas laisser les siffleurs impunément inchtroumpfé... :)

    "Des dandies issus de souches hautement primées" ahah... Ce sont peut-être des vieux garçons à leur maman, des étudiants-en-philo-de-base, de vieux pervers pépères réactionnaires, des vigiles, des matons, des flics... Et c'est ça qui me fait bien rire. En un sens, à force de se faire valoir et de s'encourager mutuellement à ne pas faire de fautes d'orthographe, ils ont créé une sorte de nouvelle méritocratie. ^^ A part leur passion pour Lagerfeld, qui frise (c'est le cas de le dire) le ridicule, je trouve ça attendrissant.

    C'est toi, le cégébiste débonnaire, kroulic? ;)

    Ma question, en fin de compte, était toute simple ; je vais résumer mon propos...

    J'entends beaucoup parler de décadence, nous nous étonnons que nos immigrés aient tendance à se tenir plus mal que ceux des Allemands et des Anglais... A cela je propose une explication qui vaut ce qu'elle vaut : notre chant national est un appel à l'insurrection, il dit en gros que nous devons dérober notre bonheur au cas où on nous le refuse... Il est forcé que des gens venus d'Afrique et qui n'avaient pour ainsi dire jamais vraiment remis en cause leur éternel malheur soient quelque peu (c'est le cas de le dire) désorientés! ^^
    A mon avis la Marseillaise, et tout ce sur quoi on a fondé la France depuis la révolution, ressemble au château de sable d'Hendrix : dire que les français sont des Vestales vouées à entretenir le feu sacré de la révolte est une absurdité sur le plan institutionnel. Les français sont des cons et des pécheurs comme les autres dont il faut bien parfois aussi réprimer le péché et la connerie.
    Quel pouvoir pour le pays qui incarne le "contre-pouvoir"?

    Ce qu'il nous arrive, précipité, peut-être, par le fait que le bloc soviétique n'ait pas gagné la guerre froide ;) ;) , semblait tout simplement induit par notre lutte absurde, beckettienne, contre le principe même de la Condition Humaine, qui est tragique, et qui donc par essence ne finit jamais en chanson.

    Oui, on dirait bien que ma question n'était que rhétorique. Shame on me. Mais pour autant, sceptiques et désinvoltes diablotins, j'aimerais avoir votre avis là-dessus. :)

    Amicalement,
    M.

    RépondreSupprimer
  9. Scandale ! C’est un crime de lèse Loucherbem !

    RépondreSupprimer
  10. @milie
    Je vais faire comme si j’avais compris ta garbure… C’est totalement décousu et impressionniste, mais je vais quand même me pencher sur… ton cas (et en moyen français le "cas" signifie la... mmh.. bon, ok, j'arrête).

    Avant tout, l'époque nous voudrait européens, rejette l'épopée nationale au nom de notre vilain passé. Dire que les Français sont des cons et attaquer la Marseillaise, se sont des marottes de "citoyens-du-monde progressistes".
    Je revois encore José Bovin en train d’agiter un drapeau arc-en-ciel pour remplacer le tricolore et dire qu’il lancera un "concours citoyen" pour réécrire la Marseillaise une fois élu.

    Autre chose, les Anglais et les Allemands ne s'en sortent pas mieux que nous. Ils ont beaucoup moins d’immigrés et il faut avoir vu un quartier musulman anglais, ou croisé une bande de jeunes Turcs à Berlin du coté de Kreuzberg pour constater l’ampleur des dégâts.

    Tu supposes que l'hymne national, loin d’être un simple rituel patriotique, serait en quelque sorte "performatif": le bon peuple ferait ce qu'il est en train de chanter, et se révolterait ou tout du moins essaierait... Je n’ai jamais assisté à ça… mais j’aimerais bien. J'aimerais bien croire aux Français révoltés... et pas aux cons avilis élevés en batterie. Aux crétins gavés de messages marketing par les mass-médias.

