15 janvier 2009

Joli conte de Noël




On manifestait ce jour là à Paris.

Il y avait deux jeunes hommes, dans une cour d'immeuble, on les voyait parler. L'oeil en lumière, le geste preste, deux gaillards en fougue, deux tourments à l'ombre d'une porte cochère.
Nous les suivîmes, et ils ne nous virent pas.
Ils ne nous virent pas presser le pas quand ils montèrent les marches de la vielle maison, ils ne nous virent pas tourner dans le même couloir qu'eux.

Ils ne nous virent pas plus passer par la serrure, épier sans rien en perdre la pièce où ils étaient.

Deux barbus, deux âmes fraîches.

Ils s'étaient rencontrés au détour des épées, dans la haine, celle qui cheville et par trop fait saigner. Ils s'étaient battus, d'abord, chacun au nom des siens, l'un contre l'autre, l'autre contre l'un, avaient bâti les barricades.
Ils s'étaient effleurés, ensuite, et Dieu qui parle leur avait susurré quelques mots.

Nous pûmes les voir, alors, fuir à la cloche des bois, nous pûmes les voir, dès lors, s'aspirer sans détour vers la maison calcaire.
Ils choisirent Verdi, se servirent à boire, mangèrent du fromage, du pain de campagne et du jambon de Parme.
-Dis moi ton nom, dit l'un.
-Dis moi le tien, dit l'autre, et ils se dirent leurs noms.

On manifestait ce jour là à Paris.

Mohamed et David s'enculaient en musique.

105 commentaires:

  1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  2. Et tes couilles... porte les ailleurs que sur internet, tu vas encore dégueulasser ton clavier.

    RépondreSupprimer
  3. Le mossad aura votre peau (de lapin) bande de sales goyims!

    Rabbi Barbie

    RépondreSupprimer
  4. Le Hamas (loué treize fois soit Son Nom) aura votre peau bande de sales gwères!

    Ayatollah Taulard

    RépondreSupprimer
  5. Alla wouakbar!!! Brulons les infidèles. Je vais djihad la gueule à tous les gens du C.G.B moi.

    J'en a rien à foutre des conséquences, j'ai soixante douze vierges qui m'attendent moiaaaaaaa soixante douze vous m'avez compris bande de branleurs GRRRRRRRR.

    Silence infidèles du C.G.B la prochaine fois que vous ouvrez une boite de couscous elle pourrait bien vous sautez a la gueule. Bande de cons.

    RépondreSupprimer
  6. Faite attention gens du C.G.B vous êtes a 2 doigts d'une attitude négationniste en laissant parler des gens comme Ahmed ou monsterleaw.

    Vous ferez moins les cons quand on fermera ce blog.
    Dans un souci d'humanisme et de paix on est bien obliger de se défendre des terroristes en tuant femme et enfants. Et cela même les jours de shabbat si ce n’est pas faire des sacrifices ca. Bande de cons.

    RépondreSupprimer
  7. Je n’ai pas d’avis sur la guerre moi je m’en tamponne le coquillard.

    J’attends que quelqu’un d’autre est un avis pour dire le miens. Parce que bon c’est quand même important d’avoir un avis sur tout hehoo hein bon.

    Et le C.G.B ne m’aide pas dans cette démarche, autant fermez le blog si ca sert a rien. Bande de cons.

    RépondreSupprimer
  8. Le C.G.B le seul site qui met tout le monde d’accord.


    http://www.wat.tv/video/ahmed-the-dead-terrorist-vostfr-138iu_yuhi_.html

    RépondreSupprimer
  9. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  10. Qu'il est pénible ce monster ! Je m'étouffe de lire ce gros cake bien sec que tu sers nous quotidiennement.
    Dédramatise un peu. allège le tout d'un peu d'humour, par pitié !

    RépondreSupprimer
  11. Mais en aucune façon je ne me chie dessus. Je trouve simplement, à te lire (car je te lis) que tu frises la monomanie.
    Mais à la limite c'est plutôt la forme que le fond qui m'agace.

    RépondreSupprimer
  12. Ben c'est simple. Il suffit d'avoir la cervelle retournée comme la tienne, monsterleaw, et de parcourir la toile pour faire son djihad à la con.

    RépondreSupprimer
  13. Hé, monster, c'est dégueulasse ! Yann Barthés a oublié de traiter le conflit Israelo-Palestinien dans sa chronique d'aujourd'hui. Tu veux l'adresse de son forum ?

    RépondreSupprimer
  14. Monstermunch, on ne fait pas ce blog pour s'emmerder à répondre aux petits ayatollahs qui nous font des procès en "juiverie" dans les coms.
    Tu nous as pris pour qui? Tu te crois chez le petit Jésus?

    RépondreSupprimer
  15. Comme le dit paracelse, l'époque est au sectarisme.

    RépondreSupprimer
  16. Chutt il a pt un plomb.

    RépondreSupprimer
  17. Ah oui j'oubliais...BANDE DE CONS VA !!!

    RépondreSupprimer
  18. "c pour ca que je soutient chavez ou que j'aurais soutenu lumumba et sankara de leur vivant"

    C'est beau. Les mecs, il se bat ce mec !! Remettez les commentaires quoi...(mais corrigez les fautes)

    RépondreSupprimer
  19. Monsterleaw, c'est vraiment un plaisir de te voir t'exciter tout seul face aux "tafioles" du CGB qui te dament le pion de commentaire en commentaire plutôt que de balancer tes jérémiades écrites en patois de la zone à la poubelle...

    Je pense qu'en dépit de leur activité frénétique ces dernières semaines, leur principale attraction, c'est toi!

    RépondreSupprimer
  20. Je m'excuse au près de L'Amiral d'avoir participer au pourrissement de son article.

    RépondreSupprimer
  21. Monsterlow, puisque tu persistes à polluer le CGB de tes soliloques de damné de l'impérialisme, je te provoque en duel, sur le ring!

    Envoie-moi un mail ici:

    contact@mauricedantec.com

    Tu vas voir si je porte pas mes couilles.
    Okay?

    RépondreSupprimer
  22. Mékilékon... Tape Val dans le moteur de recherche:

    http://www.culturalgangbang.com/search?q=val

    RépondreSupprimer
  23. Eh bien tu sais quoi, Capitaine Citrouille, je le trouve trognon ton article. :)

    Voyez-vous, Monstermunch et Ayatollah Moncul, vous illustrez très bien pourquoi je serai toujours aux côtés des juifs contre les gens comme vous.

    L'humour juif est celui de YHVH, ils est à la fois divinement cruel et aimablement sacré.
    Au contraire, votre manque d'humour est exactement comme l'Islam: une totale absence d'autocritique et l'expression de votre complexe d'infériorité. Vous préférez reprocher aux autres d'être plus intelligents que vous plutôt que de travailler à le devenir vous mêmes, car vous êtes faibles et frustrés. Vous rejetez le péché du monde sur les épaules des autres alors que toutes les femmes sentent que vous puez le vice à des kilomètres, et c'est pourquoi vous êtes obligés de les enfermer et de les voiler pour qu'elles acceptent de baiser avec vous. Vous ne vallez rien, et c'est pourquoi vous n'avez aucun scrupule à vous suicider au nom de certaines idées qui vous dépassent.

    Vous vous battez avec la haine. Ils se battent avec l'amour. Ils vaincront.

