5 novembre 2008

Yes we can ( ada)



Le CGB en tant que DODLPET (Diffuseur officiel de la pensée d'Emmanuel Todd) vous livre la dernière entrevue d'Emmanuel Todd chez Bourdin... du mauvais esprit comme on l'aime!

On rappellera à bon escient que le CGB soutenait (enfin votre serviteur) le prolétarien John Edwards face à la technocrate Clinton et à l'oligarque Obama.

Quelques observations à l'emporte-pièce:

1. Obama et Mc Cain n'ont que 3 millions de voix d'écart en ce qui concerne le vote populaire... ce sont les Grands électeurs qui font la différence.

2. Comme le soulignait Thomas Frank dans son livre magistral "Pouquoi les pauvres votent à droite", une partie des classes défavorisées qui vivent dans les Etats "ruraux" ont encore penché pour Mc Cain.

3. Le monde entier devrait remercier George W Bush d'avoir fait deux mandats catastrophiques... En vérité, la politique désastreuse du 43 e président des USA a provoqué un contre-effet Bradley ( ou effet Jindal) en faveur du Sénateur de l'Illinois. Donc, sans Bush pas d'Obama. Thanks Dobbeulyou!

4. Mc Cain n'avait visiblement pas le soutien du "système" et à peine celui du complexe militaro-industriel... Un milliard de dollars pour la campagne de Barack Obama, ça donne à réfléchir.

5. Enfin si pour l'acception américaine Barack Obama est le premier président noir élu, pour l'anthropologie française, il est bien métis.

11 commentaires:

  1. Tous les journalistes français sont priapiques depuis ce matin. Il faut savoir que cela peut devenir dangereux au delà de 6 heures.

    Quelqu'un a-t-il les images d'obama marchant sur les eaux?

    RépondreSupprimer
  2. Putin Todd: la bouffée d'air entre les "oh mon dieu l'amérique est de retour c'est magique" et les non-moins hypocrites "regardez il y a quarante ans c'était la ségrégation, oh là là ils vont vite ces américains" .

    Merci E.Todd.

    RépondreSupprimer
  3. Toujours aussi fat le Todd.

    RépondreSupprimer
  4. — Bourdin : "Vous avez eu ce sentiment d'irrationnel un peu, Thierry ?"

    — Th. Arnaud (à Chicago) : "Non pas du tout, vous savez ici, c'était surtout l'émotion qui dominait". lol

    RépondreSupprimer
  5. "1. Obama et Mc Cain n'ont que 3 millions de voix d'écart en ce qui concerne le vote populaire... ce sont les Grands électeurs qui font la différence."

    Et? Al Gore avait obtenu plus de voix que Bush. De même que Kerry. Pas la peine de refaire le monde en jouant de la maivaise foi intellectuelle. Pardon, on ne se refait pas.



    "5. Enfin si pour l'acception américaine Barack Obama est le premier président noir élu, pour l'anthropologie française, il est bien métis."

    Et Todd il est quoi? Il est pas métis?
    Question piège ou question à 1000000 de roubles (le dollar ça ne vaut plus rien)?

    RépondreSupprimer
  6. Tiens ! Moi aussi je soutenais Edwards !
    Todd, mon idole, est décidemment beaucoup plus intelligent que ne le voit Malakine !

    Pour ce qui est des métis (j'ai épousé une Antillaise), ce n'est pas un terme très utilisé aux USA.

    C'est un concept discriminant plutôt Franco/français.

    RépondreSupprimer
  7. Todd s'est fait épingle par Boris Le Lay, saint sauveur des peuples contre le sionisme international.

    RépondreSupprimer
  8. "Todd s'est fait épingle par Boris Le Lay, saint sauveur des peuples contre le sionisme international."

    Il n'a fait que relever ce que Todd est et quel idéal est le sien : une société multiraciale. Sauf en Israel bien sûr : là bas on construit des murs, érige l'apartheid et tuent des enfants.

    RépondreSupprimer
  9. OZENFANT : la taxinomie raciale est plus fine que cela cher ami. Votre est épouse est-elle : mûlatresse, chabine, capresse?

    Vous aurez noté chers amis que ces qualificatifs très utilisés aux Antilles sont dérivés de nom d'animaux domestiques.

    RépondreSupprimer
  10. René,
    En fait tout ce que dit TODD est tellement évident (tout comme les livres de vulgarisation d’Einstein), et tellement conforme à ce que je lis, chez les écrivains américains (enseignement décadent, etc) que ce qui me marque dans cette interview c’est surtout la bêtise des questions et commentaires des journalistes.

    @Todomodo,
    Bien sûr, moi je suis un zoreille et ma femme est une métis, fille de capresse et de coolie !

    RépondreSupprimer
  11. Ben alors, on supprime les commentaires dès que 2 tarés des indigènes de la république viennent faire les malins. Faut assumer les gars!
    Sinon, c'est effectivement gonflant de constater l'abandon de tout esprit critique chez nos putains de journaleux comme l'autre débile: "non, ce n'est pas irrationnel, c'est l'émotion." Bien sûr on ne leur demande de faire de l'anti-Obama ou de l'anti-américanisme mais tout simplement de rester pro.
    L'élection d'Obama est effectivement un trompe-l'oeil (quelque soient ses qualités d'ailleurs) visant à masquer la perpétuation de la domination du système occidentaliste et la continuité de la lutte des classes, d'ailleurs pleinemnt assumé par W. Buffett, l'un des principaux donateurs... d'Obama!
    Alors, quand est-ce qu'on sortira de notre fascination infantile pour l'"american dream"?

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?