18 juillet 2012

Tintin au pays des soviets - Je jette l'éponge - Vive les macaques

Nul besoin de tergiverser cent ans, la France est un pays ultra-idéologique et à un point où ça en dépasse l’entendement. Lorànt Chleuh est en train de le confirmer à ses dépens. Le comédien n’a jamais caché ses sympathies pour une monarchie de gauche, mais n’en a jamais fait un prosélytisme affiché ou sournois, juste évoqué une ou deux fois lors d’interviews. Ce n’est pas ma gnole, mais à la limite pourquoi pas ? C’est original chez une vedette, contrairement à ses somptueux confrères pour qui le régime démocratique est uniquement l’avènement du bien, vision adolescente et stupidement utopiste, et refusant d’entrevoir que parallèlement elle est aussi le triomphe du mal. L’ange et le démon juchés sur les épaules de la démocratie. Et on peut le dire tout en restant démocrate.
Alors qu’il est le seul, c’est encore beaucoup trop pour des dingos de gauche qui reprochent à notre homme de faire de l’idéologie… ké pas d’gauche, cela s’entend. Or après avoir zieuté quelques émissions en question sur Arte, je n’ai pas spécialement trouvé une orientation doctrinale manifeste là-dedans, juste le souci de conter le passé de Paris par le haut. Ça démange le front collectiviste qui souhaiterait une condamnation implacable des acteurs de l’histoire de la Francaoui, genre « Vers 1370, cet enculé de Charles V entreprit de rénover la forteresse militaire du Louvre par de nombreux embellissement pour en faire une résidence royale. Maints ouvriers s’écorchèrent les mains en s'attelant à ce gigantesque ouvrage. Ce qui prouve que ce roi était un fils de pute ! », et de promotionner une vision par le bas, style « En 1123, Jean le pouilleux, forgeron de métier sans sécurité sociale, acheta trois merlans à Jeannette la glauque sur le marché du Châtelet afin de nourrir dignement sa famille, alors que la noblesse s’empiffrait comme des traders de la City, protégé par des goldens parachutes d’époque !».
Ils en sont réduits à taper dans le vide, la gauche. Alors qu’ils ont gagné moralement depuis belle lurette, ils ont encore le courage de s’en prendre à la seule célébrité qui ne cautionne pas spontanément la démocratie. Putain, mais quel exploit ! Quel cran ! Quels hommes ! Le général Bonaparte qui chargeait devant ses troupes n’a qu’à bien se tenir !