    Quant aux sifflements des colons, tu ne peux pas à la fois te dire Tunisien est faire ce que t'ordonne l'hymne du pays "ennemi". Il ne s'agit donc pas d'une révolte "dictée" par la Marseillaise.

    Pour le reste, il me semble distinguer dans le brouillard l’ombre contre-révolutionnaire de Bloy ou de De Maistre… à préciser.

    En ce qui concerne l'Afrique, ce n'est pas tant la fatalité que la culture qui fait faire le grand écart. Quand tu passes de ceci: http://www.afrik.com/article9437.html à la compréhension infinie de nos tendres pédagogues à truffe humide...

    Tu devrais consulter cet excellent confrère:
    http://lebaldesdegueulasses.blogspot.com/ n'hésite pas: pose lui plein de questions, il adore ça.

    RépondreSupprimer
  11. Quelle foutaise ! Ilys on y va pour les femmes à poils ! Sauf si celles de Lagerfeld...

    RépondreSupprimer
  12. Les femmes à poils elles sont chez Baudricourt!

    http://baudricourt.over-blog.com/article-21099122.html

    RépondreSupprimer
  13. Bon sang! Pas touche à Elizabeth!
    Du moins ce bleu ne jure-t-il pas avec les miches insolentes de la chipie. C'est Boucher? Fragonard?

    RépondreSupprimer
  14. Cher Mister -k-,

    Le terme "impressionnisme" semble être à la mode, sur la blogosphère politique, pour désigner ce travers honteux que sont les excès de liberté stylistique... Est-ce que cela vient de ce que votre connaissance de l'art moderne s'arrête à ce courant-là de la peinture? Ce qui reviendrait à dire : oh! la fille, ce que tu dis c'est trop du charabia, c'est carrément surréaliste, c'est du picasso, les gamins en font autant!

    Il est vrai que l'analyse d'un tableau de Fragonnard fait appel à un tout autre genre de fibre esthétique...

    Oui, je vois bien, cependant, que vous essayez de vous pencher sur mon "cas"... Et même si c’est pour de « mauvaises » - comprenez lubriques - raisons, je ne me montrerai pas ingrate ; je tenterai à l’avenir de ne pas limiter mon tribut à ce blog à de simples exercices de provocation.

    Cependant je vais devoir, bien malgré moi, en remettre une petite couche (de provocation) – si vous voulez bien me passer l’expression – en vous faisant remarquer que votre tentative d’analyse de mon propos, malgré une bonne volonté évidente, s’est limitée à tenter de le « contenir » dans un certain nombre de catégories politiques en se méprenant diamétralement sur l’ambition qui l’a motivé. Cela, comprenez-moi bien, je ne vous le reproche pas, car vous manquez d’outils pour faire face à des interventions comme les miennes… Dans un espace de parole comme le vôtre – il en est de même à Ilys, il s’agit d’un mode de fonctionnement plus que répandu – il est tacitement convenu que pour intégrer un débat, chacun se munit de sa propre thèse, l’assène avec la plus grande force possible, l’assume pleinement jusqu’au bout et met au défit les autres de la défaire au combat. Ce qui rend mes post plus complexes que les vôtres, je ne crois pas tant que ce soit le fait que j’utilise beaucoup de jeux de mots et de métaphores, mais plutôt que chacune de mes interventions est en elle-même ce que l’on pourrait considérer une petite « discussion », en ce qu’elle se calque toujours plus ou moins sur le célèbre modèle : thèse/antithèse/synthèse.

    L’inconvénient d’une telle démarche ? Mon combat particulier est plus difficile, précisément, à cerner, à associer à un quelconque engagement politique. Quoique j’aime beaucoup Léon Bloy (votre tentative de déconstruction de ma pensée, qui se veut libre et personnelle, qui consiste à lui identifier des pairs et des origines, n’était pas totalement aveugle), c’est sans rougir que je peux prétendre ne pas faire ce que vous considérez (vous) comme de la politique ; car je fais de la philosophie.