    RépondreSupprimer
  24. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

    RépondreSupprimer
  25. INTERLUDE:

    Comme je descendais des Fleuves impassibles,
    Je ne me sentis plus guidé par les haleurs :
    Des Peaux-Rouges criards les avaient pris pour cibles,
    Les ayant cloués nus aux poteaux de couleurs.

    J'étais insoucieux de tous les équipages,
    Porteur de blés flamands ou de cotons anglais.
    Quand avec mes haleurs ont fini ces tapages,
    Les Fleuves m'ont laissé descendre où je voulais.

    Dans les clapotements furieux des marées,
    Moi, l'autre hiver, plus sourd que les cerveaux d'enfants,
    Je courus ! Et les Péninsules démarrées
    N'ont pas subi tohu-bohus plus triomphants.

    La tempête a béni mes éveils maritimes.
    Plus léger qu'un bouchon j'ai dansé sur les flots
    Qu'on appelle rouleurs éternels de victimes,
    Dix nuits, sans regretter l'oeil niais des falots !

    Plus douce qu'aux enfants la chair des pommes sures,
    L'eau verte pénétra ma coque de sapin
    Et des taches de vins bleus et des vomissures
    Me lava, dispersant gouvernail et grappin.

    Et dès lors, je me suis baigné dans le Poème
    De la Mer, infusé d'astres, et lactescent,
    Dévorant les azurs verts ; où, flottaison blême
    Et ravie, un noyé pensif parfois descend ;

    Où, teignant tout à coup les bleuités, délires
    Et rhythmes lents sous les rutilements du jour,
    Plus fortes que l'alcool, plus vastes que nos lyres,
    Fermentent les rousseurs amères de l'amour !

    Je sais les cieux crevant en éclairs, et les trombes
    Et les ressacs et les courants : je sais le soir,
    L'Aube exaltée ainsi qu'un peuple de colombes,
    Et j'ai vu quelquefois ce que l'homme a cru voir !

    J'ai vu le soleil bas, taché d'horreurs mystiques,
    Illuminant de longs figements violets,
    Pareils à des acteurs de drames très antiques
    Les flots roulant au loin leurs frissons de volets !

    J'ai rêvé la nuit verte aux neiges éblouies,
    Baiser montant aux yeux des mers avec lenteurs,
    La circulation des sèves inouïes,
    Et l'éveil jaune et bleu des phosphores chanteurs !

    J'ai suivi, des mois pleins, pareille aux vacheries
    Hystériques, la houle à l'assaut des récifs,
    Sans songer que les pieds lumineux des Maries
    Pussent forcer le mufle aux Océans poussifs !

    J'ai heurté, savez-vous, d'incroyables Florides
    Mêlant aux fleurs des yeux de panthères à peaux
    D'hommes ! Des arcs-en-ciel tendus comme des brides
    Sous l'horizon des mers, à de glauques troupeaux !

    J'ai vu fermenter les marais énormes, nasses
    Où pourrit dans les joncs tout un Léviathan !
    Des écroulements d'eaux au milieu des bonaces,
    Et les lointains vers les gouffres cataractant !

    Glaciers, soleils d'argent, flots nacreux, cieux de braises !
    Échouages hideux au fond des golfes bruns
    Où les serpents géants dévorés des punaises
    Choient, des arbres tordus, avec de noirs parfums !

    J'aurais voulu montrer aux enfants ces dorades
    Du flot bleu, ces poissons d'or, ces poissons chantants.
    - Des écumes de fleurs ont bercé mes dérades
    Et d'ineffables vents m'ont ailé par instants.

    Parfois, martyr lassé des pôles et des zones,
    La mer dont le sanglot faisait mon roulis doux
    Montait vers moi ses fleurs d'ombre aux ventouses jaunes
    Et je restais, ainsi qu'une femme à genoux...

    Presque île, ballottant sur mes bords les querelles
    Et les fientes d'oiseaux clabaudeurs aux yeux blonds.
    Et je voguais, lorsqu'à travers mes liens frêles
    Des noyés descendaient dormir, à reculons !

    Or moi, bateau perdu sous les cheveux des anses,
    Jeté par l'ouragan dans l'éther sans oiseau,
    Moi dont les Monitors et les voiliers des Hanses
    N'auraient pas repêché la carcasse ivre d'eau ;

    Libre, fumant, monté de brumes violettes,
    Moi qui trouais le ciel rougeoyant comme un mur
    Qui porte, confiture exquise aux bons poètes,
    Des lichens de soleil et des morves d'azur ;

    Qui courais, taché de lunules électriques,
    Planche folle, escorté des hippocampes noirs,
    Quand les juillets faisaient crouler à coups de triques
    Les cieux ultramarins aux ardents entonnoirs ;

    Moi qui tremblais, sentant geindre à cinquante lieues
    Le rut des Béhémots et les Maelstroms épais,
    Fileur éternel des immobilités bleues,
    Je regrette l'Europe aux anciens parapets !

    J'ai vu des archipels sidéraux ! et des îles
    Dont les cieux délirants sont ouverts au vogueur :
    - Est-ce en ces nuits sans fonds que tu dors et t'exiles,
    Million d'oiseaux d'or, ô future Vigueur ?

    Mais, vrai, j'ai trop pleuré ! Les Aubes sont navrantes.
    Toute lune est atroce et tout soleil amer :
    L'âcre amour m'a gonflé de torpeurs enivrantes.
    Ô que ma quille éclate ! Ô que j'aille à la mer !

    Si je désire une eau d'Europe, c'est la flache
    Noire et froide où vers le crépuscule embaumé
    Un enfant accroupi plein de tristesse, lâche
    Un bateau frêle comme un papillon de mai.

    Je ne puis plus, baigné de vos langueurs, ô lames,
    Enlever leur sillage aux porteurs de cotons,
    Ni traverser l'orgueil des drapeaux et des flammes,
    Ni nager sous les yeux horribles des pontons.

    RépondreSupprimer
  26. "si ca peut vous faire plaisir : je suis un gros vilain arabe terroriste communautariste et je ne reve que de vous manger vous les mechants blancs colonisateur domines par les juifs."

    Avec toi, c'est tout ou rien... un extrême ou l'autre.
    Comme on est neutre, on devient des sionistes pour des gars comme toi ou alors des pro-palestiniens si un sioniste débarquerai à l'improviste. Je n'ai jamais dit que tu étais un terroriste, mais un communautaire, oui. Il suffit juste que tu te relises. Et arrête d'écouter les idéologues, lis plutôt les théoriciens et les expérimentateurs scientifiques.

    RépondreSupprimer
  27. Monsterlaw, les "valeurs" c'est une mauvaise blague que t'a faite Soral.

    Il n'y a qu'une chose qui existe, c'est l'éthique, et c'est une question qui va bien au-delà des deux trois préceptes moraux qui sont fournis en kit avec une religion.

    RépondreSupprimer
  28. Bon pouce!!! Avouez que Millie Ego et monster blablabla c'est des gros Fake.J'y crois pas c'est trop gros.

    RépondreSupprimer
  29. Et l'orthographe ! BORDEL!

    RépondreSupprimer
  30. @ Monsterlaw :

    Vous voyez comme vous vous radoucissez lorsqu'on vous maltraite un peu? Cela donne vraiment envie de continuer à utiliser la cravache avec les gens comme vous. En clamant votre républicanisme en réponse au bon vieux "vous sentez mauvais", vous venez de me donner raison. Vous méritez, comme tous les enfants qui n'ont pas reçu d'éducation convenable, et ont été obligés à cause de cela d'être mis sous la tutelle d'une religion pour aimer leurs parents, que l'on vous donne une bonne correction.
    C'est ce qu'est en train de faire Israël...

