10 juillet 2013

La minute de Batpat : John Legend & MTV

Vous avez sûrement manqué le concert de Legend, John Legend, à l’Olympia du samedi 6 juillet.
Tu aimes John Legend ? 

Historiquement John Legend, pianiste à marcel et biceps saillant, fit mouche dès son premier album Get lifted. Une réussite totale à la fois artistiquement et commercialement, le beau Johnny livrant, par-delà le morceau Refuge, toute une série de hits, forcément en-dessous de la ceinture mais couinant toujours i love you...
Ce qu’il y a de sensationnel avec la nature, c’est son talent prodigieux pour combler les vides et amorcer sans cesse un recommencement, un nouveau cycle, un renouveau. Pendant 20 ans, l’humanité aura vécu sans Marvin Gaye, disparu tragiquement le 1er avril 1984 sous les coups de feu de son papa vengeur. « You don’t have to worry, daddy’s wrong ! » prêchait-il.
Fred Perry-t-on toujours par là où on a péché ?...


Orpheline de son maître séducteur, l’humanité et moi-même, sombrions dans une dépression sans nom, cherchant çà et là, malgré les Bono, les Maxwell, les D'Angelo, et les magazines féminins, des compensations impossibles à la disparition du prince des lovers, celui par qui les relations amoureuses se nouant dans les clubs et les classes de CM1 étaient passées du piège abscons à la révélation...
Mais Johnny « Gay » Legend, chanteur clitoridien à pantalon en sueur, avait pris la relève pour notre plus grand bonheur, prenant sur lui d’assurer notre salut par la prédication de cet évangile inaliénable : le meilleur ami de l’homme resterait bien la femme jusqu’à la nuit des temps…

_ Je te préviens je couche pas le premier soir…
_ D’accord baby, mais ça t’embête pas si je me glisse entre tes cuisses ohohohohahahaoua-ha-ha ?


 

Ah Johnny Legend, dont la parole fut portée par MTV, cette église du bootyshake, aux annonciations et sermons engageant toujours plus avant l’humanité sur le chemin mirifique du Spring Break.
Car depuis 30 ans, MTV porte inlassablement, tel un missionnaire prosélyte, le message d’une musique de qualité propre à convertir les ânes jusque dans les endroits les plus inexplorés par la civilisation. L’Ardèche bien sûr, les favelas dégueulant des pains de sucre de Rio, et jusqu’au Burkina-Faso. Incontestablement la dernière grande avancée prométhéenne pour le rayonnement d’une inculture mondiale pour tous !

Son et image. Son et lumière ! L’illumination ! MTV permit de confectionner un nouveau standing de société idéale sous glucose magnifiée par des clips à l'esthétique sans cesse renouvelée. Son nom est multi-attitude ! Multitude de combinaisons de placements de produits. Le programme radiophonique, avec ses piètres passages de réclames entre les plages musicales, relégué à l’antique… L’humanité serait-elle devenue MadMen ?
Par la Grâce incarnée de MTV, ses petites soeurs et Youtube, ne fut ni plus ni moins réalisée que l’ultime fusion qui bêtifierait toute l’espèce humaine, à défaut de la canoniser : industrie de la musique et annonceurs unis dans leurs bacchanales consuméristes ininterrompues, pour une éternité qui promettait d’être longue...

Alors à l'heure où de sombres intellos aux gouts tristes et gris s'épuisent dans d'interminables listes de produits culturels cinématographiques de trop bon goût, il est temps de bâtir le Panthéon des plus grand morceaux de musique de tous les temps, ceux-là même n’ayant surtout pas pour mission de s’adresser au cerveau, cet organe par trop overrated…
Communiez avec moi en cette sainte chapelle du CGB !
Voici la liste (non exhaustive) des sons qu'il ne faudrait certainement pas aimer mais je t'emmerde (LSQINFCPAMJTE) !

3 commentaires:

  1. Se faire Rickroller par un article du CGB.?!!.. Jamais je cliquerai !

    RépondreSupprimer
  2. Merde, me suis fait Rickroller sans crier gare. C'est une expérience terrifiante. A voir la succession de clips, je me demande si le dernier n'est pas là seulement pour nous égarer sur l'orientation sexuelle de Batpat qui me parait fort trouble.

    RépondreSupprimer
  3. oh putain. Je viens de Rickroller et ce pantalon jusqu'à mi ventre avec la ceinture et tout, ça m'a rendu aveugle.

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?