    Pourquoi, enfin, me livrais-je à de tels exercices incongrus ? A cela j’aurai une réponse que vous trouverez encore dérangeante, qui en elle-même repose sur une autre théorie originale qui mériterait de susciter un nouveau débat : je crois que je suis prédisposée par le fait d’être une femme à cette forme d’intelligence particulière que l’on attribue au cerveau droit que l’on dit englobante, synthétique et simultanée, et que de fait je suis vouée à entrer en confrontation avec les tenants du cerveau gauche : logique, technique… analytique. ^^

    Aussi, fiers jeunes gens, je vous laisse bien volontiers ne pas oublier quel est mon sexe, car il est une force pour moi, et non une fragilité, mais j’aimerais aussi qu’à l’avenir vous n’oubliiez pas que mes propos ont un sens. Et que je viens ici pour être respectée à ce titre.

    M.

    P.S : à propos de la Marseillaise « performative » (j’aime bien ce mot) : sisi, j’y crois ! ;) Et à propos du fait que les français aient intégré une certaine forme de révolte vis-à-vis de l’autorité dans leur identité nationale, c’est un fait. Le gaulois est râleur. Le gaulois est frondeur… Et cela est partie prenante de sa spécifique connerie ! – Exactement comme on pourrait attribuer à n’importe quel peuple les défauts de ses qualités. De même que l’on disait avant-guerre que tout en France finit toujours en chanson… Voilà de grands classiques qui se perdent ! Je ne vous inviterai jamais assez à potasser Astérix le Gaulois, Gardien de cette chaleureuse mémoire de la gauloiserie qui est la nôtre ! ;=)

    RépondreSupprimer
  15. Hé Kroulik!!!!J'te l'ai tjr dis,mec!!...que"tu manquais d'outils",mec!!!...
    Alors écoutes moi bien,mec!
    File illico presto à bricomarché,mec!!!!
    Ramène un truc du genre,mec:
    http://www.wd40.fr/media/images/100ml%20dans%20boite%20a%20outil3%20modif.jpg

    Et aprés seulement,tu pourras monter sur le Ring,mec!!
    Let's Go Motherfu****!!!!

    RépondreSupprimer
  16. Alors quoi, Don King, on a peur des femmes qui essayent de se battre avec leurs propres armes?

    RépondreSupprimer
  17. Charles Bond'lair !22 octobre 2008 à 18:07

    Millie, 24 ans, en couple et auteur...
    Ton vocable ampoulé dont tu es si fière, ton style tout empreint de fatuité, qui, à ce titre, n’est pas un style, à mon sens, mettant en forme tes arguments et questionnements existentiels, soi-disant ayant un fond, ne font que mettre en lumière, claire-obscure, donc tout cela n’est certes pas dénué de romantisme, un romantisme quelque peu suranné, mais cessons-là tout euphémisme, carrément cadavérique, les grandes difficultés que tu as à raisonner, dues à une manifeste absence totale de vécu et, plus grave, de recul sur ta non-vie...
    Je suis désolé, cela va peut-être te paraître injuste mais après tout que te choit mon avis : t’es qu’une gourde et la maturité n’y fera rien… Non en fait, définitivement plus : une mijaurée.

    RépondreSupprimer
  18. Est-ce qu'avoir un style ampoulé et n'avoir aucune vie mérite autant de haine, mister bond'lair?

    RépondreSupprimer
  19. Mimi, je te le dis sans haine ni violence...
    Il faut te purifier de ce spontanéisme nombrilique (des limbes - haha).

    Evite le mélange des genre pour commencer, cloisonne tes activités:
    "philosophe" incomprise un jour, poétesse géniale l'autre et styliste d'exception le week-end.

    Et enfin, pour entrer en communication avec le milieu ambiant (tu sais, cette bande d'idiots qui se moquent de toi), tu te sentiras mieux en mode "sujet/verbe/complément".

    RépondreSupprimer
  20. Millie, mal grès ton verbiage de vieille bourgeoise, tu m'excites baby! donne ton 06!!! on se fera une viré à lutèce!!! j'te donnerais du plaisir !!!

