11 janvier 2015

La parole est à Bardamu

"On mentait avec rage au-delà de l'imaginaire, bien au-delà du ridicule et de l'absurde, dans les journaux, sur les affiches, à pied, à cheval, en voiture. Tout le monde s'y était mis. C'est à qui mentirait plus énormément que l'autre. Bientôt, il n'y eut plus de vérité dans la ville."
Louis-Ferdinand Céline

1 commentaire:

  1. Particulièrement bienvenu monsieur K ! La brochette de cocus ripoux tricolores et de leurs portes drapeaux mimant l'affect qui se donnaient aujourd'hui en spectacle m'auraient fait bondir et pousser ma harangue auprès de l'ouvreuse dans n'importe quelle salle de représentation: "chiqué !! REMBOURSEZ !!!"
    Une bien fière parade de chair à canon !!

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?