11 mars 2014

Accusé Gazan, levez-vous !

J’ai coupé la télévision depuis près d’un an et depuis bien plus longtemps encore je n’ai plus l’occasion de paresser au salon le dimanche à l’heure qui précède le déjeuner. Aussi, avais-je totalement oublié l’existence de ces jeux télévisés du midi, où l’on gagne bêtement de l’argent en pleurant de façon hystérique sous une pluie de confettis et sous l’œil ravi de Philippe Risoli ou de Jean-Luc Reichman.

En rallumant le poste l’autre jour, ces jeux ont reparu. J’aurais imaginé qu’ils s’étaient éteints dans les années 90, dépassés par l’évolution des choses, simplement plus au goût du jour et remplacés par des succédanés plus modernes… mais non : à ma grande stupéfaction tout était en place, en ordre, intact ; le jeu, le type de décor est le même, les gens, les candidats rigoureusement les mêmes, le même type de personnes avec les mêmes habits.

Qui sont ces gens ? Comment se trouve-t-il encore des volontaires pour participer à ce monde-là ? Et même en admettant qu’ils soient restés vissés au monde télévisuel tout ce temps : pourquoi en sont-ils restés à cette télévision-là ? Comment n’ont-ils pas évolué vers la nouvelle vulgarité que proposait la télévision ? Mystère. Nous avons la chance de vivre une ère où les grands médias meurent enfin, mais nous avons de l’autre côté ces gens, ptérodactyles d’un Monde Perdu, qui continuent et persistent, tels les oiseaux migrateurs ou les gnous du Masai Mara, à faire le grand voyage. Ils perpétuent le rite de se déplacer pour participer ou assister à un jeu télé, comme si tout cela restait obligatoire.


Je me suis fait comme cela un frisson terrible, un jour, en découvrant la fiche Wikipédia de Florian Gazan, spécimen le plus troublant de ptérodactyle audiovisuel. Au début on ne se doute pas de ce sur quoi on est tombé.
C’est le mec passe-partout, on sait qu’on l’a déjà vu quelque part mais on est incapable de savoir si c’est dans une émission d’Arthur ou une publicité Yop. Et puis sa terrible biographie défile. Fasciné du PAF, tombé dedans à la naissance, il est – tenez-vous – fils de réalisateur télé et filleul de Claude François ! Archétype de « l’enfant de la télé », bercé, biberonné, éduqué par elle. Abonné aux jobs de semi-chroniqueur, d’animateur assistant, il vit pour ça, il prend toutes les merdes qu’on lui propose pourvu qu’il se maintienne dans cette bulle qui est son oxygène.



Slurp. Slurp.

Accusé Gazan, levez-vous ! Le Tribunal du CGB vous juge ce jour pour « atteinte à la dignité humaine » et « vie minable avec préméditation ». 

Florian Gazan : Me voilà. J’ajouterais que je suis le filleul de Claude François et j’ai l’habitude de me revendiquer « fils spirituel de Delarue ».

Le Tribunal du CGB : Greffier ! Versez ce délit au dossier de cette petite tapette audiovisuelle !

Florian Gazan : Je suis en effet dans le métier depuis mon plus jeune âge, M’sieur le Président. Mon père était réalisateur de télévision. Il m’emmenait sur les plateaux, pour moi c’était magique ! A 16 ans, il m’a trouvé un stage comme 3ème assistant-réalisateur sur Canal+. Depuis j’ai jamais décroché !

Le Tribunal du CGB : Mais avant cela, vous avez tout de même eu votre période, comme tout le monde ? Ces années où l’on se cherche, où l’on cherche un sens à la vie, où l’on s’égare ? 

Florian Gazan : Ah pas du tout ! Moi ça a de suite été télé-télé-télé ! J’ai bien essayé un concours pour le cinéma mais j’ai échoué. Je crois que j’étais pas motivé. Moi grand truc à moi c’était les Carpentier ! L’école des fans ! Champs-Elysées !