    RépondreSupprimer
  21. Les attaques Ad Hominem entre commentateurs me fatiguent. On n'avez donc rien d'autre à foutre.

    RépondreSupprimer
  22. Le CGB, c'était mieux aaa-vant.

    RépondreSupprimer
  23. La concision et la pertinence de la conclusion de Charly Bond sont une véritable bouffée d'air frais après ce que j'oserai qualifier de véritable "exhibition". Du causeur, nous sommes passée au pauseur. Et maintenant, voici la poseuse.
    Désolée, mais le mieux est l'ennemi du bien.

    (Cher Para, mes plates excuses)

    RépondreSupprimer
  24. (passés, évidemment)

    RépondreSupprimer
  25. Merci pour ta bienveillance, Mister -k- ^^

    RépondreSupprimer
  26. Journée à marquer d'une pierre blanche: deux membres du sexe feminin ont commenté un post du CGB!

    Millie, je te sens comme orpheline du Nightwatch (comme nous tous d'ailleurs).

    Madame Beth, toujours un plaisir de vous retrouver sur le CGB... mes hommages.

    RépondreSupprimer
  27. Faites gaffe les filles, René est fan de catch. Vous êtes en train de participer à un casting!
    Bientôt vous vous roulerez dans une piscine pleine d'huile (swouiiiit).

    RépondreSupprimer
  28. Oui, msieur Jacquot.

    C'est le désoeuvrement qui me pousse à faire du tapage.

    Ma mère vous dira que je n'suis pas une mauvaise fille.

    RépondreSupprimer
  29. Toujours un plaisir de vous lire cher René. ;o)

    RépondreSupprimer
  30. Quant au commentaire de Beth, je n'y répondrait pas. Car c'est une loi animale : lorsque je joue à me battre avec un homme, il y a de grandes chances pour que la joute ne sorte pas du domaine du jeu.
    Avec une autre femme - oui, je fais de l'exhibition mais on ne parle pas assez souvent à coeur ouvert de la condition féminine - j'aurai un peu peur d'y laisser des plumes.

    RépondreSupprimer
  31. Bon, on peut en poser une? Y'a moyen de l'ouvrir cinq minutes, oui ou fichtre?
    j'ai toujours eu envie de déféquer en entendant les hymnes nationaux joués avant un match de foot. Alors si je joignais un jour le geste à l'intention, passerais-je sous le coup d'une loi qui ne prévoit - je le présume- que le SIFFLEMENT des hymnes? S'il y a des juristes parmi les commentatrices, qu'elles veuillent bien m'affranchir. Merci.
    Quant au mystère de ces siffleurs d'hymnes, pourquoi n'irait-on pas, encore une fois, voir du côté du mimétisme et de ses règles? Tu brûles un bus à St Quentin? Je brûle un bus à Marseille! trop MDR! Tu fais des tags à Chicago? je ponds des tags à la Garennes Colombe! Tu visses ta casquette à l'envers sur ton crâne vide? trop la classe: je fais pareil, cousin! Tu siffles l'hymne de ces enculés d'adversaires? et ça marche (c'est à dire que ça fait scandale): vas-y ! je te siffles ton hymne de bouffon!
    Les explications psychologico historico sémantico formidables, je laisse ça aux gens qui croient que la réalité est toujours compliquée, simplement parce qu'ils ne la saisissent pas bien.

    RépondreSupprimer
  32. Sauf que si tu avais raison, il y aurait une réciprocité des sifflements. Un coup pour l'un, un coup pour l'autre.

    RépondreSupprimer
  33. Voici ma version :
    Avec toute la propagande anti-facho... euh non... anti-France depuis belle lurette, à tel point que de brandir le drapeau tricolore est suspect de fascisme vomitif, les Français d'origine tunisienne, baignant dans cette atmosphère et ces apriorismes, ont eu leurs stimulus en surchauffe. Et comme dans tout phénomène de foule, le mimétisme est prépondérant, messieurs ne se sont pas gênés pour siffler un hymne national que je n’ai franchement jamais aimé (et on peut aimer la France tout en s’en battant les juteuses de cet hymne).

