27 novembre 2015

Vive Flamby 1er (par Var Matin)



Bodyguard
Finira-t-on par réhabiliter George W. Bush ? Au lendemain des attentats du 11 septembre, La France, émue, mais qui avait su garder la tête froide à 8 000 km du théâtre des opérations, s'inquiétait fort des dérives sécuritaires de l'administration Bush, de la ferveur des médias américains, de la réaction des boys, partis bombarder tout ce qui bougeait et portait moustache en Irak, dopés aux amphet et rifs électriques saturés made in American Dream. Une politique qui paraissait dictée par l'émotion.  Une émotion qui fut le levier pour passer en loucedé quelques moyens de contrôle, pour ne pas dire de contention, du citoyen américain. Le Patriot Act était né.

15 ans plus tard, c’est en France qu’on a donné rendez-vous à l’émotion. Impression de déjà-vu, de copier-coller : lois antiterroristes, état d’urgence, jusqu’à une révision constitutionnelle annoncée. Bienvenue à l’Acte Patriotique. Les médias français, dont les courageux éditorialistes fustigèrent à l’époque le putsch démocratique de Duble-You, appellent à l’union sacrée, font montre de pédagogie pour la guerre, relaient : « l’état d’urgence a pour unique objectif de protéger nos libertés (sauf celle de manifester) » « Il faut détruire Daesh en Syrie ». Tous derrière Flamby !  Les avions français avionnent dans l’espace aérien syrien depuis le lendemain des attaques sur le sol français, l’armée a redoublé sa visibilité partout dans la rue, et il semble absolument normal à tous qu’on s’assoie à notre tour sur nos libertés fondamentales. Les médias nous ont même casté un Goldstein en la personne de Michel Onfray, pour ceux qui goutent le story telling sauce 1984…

D’ailleurs tout ça, c’est pas nous qu’on le dit, c’est Var-Matin, à l’occasion d’unarticle qui définit très précisément l’état d’urgence :
Morceaux choisis.
    Dans le cadre de l’état d’urgence proclamé dans les heures qui ont suivi les attentats de Paris et Saint-Denis, les préfets ont pris un arrêté interdisant « les manifestations et rassemblements sur la voie publique » ce week-end.

    L’interdiction est valable ce samedi et ce dimanche, « considérant que les manifestations et les rassemblements sur la voie publique sont de nature à constituer (...) une cible potentielle pour des actes de nature terroriste. » Il s’agit également de ne pas trop disperser les forces de l’ordre déjà très mobilisées. L’arrêté exonère uniquement « les hommages aux victimes des attentats récents ».

    Pour autant, contactée par Var-Matin, la préfecture du Var assure que cet arrêté ne vise pas les manifestations sportives, culturelles et autres salons ou marchés de Noël qui se tiendront normalement dans le département ce week-end.

    Seuls les mouvements revendicatifs, à caractère social, qui nécessiteraient un déploiement de forces de maintien de l’ordre, sont concernés, précise une porte-parole de la préfecture.
Ah, on adore la PQR, presse quotidienne régionale. On reprend.

    Dans le cadre de l’état d’urgence proclamé dans les heures qui ont suivi les attentats de Paris et Saint-Denis, les préfets ont pris un arrêté interdisant « les manifestations et rassemblements sur la voie publique » ce week-end.

Comme dirait Cousin Hub, jusqu’ici tout va bien. Etant donné le contexte, nous comprenons que la sécurité l'emporte sur certaines libertés pour un temps qu'on espère court.

    L’interdiction est valable ce samedi et ce dimanche, « considérant que les manifestations et les rassemblements sur la voie publique sont de nature à constituer (...) une cible potentielle pour des actes de nature terroriste. » Il s’agit également de ne pas trop disperser les forces de l’ordre déjà très mobilisées.

On nous explique le pourquoi du comment, on est content, ça se tient.

    L’arrêté exonère uniquement « les hommages aux victimes des attentats récents ».

Ah, voici déjà la première exception au principe de l’état d’urgence, lui-même régime juridique d’exception au droit commun, dont on ne se doutait pas qu’il puisse souffrir la moindre exception. Surtout que l’exception en question relève de l’émotion dont nous parlions dans nos prolégomènes. Elle est assez incompréhensible, étant donné la forte dose de symbolisme en cas d’attaque d’un rassemblement pour le recueillement. Mais passons, car après tout, comment arrêter un Charlie flanqué de bougies du souvenir et de roses commémoratives, tout ça sur fond de John Lennon ? Résistance, et tutti quanti.

    Pour autant, contactée par Var-Matin, la préfecture du Var assure que cet arrêté ne vise pas les manifestations sportives, culturelles et autres salons ou marchés de Noël qui se tiendront normalement dans le département ce week-end.

Bon, alors voilà, on y est là. On se demande ce qui reste d’interdit. Charlie peut se rassembler pour des lâchers de colombes, aller faire ses courses à la con au marché de Noël, ou aller voir un match de rugby à Toulon. En ces occurrences, les forces de l’ordre mobilisées ne l’auront donc pas été inutilement…

    Seuls les mouvements revendicatifs, à caractère social, qui nécessiteraient un déploiement de forces de maintien de l’ordre, sont concernés, précise une porte-parole de la préfecture.

Ecce l’état d’urgence. Interdiction de revendiquer, de s'exprimer librement sur des problèmes sociaux. C'est écrit noir sur blanc là, en toutes lettres : c’est ça qui disperserait inutilement les forces de l'ordre déjà fort mobilisées pour qu'on puisse consommer peinards ou aller au stade en famille voir des cons courir après la baballe.

