9 avril 2015

Chronique de l'étouffement ou étouffement chronique


De quoi qu’on pourrait causer ? 
L'écologie c'est pas maintenant
Collection Printemps/Eté CulturalGangBang

Du FN qui veut achever sa phase de dédiabolisation médiatique en se débarrassant du Diable en personne, celui qui ne se cache pas dans les Détail de l’Histoire

Nan.

Du défilé interprofessionnel anti austérité qui fait la fête dans les rues de Paris au son des sonos et des slogans éloquents dignes de vagissements primordiaux :
« Gna-gna. Gna-gna. Gna-gna-gna-gna-gna-gna ! »
Jean-Claude, syndicaliste de père en fils depuis 1969 : 

-       Bonjour Jean-Claude, expliquez-nous pourquoi vous participez au défilé anti-austérité ?
-       Avec les camarades, on est descendu dans la rue pour dire que attention, cette fois-ci, c’est la dernière fois qu’on le dit hein : ça va péter ! Au-cul-au-cul-aucune-hésitation ! On en a marre. On veut des sous, on veut de l’artiche. Ras-le-bol à riz des artichauts ! D’ailleurs on a sorti les barbecues ! On veut l'partage de la binouze, en chantant que Sarko et Hollande c’est les mêmes, et ya basta ! Si ça change pas, on reviendra le 1er mai alors attention les yeux c'est maintenant !
-       Votre message est donc ni Sarkosy, ni Hollande ? Qui soutenez-vous alors ? Sûrement pas Marine Le Pen, encore moins Cécile Duflot alors que vous bravez actuellement le seuil d’information un clope au bec. Oserions-nous avancer Jean-Luc Mélenchon, qui se réclamait récemment de la victoire de Syriza en Grèce, dans un contexte où Tsipras a déjà transformé ses promesses de campagne en tsatsiki ? Syriza c’est Seveso non ?…
-       Ecoutez, moi mon grand-père, il distribuait l’Humanité hein !
-       Oui ? A la sortie d’une mine ou d’une carrière après le travail ?
-       Oui. Euh nan, lui, sa carrière, c’était qu’il était fonctionnaire dans un bureau aux... aux PTT...
-       Ah d’accord... Dernière question. Avez-vous remarqué que la réfection du bureau du PDG de Radio France avait coûté peu ou prou le même tarif que celle de l’appartement de l’ancien Secrétaire Général de la CGT ?
-       Mais dites-donc, vous savez à qui vous parlez vous ? Je tiens tous les ans le stand Charente-Poitou à la Fête de l’Huma moi !

Bon. Ouais bah non...
Et rien à fiche des chiffres : les organisateurs est la police et la police sont les organisateurs.

De quoi qu’on pourrait causer alors deux sec sans dec ?
De l’air faisandé qui cocotte minute à Paris ? 
Encore ?!!!
Ouais, encore.

Le Parisien, aujourd’hui en France : Pour la troisième journée d'affilée, le seuil d'alerte à la pollution de l'air sera dépassé en Île-de-France vendredi. 

Pour la préfecture de Paris, le coupable est identifié, logé, mais il court toujours, et c’est pas en Vélib, même gratuit, qu’on le rattrapera.
« La situation anticyclonique actuelle ne favorise pas la dispersion des agents polluants. »
L'anticyclone des Açores ! Tous les soirs en gardav chez Evelyne Dhélia. Cette crapule très défavorablement connue des services de police météorologique, dont sa limière à ongle en chef, Ségolène Royal, qui en appelle, non pas à une danse de la pluie - ce qui serait bien au moins le minimum - mais au respect de la liberté individuelle, favorisant ainsi ce qu'elle est censée combattre, le libéralisme pollueur ;  tel un psychiatre qui expertiserait le profil d'un pédophile avant de le déclarer bon pour le service de professeur des écoles. 

Mais qu'on se rassure et rassérène. Pendant que la Ministre de l’Ecologie, l'ex-concubine, nous dit qu’en substance, le droit de chacun à asphyxier son prochain est les deux mamelles du Vivre Ensemble, tandis qu'elle proclame la non assistance à personne en danger pour tous, un autre sujet fait débat aux terrasses des cafés parisiens : l’interdiction de fumer dans les terrasses fermées. 

Voilà.

On criminalise les mots, on dépénalise les actes, on contraventionne les petits écarts, on ferme les yeux sur les cataclysmes. Bref.

Dans Une Vie sur Terre, Baudouin de Bodinat enjoint chacun à se demander ce que lui retranche toute avancée technique ; à questionner la moindre facette de la grosse boule disco du Progrès. Bref.

Céline parlait de la Seine comme d’un gros égout qui montre tout.
Que dirait-il de la chape d’air lourd qui s’abat sur Paris avec une fréquence qui fait comme le coude de départ d’une courbe exponentielle ? 

Humez donc courgettes à mandibules ! Ach Pariiii ! Il est frais mon crabe ! Les courant d'air colportent ! La métastase Universalis ! La bonne évangile libéraliste ! Le ciel est bleu comme une décharge ! Ciel ! à ciel ouvert ! Pam sur les pifs ! Gorges bibendums ! poumons chambre à air ! assaisonnées tabasco les châsses ! C'est l'coup d'pompe ! Les fanés respirent V8 ! Vroum Vroum ! Atchoum ! ça vrombit de l'haleine mazout, ça exhale glaviots ! Le plein d'enclume dans les bronches ! ça danse comme des apaches autour du Totem Total ! Achtung ! No go ozone macht frei ! Du pétrole pour les ânes !
Allez ! de l’air les pompistes asthmatiques eh navets à flûtiots et tam-tam de l'Afrique... Mouches, fourmis volantes pollinisatrices de poison ! Têteurs de toxique ! Particules ! Poussières !
Il neige de la mort sur les moribonds.
Et y rigolent, y défilent, y croient qu'y vivent... encore... 
Crachats, glaires, miasmes mignons...

De l’air !...   

Il aurait dit de l’air.
Tout court.
Et c’est méchant de l’air... 

Demain, ils disent qu'il va faire beau...  Et merde. 

5 commentaires:

  1. Tu lèves le nez et tu vois que le ciel est blanc de zébrures partout.

    Mais c'est quand même la faute aux voitures paires (ou impaires si t'as du pot, pas d'échappement, gros mot) si tes poumons sont pleins de particules fines, si tes tomates pourrissent avant d'être mures, si tes arbres fruitiers sont tout piquetés, si t'as plus d'abeilles (ou même si tu n'en vois plus du tout), si tes merles ont foutu le camp.

    Tout ça, c'est ta faute, ô automobiliste, mon frère ennemi.
    Donc on va te faire rouler à 80 km/h. Bien fait pour ta gueule !
    Ca te donnera le temps de téléphoner au volant... La seule prune mure est celle qui t'attend au prochain bosquet.

    RépondreSupprimer
  2. Correction (mineure) : "La vie sur Terre" et non "Une vie sur Terre".

    RépondreSupprimer
  3. Ta gueule la mouette

    RépondreSupprimer
  4. https://vimeo.com/86334059

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?