16 avril 2015

Le son du jour qui en a ras le cou

2 commentaires:

  1. Alors, là… si j'avais pu penser qu'on me le ressortirais un jour du formol, ce grandiose fantôme de mon adolescence…

    RépondreSupprimer
  2. Merci beaucoup, ça m'a accompagné toute la journée.
    (et aussi merci pour l'idée qu'avec la pollution au moins, les responsables en profitent aussi ; car ça me permet de briller en société)

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?