  Ils sont marrants ces gens humains de gauche. Oui, moi aussi ça m’a surpris lorsque l’on m’a appris que c’était des gens humains, les gauchistes. Au départ j’y croyais pas. J’me disais « Nôôôn ! On n’est quand même pas de la même espèce ? ».
Reprocher à Lorànt Boche de faire de l’idéologie, et c’est certainement un peu le cas, mais de manière ténu, franchement, par des militants du Front Kick de gauche aux interprétations raides et figées comme des perroquets-sampler, est à pleurer de rire ! Ce serait comme si Marc Dutroux dénonçait l’unique faute de Roman Polanski. Un éléphantesque foutage de gueule qui rendrait Torquemada admiratif de la soldatesque Mélanchonnienne. Et comme un malheur n’arrive jamais seul, dit-on toujours, de son côté l’extrême droite applaudit frénétiquement le comédien, qui avait bien besoin de ce soutien, et qui a pour conséquence d'énerver deux fois plus les gauchistes. Pris entre deux feux, il n’est pas sorti de la Bastille làçui !
En ce moment, j’ai de plus en plus de mal avec l’actualité et la suis peu à vrai dire. C’est pour ça que je n’écris presque plus ici. Je fatigue. Je suis rentré au couvent des scribouilleurs du web. Mais comme les médias m’ont conditionné à la pavlovienne, un peu le cas de tout le monde, je ne peux m’empêcher d’y retomber à la billebaude. Et ça ne loupe pas ! À chaque fois que j’ingurgite de l’actualité, j’ai envie de faire du gros caca.
Ce pays est devenu invivable, irrespirable et les désirs de le quitter ne manquent pas. Notre époque pue la secte qui dénonce le MAL absolu extérieur, se tamponnant elle-même des certificats de vertus, au même titre que le Mandarom raccusait les extraterrestres de l’Atlantide et de l’empire de Mû. Le Léviathan gauchiste s’empare de tous les navires et la droite chavire sous son poids, comdanmé à une moraline barbante sur le modèle d’en face. Dans ces conditions, comment voulez-vous que Yannick Noah puisse ne pas régner ? J’ai envie de jeter l’éponge à la gueule de Bob Marley, moi. Allez ciao, j’me nachav ! Adios les bourges, les prolos et les immigrés ! Continuez tous à vous foutre sur la trogne, je ne compterai plus les points désormais. Je vous laisse à vos hystéries, les coiffés d’entonnoirs. Le pays de la légèreté est devenu un asile psychiatrique, sauf que les malades sont dehors et les sains d’esprit n’ont pas d’autres choix que de se cloitrer comme dans The Walking Dead ou de vouloir s’envoler vers des azurs colorés.
Mais pour aller où ? Le résidu d’Europe semble mouler sur le même modèle. Les States, une maison de fous où les mass-médias sont des institutions plus puissantes que ne l’a été le christianisme en occident (la France n’est pas en reste toutefois) et si t’a pas un certain niveau social, t’es rien qu’un ver de terre, même si tu bosses. Là-bas, la reconnaissance, tu ne l’obtiens qu’en fonction de ce que tu portes au poignet. Séguéla Way of Life. Au Québec chez Dantec ? Mais m’hébergera-t-il et me fera-t-il tourner son bédo ? Dans un pays arabe ? Ça passe d’une dictature à une démocratie et rebelote vers une dictature d’un nouveau type aussi vite que Rocco permute les foufs dans un gang bang. En Asie ? Je ne donne pas dix ans avant que ce soit pire qu’en occident (et c’est peut-être déjà le cas avec le Japon. Vous avez maté leur télé aux Japs ? C’est le Club Dorothée qui reprend la formule trash de Jean-Louis Costes), vu qu’ils trouvent toujours le moyen de tourner tout à la radicale. En Amérique du Sud ou en Afrique ? Ça peut remuer salement là-bas à n’importe quel moment et petit boloss veut rester en vie ! Peut-être la Russie ? À moins qu’on se fasse des films sur son cas. Ou alors une ile tropicale à jouer du ukulélé, jusqu’au jour où un ouragan au nom de pisseuse t’embarque vers le cosmos ? (un peu comme le gros avec son ukulélé qui chante « Somewhere Over the Rainbow », sauf que pour lui, c’est la tornade qui jette l’éponge, essoufflée en vain d’avoir tenté de le soulever). Peut-être dans le virtuel. J’avais pensé à émigrer dans World Of Warcraft, mais le secteur est trop violent pour moi. Voir Second Life, mais c’est un camp de concentration pour geeks, bobos et ravis de la crèche de tous poils. À Sainte-Hélène ? Ou j’attends patiemment qu’on terraforme Mars.
Je crois que je vais me dégoter un coin à macaques. J’aime bien les macaques. C'est pas de sales bêtes ! Sont plus drôles et reposants que les sapiens. D’ailleurs, je ne veux plus être un humain. Je veux changer d’espèce. On change bien de sexe, de nationalité ou de nom, alors pourquoi pas d’espèce ! Je veux être un macaque de Java. J’espère qu’ils m’accepteront.

16 commentaires:

  1. Ce Lorant Deutsch, en plus d'un nom qui nous rappellent les heures sombres de notre histoire, en rajoute dans la provocation et la désinformation, pour tout cela il devrait être boycotté, puis soumis à la question pour savoir réellement de quel bord il penche,

    1 litre de plomb fondu devrait faire l'affaire, laissez le moi une petite heure, ensuite je m'occuperai du type qui a écrit cet article avec ma tenaille rouillée et lui faire passer l'envie de voyager.

    RépondreSupprimer
  2. C'est étrange comme la France me manque à moi aussi, cette France de mon enfance ou même sans remonter si loin, celle de mon adolescence, celle de la fin des années 80.

    Moi aussi j'étouffe dans cette France post Maastricht.

    Parfois, j'envisage de partir moi aussi. Loin des capuches, "pitbull enragé sans muselière et en liberté", ne plus voir ces cafards déambuler et entendre leurs langages aux relents faisandés "mélange de verlan et d'argot gitan depuis 20 ans ressassé", ailleurs où je ne serai plus obligé de supporter leurs tags infâmes et mon pays défiguré.

    Loin des élites, qui veulent nous voir mourir en bonne santé…leur hygiénisme est un devenu un fascisme refoulé.
    Un pays où je pourrais rouler à 160 KM/h sur autoroute, en écoutant Bob Marley, Barbara, Let Zeppelin, Jimmy Hendrix, Michel Berger, Joy Division ou AC/DC, et même sans musique on s'en fou; mais surtout sans radar, sans flicaille ! un pays sans permis à points comme avant.

    Tiens ! un pays où l'on peut encore fumer dans les bars, les restos, même si pour ma part j'ai arrêté.
    J'veux revoir des grands prix motos avec des sponsors Gitanes, Lucky Strike et Marlboro.

