11 mars 2012

Novlangue Soc.


Lorsque l’ancilangue aurait, une fois pour toutes, été supplanté, le dernier lien avec le passé serait tranché. L’Histoire était récrite, mais des fragments de la littérature du passé survivraient çà et là, imparfaitement censurés et, aussi longtemps que l’on gardait l’ancilangue, il était possible de les lire. Mais de tels fragments, même si par hasard ils survivaient, seraient plus tard inintelligibles et intraduisibles.
George Orwell,1984

20 commentaires:

  1. A force de faire dans le symbolique le filon s'épuise.
    1981 abolition de la peine de mort, 2012 abolition du mot race dans la constitution...ça baisse dans l'impact.
    2017 ré-écriture de la marseillaise par Zaz ?

    RépondreSupprimer
  2. Bien d'accord... et en meme temps tout cela est tellement francais... Le soi-disant volontarisme, l'acte fort, jacobin, qui s'incarne dans le changement de la Loi supreme. L'Etat francais surproducteur de lois... La plupart du temps non appliquees d'ailleurs... et tout ca pour avoir les voix de l'Outre-mer... Pareil que ce nul de Cesaire au Pantheon...

    RépondreSupprimer
  3. En bon socialiste,je demande aussi l'abolition des mots "femme" et "sexe". Parce que sinon, on stigmatise des personnes en raison de leur appartenance communautaire et de leur euh... sexe. Damn!!!

    RépondreSupprimer
  4. ► En novlangue, si on veut abolir un concept, on supprime ou interdit le mot qui s'y rapporte ◄

    RépondreSupprimer
  5. kobus van cleef12 mars 2012 à 22:42

    interdisons tout ce qui se rapporte ,non pas à la race ou au sexe , mais à ces mots
    racial, raciaux, racialiste, raciste...je vous passe la prononciation usuelle (waciste, wacialiste...)
    sexe, sexuel , sexué, sexualiste, sexe féminin, sexe masculin , rapports sexuels
    on pourra dire cramouille, con , chatte ,maujoint, chas , et aussi paf, braque, trique , et dire aussi baiser, niquer, fourrer, tringler, foutre..
    et le faire , bien sûr
    mais sans le dire
    évidemment
    en fin de compte, c'est très con son truc au père culbutto...

    RépondreSupprimer
  6. memento mouloud12 mars 2012 à 23:21

    Après la constitution, on attend avec impatience l'épuration lexicale de toute la littérature française, ce sera l'équivalent des chasseurs de pubis barbus, de turgescences et autres joyeusetés qui sévissent comme censeurs publics chez nos amis les enturbannés

    RépondreSupprimer
  7. Memento mouloud, saviez-vous qu'une troupe de théâtre anglaise a réécrit Le marchand de Venise de Shakespeare, pour en occulter la dimension "antisémite"?
    Faux dire que le père William est fortement soupçonné d'avoir participé activement au régime nazi, comme tout un chacun.

    RépondreSupprimer
  8. Juste un truc en passant. A la différence des races, chez les humains (on parle pas des vaches hein) le sexe ça existe. Mais bon si vous avez trouvé que ça pour vous exciter sur Fraise des bois, c'est que pour le reste il doit être tout bien comme il faut.

    C'est comme cette histoire de troupe anglaise, on dirait les autres là. Ceux qui prédisent le retour au pouvoir du sauveur de Verdun chaque fois que Soral réussi à attirer le regard des internautes.

    RépondreSupprimer
  9. memento mouloud13 mars 2012 à 18:01

    Reacandroll, dans les années 1970, il me semble que la LICRA avait tenté d’interdire une représentation de la pièce pour les mêmes motifs. Dans le même genre relifté, je l’ai vue jouer par des acteurs noirs et mise en scène par le nain californien de gauche Peter Sellars, du genre je vais l’inscrire dans la réalité contemporaine du multiculturalisme technologique (donc micros, écrans, rhétorique gangsta, un zeste de bouddhisme oil of Olaz, etc.). Sinon dans la poursuite infernale (my darling Clementine) de John Ford, vous avez un passage magnifique. Des brutes kidnappent un acteur shakespearien pour l’humilier et le contraignent à jouer sur une table, c’est vraiment à voir et à revoir, ça permet de saisir ce que fut Shakespeare dans le monde anglo-américain

    RépondreSupprimer
  10. "Juste un truc en passant. A la différence des races, chez les humains (on parle pas des vaches hein) le sexe ça existe."

