23 janvier 2015

L'autorité des têtes de cons







Notre bon Président semble redécouvrir l'autorité. Il va tenter de  rétablir l'autorité dans les écoles, sous le gouvernail viril de Najat Vallaud-Belkacem, grande adversaire du mérite, qui considère que donner des  notes est une pratique traumatisante, à mi-chemin entre l'empalement et  le nazisme. Et il aura fallu que ce soit un président dit socialiste qui  nous balance ça... Les têtes de cons sont de sortie, ils viennent nous  expliquer, à nous, enfants de la déconstruction, que la jeunesse a besoin de repères.

Dans  ses entretiens avec Giovanni Grazzini (parus en 1983 sous le titre Fellini par Fellini en France), Federico Fellini nous parle déjà de François  Hollande et de ses maîtres à penser. Ceux-là mêmes qui sont et demeurent au pouvoir d'un gouvernement à l'autre, qui façonnent l'école et le rapport qu'on y entretient avec le savoir, et l'autorité qui lui est dû.

- " Avez-vous le sentiment que vous vous trouvez bien parmi les jeunes?


-  Je ne sais pas qui ils sont, comment ils sont, je ne les connais pas,  je ne sais pas où ils se tiennent, ce qu'ils font. On pourrait certes  tenter de connaître tout cela, mais une nécessité de ce genre n'est-elle  pas horrifiante ? Je me demande ce qui a bien pu se passer à un moment  donné, quelle espèce de maléfice a pu frapper notre génération, pour  que, soudainement, on ait commencé à regarder les jeunes comme les  messagers d'on ne sait quelle vérité absolue. Les jeunes, les jeunes,  les jeunes... On eût dit qu'ils venaient d'arriver dans des navires  spatiaux... ils savent tout, pas la peine de leur dire quoi que ce soit,  ne les troublons pas par notre ignorance, nos erreurs...

C'est  peut-être l'envie de voir tout recommencer depuis le début et le  sentiment d'avoir été vaincus par notre manque de confiance en  nous-mêmes qui nous a poussés, sottement, à donner toutes les clés à des  moutards qui, au surplus, ne savent pas du tout comment s'en servir. Ce  qui s'est passé entre 1950 et 1970 est fascinant et terrible, quand les  générations qui savaient ont cédé le pouvoir à ceux qui venaient juste  de quitter leurs jeux d'enfants. Seul un délire collectif peut nous  avoir fait considérer comme des maîtres, dépositaires de toutes les  vérités, des garçons de quinze ans. Il se peut que ce soit à cause de  notre lassitude de faux maîtres que, en présence des décombres de toutes  les idéologies, il nous ait paru que nous ne devions plus tenter de nous  manifester..."



9 commentaires:

  1. C'est la première fois que je me livre à un commentaire sur un site internet. Mais, tout d'abord je voulais te dire que je lis toujours avec grand intérêt tes publications.
    Je pense que nous sommes dans un grand trouble car les références de valeurs ont été gravement perturbées par un monde commerçant qui nous à fait basculer du monde de l'être (siècle des lumières) au mode de l'avoir (Séguéla).
    Nous sommes empètrés dans nos contradictions. Ce soir j'apprends que notre BEIGNET se rend aux obsèques d'Abdallah, patrie des droits de l'homme s'il en fût (Décapitation, mutilations etc...). Que vont penser nos amis tibétains lorsque cet homme viendra défendre leurs libertés. Droit d'ingérence, néo-colonialisme porté par un peuple crétinisé depuis 30 ans par une Education Nationale qui aurait due restée Instruction Publique.
    Pour répondre à ton propos sur le jeunisme, la Marseillaise dit "Nous entrerons dans la carrière quand nos ainés n'y seront plus". Mais ils s'accrochent ces cons.

    RépondreSupprimer
  2. Nacira Guénif-Souilamas retenez ce nom, c'est une ancienne papesse des IUFM, sociologue/féministe/ethnologue.