    Un pays ou les femmes aiment les hommes, sans la Petasse Occidentale Féministe ©, agressives "parce que j'le vaux bien", bref un pays d'avant Clémentine Autin...

    Au faite les juges rouges, un truc de la part de Lorant Deutsch Gramophone,

    " Allez vous faire enculer et vive le roi ! "

    RépondreSupprimer
  3. L'Autriche. Y a que ça de vrai ! les montagnes , les lacs pour se baigner , la chaleur en été , l'allemagne voisine pour s'encanailler ... l'enclave du bonheur pur te dis - je ! Viens Para , n'hésite pas rejoins nous .

    RépondreSupprimer
  4. essayez l'islande, j'en reviens

    bon, la ville, c'est un peu comme ici

    mais la cambrousse....

    géant !

    pas un casse couille à des kilomètres
    pas une bagnole de ziva, pas une racaille

    j'ai vu en deux semaines de séjour en tout et pour tout un nègre et une couple de misilmons ( qui se tenaient par la main , ce qui prouve que les préceptes rigoristes leur glissent dessus , enfin, un peu)

    ceci dit , faut aimer le vent, la pluie la neige

    ça tombe bien, j'aime

    RépondreSupprimer
  5. Dans ma famille, on n’émigre pas, on résiste. Et pourquoi pas un maquis dans les Alpes de Haute-Provence?

    RépondreSupprimer
  6. Lorant Deutsch, facho,
    le peuple aura ta po.

    Ces vers du grand poète Paul Paute sont vraiment d'actualité.

    RépondreSupprimer
  7. Ok module étrange , ça me branche ! Mais sans Michel berger alors !

    RépondreSupprimer
  8. Faut croire qu'il aime l'embrouille Lorant Boch,
    son prochain bouquin aura pour sujet:
    Paris vu par les yeux de... Céline !

    RépondreSupprimer
  9. http://www.egaliteetreconciliation.fr/Lorant-Deutsch-explorera-Le-Paris-de-Celine-en-septembre-2012-12893.html

    RépondreSupprimer
  10. Ca s'insère assez bien, je crois...

    Celle-là était trop belle pour que je la laisse passer !



    http://fr.ria.ru/world/20120405/194196151.html



    Sauf erreur de ma part, la Lettonie ( où je suis allé très peu de temps après son accession à l'indépendance ) est membre de l'Union Européenne depuis 2004.



    Que fait Bruxelles ? Rien.

    Que fait Monsieur Bernard Henri-Lévy ? Rien.

    Que fait Monsieur Harlem Désir ? Rien.

    Que fait le CRIF ? Rien.

    Que fait la LICRA ? Rien.

    Que fait Madame Kosciusco-Morizet ? Rien. Ah si ! Elle fait mine de s'évanouir devant la benjamine de l'Assemblée Nationale.

    Que fait Monsieur Laurent Fabius ? Rien.

    Que fait Le Monde ? Rien.

    Que fait Libération ? Rien.

    Que fait Le Nouvel Observateur ? Rien.



    Tas de grotesques, va !

    Sancelrien

    RépondreSupprimer
  11. Amnésique rancunier19 juillet 2012 à 19:28

    On se gargarise de diversité et de liberté pour déboucher sur la pensée unique au service de la sacro-sainte "Démocratie" que l´on essaie d´exporter à qui mieux mieux dans des pays qui ne sont pas encore sortis de l´âge médiéval...

    Mais attention! Pas n´importe quelle démocratie. La démocratie désignée comme telle par nos penseurs qui détiennent l´unique vérité. Une démocratie où Bruxelles confisque le pouvoir au peuple, une democratie où l´on vous somme de vous métisser coûte que coûte, une démocratie où l´on réécrit constamment l´histoire en vue d´en tirer les enseignements d´un futur que l´on a déjà écrit, une démocratie où le pathos et l´éthos l´ont irrémédiablement emporté sur le logos.

    RépondreSupprimer
  12. Amnésique rancunier19 juillet 2012 à 19:52

    D´un autre côté, être un macaque à Java ne doit pas être de tout repos vu la densité de peuplement d´un autre primate sur l´île, celui-là fort nuisible,
    Je vous conseillerais plutôt Sumatra ou quelques réserves du nord de Lombok ou de Sulawesi, bien que rien ne soit garantit ... et oui, sous ces latitudes la vie d´un macaque est semée d´embuches exclusivement attribuables à l´espèce nuisible et invasive précédemment évoquée: destruction de l´habitat pour la monoculture du palmier afin d´en faire du biodiesel, la chasse furtive pour l´alimentation ou en faire des NAC, l´empoisonnement des rivières, la raréfaction de l´alimentation... bref, pas trop cool d´être un macaque de nos jours. Si vous avez un peu de chance, vous pourrez atterrir dans un ashram du sud de l´Inde où l´on vous laissera tranquille, mais où vous devrez faire face à la surpopulation de vos congénères macaques et à la loi impitoyable de leur société.