    Israël c'est l'histoire du gentil petit matheux à qui l'on cassait toujours les lunettes à l'école, et qui un jour a décidé que cela devait cesser.

    Quand les petits matheux se mettent à faire de la muscu et apprennent le Krav-Maga, je crie hardi petit!

    P.s : Remarquez que jamais un juif n'aurait été assez con pour insulter celui qui a écrit :
    "Mohamed et David s'enculaient en musique.".
    Tout simplement parce que les juifs sont des modernes, et que vous êtes englué dans votre passéisme et votre primitivité.

    Pps : De plus vous n'êtes qu'une bandes de paranoïaques. Il faut vous parler comme si nous étions vraiment les monstres que vous prétendez que nous sommes pour que vous acceptiez de commencer à dialoguer.

    RépondreSupprimer
  31. C’est la foire au n’importe quoi. Millie, à son tour, ouvre son stand.
    Hum, la bonne truffade.

    RépondreSupprimer
  32. Faites-vous des bisous Millie et Monstermunch, ... pour la paix!

    RépondreSupprimer
  33. Oui, ou manifestez tout deux, dès demain à Paris. Puisse le conte de l'Amiral vous donner des idées.

    RépondreSupprimer
  34. La douche coranique après avoir effectué une "souillure majeure"... Que de "valeurs", que de "valeurs"...

    RépondreSupprimer
  35. Au bout du compte, lequel des deux encule l'autre ???

    RépondreSupprimer
  36. Monsterwaswas, je veux sauver ton âme d'enfant:
    interdiction d'ouvrir un ouvrage de Soral ou de regarder un DVD de Dieudo pendant six mois...

    Prend ça comme un rituel de purification.

    RépondreSupprimer
  37. Arrête de dire VOUS, c'est MOI.

    Je t'ai expliqué qu'Ano commençait à dresser une liste de juifs pour évaluer le degrés supposé de sionisme du CGB... or, il y a les ogres pour ça, c'est par là:

    http://lesogres.org/

    C'est le diseyland des "antisionistes", tu verras, tu te feras plein d'amis "antisionistes" là-bas, et je suis certain qu'Ano a déjà dû y déposer sa liste, ça fera un bel article "anti-conformiste".

    RépondreSupprimer
  38. Et oui Monsterlaw, les bigots musulmans ont des rituels très marrants, les bigots juifs en ont aussi, que veux-tu, vous partagez un souci extrême de pureté, avec les rites de purification (et les TOC) qui vont avec... mais je ne parle que des bigots est-il besoin de le préciser.

    RépondreSupprimer
  39. Je m'excuse pour l'orthographe mais les langues mortes n'ont jamais été mon fort.

    RépondreSupprimer
  40. Sinon, il y a Todd et Pasqua qui jactent sur FR3...

    RépondreSupprimer
  41. @ Jaydee : bienvenue dans la réalité.

    @ Monstermunch : Vous voyez, cela vous plait quand on vous considère comme un con et un primitif. Je vous dis que je vous méprise, et vous voulez déjà me baiser.
    Cela tend à prouver que les islamiques sont liés aux juifs par une sorte de rapport sado-mado dans lequel ce sont les juifs qui dominent, et qui est consenti mutuellement.

    Pour ma part, cependant, je ne suis pas juive, et je ne consens donc pas à ce rapport. Je ne fréquente que les gens doux, civilisés et aimants, et vous demeurez à mes yeux un primitif haineux. Un juif aurait sans doute pu éprouver de la compassion pour vous, mais en revanche il n'y a aucune rémission pour votre mode de pensée dans mon système de valeur occidental.

    Ps : Ceci est une joute rhétorique, la femme qui vous parle est un personnage et je vous déconseille d'essayer de vous rapprocher de moi.

    RépondreSupprimer
  42. je viens de reouvrir les coms.
    Jusqu'à quand on verra.
    Les gens ont besoin de parler alors allons-y.

    RépondreSupprimer
  43. Pauvre Potiron ! Aucun commentaire lié de près ou de loin à son article.
    Le problème avec l'intervention de Millie, c'est que la mauvaise foi de Monsterleaw va pouvoir s'exprimer avec grandiloquence, en affirmant que le CGB est sioniste. Déjà qu'il ne le combat pas, ce qui est outrageux pour Monstre-plante.

    RépondreSupprimer
  44. Jules-la-dunette15 janvier 2009 à 23:36

    Millie = Shabat Gogoye et fière de l'être.
    Mignone, tu auras le droit à la couche du Khedive, il a un beau prépuce.
    Elle est revnue sur le CGB en plus, elle est masochiste.
    Parfois les scribouillards incompris se suicident. Arf, si seulement elle pouvait directment passer à cette étape...

    RépondreSupprimer
  45. @Shock
    Avec Fatou Diome! L'écrivain raté reconverti dans le sanpapièrisme... Et l'andouille de l'Élysée, l'espèce de communicant qui a 200 mots de vocabulaire et qu'on recharge le soir avec son Blackberry.

    RépondreSupprimer
  46. Jules-la-dunette : je ne suis pas un scribouillard incompris, loin de là. Il y a un petit moment que je m'exprime ailleurs qu'ici, et que j'y ai rencontré davantage de compréhention.
    Que les lecteurs de cet endroit se rassure, je ne me considère pas comme appartenant au CGB. Mes opinions sont les miennes, et ne sont soumises à aucune ligne éditoriale.

    RépondreSupprimer
  47. Comme quoi ya pas que les sujets de Millie qui font plus de 30 commentaires comme elle semblait le croire hihihi. (Yeah i’m a trouble maker)

    J'adore ce blog. Fan de chez fan. C’est la France quoi. Des qu’elle discute sur un sujet ça finit toujours comme une bd d’Astérix. Par contre ici personne ne ferme la bouche à Asurancetourix. J’aime bien.

    RépondreSupprimer
  48. Charlie Bond'l'air16 janvier 2009 à 00:23

    "Comme quoi ya pas que les sujets de Millie qui font plus de 30 commentaires comme elle semblait le croire hihihi"

    Mais elle déchire tous les scores tellement qu'elle est con ! Ses rédactions de petite fille me manquent tout de même...

    "Par contre ici personne ne ferme la bouche à Asurancetourix.
    "
    Mais c'est toi Assurancetourix ! T'as vu comment tu penses faux ! Tu me casses les yeux mon con !Pauvre tocard fanatique. T'es pas foutu d'aligner trois mots en cohérence. Tu veux faire croire au monde que tu penses quand t'es pas foutu de constuire une simple phrase.
    Toi et ton petit vomi politiquement correct : et la religion c'est la sphère privée, et les méchants sionistes ceci et vous portez pas vos couilles. Mais tes couilles toi : tu les portes à tes oreilles ! Comme une gonzesse des boucles !
    La vérité c'est que t'es grégaire, sectaire et communautariste. Tu fustiges la neutralité ? Mais pauvre bouffon : tu fais quoi à part parler dans l'vent ?
    Je te fais des bisous.
    Après tout, je me suis bien marré à vous lire...

    RépondreSupprimer
  49. Le CGB sioniste. Énorme, on se croirait sur Dailymotion. Le site des adolescents en rébellion contre leurs parents, les sionistes.