Le Tribunal du CGB : Avec Michel Drucker ?

Florian Gazan : Bien sûr. Et puis je suis touche-à-tout : j’ai bossé pour la radio, écrit des livres…

Le Tribunal du CGB : Ecrit des livres ? Ca n’est pas mentionné dans votre dossier.

Le greffier : Si, c’est là. « Janvier 2012, Le petit livre à lire aux toilettes, aux éditions First ». La même année : « Kit de survie aux toilettes », même éditeur, même collection.

Le Tribunal du CGB : Putain, Greffier ! C’est une information importante tout de même ! Ajoutez à la liste des accusations ! Revenons à vous, Gazan. Vous ne cachez pas votre collaboration avec les plus grands criminels du XXème siècle. Je lis au hasard : « de plus en plus associé avec Jean-Luc Delarue... rejoint la bande à Ruquier… blablabla... Cauet... Nikos Aliagas blablabla... Cyril Hanouna… » Putain mais merde, vous êtes un monstre, Gazan ! UN MONSTRE, VOUS M’ENTENDEZ !

Florian Gazan : Ce sont eux les monstres : des monstres sacrés, votre Honneur ! Qu’est-ce qu’on a rigolé ! Les délires à l’antenne ! Mon seul péché c’est l’envie : quand je les vois à l’écran le samedi soir, je voudrais être à leurs côtés ! Partir en vrille, débarquer déguisé en femme, LOL ! Jeter un verre d’eau à la figure de Gérard Darmon, l’éclate !

Le Tribunal du CGB : Ça suffit Gazan ! Les familles de victimes sont dans l’assemblée et vous écoutent, un peu de respect ! Vous êtes possédé, voilà tout ! Le démon du PAF lui-même a tenté de vous écarter de lui, en vous envoyant bouler, en ne vous confiant jamais aucun programme à vous, en faisant capoter vos émissions au bout d’une saison, en vous offrant des traversées du désert… Mais vous vous êtes accroché ! Vous êtes revenu, inlassablement… Vous aurez littéralement passé VOTRE VIE à essayer d’être animateur ou chroniqueur !

Florian Gazan : Je tuerais pour présenter un bêtisier de Noël, je le confesse !

Le Tribunal du CGB : MAIS FERME-LA ! Ce n’est pas possible, ce n’est pas humain, vous comprenez Gazan ? Comment en êtes-vous arrivé là ? Comment, à 45 ans - car vous avez 45 ans n’est-ce pas, malgré votre T-shirt "Carambar" - vous satisfaites-vous de l’existence ? Que fait-on de vous, Gazan ? Aidez-nous. Que fait-on de vous ? La loi ne prévoit rien. Vous êtes un ado congelé de 45 ans et tout en même temps un vieillard dépassé, tenant d’un monde à paillettes disparu. Je ne saurais même pas sous quel statut juridique vous ranger !

Florian Gazan : Mutez-moi sur Skyrock, votre Honneur.

26 commentaires:

  1. "J’ai coupé la télévision depuis près d’un an"

    Parfait! Et si ainsi on commencé à discuter de l' utilité du BOYCOTT?....

    Si toutes ces gueules de cons du PAF (toujours les mêmes consanguinité politico-sexo-mondaine oblige) vous insupportent, si vous ne supportez plus d' être pris (ouvertement) pour des gros cons par les stars & les décideurs du monde "merveilleuuuuux" de la Télévision, alors c'est simple: BOYCOTTEZ ces trous-du-cul!

    Mode d' emploi: 1)éteignez votre TV 2) allumez votre cerveau 3) réfléchissez (dans le bon sens).

    ps: on va vérifier ainsi si le CGB est bien un site démocratique car en général, quand on parle de boycott, on se fait éjecter illico d' un site ou d' un forum de discussion. Un comble!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu crois qu'on va t'éjecter pour ça ?!!
      Mais nom de Dieu, moi j'ai jeté ma télé il y a si longtemps que jusqu'à la semaine dernière, je croyais que le journal de 20H était encore présenté par Yves Mourousi !!