    Elle est la digne héritière du vieux Mérieu, qui passe une retraite paisible chez les verts, mais elle est plus que ça. Elle sort directement des années 80 : pratique intensive de l'excuse systématique, aveuglement intéressé, théories féministes fumeuses, virtualité pédagogique, trotskisme rampant etc..
    .
    Elle est le système.,


    http://leplus.nouvelobs.com/nacira-guenif-souilamas
    http://www.liberation.fr/auteur/5404-nacira-guenif-souilamas
    blogs.mediapart.fr/blog/nacira-guenif
    http://www.reseau-terra.eu/IMG/pdf/NaciraCV.pdf

    RépondreSupprimer
  3. Salut, je pense que ramener le jeune à (juste) un état puéril est assez restrictif. Personnellement je suis un vieux-jeune, mais avant j'étais un jeune-vieux... tout ça passe trop vite ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Les jeunes-vieux auxquels vous faites référence sont les jeunes qu'on a précisément laissés s'éduquer tout seuls, par lâcheté, pour ne pas à avoir à assumer d'opposer des interdits arbitraires à leurs désirs.

      Parce que l'arbitraire, c'est le mal, comme chacun sait. ^^

      Comme personne n'assumait en leur présence d'incarner la figure honnie du Père (qui pose des interdits et qui brime ceux qui veulent questionner lesdits interdits), il a pesé trop tôt sur ces jeunes un poids moral excessif, ce qui les a rendu précocement angoissés et soucieux. C'est cela qui a déterminé leur tempérament sérieux dans un premier temps quand ils étaient enfants, puis leur immaturité incurable par la suite. Voilà le schéma-type de la construction de la personnalité psychotique des enfants des soixante-huitards.

      Un enfant qui n'a jamais affaire, de toute son enfance, à des adultes qui s'assument en tant qu'adultes, malgré son grand désir précoce d'être à lui-même d'ors et déjà son propre seigneur et maître, aura bien du mal à devenir adulte un jour, c'est cela triste la vérité.

      Il y a hélas une sorte de "biologie" du psychisme... Nous ne sommes pas "libres" dans nos têtes.

      Celui qui se développe trop vite et trop tôt, se développe autour d'une armature mal finie, molle et faible, et risque d'avoir besoin d'un tuteur artificiel toute sa vie pour pouvoir se tenir debout.

      Le pire étant qu'une telle personne, peu habituée à accepter les frustrations dans son enfance, aura d'autant plus de mal en grandissant à accepter l'autorité d'un tel tuteur, dont son psychisme a pourtant un besoin vital.

      Supprimer
    2. Ajoutons que tout individu qui encourage une telle personne dans sa démesure est criminel.

      Supprimer
  4. Nacira machin chose écrit même des bouquins avec Laurent Mucchielli le pape des sociologues gauchistes(et pourtant son père René était un homme sensé).

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Elle écrit aussi chez Tévanian, http://lmsi.net/ .
      Le pilori involontaire de la sociologie.

      Supprimer
  5. Pour être tout à fait franc, je ne sais pas si c'est l'irruption d'une nouvelle catégorie (les jeunes) qui a fait baisser le niveau, ou si c'est TOUTE LA POPULATION qui est devenue extraordinairement débile avec l'avènement du confort, des loisirs, enfin de la modernité. Je penche plutôt pour la seconde explication.
    Les adultes sont débiles de s'être laissé dépossédés de leur autrité par des "experts" de mes couilles, et d'avoir le moindre scrupule à affirmer leur autorité d'adultes face à des morpions de 12 ans. Et par conséquence, ces derniers sont débiles par fatalité, car des jeunes à qui on fait croire qu'ils savent des choses "plus intéressantes" que Einstein, Beethoven, Charles Chaplin ou Delacroix, ben, qu'est-ce que tu veux que ça devienne d'autre qu'un tas de cons?
    Finalement, on est cernés par les cons, mais ça, j'imagine que ça n'est une surprise pour personne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je penche plutôt pour un peu des deux explications que vous proposez...

      Techniquement, c'est l'explosion constante de nouvelles - et toujours plus performantes - technologies de communication de masse qui, couplée avec un développement non-stop des techniques de communications à vocation aliénante, permet de généraliser l'abrutissement massif.

      Ces 2 causes sont en application depuis 70 ans en particulier.
      Beaucoup ont été élevés et « éduqués » par des parents déjà massivement abrutis...

      Communication de masse = uniformisation des masses (conformisme subjectif, etc).

      Aujourd'hui, les techniques de com' sont établies par rapport à des recherches neurologiques, des réactions chimiques dans le cerveau, etc.
      Cela en dit assez long, non?

      https://www.youtube.com/watch?v=PGxUO2tlKPo

      https://www.youtube.com/watch?v=qTSWw4QcX7I


      Supprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?