16 novembre 2011

Goldman Sachs

7 commentaires:

  1. Je propose qu'on leur décerne le Prix Nobel de la Paix.

    RépondreSupprimer
  2. et ces cons de ritals qui dansaient comme des bonobos pour fêter le départ de Berlu !
    finalement , la populace c'est vraiment de la daube !

    http://www.dailymotion.com/video/xmcwte_dragui-papademos-monti-les-pions-de-la-finance_news#from=embed

    RépondreSupprimer
  3. ON a voté NON bordel17 novembre 2011 à 01:04

    On dit pas la populace,on dit le peuple et on dit plus de la daube, on dit un plat cuisiné. Et puis c'est des ritals. Nous les français on aurait jamais sauté de joie si Carla elle nous quittait pour un autre.

    RépondreSupprimer
  4. Vous êtes juste jaloux

    RépondreSupprimer
  5. Marianne publie un article cette semaine pour nous dire que Hollande est câliné par les patrons, qu'ils le préfèrent à Sarkozy comme carpette, qu'ils sont même prêts à le désigner comme président. Il manque juste le bulletin du peuple français. Comme l'a dit Stendhal, les banquiers sont la noblesse de la bourgeoisie

    RépondreSupprimer
  6. Tristane Banon aurait eu une aventure avec Mario Draghi qui a un faible pour les anorexiques et les androgynes (source : trottoir-magazine)

    RépondreSupprimer
  7. sincèrement , câliner un pipolitique , pour un entrepreneur privé....soit on n'est pas entrepreneur....ou alors pas privé....soit on est maso et on s'efforce d'amoindrir les dommages avant la saillie.....
    le pipolitique , impétrant à la fonction suprême ( cette bonne blague ! comme s'il restait une once de pouvoir réel à nos présidents....à part le pouvoir de nuisance , bien sûr...mais même celui est partagé avec les eurocrates bruxellois...voir la tragicomédie des roms avec l'assentiment nécéssaire d'une journaleuse luxembourgeoise reconvertie dans la commission européenne , la "grosse commission" par opposition aux "petites" , nationales , celles là)est par essence , l'incarnation des possibilités spoliatrices du monstre froid qu'est bercy
    je dis pas qu'il faille pas d'impôts , mais une administration fiscale/fistale dont le mot d'ordre est "redistribution et équité" ne redistribue ni ne réalise d'équité
    elle spolie les crétins qui ne peuvent pas lui échapper
    ceux qui ont trop peu pour être domiciliés en chuiche ou en gelbique
    ceux qui ont trop déclaré pour être exempté

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?