3 juillet 2013

Gel lubrifiant des relations franco-américaines


Les Etats-Unis n’ont qu’à bien se tenir ! Ce matin (heure de Washington), 315 millions d’Américains vont avaler leurs céréales de travers en découvrant les propos très violents et remontés de notre Président de la République... 

Furieux d’apprendre que la confidentialité des communications de ses concitoyens sur le web était violée quotidiennement et que les grandes oreilles de Mickey écoutaient aux portes de ses ambassades, Français Hollande n’a pas eu de mots assez durs envers l'Empire du Mal. Il a en effet exprimé le souhait (tenez-vous bien) que « cela cesse » ! 

Il aurait pu s’arrêter là mais piqué au vif, il a également recommandé « une position coordonnée de l'Union européenne par rapport aux exigences que nous avons à formuler et aux explications que nous avons à demander » à l'administration américaine. 


Espionnage : Hollande recommande une "position... par lemondefr

L’Amérique prend ces menaces très au sérieux. Ils connaissent par leurs renseignements le caractère volontaire et obstiné de celui qui, il y a à peine plus d’un an, a ébranlé son pays en déclarant de façon unilatérale et sans aucune nuance que le changement, c’est maintenant (« the change, it’s now ! »). Outre-Atlantique, on se prépare donc au pire ; on craint que ce discours virulent ne soit suivi de mesures répréhensives très concrètes. Il se pourrait par exemple que la France commence par accueillir celui par qui tout est arrivé : le dissident Edward Snowden, afin de revêtir l’habit d’une nation libre qui défend le symbole des libertés individuelles et de celle des peuples à disposer d’eux-mêmes. 

Sur ce point, Français Hollande a été très clair : « nous n’avons pas encore reçu de demande particulière de M. Snowden ». La France attend donc une demande formelle, avec accusé de réception, afin de pouvoir commencer à réfléchir à l’opportunité de lui accorder l’asile, ou au contraire de le livrer à ses alliés.

***Coupure pub***
Nous vous rappelons que le film 
est toujours dans les salles
***

13 commentaires:

  1. Je propose qu'on mette en place une commission chargée d'étudier l'éventualité de la remise d'un rapport sur cette histoire. Sachons rester fermes.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En juin 1940, Hollande aurait immédiatement lancé un moratoire pour décider de l'aspect irrégulier de l'invasion allemande. Dans la foulée, il décrétait un Grenelle du Pangermanisme avec les partenaires européens !

      Supprimer
    2. ...avec les mêmes guignols que dans la commission de réflexion sur la moralisation de la vie politique.
      Avec des belles indemnités, évidemment. Et avec Doselyne Bachelot aussi.
      Sinon ça servirait à quoi ?

      Supprimer
  2. « une position coordonnée de l'Union européenne ", à genoux, culotte baissée et le cul à l'air.

    RépondreSupprimer
  3. Au PS, on est des durs, on a un ministre du redressement productif!

    RépondreSupprimer
  4. Avec Hollande Président, même la Bolivie nous met la race ! Elle nous prend à tout : la guerre, le baby foot, à tout !
    son explication est pitoyable rapport à l'interdiction de survol de l'espace aérien : "dès que j'ai su", mais Morales est resté bloqué 13 heures !!! Le syndrome La Chèvre qui continue...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'était quoi au juste son explication ?

      Supprimer
    2. non
      pas le baby foot
      je vais tenter de défendre nos couleurs, nos valeurs !
      camerone !
      à moi la légion !

      Supprimer
  5. Dès qu'il a su que Morales était dans l'avion, il a ouvert l'espace aérien... 13 heures pour savoir ? 13 HEURES POUR SAVOIR ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Yen a des qui affirment qu'il a effectivement réagi, mais que plus personne ne sait qui il est , donc ne lui obéit.
      D'où les 13 h de temps de réflexe du genou au ptit coup de marteau.

      Supprimer
    2. Il fait son geste à la Dieudonné sur la photo du haut.
      Au-dessus c'est le soleil ^^

      Supprimer
    3. Une question, si je puis me permettre :
      Pourquoi la pétition en faveur d'une commission d'études sur le retour de la moustache de Régis Debray n'a-t-elle recueilli que 34 signatures ?
      Il faudrait ptet la réactiver, non? L'actualité est vide et on s'ennuie.
      Y se passe rien...

      Supprimer
  6. Qu'il est beau en colère notre "Tout-mou 1er".
    Il va déclarer la guerre au Usa, dynamiter les Mac-do et nationaliser les usines de Coca-Cola.
    A moins qu'il n'attende que le cholestérol fasse sa mortifère œuvre en décimant les ventripotents ricains par arrêt cardiaque.
    Le gros méchant c'est maintenant.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?