      Le boycott est la moindre des choses, la moindre. Ceci dit, vivre sans télé ne permet pas particulièrement de "réfléchir", puisque cette activité n'était de toute façon pas dans les ambitions de la télé. On n'imagine pas un gars, Français, un mec normal, se dire "tiens, je vais allumer ma télé pour réfléchir un bon coup"! Non, l'aspect le plus positif de ne plus avoir de télé, c'est que ça permet de parler avec ta femme et de découvrir qu'en fait, c'est pas la conne que t'imaginais !!

      Supprimer
    2. Je ne peux tolérer le mot "boycott". Veuillez supprimer votre commentaire.

      Supprimer
    3. Si je puis me permettre Tagada, merci de tes conseils précieux, mon propos n'était pas de découvrir que la télé est caca mais simplement de m'estourbir devant la biographie d'un énergumène qui me semble être un modèle d'insignifiance absolue.

      Supprimer
    4. kobus van cleef14 mars 2014 à 14:14

      Boycott, en fait c'est une erreur de transcription
      À l'origine, ça signifiait"rapport sexuel satisfaisant" donc"beau coït"
      Par quelle aberration un coup de queue réussi est devenu synonyme de rétorsion, d'exclusion ?

      Supprimer
  2. Marre des robinets à conneries, j'ai fait coup-double : je me suis débarrassé de ma télé puis de ma femme. Allez hop, à la décharge. La télé, je veux dire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, à la décharge des hommes, la femme peut-être très utile.

      Supprimer
  3. On dirait que le CGB s'est transforme en centre d'etudes universitaires sur la race Ferengi.
    Continuez comme ca, j'adore m'instruire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef14 mars 2014 à 14:15

      C'est quoi, la race Ferenghi ?

      Supprimer
    2. Dans l'univers de Star Trek les Ferengi sont d'antipathiques extra-terrestres qui representent de facon totalement innocente une certaine communaute qu'il est difficile de critiquer de maniere plus directe sans s'attirer quelques ennuis professionnels.
      https://www.youtube.com/watch?v=W5J_qn93Nkc
      https://www.youtube.com/watch?v=hG0ipvIoFZs

      Supprimer
  4. Gazan,...comme patronyme...
    Ca serait pas un peu...?

    A.g.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef14 mars 2014 à 14:19

      Gazan, c'était aussi le patronyme d'un rheneral de poleon premier
      Le général Gazan-Villard d'ailleurs, qui se rallia à lui après son retour...
      Encore un inspiré du calcul politrouk !
      L'aurait mieux fait de prêter allégeance à d'autres....

      Supprimer
  5. Je paye pas la redevance et pour cause... on peut toujours venir fouiller ma turne pour chercher une télé. Un PC oui, mais de télé point.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais rassure-moi : avec ton PC tu regardes la télé ?

      Supprimer
    2. Je regarde Anouna en podcast dans les chiottes, ça fait aller.

      Supprimer
    3. kobus van cleef13 mars 2014 à 21:21

      Mais qui c'est anouna, ou ananas ?
      On sait pu quand on utilise sa télé pour poser son cognac dessus ( déjà le 4eme ce soir)
      Déjà que mourousi, je sais pas trop......

      Supprimer
    4. Faudrait faire une expérience scientifique... avec un pressoir géant : du jus d'Anouna.
      Un truc mécanique, pas de centrifugeuse, faut préserver les saveurs... cet arrière goût de billets de banque si caractéristique.

      Supprimer
    5. kobus van cleef14 mars 2014 à 14:10

      Point de jus d'homme, ni de sirop de corps du même métal !
      Pour les boissons, exclusivement du végétal !
      Par exemple, du raisin, de l'agave, de la prune, de la cerise, du grain même....
      Fermentés, ça va sans dire....
      Avec parfois fermentation ET distillation, d'où le cognac
      J'ai une théorie sur la permanence des sociétés/civilisations et leur degré de viabilité et de vivabilite ( savoir si elles sont vivables ou si l'existence n'y sera qu'un long cauchemar) ,ça repose sur, entre autre, la qualité de l'arrache gueule local...