    Plus sérieusement, n´avez-vous jamais imaginé être un protozoaire libre et léger à la conquête d´une éprouvette, n´ayant jamais à justifier à ses congénères ni de son existence, ni du sens que l´on veut bien y donner?

    RépondreSupprimer
  13. C'est vrai que la vie de macaque n'est pas forcément rose.
    http://www.youtube.com/watch?v=cLqJrGBGOeA

    RépondreSupprimer
  14. Laisse béton les jolies petites îles, dans 30 ans y'en a plus: montée des eaux, toussa...

    Peut-être en Antarctique... Là-bas, aucune médiocreatie auto-proclamée phare de la civilisation et ses déchets intellectuels lobotomisés par les mass-médias, le mondialisme, et la course irraisonnée au progrès. Là-bas, il fait trop froid pour les courses au pédant gaucho-bisounours dont nous sommes habitués en France. Là-bas, aucun pignouf qui fait chier son monde avec sa religion ou ses opinions politiques, portées comme un étendard de beauferie, un peu comme Gégé brandit son pastis au camping avant d'aller se faire bobonne.

    Seulement des manchots. Des manchots qui ne demandent rien à personne.
    Babylone ne sait même plus pourquoi elle se fait tirer par tout ce que le monde compte d'immondices; les manchots eux, il savent très bien que s'ils font la bête à deux dos, c'est uniquement pour les oeufs.

    RépondreSupprimer
  15. Est-ce qu'on rabache tous, ou est-ce que la situation devient toujours plus hallucinante? jveux dire, Nietzsche, Celine, Murray et compagnie, Huxley que sais-je, ils en ont parlé de ce qu'on vit maintenant, mais putain qu'est-ce qu'ils auraient dit s'ils l'avaient vécu ?!? Nietzsche devant BFM TV, tu vois le truc?

    Jusqu'ou ca va aller tout ca ? est-ce que l'evolution de la société francaise/europeenne/mondiale ne nous fait qu'une sorte d'hyperbole tendant toujours plus vers 0 sans jamais l'atteindre (j'hesite avec moins l'infini, mais ce serait encore trop grandiose), ou est-ce qu'il va un jour se passer qqchose qui changera la donne? et quand putain ? et comment et quoi? si qqn a des recommandations de litterature sur le sujet je suis preneur.

    Quoiqu'il en soit je suis d'accord avec toi Para, 100%. personnellement j'ai arrété completement de suivre "L'actualité" il y a 1 an et demi a peu pres (si ce n'est les bouts d'infos qui m'atteignent via FB ou le CGB d'ailleurs) et je m'en porte a merveille.

    j'ai aussi émigré, y'en avait trop marre. je suis a Montreal depuis bientot 5 mois, et pis c'est pas si pire (comme y disent). J'ai pas croisé Dantec encore mais en tous cas j'ai l'impression que personne ne regarde les infos ici. Les apparts sont grands et pas chers, et tu trouves en 2 jours. si t'es pas trop difficile tu trouves du boulot en 3 heures, et vla les grands espaces a 1h30 de route quand t'en a assez du bruit des bagnoles. Bon, tu trouves pas de pizza surgelées a moins de 5$ mais c'est parce qu'ils surtaxent la junk food (!)

    bon je m'arrete la dans le delire apologetique, je crois qu'on a compris que j'etais content de mon choix. The point is that a un moment, je pense qu'il faut faire qqchose. se barrer de France ou poser des bombes je sais pas. Moi les bombes ca me soule, c'est trop bruyant, toi tu vas faire quoi?

    RépondreSupprimer
  16. Pour l'actualité, je ne suis au courant que des opérations coup de poing événementielles auxquels on ne peut en réchapper (je n'ai appris la tuerie Batman que dans l'après-midi par ma mère). J'avoue que Montréal me tenterait bien et en plus y a faire dans ma branche (ça doit faire bizarre les accents au début, comme des envies de foutre des tartes). Cependant, j'ai changé de vie depuis peu et pour l'instant ça gaze.

    Pour Muray, il a connu plus ou moins ça de son vivant, mais il aurait fait un nouveau skeud et un featuring avec Booba. Huxley était assez ambigu, genre gros raëlien de son temps et ère du verseau. Céline aurait installé des tourelles automatiques à Meudon, avec reconnaissance faciale pour ses amis et le facteur, mais les autres... tara tac tac ! Nietzsche aurait écrit " Ainsi parlait Jack Langthoustra ", un dernier évangile sur la volonté d'impuissance.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?