    Bah oui, c'est évident que ça n'existe pas les races. D'ailleurs la télé nous le répète tous les jours, c'est pas pour rien.

    Que dit la définition du mot race ? "Groupe d’individus qui se distingue d’autres groupes par un ensemble de caractères biologiques et psychologiques dont on attribue la constance, non pas à l’action du milieu, mais à une lointaine hérédité. "

    Ca, des groupes d'individus qui se distinguent par leurs caractères hérités, ça n'existe pas. C'est le milieu qui détermine tout. D'ailleurs les descendants d'Africains blanchissent à vue de nez en France, et vice-versa.

    On ne parlera même pas performances à la course et à la nage comparées, ça-n'existe-pas qu'on vous dit.

    La preuve :http://www.leprogres.fr/france-monde/2012/03/11/les-noirs-courent-plus-vite-que-les-blancs

    Les noirs ne courent pas plus vite que les blancs : ce sont les personnes originaires d'Afrique qui ont les jambes longues, nuance.

    RépondreSupprimer
  11. Les noirs auraient dans la fibre musculaire un atout que l'homme blanc n'a pas,notamment pour l'effort musculaire bref (cela je le lisais dans un livre,le pourquoi du pourquoi,de P. Vandel vous savez,un gars de canal-...Vingts dieux je serais fier moi si je possédais cet atout!m... alors!

    RépondreSupprimer
  12. kobus van cleef14 mars 2012 à 22:09

    @ anonyme de 1h47 et du 13mars

    non, non, y a encore beaucoup à dire sur culbutto
    mais c'est assez rigolo de voir son niveau de chougnasserie
    le mot race insulte les gens ?
    les pauvres gens insultés par le mot race ( car c'est un insulte , n'en doutons pas )
    t'inquiètes, on va faire quelque chose pour eux,ça va pas traîner....
    supprimons le mot race !
    y a pas à tortiller du cul pour chier droit , quoi , corrigeons les mots !
    philippe muray ne disait rien d'autre , en se pissant dessus de rire , c'était dans exorcismes 4 , je crois "supprimons les mots"

    ça fait penser à ce gros escroc de tapie ( mais néanmoins ministre de françois mitterand , monarque républicain rad-soc )qui , deux jours avant d'être inculpé par une juge d'instruction pour ABS , avait tenté de déposer un projet de loi rendant hors la loi le chômage
    en toute logique , les chômeurs auraient été des hors la loi eux aussi.....
    ho putain , la crise !
    de rire (est il bon de préciser? oui, peut être)
    ses potes l'avaient ramené à la raison , à la maison
    dommage
    j'imagine le silence gené qui aurait suivi l'annonce du truc au perchoir de l'assemblée
    puis le torrent de rires libérateurs
    pareil avec guimauve le conquérant
    "heu, le racisme, heu, c'est mal , heu, je propose , heu , qu'on supprime le mot race, heu , des textes de loi, de la constitution vronzaise , pour commencer"
    à se pisser dans les guenilles,convenez en

    le malheur , mon brave, c'est que nous sommes trop polis avec les zomm' politiks qui ne sont qu'une racaille désoeuvrée et malfaisante comme les autres
    de minables petits bateleurs , de médiocres batteurs d'estrade , des avocaillons sans cause qui vont se prostituer pour avoir l'oreille du pays
    prêts à tout pour sortir de l'anonymat , les bougres !
    faisant feu de tout bois , racontant leur enfance , montrant leur moukère, en changeant au besoin , appâtant les merdias par des confidences ciblées
    allant lécher des queues et des culs en diract sur anal-plus
    (le meilleur , mais bien vite dépassé , bayrou complimentant karl zéro sur ses baskets oranges en direct sur le vrai faux journal ou fabius posant sur la couverture de son bouquin avec sa petite moto , façon de dire "je suis peuple, comme vous , mes braves" , connaissez vous quelque chose de plus méprisant que cette propension qu'a l'élite à se souiller dans ce goût du commun ? au moins un de gaulle , même s'il usait de bains de foule, ne se savonnait pas avec la lie du public )