Dans la logorrhée médiatique, on n’est pas loin du "dérapage". On serait pas des lecteurs assidus de Var-Matin, on saurait pas que c'est écrit par des mongoliens pires cons que des crevettes, on en déduirait qu'on serait même en train de flirter avec un lancement d’alerte à la "dérive" totalitaire.

Qui aurait cru que François Hollande, avec sa gueule de petit notaire de Province, ressusciterait la dictature ? Vive Flamby 1er.

11 commentaires:

  1. "il semble absolument normal à tous que..." + subjonctif svp patron

    RépondreSupprimer
  2. Illustration ce matin de ce que tu as écrit hier !! http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2015/11/28/01016-20151128ARTFIG00042-des-militants-ecologistes-assignes-a-residence-le-temps-de-la-cop21.php

    RépondreSupprimer
  3. C'est ce que demandent les Français : oui à l'état d'urgence, mais pas trop urgent non plus. Faudrait pas que ça nous gâche le réveillon. Faudrait pas non plus qu'un chic type qui détient des armes soit molesté alors qu'il n'a encore rien fait de mal. Un état d'urgence mais pas sécuritaire hein, entendons-nous bien. La réponse passe aussi par des mesures d'urgences dans l'éducation, le partage, l'ouverture à l'Autrui.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. tiens saviez vous qu'une division de la ddass a été renommée "division à la cohésion sociale" ?
      j'en suis resté sur le cul en apprenant ça

      Supprimer
  4. C'est le reflet exact de ce que je pense depuis "les zévnments", sauf que chez vous c'est mieux chiadé

    Ce qui m'agace dans toute cette histoire c'est que la gauche a beau dériver vers le totalitaire gentil, elle peut se le permettre parce que c'est la gauche ! Ils arrivent toujours à s'en sortir c'est fou ! Une galipette, un peu de fumée et hop, la baguette sort du chapeau ! Ils ont tellement acquis à leur cause la lutte antifa que pour eux, c'est tout bonnement impossible qu'ils puissent être un chouilla...fa-fa-fa-fa-fa-fa-fa-fa-faaaa ... (cho) (comme chantait Otis Redding)

    Quant je vois et entends toute cette agitation de ventriloque, je repense à ce que disait mon padre qui a toujours été ostracisé et moqué par sa famille: tous les grands drames de l'histoire sont le résultat de deux mots, "trop tard"
    En somme, le grand tort des lucides, c'est d'avoir eu raison avant les autres. En conclusion il faut se méfier de ces âmes qui s'éveillent à la recherche d'un saint sauveur... car il n'y a pas pire facho que celui qui s'ignore...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. la baguette qui sort d'un chapeau....
      vous avez de ces images!
      c'est vrai que les communicants ont pris le pouvoir depuis vilaine lurette , et que les allumeurs de contre feux ont du taf !
      en tout cas , ni l'air geignard du constipé en chef, ni les mimiques furibardes de l'attardé de matignasse , ni les doctes réjouissances de la cop 21 ( 21 cops ? 21 fliccards? mais pourquoi faire ?) ne pourront occulter ces deux faits :
      - 6 millions de chômistes , officiels ou pas , en vronze
      - des bandes de gnoules fous furieux , rendus vronzais par le regroupement familial et le droit du sol , qui flinguent tout le monde dans les rues de la capitale

      Supprimer
  5. Tagada Grand Vénérable de la Hype30 novembre 2015 à 00:32

    "quo vadis"

    Qui parle de soi-disant "état d'urgence" ??!

    Sachez braves petites gens qu'en haut-lieu et jusqu'au plus hautes marches du Pouvoir il n'y a d'état d'urgence que lorsqu'il y rupture de stock de champagne, de caviar et de coke. Point final. Tout le reste n'est que balivernes de prolos.

    Tant que les terroristes ne plastiquent pas Castel et le Plazza Athénée, il n'y a pas vraiment le feu à la baraque au niveau national. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. dans l'énumération des denrées pouvant venir à manquer pour les plus hautes marches du pouvoir, vous en avez oublié une , essentielle
      les putes
      que fait on lorsque la source vient à se tarir?
      on se rabat ( Maroc ) sur ....ou sur....?
      tout le monde connait le sort funeste d'un politrouk vronzais qui , faute de grive à mangé des merles
      et s'est retrouvé à riker island

      Supprimer
    2. Tagada Grand Vénérable de la Hype4 décembre 2015 à 13:23

      Cher Kobus Van Cleef

      Là où il y du Pouvoir et du Fric il y a toujours des putes.

      Des putes qui vendent leur cul à des hommes (et femmes) de Pouvoir, des hommes & femmes de Pouvoir qui font la pute pour obtenir une carrière brillante et/ou plus de Pouvoir.

      C'est d'un vulgaire, c'est tellement.... républicain tout ça . :)

      Supprimer
    3. En tout cas, ils ne manqueront pas de truffe à noël.

      http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2015/12/04/97001-20151204FILWWW00214-une-truffe-noire-d-un-kilo-envoyee-a-l-elysee.php

      Le contribuable français sera en joie de savoir qu'il reprend le rôle de Père Noël cette année.

      Merci Flamby.

      Clarence, privé de foie gras

      Supprimer
  6. D'habitude, c'est à cause du risque de troubles apportés à l'ordre public que les manifs, rassemblements et pikniks saucisson-pinard sont interdits.
    Là, on a juste remplacé les redskins par des djihideux. Bien joué...

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?