    RépondreSupprimer
  34. Je trouve qu'on en a particulièrement besoin en ce moment. Dans la Marseillaise il y a tout ce qu'il faut pour se sortir de la crise:

    Pour qui ces ignobles entraves,
    Ces fers dès longtemps préparés ?
    Français ! Pour nous, ah ! Quel outrage !
    Quels transports il doit exciter ;
    C'est nous qu'on ose méditer
    De rendre à l'antique esclavage !
    Aux armes, citoyens !
    (...)
    Des cohortes étrangères
    Feraient la loi dans nos foyers !
    (...)
    De vils despotes deviendraient
    Les maîtres de nos destinées !
    Aux armes, citoyens !
    (...)
    Tremblez ! Vos projets parricides
    Vont enfin recevoir leur prix. (Bis)
    Tout est soldat pour vous combattre.

    RépondreSupprimer
  35. Je remplacerai juste parricide par patricide... avant de foutre le feu au parlement européen.

    RépondreSupprimer
  36. "Est-ce qu'avoir un style ampoulé et n'avoir aucune vie mérite autant de haine, mister bond'lair?"

    J'ai cru comprendre que tu voulais qu'on te réponde sur le fond.

    avoir laissé la Marseillaise et autres symboles de la Nation française à la garde exclusive du FN, s'inscrivait dans la tactique déconstructionniste de l'idéologie progressisto-consumériste, isn't it ?
    Maintenant, le commentaire de Platoche me semble pertinent. ça s'emballe. ça sent la manip. Je le trouve plus éclairé que celui d'un Ajavon-niais, très niais.

    RépondreSupprimer
  37. K a dit "Sauf que si tu avais raison, il y aurait une réciprocité des sifflements. Un coup pour l'un, un coup pour l'autre"
    Meu non, mon K, pas de réciprocité ici puisqu'il n'y a mimétisme que si tu t'identifies un minimum à l'exemple donné (ce que Girard appellerait le double, sans doute), qu'en quelque sorte tu veux prendre sa place. Donc le connard tunisien siffleur non spontané va s'identifier au connard algérien siffleur avant lui parce qu'il trouve des similitudes entre son modèle et lui-même, alors que le connard français, lui, ne s'y identifie pas du tout et se contente d'écouter les hymnes en se grattant discrétos les glaouis, sans offenser à la face du monde l'orgueil de l'adversaire!
    Non, sérieusement, je pense que l'hypothèse du mimétisme comportemental devrait être rigoureusement appliquée au champ social ou sociétal, notamment dans ses manifestations violentes, pour voir ce que ça donne. Je crois que ça tient la route.

    RépondreSupprimer
  38. Hihi, t'es vraiment un facho! C'est des Français qu'on t'a dit!

    RépondreSupprimer
  39. Et ce cette grande communion mimétique aboutira à... (on continue sur Girard?)

    RépondreSupprimer
  40. Bonjour,

    Que Beboper M'excuse s'il a eu l'impression que je l'empêchais de parler. Je croyais naïvement que l'écrit avait pour avantage d'empêcher les gens de se couper la parole.

    Toujours à lui, je réponds que si dans mon dernier message, je parlais de siffeurs, cela était un double sens, et renvoyait davantage à la cohorte de mâles en rut venus à ma première intervention comme on vient au bordel, puis défendre leur orgueil meurtri lorsque je leur montrai que je n'étais pas qu'une pauvre petite chose sans défense à leur disposition.

    A propos de la Marseillaise :

    A l'Anonyme : en quoi dire que cet hymne est un appel à l'insurrection en fait-il la chasse gardée du FN?
    A mon avis cela veut plutôt dire qu'il s'agit d'une chanson d'extrême gauche...

    Le problème c'est que la gauche, et à fortiori l'extrême gauche (dans la tradition monarchiste de "la gauche du roi") a vocation de contre-pouvoir. Une fois la couronne sur la tête, elle se retrouve comme la poule qui a trouvé un couteau.