    oui , nous sommes trop polis , trop tolérants avec eux
    à chaque connerie, faudrait les siffler, les huer , les conspuer
    que les mecs ne s'en relèvent plus
    un peu comme ce pitre de morin qui a vu le débarquement, ce con
    et les renvoyer à leurs loisirs préférés
    mais pas leur donner les clés de la maison

    RépondreSupprimer
  13. Un autre truc en passant. Noir, jusqu'à preuve du contraire, c'est une couleur, pas encore une race. Et c'est pareil pour les vaches hein. Sauf qu'à la différence des hommes on ne parle pas de vaches de couleur.

    RépondreSupprimer
  14. Noir c'est une couleur, mais c'est aussi une race. On peut parler d'Africains, d'Européens et d'Asiatiques, mais pour faire plus court et couper rapidement aux couillonnades du genre "oui mais c'est une Africain d'Europe gnagnagna" (voir même le spécial "mais ji souis pli flonssé ki toi") on parle de noirs, blancs et jaunes quand on parle de races.

    Après oui bien sûr il y a des Indiens noirs, des Italiens marrons et des Inuits blancs, sans parler des innombrables métisses mais bon, le coupage en quatre de poil de fion de mouche n'est pas forcément indépassable.

    RépondreSupprimer
  15. Les heures les plus noires de notre race17 mars 2012 à 00:37

    Bon pour changer de sujet et dérider l'atmosphère en se payant sur la bête, y a ça :

    « J'accuse Monsieur Hollande de faire renaître ces mêmes haines qui ont conduit l'humanité dans ce que nous avons connu de plus effroyable et de nauséabonde, poursuit-il, tout dans la mesure. J'accuse monsieur Hollande de prôner le nettoyage ethnique de tous ceux qui auraient le malheur de 'trop' gagner d'argent, soit par la confiscation de leurs biens et de leurs revenus, soit par l'incitation à l'émigration.»

    RépondreSupprimer
  16. Ouais, enfin bon, ce n'est pas pour défendre cette aimant à tartines qu'est Hollande, mais n'oubliez pas que c'est un socialiste à la française. Faudrait pas jouer aux faux naifs en prenant pour argent comptant ces promesses électorales de taxer à 75 % les crésus.

    RépondreSupprimer
  17. C'est qui le rigolo qui a pondu la phrase citée ?

    RépondreSupprimer
  18. Une pointure : "Jacques Béhague, vice-président UMP du conseil général des Hautes-Pyrénées"

    http://profile.ak.fbcdn.net/hprofile-ak-ash2/275444_1488347072_7093325_n.jpg

    RépondreSupprimer
  19. kobus van cleef18 mars 2012 à 15:28

    @ paracelse
    "aimant à tartines..."?
    "tête à claques" eût mieux sonné
    ou alors "tronche de cake"
    ou encore "gueule de con"
    mais aussi "mou du cul"
    et pourquoi pas "molasson"
    j'arrête
    je sais c'est moche de se polariser sur la tronche des gens
    mais lorsqu'ils n'ont que ça comme argument ou comme programme, on est obligé de la souligner
    car ses arguments sont :
    - vous détestez NS ? ça tombe bien , moi tout pareil !
    - votez pour moive, au moins ce sera pas NS
    - on taxera les richards , mais en fait non, on épargnera mon mécène pierre berger, les braves niel et pigasse et les fouteux aussi , naturlich
    - pour finir , on taxera la classe moyenne , comme d'hab
    - pas de questions ?

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?