23 juillet 2014

Hyper-Intifada mentale

Cette scène se déroule-t-elle à Gaza ou à Barbès ?
L’actuE.
Barbès.
Ramdam en plein ramadan.
Les conspira-sionistes se frottent leurs mains d’or.
13 juillet, Bastille : « Israël assassin ! Hollande complice ! » « Mort aux juifs ! »
La LDJ est là. Elle nargue, se replie derrière le cordon de CRS.
14 juillet, François Hollande : « Le conflit israélo-palestinien ne peut pas s’importer en France. »
Ok, d’accord François…


Tout est toujours une question de diagramme occulte, de schéma caché.
Les connexions.
Les liens.
Une figure.
Un pentagone cabalistique.  

Un. Les SMS.
18 juillet, préfecture de Paris : « La manifestation pro-palestinienne prévue le 19 juillet à Barbès est interdite pour risques graves de trouble à l’ordre public. »
Le lendemain à Barbès, c'est bien plus que ça. C'est l'été.
Printemps arabe, été rebeu.
Le NPA est « indigné » par l’interdiction préfectorale. L’Anticapitaliste titre : « Etat d’Israël assassin, Hollande complice ! »
NPA + E et R = même terrain de jeu ?
non, au NPA on fait la chasse aux ananas.
Le NPA continue d’appeler à la mobilisation.
Cynisme politicien pour un baroud d’honneur électoral ? Concurrence ciblée sur un électorat, tentative d’absorption de la vague sous-Marine Soral/Dieudo ; ça siphonne ?
Le dernier SMS de Clément Méric : « Ils descendent »
Antifada for ever.  

Deux. La « petite Jérusalem » à sac.
20 juillet, Sarcelles est saccagée. « Mort aux juifs. » Ils ont décidé de prendre "la Petite Jérusalem". 
21 juillet, le chevalier de la quenelle, Manuel Vals : « C’est tout simplement de l’antisémitisme ».
14 juillet, François Hollande : « Le conflit israélo-palestinien ne peut pas s’importer en France. »
Cachez ces intifadas qu’on ne saurait voir.
Les paranos du Grand Remplacement et de la Rumeur du 93, qui prennent la conséquence pour la cause, n’en croient pas leurs yeux.
Mais où sont les Zultras du PSG ?
14 juillet, François Hollande : « Le conflit israélo-palestinien ne peut pas s’importer en France. »
Help.  

Trois. Un tweet.
19 juillet, David-Xavier Weiss, secrétaire national de l'UMP et élu de Levallois-Perret, tweete : « Les jeunes Algériens, le NPA, quelques socialistes montrent leur visage : haine, antisémite, soutien au terrorisme. »
Les jeunes Algériens ?
Flashback. 26 juin, qualification de l’Algérie pour les 8èmes de finale.
Le 30 juin, Christian Estrosi interdit « l’utilisation ostentatoire » de drapeaux étrangers à Nice.
Aurélie Filippetti, ministre de la Culture, déclare, 4 jours après les débordements causés par les supporters Algériens un peu partout en France : « On a tous quelque chose en nous de l’Algérie. »
Un pavé dans la gueule ?
Un vieux tonton para ? 
Tout le monde espère un France/Algérie en-quarts-de-finale ?
Redoute.
On se prépare pour une éventuelle massive onde de choc. On relève les tablettes, on met la tête dans les genoux. On vole avec Malaysia Airlines ou quoi ?
On prie... Die Nationalmannschaft.
Dans les prolongations, le sursis salutaire…Algérie out.
Puis France out.
Prisme cortical diffractant et boule à facettes mentale.
On continue à s’enfoncer, c’est comme un bistouri barattant du beurre allégé…  
If your attack is going too well, it's an embush. 

Quatre. Une peine.
15 juillet, Anne-Sophie Leclère écope de 9 mois de prison ferme pour avoir hébergé sur son compte facebook le photomontage dit de la guenon. Christiane Taubira, Garde des Sceaux : « Les magistrats jugent en droit, c'est-à-dire qu'ils ne jugent pas selon leur fantaisie, ils jugent selon le Code pénal (…) Ce verdict rappelle simplement ce qui est prévu par le Code pénal comme sanction sur de tels délits. » 
Non, Christiane Taubira ne s’est pas fait justice par l’intermédiaire du TGI de Cayenne.
« Ce verdict rappelle simplement ce qui est prévu par le Code pénal comme sanction sur de tels délits. »
« Les magistrats jugent en droit, c'est-à-dire qu'ils ne jugent pas selon leur fantaisie, ils jugent selon le Code pénal. »
Tant d’autres dates nous démontrent le contraire.  
Quatre bis. Une réforme.
17 juillet : le Parlement adopte la réforme pénale de Taubira et sa « contrainte pénale ». On connaissait la prison avec sursis, les bracelets électroniques, l’efficience du suivi judiciaire, et les avertissements solennels.
Vivement la majorité pénale à 21 ans !
Les gentils animateurs judiciaires !
La prévention camarade ! Seulement contre la récidive. 
On manque de places en prison. 21 juillet, comme un symbole comme disent les cons, la Santé ferme pour 4 ans de mise aux normes des comités d’hygiène et de… sécurité.
Non-assistance à peuple en danger?
On déraille dans les décors ?
Le 16 juillet, avenue Daumesnil, le commissariat du XIIème arrondissement a été attaqué au mortier. Firewalks with me.
Tous ces événements n’ont absolument aucun rapport les uns avec les autres ; le menuisier de Causeur en travaille son étalon cercueil.
C’est la montée aux extrêmes.
Clausewitz rulls.  