    A Beboper à nouveau :

    Je ne vois aucun mal à ce qu'on siffle la Marseillaise... Pourvu seulement qu'elle puisse se défendre! Or si la Marseillaise, chanson de l'opposition au Roi, par excellence, en vient à incarner l'image du pouvoir à son tour, elle ne peut plus puiser dans sa propre signification de quoi leur répondre...

    En cela, l'hymne Tunisien qui dit en gros, comme à peu près tous ceux des autres pays : "On est les champions, on est les champions, et on se sacrifiera pour défendre notre coin de gazon" est beaucoup plus approprié au contexte.

    RépondreSupprimer
  41. Waouh! Rarement vu une série aussi longue de commentaires au CGB. Plutôt dans le style d'ILYS ça. Comment passer de Babette Lévy à la féminitude et à la Marseillaise, ça c'est l'effet Millie! La suite au prochain épisode?

    RépondreSupprimer
  42. Je réponds à Millie qui prétend que les immigrés ou leurs fils prennent la Marseillaise au pied de la lettre.

    Chére Millie voila encore une pensée bien gauchiste de prendre ces immigrés pour des cons ainsi que leurs marmitons, serait-ce du racisme de votre part ? Les immigrés ne sont pas bêtes et encore moins leurs enfants, ils savent très bien juger un texte en fonction de son contexte, j'en veux pour preuve le Coran.

    Bref, vous me faites penser à ces bons socialos allant coloniser ceux qu'ils considéraient comme des sous-races pour leur apporter les lumières de la république.

    A vomir.

    RépondreSupprimer
  43. Au pertinent Anonyme :

    Je crois juste les immigrés sont aussi cons que moi.
    Je prends moi-même la Marseillaise au pied de la lettre.

    Et d'ailleurs, la Marseillaise n'est pas qu'une chanson. Lorsque je dis "la Marseillaise", je parle de la Révolution, et de la trace qu'elle a laissé dans notre identité française. ^^

    Si pour le monde entier nous sommes "le pays de la liberté", ce n'est pas seulement parce que Coubertin a fabriqué la statue de Washington, mais c'est parce que nous avons une histoire. Et que cette histoire se rappelle à nous lorsque nous voudrions l'oublier.

    RépondreSupprimer
  44. Jamais un fil ne fut si baroque...

    RépondreSupprimer
  45. C'est l'effet Pauseur ça, on se met tous à "pauser".
    Je me demande si Lyzbeth n'a pas quelques pouvoirs vaudous... elle se venge.

    RépondreSupprimer
  46. La vilaine, qui par tant d’artifices fît croire un jour qu’elle était jolie, rouspète et panique quand se baladent de plus fraiches cuisses : A l’aide ! A moi! J’étouffe ! C’est l’asphyxie ! Qui viendra me rendre le souffle et la justice ? Heureusement, quel bouffi d’air que notre bon Charles Bond’lair. Des grandes statues il ne sait que renifler le derrière ! Moi je vous le dit : Les moches et les jalouses, ça ne s’exhibent pas. Et si certains veulent toujours fureter dans l’envers du décor… C’est qu’ils sont petits comme des rats. Je préfère les princesses : toujours, toujours ! Elles transforment les petits moineaux en méchants vautours.

    :p

    RépondreSupprimer
  47. Putain mais qu'elle est con... à bouffer du foin !

    RépondreSupprimer
  48. Paracelse a dit (bien plus haut):
    "Les attaques Ad Hominem entre commentateurs me fatiguent. On n'avez donc rien d'autre à foutre".


    C'est malheureusement, cher maître, le risque à prendre quand on tient "un blog satirique dans la tendance de L'Organe".

    Avec tout mon respect.


    UN FAN

    RépondreSupprimer
  49. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  50. Et vous, Anonyme, vous êtes le vaillant et gentil Prince Charmant volant à la rescousse de la jolie princesse pour l'aider à affronter la vilaine et méchante sorcière aigrie ? Je vous vois pourtant davantage en Simplet, eu égard à la qualité de votre raisonnement.

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?