22 novembre 2008

Prudhommales: le buzz ou la mort!


Daigneron s'en prend à Mailly, Secrétaire Général de FO …
envoyé par JeanLucNanty


De la sueur, des larmes et de... l'indifférence. Non, ce n'est pas au Parti Socialiste auquel je fais allusion, mais bien aux futures élections prudhommales(3 décembre) dont la couverture médiatique égale à peu près celle d'une municipale en Ouzbékistan.



C'est vrai, en ces temps de crise, un conseiller prudhomme c'est totalement inutile.

Les prudhommales sont surtout l'occasion pour les syndicats de mesurer leur poids après le grand chambardement de la représentativité de l'été dernier: celle-ci sera désormais mesurée par l'audience en entreprise (et donc l'élection du délégué syndical).

Si, la CGT ("Une force à vos côtés") et la CFDT ("Salariés, respectés") donnent dans le classique pour ces élections, les deux autres confédérations plus menacées que sont FO ou la CFTC se permettent quelques audaces pour sauver leur peau.

Observons d'abord FO ("le syndicat qui vous faut") , qui a clairement donné dans le marketing viral avec une fausse entreprise "Critalec", un faux patron dégueulasse "Jean-François Daigneron", une fausse association de victimes et même une matériau exploitable inconnu (la téréboxyne) rentré sur wikipédia (effacé depuis pour "manque de neutralité").

Le point d'orgue de la campagne étant une série de vidéos dont la plus remarquable est celle du patron furax s'en prenant à un Jean-Claude Mailly digne de l'actor's studio (son "calmez-vous, je suis là pour discuter" mériterait l'oscar AB productions)


Mais Force Ouvrière n'a pas le monopole du marketing viral puisque quelques mois auparavant, la très chrétienne CFTC avait créé le buzz autour du "dark elevator" et de ses JO du précaire.

Pour cette fin de campagne, la CFTC s'est carrément inspirée des pastiches de Basile de Koch et du groupe Jalons avec un faux journal baptisé "Une demie heure" (en hommage au très dispensable 20 minutes) où l'on déclare sa flamme pour la capitalisme et le communisme de marché entre deux pubs "E.Gilbert" et qui a été distribué à 300 000 exemplaires mercredi dernier. Vous imaginez bien que le quotidien gratuit a apprécié...

Au final, on peut dire que c'est au bord du gouffre que les vieilles organisations syndicales innovent... pour trouver le chemin des médias. Réussiront-elles à trouver le chemin des salariés? Rien n'est moins sûr.

2 commentaires:

  1. J'attend la vidéo où un patron, dans sa chambre des tortures privées, massacre à la tronçonneuse un employé magrébin et handicapé ou alors viol sa secrétaire féministe sur son bureau.

    RépondreSupprimer
  2. La vidéo, c'est du grand art, Mailly a un petit coté Chevallier Laspalès quand il récite son texte.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?