Cinq. Les deux verdicts et la réunion.
25 juin, arrêt Baby Loup.
La Cour de Cass tranche : les assoces sont autorisées à faire appliquer le principe de neutralité religieuse.
Les lances juridiques pour éteindre quoi ? Un incendie ?!
Le 1er juillet, voix-off, Daniel Keller, grand maître du Grand Orient : « Garantir les conditions permettant aux individus de vivre ensemble dans leur diversité » autorise à restreindre la manifestation de certaines libertés. CEDH, arrêt burqa.
9 juillet, Patrick Kessel, président du Comité Laïcité République : « Le collectif des associations laïques appelle à un sursaut face à la progression de la fracture identitaire et religieuse et au renoncement croissant aux principes laïcs qui permettraient d’y faire face. »
Flashback. 1988, Guy Debord, Commentaires sur la société du Spectacle : « on peut garder le nom quand la chose a été secrètement changée. »
La laïcité n'est pas une ligne Maginot ; quand elle se négocie. 
Combien de mosquées aujourd’hui en France ?
Combien de femmes voilées ?
Combien de taxis et de chauffeurs de bus de la RATP barbus jusqu’à l’os ?
20 juillet, la police : « Il n’y a pas eu d’affrontement intercommunautaire. »
19 juillet, dans les rues de Paris : « Allah Akbar ! » « Mort aux juifs ! »
20 juillet, SOS Racisme, l’UEJF, Sopo, réunis pour pointer le réel danger en France, le seul et l’unique : le FN.
Le symptôme pour la maladie.
Une chimiothérapie à la Attila.
Les gros producteurs de racisme en France se portent bien. 
14 juillet, François Hollande : « Le conflit israélo-palestinien ne peut pas s’importer en France. »

Accélération de la dévolution
Pendant ce temps-là, ça gaze Gaza ?
Israël, pays colon ?
Le Hamas, terroriste ou résistant ?
La Palestine, le premier Etat archipel sur terre ?
L’ONU, un machin ?
Shoah Patata.
C’est la chienlit.
Le cessez-le-feu, la trêve pour tout horizon. Trop de victimes innocentes, c'est la guerre pour toujours.
Sous les pavés, la paix.
Sous les décombres, la mort. 
Dôme d’acier, plomb durci, métal hurlant ou vif argent.
On est si bien sous les roquettes du Hamas...
A quand un Gandhi palestinien ?
14 juillet, François Hollande : « Le conflit israélo-palestinien ne peut pas s’importer en France. » 
Comprendre : il est durablement implanté. Mondialisé. 
Le conflit israélo-palestinien : le blockbuster ultime. Le tube de l'été. Le péplum biblique.
16 juillet, Shmuel Trigano: « Sommes-nous en France en situation de guerre civile ? »
Tumeurs territoriales, compétitions victimaires, concurrences intercommunautaires, hystéries interreligieuses. Khaled Kelkal. Les "loups solitaires" : Mohammed Mera, Mehdi Nemmouche. Les djihadistes de retour de Syrie. Ressources inhumaines.
Le Qatar achète, rachète : tout se vend, surtout quand on n’est pas regardant sur le prix de son âme…
On va au dîner du CRIF ? 
La guerre civile ? Arrêtez, faut pas charia les mecs !
Rumble in jungle urbaine : la Vème République ailée contre le Coran masqué !
Le djihad en jean.
14 juillet, François Hollande : « Le conflit israélo-palestinien ne peut pas s’importer en France. »
L’avenir de la France s’invite de plus en plus dans notre présent. Rosny-sous-bois, Villiers-le-Bel, Grenoble, Barbès, Sarcelles.
Momo G nous l’avait dit cash ok ?
Momo, c'est quoi l'avenir de la France ? 
Métaprophète.
Balkanisation de la France. Bienvenue au Frankistan.
Mais non mais non, c'est la France viennoiserie, coincée entre le croissant et le marteau, voire le pain au chocolat.
De la culpabilisation au total décomplexé. 
Et si la gauche était la vraie extrême droite ? 
Et si la colonisation se poursuivait intra muros ?
Ahlala Akbar…
Allez Salam Shabbat et Shalomalikoum les billatches.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?