    RépondreSupprimer
  50. Bon, sinon, on a tous bien compri que monsterleaw avait 17ans et écoutait en boucle le librepenseur lui expliquer que le reste du monde était dégénéré. Vous fermez les commentaires ou pas? ça va finir par bugger.

    RépondreSupprimer
  51. @ Millie: On a vu, il y a peu, que tu avais un sens assez particulier de la vérité historique (ton article mort-né relatant tes zaventures CGBiennes). ça fait partie du charme... Là, tu évoques une "ligne éditoriale" au CGB. Alors vas-y, explique donc aux lecteurs en quoi elle consiste, et ce que le CGB t'a donné comme instructions. Sois précise, ça m'intéresse.

    @ l'Amiral: le silence de l'Amiral après un article de l'Amiral, c'est encore de l'Amiral...

    RépondreSupprimer
  52. Millie serait révisionniste? C'est assez malvenu pour une philosémite...

    RépondreSupprimer
  53. Oui, elle révise ses examens pour rentrer au couvent.

    RépondreSupprimer
  54. Monsterlaw, tu ne sais pas où tu mets les pieds. C'est dommage de voir un jeune manipulé comme ça par des obsessionnels.

    RépondreSupprimer
  55. ça y est ! J'ai trouvé ! Je suis sûr que c'est le petit frêre de Al Mansur. Il l'a bien éduqué, il est parfaitement rodé !

    RépondreSupprimer
  56. " si vous reclamez avec nous la justice et si nous luttons ensemble contre l'oligarchie au pouvoir vous verrez que le fanatisme religieux va tomber comme un chateau de carte. "

    Et ça c'est quoi ? N'est-ce pas une aimable invitation à la conversion ?

    RépondreSupprimer
  57. Si Al Mansur ibn ché pa koi ramène sa gueule on peut atteindre des sommets!

    RépondreSupprimer
  58. "On a vu, il y a peu, que tu avais un sens assez particulier de la vérité historique (ton article mort-né relatant tes zaventures CGBiennes). ça fait partie du charme..."

    J'ai raconté la stricte vérité sur mon blog. Si tu as quelque chose à y redire, viens le faire, et argumente, au lieu de laisser supposer que je dirais des mensonges. J'ai beaucoup de défauts. Mais les mensonges, je souffrirais plutôt de ne pas en dire assez que d'en dire trop.
    En suite "mort-né"... Pourquoi mort-né? Il est sur mon blog, il a reçu quelques commentaires respectueux. Je n'ai pas eu à censurer d'intervenants irrespectueux... Que demande le peuple?


    Là, tu évoques une "ligne éditoriale" au CGB. Alors vas-y, explique donc aux lecteurs en quoi elle consiste, et ce que le CGB t'a donné comme instructions. Sois précise, ça m'intéresse.

    Ecoute mon vieux, j'ai cru comprendre que ça vous dérangeait que je sois sioniste, parce que vous ne vouliez pas que le CGB puisse être suspecté de l'être. Je vous rends un service en expliquant à vos lecteurs que je suis seule à soutenir ici de telles position. Encore une fois, que demande le peuple?
    S'il pose problème ici que l'un des rédacteurs puisse exprimer son soutien à Israël, c'est bien ce que l'on appelle une ligne éditoriale, non?

    D'un côté on n'a cessé de me dire que je n'étais pas dans le vent et l'on s'est félicité de ce que la sélection naturelle m'ait éliminée de ce panier de crabe, de l'autre on se targue d'être les piliers de la liberté d'expression. Je suis désolée, il y a quelque chose qui cloche. La liberté d'expression demande à être protégée pour exister. Le "laisser-faire" en matière de liberté d'expression, comme en matière de toute liberté, n'engendre que la domination de la masse, c'est à dire du buldozer du consensus et de la vulgarité.
    Je m'exprimais ici librement, et je n'ai pas été protégée. Je considère que cela a participé d'une volonté tacite de me mettre à l'écart, et je considère donc qu'il existait au CGB une ligne éditoriale tacite qu'il s'agissait de ne pas enfreindre.

    J'ai toujours préféré les interdits explicites aux lois tacites : car ces dernières ne sont jamais rien d'autre que l'expression de la tribalité sous-jacente des communautés dans lesquelles elles règnent.

    RépondreSupprimer
  59. il est trés bien son blog!

    RépondreSupprimer
  60. « Je m'exprimais ici librement, et je n'ai pas été protégée. »
    Ohh c’est mimi elle voulait une protection choupette.

    « Je considère que cela a participé d'une volonté tacite de me mettre à l'écart »
    Mouhahha Je le savais le C.G.B sont des comploteurs. (Des reptiliens illuminatis. Siiiiii ca existe, lisez bon sang, BANDE D’INCULTES !!!)

    « Pourquoi mort-né? Il est sur mon blog, il a reçu quelques commentaires respectueux »
    Moi aussi je te respecte Millie…. Alors tu me la montre ta culotte ? (Merde un mec)

    RépondreSupprimer
  61. Millie j'y crois pas, c'est pas possible, c'est forcément un vieux troll des familles.

    RépondreSupprimer
  62. @ Millie:
    Tu dis :"Que les lecteurs de cet endroit se rassure, je ne me considère pas comme appartenant au CGB. Mes opinions sont les miennes, et ne sont soumises à aucune ligne éditoriale."
    Je suis loin d'être aussi intelligent que toi, et je manie les mots avec une maladraisse de débuttan, mais la phrase ci-dessus veut EXPLICITEMENT dire que, comme tu n'appartiens pas au CGB, tu n'es soumise à aucune ligne éditoriale, DONC que ceux qui "appartiennent" au CGB le sont. C'est un mensonge.
    A ça, tu réponds que ça nous dérangerait que tu sois sioniste, que tu étais la seule à soutenir une telle position, etc. Outre le fait qu'en ce moment, TOUT le CGB se fait traiter de suppôt du sionisme, je ne sache pas qu'on t'ai demandé quoi que ce soit quant à tes options avant de t'autoriser à publier ici. Ne va pas chercher dans ton affiché sionisme l'explication à ta mésaventure, elle a bien d'autres raisons (des commentaires vachards sont apparus DES ton premier article, qui ne traitait pas du sionisme). Et n'oublie pas, grande respectueuse de la vérité que tu es, qu'il est facile de retrouver les commentaires où JE t'ai "défendue", et que d'autres CGBiens l'ont fait...
    Enfin, je n'ai qu'une chose à dire, celle qui motive cet échange: il n'y a pas de ligne éditoriale au CGB et les menteurs qui prétendent le contraire sont des Millie! (non, l'inverse)
    Millie, au fait, toi qui vois loin, ne trouves-tu pas extraordinaire que tu sois à la fois la seule rédactrice au CGB et la seule à réclamer publiquement une "protection"? Cette association -que je ne fais qu'enregistrer- n'est-elle pas irrésistiblement cocasse?

    RépondreSupprimer
  63. Pour être honnête, je n’ai jamais pu lire en entier un article de Millie. Comme le disent certains, c’était imbuvable.
    C’est bizarre, car ses commentaires sont très clairs et ses articles sur son blog aussi, mais dès qu’elle postait sur le CGB, on avait l’impression qu’elle s’efforçait à être le plus flou possible par un sens vague et une imprécision des mots et métaphores. En général, lorsque l’on cherche à bien écrire on se plante. Une écriture d’excellente qualité vient avec de l’expérience, mais pas en se forçant comme un malade. Moi, qui ai une écriture simple, à chaque fois que je me force à faire mon Balzac, je me plante en beauté. Alors que mon écriture s’améliore à petite dose et très lentement avec le temps. Hemingway écrivait naturellement avec des mots simples, mais alors quel style et quelle fluidité !

