24 novembre 2013

Héautontimorouménos II : la vengeance

1 commentaire:

  1. D’ailleurs, il ressemble assez à Brasillach, le Demorand. Sinon, bravo pour la référence subtile à Baudelaire, « Ne suis-je pas un faux accord / Dans la divine symphonie, / Grâce à la vorace Ironie / Qui me secoue et qui me mord ? »

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?