      Suivez un peu....

      En Afrance, pays réputé pour l'étroitesse d'esprit de ses chose citoyens, on peut se claxonner la gueule avec du mauvais, mais aussi du très bon, celui que fait le pedzouille d'à côté de chez moive, et ça rend beaucoup plus coulant envers les visiscitudes de l'existence
      Dans les Balkans, la slibo adoucit considérablement le contact avec une nature un peu hostile ( balkan ça signifie montagne, et parfois c'est pelé comme le crâne de Moscou Vichy) et les édentés qui peuplent les patelins surtout si tu causes pas l'idiome
      Même en Grèce, où fait chaud comme en enfer, un petit raki avec son odeur anisée ( qui a dit abusée ? Du sérieux, merde !) te remet d'aplomb
      Parlons pas de l'Europe zentral, où la meilleure façon de lutter contre les éléments, la peur du lendemain, l'emmerdement d'attendre un bus qui ne vient pas, reste la Palinka ou l'olinka ( du sud au nord)

      Même en sud Amérique, tu peut prendre un pisco ( cote pacifique) pour supporter le quotidien


      Et maint'nant, répond sans mentir, as tu déjà bu du brenivin, de la mort noire ?
      Ce truc a cours en Islande et ça donne un reflet exact du degré de confiance que tu peut avoir là bas....
      Ça arrache la gueule, tire les larmes et fait puer du bec, sans faire planer
      À preuve, le nombre de crimezedeli commis sous l'emprise de cette boichon....

      Supprimer
    6. Je me suis un jour délecté d'un fond de vodka à la réglisse venu d'Islande par le sac à dos d'un randonneur de ma parentèle, mais de Brenivin point... ça titre à plus de 50° visiblement ce vitriol.

      Supprimer
    7. kobus van cleef14 mars 2014 à 18:15

      Comme ils ont pas de tradition viticole avérée ( ils pourraient, en chauffant les serres à l'eau des volcans comme ils font pour les tomates) le brenivin, ils l'obtiennent en distillant ce qui leur tombe sous la main, en gros, tout ce qui peut contenir des sucres, soit en monomère soit en polymères, ça va même jusqu'à distiller des copeaux de bois....
      Mais je causais des alcools locaux, pas d'importation comme la vodka ou le ouisquie qui, hors sol, sont des trucs internationaux, en dehors donc des traditions locales

      Supprimer
    8. http://www.nordicstore-vikings.com/icelandic_alcohol_1160_ctg.htm

      C'est leur truc

      Supprimer
    9. Kobus, ton bréviaire "Parcours le monde à la recherche de la boutanche", tu le sors quand déjà ?

      Supprimer
    10. kobus van cleef15 mars 2014 à 18:41

      bientôt!
      mais j'ai pas tout visité , loin de là
      j'ai pas tout bu non plus
      il s'en faut même de beaucoup

      Supprimer
  6. Sa page wiki est trop détaillée pour que ce ne soit pas lui qui l'ai écrite. Tentative d'immortaliser sa vacuité?

    RépondreSupprimer
  7. Ernst Benchetrit15 mars 2014 à 13:25

    "La prière et le jeûne, chez les Juifs, c'est Kippour. Alors que la prière et le jeune, chez les Cathos, c'est la pédophilie..."

    Florian Gazan

    https://fr-fr.facebook.com/permalink.php?story_fbid=10150341877575956&id=124544425955

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Gazan est connu pour ce genre de blagues. J'en trouve tous les matins dans mon journal gratuit. Des trucs plein d'esprit, du genre "Accords avec le président chinois. J’ai l’impression que François Hollande s’est fait rouler de printemps !" ou "François Hollande abuse d’un stagiaire depuis 2 ans : Jean-Marc Ayrault !"

      Supprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?