    RépondreSupprimer
  64. C'est un "truc de guedin" comment les musulmans qui viennent pérégriner sur le CGB sont systématiquement victimes de crises de paranoia aigue.

    Avant il y avait l'étudiant syrien Mansour au guénonisme hilarant, maintenant on a le petit ado franco-arabe embourgeoisé de 19 ans qui s'émeut que le CGB ne soit pas une succursale des Ogres ou d'Alterinfo.

    Le plus drôle c'est qu'il croit que le CGB caresse la toison à Fourest ou à Val (mort de rire !) ou qu'une fusion avec Fdesouche ne serait en contradiction avec sa "ligne éditoriale" (ouarf ouarf !). Ecoute Monsterlaw, tu n'as qu'à utiliser le moteur de recherche du CGB pour voir ce qu'il en est vraiment.


    Bref, arrête de médire et n'oublie pas de t'essuyer.


    439. D'après Ibn 'Abbâs (رضي الله عنهما), le Prophète (paix et bénédiction de Dieu sur lui) passa un jour par deux tombes il dit : "Ceux qui y sont ensevelis, subirent des tortures et pourtant ce n'est pas pour des péchés capitaux. En effet, l'un colportait des médisances; quant à l'autre, il ne se'essuyait pas après avoir uriné". Ceci dit, il se fait apporter une palme humide, la partagea en deux, planta chacune des deux parties devant une tombe, puis dit : "J'espère que leurs tourments seront allégés tant que ces deux parties (de la palme) restent fraîches".

    RépondreSupprimer
  65. @ paracelse:
    Absolument d'accord.
    Trop ampouler est la meilleur façon de se couvrir de ridicule. c'est un peu comme en musique: un pianiste qui placerait des trilles toutes les cinq secondes serait grotesque...Avant tout il faut que ça coule.

    RépondreSupprimer
  66. 1) Y a-t-il une ligne éditoriale au CGB?

    Réponse : Il règne ici un système de codes. Vous évoluez ici dans un cadre stylisé dérivé du langage journalistique. Votre attitude supposément provocatrice est en réalité devenue une esthétique par laquelle vous avez fidélisé votre lectorat, et qui est plus importante à leur yeux que le sens de vos propos. Vous fonctionnez exactement à la manière d'une structure tribale, et vous êtes capable de promouvoir n'importe quelle position politique pourvu qu'elle utilise vos codes.
    Vous avez rejeté mes textes car c'étaient des textes littéraires, et que vous et votre public n'avez aucune culture livresque.

    2) "Millie, au fait, toi qui vois loin, ne trouves-tu pas extraordinaire que tu sois à la fois la seule rédactrice au CGB et la seule à réclamer publiquement une "protection"? Cette association -que je ne fais qu'enregistrer- n'est-elle pas irrésistiblement cocasse?"

    Réponse : Non, il n'y a rien de cocasse là-dedans. Le fait que je sois une femme m'a causé beaucoup de torts chez vous. Vous vous définissez sous-mêmes comme misogynes : il m'a fallu tout l'humour du monde pour ne pas recevoir trop mal vos perpétuelles plaisanteries salaces et votre attitude systématique de me rabaisser à cause de mon sexe. Et même, tout l'humour du monde n'a pas suffi.

    @ Morsay : avant d'instrumentaliser tes textes sacrés de merde pour hurler avec les loups, apprends à te renseigner un peu sur ce dont tu parles.
    Je n'ai médit sur personne.
    Je suis seulement la seule ici à prendre la peine de fournir des arguments solides lorsque je donne une opinion. Et forcément ça agace.


    *******

    En avant-première, voici un courrier privé qui m'a été adressé par "Reune" à l'époque (pardon René, il faut bien que je me défende avec les moyens du bord, puisque personne ne le fait à ma place) :


    Bonjour XXXXX,

    Merci pour ta réponse.

    Tu as un peu lu entre les lignes, ta candidature avait effectivement fait débat en interne quand nous l'avons soumise, Skymann et moi. Personnellement, je cherchais quelqu'un qui nous ouvrait d'autres perspectives et nous décloisonnait d'une réacosphère dans laquelle je ne me reconnaissais point.

    Effectivement, tu cassais nos codes et ton style détonnait un peu face à notre écriture habituelle... Le côté littéraire "pur" manquait un peu au blog depuis le départ du Nightwatch.

    Bien sûr, tu en as choqué beaucoup et une meute de commentateurs débiles se sont acharnés sur toi... chaque nouveau membre a connu cette sorte de "bizutage" (Beboper par exemple).

    Kroulik et Gabriel ont vraiment fait un travail de modération pour te ménager!

    Par ailleurs, je persiste à croire qu'il y a bien eu un "effet Millie" sur le blog: avec 2500 visites par jour + la reproduction de tes articles dans Vendredi, tu as explosé nos stats!
    Les visiteurs qui appréciaient ta prose n'osaient pas trop se frotter aux fous furieux dans les commentaires.

    Il en restera tout de même qu'il y aura dans le blog un "avant" et un "après" Millie! J'entends bien que tu ne souhaites pas revenir, que tu as tourné la page... Peut-être faudrait-il continuer l'aventure blogosphérique seule car je dois avouer que tu as un certain talent (malgré un style qui mériterait parfois un peu plus de simplicité sans vouloir d'offenser).

    Je sais également via ton myspace que tu as d'autres projets...

    Voilà donc, à bientôt j'espère!

    Bien à toi

    XXXX (René)

    PS: Tu sous-entends que le CGB aurait une tendance communautariste? Horreur pour moi!!!!!

    RépondreSupprimer
  67. @ Millie:

    "Vous avez rejeté mes textes car c'étaient des textes littéraires, et que vous et votre public n'avez aucune culture livresque."

    Tiens donc.
    J'ai cru déceler chez toi, en parcourant ici ou là l'épais bavardage autour de ta prosine, une certaine sensiblerie, une atroce faiblesse.
    N'ayant pas l'habitude de secouer les faibles, fussent-ils incarnés par une gourgandine de première, je n'ai jamais saisi aucun des bâtons que tu tendais pour te faire battre.
    Mais de guerre lasse... à pédante, pédant et demi, avise toi de parler latin, j'y suis grec; je t'extermine.

    RépondreSupprimer
  68. Correction : pardon pour Morsay. J'avais lu trop vite. Il était question uniquement de Monstermunch dans son commentaire, et je le rejoins complètement dans ses propos.

    RépondreSupprimer
  69. "Vous avez rejeté mes textes car c'étaient des textes littéraires, et que vous et votre public n'avez aucune culture livresque."
    C'était des textes au sens abscons, à la logique amphigourique. C'est bien beau de prétendre être une grande littéraire, mais encore faut-il composer avec clarté. J'ai conscience que mon écriture ressemble plus souvent à de la littérature de gare plutôt que de la grande prose, mais je m'efforce d'être limpide, alors que tu me donnes l'impression de faire le contraire, d'être obscur.

    RépondreSupprimer
  70. Ecoute Potiron. Votre public est aux deux tiers complètement inculte, vous faites des fautes d'orthographe quasiment dans tous vos billets, vous me traitez de pédante alors que j'avais considérablement simplifié mon style, exprès, dans mes interventions au CGB... Ca suffit pour comprendre que vous n'avez lu ni écriture romanesque un peu exigente, ni poésie depuis longtemps.

    Je suis en train de les republier une à une sur mon blog, les interventions qui ont tant fait jaser au CGB, et je vous assure que lorsqu'on les relit, au calme, on réalise que les réactions que j'ai suscitées étaient complètement absurdes et démesurées... Des amis m'en ont dit beaucoup de bien.

    Si pour vous, tout ce qui est légèrement teinté de lyrisme et d'ésotérisme est ampoulé, je le répète, c'est que vous ne lisez plus de poésie depuis le collège.

    Ou alors vous êtes schizophènes : vous réservez votre intelligence et surtout votre sensibilité pour ailleurs, pour le domaine privé... Je sais pas, moi... J'essaie de comprendre pourquoi le beau vous fait si peur...

    Vous n'exigez de personne qu'il argumente ses positions, vous envoyez chier tout individu qui parle de politique d'une façon un peu sérieuse... Comment voulez-vous attirer un autre public que la masse de décérébrés (sauf exceptions) qui poste des commentaires chez vous?

    RépondreSupprimer
  71. Je le répète, Paracelse :

    Si vous voulez en avoir le coeur net, vous viendrez suivre la "saga CGB" sur mon blog. On en reparlera de mon amphigourisme. ^^

    Et puis, si j'écrivais si mal... Vendredi n'aurait pas acheté celui de mes article qui était justement une totale private joke. Au-delà de vos abrutis de commentateurs, comme l'a dit René lui-même, je pense que je vous ai attiré un public aux idées plus larges, et moins englué que vous dans votre microcosmos autosatisfait saturé des mêmes références depuis toujours.

    N'oubliez pas que le CGB-qui-n'a-pas-de-ligne est justement ce que vous en faites, et qu'à ce titre j'aurais normalement dû être mieux accueillie pour avoir réussi à en faire quelque chose d'un peu nouveau.

    RépondreSupprimer
  72. Et ne crois pas trop à tes propres prétentions et à ton élitisme littéraire, il y a un monde entre Nightwatch et toi. Rimbaud n’avait pas besoin d’être obscur pour être considéré comme un des plus grands poètes qui a sévi jusqu’à aujourd’hui. Tu te mens à toi-même, ma belle.

    RépondreSupprimer
  73. Je trouve d'une inélégance rare et puissamment lamentable de diffuser de la correspondance privée, surtout pour étayer une argumentation uniquement fondée sur un amour-propre blessé et un absolu manque de recul sur tout. De même, cette espère d'exposition obscène et décorticage alambiqué des fils du CGB sur votre blog est ridicule On vous imagine tapant du pied, impuissante et rageuse de ne parvenir à convaincre l'univers entier à quel point vous êtes sublissime.
    Ennuyeuse Millie... qui se veut mystérieuse et qui finalement n'a plus aucun secret pour la blogosphère. Tous ceux qui y gravitent savent presque tout de vous. Impudeur, mais obscène. Pas de celle qui fait rêver. Vos photos, vos emportements d'adolescente, votre façon de "baiser" comme vous dites, vos griseries de la nuit, votre haine du Maure, tout. Vous ne nous épargnez rien. Et vous vous plaignez de ne pas être respectée ? Si ce n'est par les pauvres gars d'Ilys que votre miroir aux alouettes a transformés en eunuques. Retenez-vous de grâce. Vous êtes la maladie de Crohn incarnée sur le net. Vous vous répandez.
    Et vous vous prenez tellement au sérieux. C'en est cocasse. Ah Millie ! Vous êtes si prévisible. Un vrai cas d'école. Vous n'êtes malheureusement pas sensible, vous êtes hystérique. on appréciera la différence de taille. Quant à votre malhonnêteté intellectuelle, elle pourrait vous ouvrir une splendide carrière politique. Vous dites ne fréquenter que des gens plein d'amour ? De vous astreindre à aimer l'humanité comme le Christ le fit ? Vous dégueulez de fiel et de méchanceté pure. Imposture que vous êtes.
    CALAMITEUSE GRELUCHE !!!

    RépondreSupprimer
  74. Petite prétentieuse, même l'Iliade est moins fuligineux que tes textes, même du vieux François est plus intelligible. Mais tu te prends pour qui ?
    Millie, l'artiste incomprise au pinacle de la splendeur littéraire, inaccessible au pauvre déculturé du CGB. Il a fallu des milliers de pages à Dostoievski et Balzac avant d’être publié et d’être considéré comme grandiose. Redescends sur terre. Je préfère me dire un petit écrivaillon qui s’éclate que d’être dans mon délire narcissique et de prétendre côtoyer les anges.

    RépondreSupprimer
  75. Et après ça c'est moi qui vomis du fiel?

    Demandez-vous ce que j'ai fait pour mériter le sort qu'on m'a réservé, ensuite demandez-vous ce que je vous ai fait à vous pour que vous ressentiez un besoin si fort de me faire du mal.

    J'ai parlé de disproportion, et vous en êtes l'illustration.

    Non, vous ne savez rien de moi, car je ne me reconnais pas dans ce portrait monstrueux que vous faites d'une pauvre fille a juste fait l'erreur un jour d'accepter une invitation à se faire lyncher.

    Si jamais je vous avais effectivement, en me révélant à travers l'écriture, donné les moyens de me toucher, c'est la raison pour laquelle en tant que chrétien vous devriez m'épargner. Car on frappe pas quelqu'un qui a tendu l'autre joue, même si cela a été fait pour jouer.

    Votre haine, hélas, n'est pas l'expression d'une vision originale capable de "tuer" ce qui vous menace dans votre autosatisfaction de tous les jours à être médiocre au milieu de la médiocrité. Votre haine n'est que la réaction ordinaire du type réduit à l'impuissance par une personne dans son droit dont les arguments ont porté.

    RépondreSupprimer
  76. Paracelse : C'est vous qui m'avez forcée à croire que ma poésie possédait des pouvoirs insolites, en réagissant par la violence extrême à une prose qui n'était au départ, vous le voyez bien, que l'expression d'une confiance démesurée accordée à l'humanité de mes lecteurs. Car je n'étais pas venue pour semer le trouble, je me suis contentée de dire ce qu'il plaisait à mon coeur. Si j'ai éprouvé de la haine par la suite, sachez que c'est votre attitude qui me l'a inspirée.

    RépondreSupprimer
  77. Médiocre ? Pas plus que vous. Autosatisfaction ? Tellement moins que vous.
    Ce que vous ne comprenez pas, c'est que votre manque d'humilité justement est l'origine de ce que vous déclenchez. Et un peu votre bêtise parfois aussi. Mais tellement moins. Ma qualité de chrétien m'aurait certes dû m'enjoindre à me taire. Mais je ne suis qu'au début de mon chemin de perfection. Tendre l'autre joue ? Ah non ! Berk. Vous toucher ? Sûrement pas.
    Je n'ai pas de haine, juste un énervement profond devant le mensonge incarné que vous êtes. Bon et puis, trop tapageuse à mon goût... Chuuuuuuuuut Milllie... Chuuuuuut....

    RépondreSupprimer
  78. Ah oui, j'oubliais. Ce ne sont pas vos arguments qui portent. C'est votre voix.

    RépondreSupprimer
  79. Millie, tout ça devient trop ridicule... Franchement, ton auto satisfaction et ton narcissisme passent tellement la mesure commune qu'il se dégage de tes commentaires un parfum d'intense comique qui couvre tout alentours. Ma chère, en matière littéraire comme d'une façon générale, il est risqué de se prétendre un gros crack, surtout quand on écrit comme un Parnassien qui se serait perdu dans l'ère atomique. Tu as le droit d'apprécier les grands du passé, de tenter de les imiter, mais avant de parler "poésie", tu ferais quand même bien de lire Bukowski, de lire Guyotat, Céline, Burroughs et tant d'autres... il s'est passé pas mal de trucs depuis la mort de Lautréamont! Non, je dis ça (entre deux explosions de rire) parce qu'en toute amitié, ton style n'est pas du tout littéraire, il est IMPAYABLE. Je ne t'ai jamais attaquée sur ce sujet (pas plus que sur d'autres), mais comme tu bombes le torse et que ça commence à me peler le jonc, il faut décidément que je te le dise : tu as avalé un dictionnaire, ça ne te donne pas la moindre compétence littéraire (au fait, jeune enfant, TOUS les rédacteurs du CGB ont eu un ou plusieurs de leurs articles publiés chez Vendredi, mais eux n'auraient pas l'invraisemblable immaturité de prendre ça pour une caution littéraire!(bordel, je vais crever de rire à l'instant si je n'arrête pas!!). Que tu sois une reine des concours de poésie devrait te suffire: pourquoi viens-tu nous provoquer alors que tu SAIS parfaitement, cultivés comme nous le sommes, nous n'allons pas avaler tes couleuvres. Je ne comprends pas ce mélange de masochisme, d'arrogance, d'exhibitionnisme et d'immaturité. Ce que je dis n'engage que moi, mais je l'assume: de tous les rédacteurs du CGB, tu es celle qui s'éloigne le plus de la littérature (ça va bien plus loin que la simple façon d'écrire, tu sais): certains ne prétendent à rien de littéraire, mais ils ont au moins la qualité de se faire comprendre, de savoir circonscrire une idée, de la tenir jusqu'au bout, de la développer -même en trois phrases, sans se perdre dans l'auto admiration. C'est ce que je pense, et c'est probablement la vérité. Il est évident que je ne me compte pas dans la comparaison.
    Sur les commentateurs du CGB, tu as raison: tu as été victime d'une bande de cons. Mais vu comme tu reviens à la charge, je parie que tu y a pris un petit plaisir... Oh, légitime, oh, bien anodin, et tellement humain...
    Je prendrai une image pour expliquer pourquoi tu partages la responsabilité de ce qui t'est arrivé: tu rentres chez toi, seule, la nuit, et sur ton trottoir, trois mecs manifestement bourrés glandouillent, des couteaux à la main (genre un dessin de Vuillemin). Tu restes sur le trottoir ou tu passes sur l'autre? Tu leur fonces dedans? Selon le choix que tu auras fait, tes plaintes à venir n'auront pas la même valeur. Là, tu as choisi de te battre contre eux(je t'approuve) mais il est probable que, toute poétesse que tu sois, tu n'en avais pas les capacités. Si cette mésaventure pouvait te profiter, j'en serais ravi pour toi.

    RépondreSupprimer
  80. Non mais attendez, si tout ça c'est encore pour nous dire qu'il y a un effet "millie" dans les commentaires, qu'on ressuscite illico Al Mansour, et hop, le débat est réglé !

    Clarence, taulier impatient de fermer

    RépondreSupprimer
  81. @ Millie:

    "vous faites des fautes d'orthographe quasiment dans tous vos billet"

    Moi? Dois-je compter les tiennes? Doit-on comparer? Je laisse la collecte maniaque des fautes d'orthographe aux rédacteurs de guides touristiques, et place la lettre en trop haute estime pour donner du prix à tes considérations de petite apothicaire.

    "vous me traitez de pédante alors que j'avais considérablement simplifié mon style, exprès, dans mes interventions au CGB"

    Hors-sujet.
    je n'ai pas lu une ligne de tes billets: je te traite de pédante car tu viens d'écrire, ici même: "Vous avez rejeté mes textes car c'étaient des textes littéraires, et que vous et votre public n'avez aucune culture livresque." pièce de choix, morceau de bravoure qui constitue la preuve par neuf d'une pédanterie appuyée.

    "Ca suffit pour comprendre que vous n'avez lu ni écriture romanesque un peu exigente, ni poésie depuis longtemps"

    Moi? Délire pur et simple.

    "lorsqu'on les relit, au calme, on réalise que les réactions que j'ai suscitées étaient complètement absurdes et démesurées..."

    Hors-sujet, je n'ai jamais prétendu le contraire.

    "Si pour vous, tout ce qui est légèrement teinté de lyrisme et d'ésotérisme est ampoulé"

    Où et quand ai-je dit cela? Cite moi, stp.

    "J'essaie de comprendre pourquoi le beau vous fait si peur..."

    Que désigne "le beau"? Ton blog?

    "vous envoyez chier tout individu qui parle de politique d'une façon un peu sérieuse... "

    De qui parles-tu? de toi ou de monstermunch?

    "Comment voulez-vous attirer un autre public que la masse de décérébrés (sauf exceptions) qui poste des commentaires chez vous?"

    Bonne question. On y travaille.

    RépondreSupprimer
  82. Vous voudriez, après que vous ayez tenté tous de me rabaisser tant et plus que je vous dise que vous avez raison, que je suis quelqu'un comme vous? Non je ne suis pas quelqu'un comme vous, c'est un fait.

    Par exemple je suis peut-être orgueilleuse, mais je n'ai pas ce tempérament envieux qui est si courant chez les gens comme vous, imprégnés d'égalitarisme.

    Je n'ai jamais parlé de mon talent, j'ai seulement essayé de faire mes preuves, et à mon avis j'ai en partie réussi l'épreuve. Grâce à vous. Encore une fois, votre haine à mon égard est la seule chose qui me donne le droit de penser que mes mots maladroits et naïfs (car j'ai été très naïve) ont vraisemblablement touché un point sensible. - Peut-être votre vieux fond égalitariste, qui sait? Peut-être votre haine de la liberté?

    RépondreSupprimer
  83. Millie, que tu aies besoin de reconnaissance, que tu recherches l'amitié, même sur le Net, il faudrait être un imbécile pour te le reprocher. Mais tu cherches AUSSI les coups. C'est patent. Tu mérites probablement les deux... question de dosage.

    RépondreSupprimer
  84. Allez, laissez tomber les amis. Rangez vos armes. Je n'ai pas lu vos derniers commentaires et je ne lirai pas les suivants. J'ai assez perdu mon temps ici.

    A quoi cela sert-il de vous parler gentiment sans s'énerver si c'est pour récolter deux fois plus de colère?

    Bye.

    RépondreSupprimer
  85. Monsterleaw, dégage avec elle !

    RépondreSupprimer
  86. Et oh monsterleaw, c'est bien sympa de taper la drague avec Millie, mais on a une baston à organiser, bordel ! Non mais oh, dégonflé !

    Beboper a dit:"Millie, que tu aies besoin de reconnaissance, que tu recherches l'amitié, même sur le Net, il faudrait être un imbécile pour te le reprocher. Mais tu cherches AUSSI les coups. C'est patent. Tu mérites probablement les deux... question de dosage."

    Bebop, merde (excusez-moi, je suis grossier), toi mais qu'est ce que tu en mérites des bisoux !

    Clarence, le meilleur ami des femmes

    RépondreSupprimer
  87. Comme disait je ne sais plus qui, après la phase maniaque, la phase dépressive.

    RépondreSupprimer
  88. Amiral, arrêtons-là. J'ai peur que cela ne finisse en syndrome aigüe de paranoïa persécutrice. Qui tout le monde le sait, finit en suicide kamikaze !

    MONSTERLEAW, alors ce fight !????

    Putain de tapette !

    Clarence, Kop of Boulogne

    RépondreSupprimer
  89. Moi ? On s'en fout non ? Pour faire court, je suis l'agent littéraire de l'amiral Potiron. Comme Besnard, mais en plus vicieux.

    Et l'important, c'est de savoir ce que veut le public (y compris les rédacteurs au CGB, et leur général en chef, le cruel Gabriel Fouquet). Et les gens, ils veulent du sang (regarde Gaza). Donc du beef façon B2O 2.0, histoire d'exploser les stats (en bas de l'écran). Remember Morsay vs Les Noelistes !

    Alors toi & moi, on fait montrer la pression, on s'insulte - ta mère c'est trop une salope - et dans le réel, on s'organise un fight littéraire autour d'un café !
    Pour parler plus vulgairement, on s'organise une banale interview.

    En même temps, je pouvais pas filmer/poser des questions et faire le coup de poing...

    Alors t'en es ? Comme ça, on rencontrera enfin un lecteur enfiévré du CGB, on pourra le décortiquer comme le ferait un institut de sondage, et appliquer les résultats dans les futurs articles. Et pour toi, LA GLOIRE, comme dans la Star Academy.

    En gros, tu serais un bon cobaye pour nous. Un tas de gens veulent savoir ! Même Millie !

    Moi je dis, vive l'analyse !

    Alors t'en es ?

    Et magne toi, ce soir, je dîne avec des avocats.

    Clarence, il bosse pour l'INSEE

    PS: J'adore le "t ki toi ?"

    RépondreSupprimer
  90. Millie, Monsterleaw et n'importe quel membre du CGB sont sur un bateau. Millie et Monsterleaw tombent à l'eau, se prennent un coup de rame dans la tronche et sont shooté à la chevrotine par précaution. Keski reste ?

    RépondreSupprimer
  91. Non mais y'a pas ! Moi aussi je veux être publié dans Vendredi Hebdo !

    Clarence, la gloire du journalisme

    RépondreSupprimer
  92. On monte vers les hauteurs...
    D'ailleurs, monstermunch, je ne vois pas en quoi ce serait à moi de me déplacer vers ton ignoble ville.

    Honneur aux handicapés.

    RépondreSupprimer
  93. C'est bon les gars ? Vous êtes bien là bande de pédés ? Je suis certain que vous vous êtes jamais rencontrés en plus, chacun chez lui et Dieu pour tous. Vous n'avez pas honte de vous mettre tous sur cette pauvre Millie ? Pas même la reconnaissance du ventre pour les pauvres cons et connes qui viennent remplir cette auge à merde qu'est devenu votre pauvre site de frustrés.Ah ça la ramenait moins en 40, je vous le dis comme je le pense !

    RépondreSupprimer
  94. On m'a traité de con, de fils de pute, de sioniste, de nazi, de communiste etc.. mais jamais, jamais "d'inculte sans aucune culture littéraire".

    Merci Millie!!!
    Smack, smack!
    Du coup, je me demande bien ce qu'il y a dans mes bibliothèques... Des briques?

    RépondreSupprimer
  95. Hé, Pascal, on se la refait?

    http://www.culturalgangbang.com/2008/09/le-morceau-du-jour-qui-fait-mouiller.html

    RépondreSupprimer
  96. Tiens, voilà Captain Caverne !
    Désolé, mais on a déjà bouffer ensemble, grâce à monsieur Clarence, entremetteuse des partouzes cégébienne.

    RépondreSupprimer
  97. 2009 commence sous le signe de la rigolade n'empêche.

    RépondreSupprimer
  98. Je mets 20 euros sur Clarence et comme preuve qu'il lui coupe la barbe au taliban!!

    RépondreSupprimer
  99. @ Pascal: En même temps, je suis pas né avant 40, alors...

    Une chose, c'est toi le souteneur de Millie ?

    @ A.rnaud: Ouais, c'est bien de miser sur moi. Le rencard est prévu pour le week end prochain, stay tuned !

    @ Para: Dis donc, ça te dirait d'écluser avec Bebop', il passe en février !

    Chic, comme dirait Kroulik !

    Clarence, du rhum, des femmes et de la bière nom de dieu !

    RépondreSupprimer
  100. Pfiou, quel fil les enfants. Juste une chose, Millie (dont j'ignore si elle lira), je vous cite (avé les fôtes aussi parce que cela m'énerve de vous voir vous ériger en parangon d'orthographe que vous n'êtes pas. Ne pas l'être n'est point grave, c'est le prétendre qui est gênant. Bref, je m'éloigne) :

    "Vous préférez reprocher aux autres d'être plus intelligents que vous plutôt que de travailler à le devenir vous mêmes, car vous êtes faibles et frustrés. Vous rejetez le péché du monde sur les épaules des autres alors que toutes les femmes sentent que vous puez le vice à des kilomètres, et c'est pourquoi vous êtes obligés de les enfermer et de les voiler pour qu'elles acceptent de baiser avec vous. Vous ne vallez rien, et c'est pourquoi vous n'avez aucun scrupule à vous suicider au nom de certaines idées qui vous dépassent."

    Si ce n'est pas de l'incitation à la haine raciale, voilà qui y ressemble fortement en tous les cas. Un peu désordre non pour quelqu'un dit nous vrille les tympans des yeux à écrire si fort qu'elle vit dans l'amour ? Juste histoire de souligner (petitement, je l'avoue) une de vos nombreuses antinomies. À titre de curiosité, j'aimerais savoir comment vous arrivez à concilier ce sentiment de rejet profond avec votre amour universel pseudo-messianique autoproclamé. Voilà qui m'intrigue. Votre amour christique, c'est comme le tri ? Vous le pratiquez sur le mode sélectif ?

    RépondreSupprimer
  101. @ Beth : Intrigant, n'est-ce pas?

    Et si YHVH Lui-même était raciste?

    RépondreSupprimer
  102. Morsay romantique17 janvier 2009 à 17:58

    Et si on arrêtez de faire la guerre et qu'on parlait un peu de cul ?

    Je me demande comment peut-on arriver séduire ce genre de fille, je parle de la Khâgneuse, sans avoir ingurgité le double de sa culture livresque mal assimilé. Peut-être irais-je compenser mon inculture crasse en faisant une série d'abdos, cela me semble plus efficient de nos jours pour capturer les regards de ces farouches narcissiques.

    Un conseil pour Monstermunch, plutôt que de projeter tes poings sur la gueule d'un de tes contradicteurs ou encore ta pine haineuse sur la très confusionniste (pas de jeux de mot svp) Millie, essaye donc de te trouver une copine à la prochaine manif pro-palestinienne, je te jure qu'il y a plein de muslimettes célibataires dans ces rassemblements !

    Tu verras après qu'une femme fait toujours plus de bien que la meilleur des bastons.

    RépondreSupprimer
  103. Solal est donc votre nouveau pseudo Millie ? Mazel tov.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?