14 juillet 2012

Faciès of the world




Juin 2012 : le ministre de l’Intérieur se dit soucieux de lutter contre les « contrôles au faciès », car c’est un homme de gauche. Il lance l’idée d’un récépissé que les policiers remettraient aux gens qu’ils contrôlent, de façon à éviter qu’une même personne se retrouve avec huit récépissés en fin de journée. Dans ce cas, en effet, il pourrait être assez facile de porter plainte contre la police pour « harcèlement », notion à la mode.

Juillet 2012 : le ministre affirme qu’il renonce à mettre en place cette mesure. Les flics vont donc pouvoir continuer de faire comme avant. Le changement, c’est pour plus tard.

Il est évident que la France ne peut pas persister sur cette voie menant au fachisme et qui rappelle les heures les plus basanées de notre histoire. Soucieux d’apporter notre pierre à la déconstruction de l’édifice de domination policière appelé France, nous proposons donc que l’on rende obligatoire le port du tchador. Considérant que les hommes sont les principales cibles des contrôles policiers, la mesure leur est d’abord destinée : qu’on les voile ! Ainsi dissimulés aux regards de l’Inquisition, les visages ne seront plus suspectés pour ce qu’ils expriment et les personnes recherchées pourront vaquer librement, parce qu’un délinquant est aussi un citoyen.

Sans faciès, plus de délit de faciès !

La libre circulation est un droit de l’homme, messieurs les policiers !

11 commentaires:

  1. L'idée du récépissé donné à la personne contrôlée, je trouvais ça pas mal. C'est comme ça que ça fonctionne aux Pays-Bas (en tout cas à Amsterdam).

    RépondreSupprimer
  2. Le sois-disant "délit de faciès" est une arnaque. Ce sont les suspects qui le scandent pour faire croire que la police est foncièrement raciste (même si ça existe certainement chez quelques policiers). Mais nos sérieux keufeus, pour la plupart, et c'est dans leur formation, ne jugent pas au faciès, mais au comportement.

    RépondreSupprimer
  3. Oh vas y ! comment tu veux qu'on tague maintenant avec dix kilos d'chiffons sur la tête, faut nous comprendre la c'est pas pratique m'sieur, wouah la !!!
    sinon respect au mamans, au papas , aux tipeux du quartiers, à tous les rageux, et nike sa mère les keufs et les fachos !

    RépondreSupprimer
  4. Sinon embauche de fonctionnaires de police exclusivements aveu... heu non-voyants et licenciement pur et simple de toute la canaille non-minoritaire. La police pourrait devenir le plus gros employeur de personnes handica... heu organiquement défavorisées.

    RépondreSupprimer
  5. je trouve la personne sur la photo très belle, le nier serait de l’hypocrisie de la part d'un être humain normalement constitué au niveau cérébral des boyaux de la tête. alla ouakbare

    RépondreSupprimer
  6. vous y allez fort , les garçûs !
    pour éviter la discriminance, le seul truc c'est d'abroger les contrôles poulardins....
    avant d'abroger la poulisse....
    dans un état vraiment socialisse , où règnent la paix et la concorde, pas besoin de flicards ni de kébourdins

    ou alors de façon minoritaire

    pour traquer le droitard qui veut pas lacher sa thune

    mais là non plus, inutile de se donner du mal, la colère populacière rectifiera vite le tir
    c'est d'ailleurs l'objet de l'article précédent

    RépondreSupprimer
  7. Ça n'a rien à voir avec l'article, mais il y a certains signes selon lesquels on émet parfois sur les mêmes ondes : je me suis servi des baskets « racistes » d'Adidas pour illustrer une de mes rubriques, de même que de la femme voilée de noir (« ange de la mort ») pour une autre rubrique.

    Mais il est vrai que ces images sont libres de droit. Quant à l'idée du port du tchador ou de la burqa obligatoire pour les hommes, l'on n'y peut qu'y souscrire : on verra moins de gueules disons ... inintelligentes.

    RépondreSupprimer
  8. Mais c'est vrai ça, pourquoi on ne voilerait pas les hommes aussi, ça serait génial comme idée, on serait le premier pays au monde à le faire et on montrerait a la Terre entière comment aller de l'avant, évoluer encore plus vite que les autres, ça, c'est français.

    RépondreSupprimer
  9. Peut être faudrait-il voiler la police tout simplement: la discriminitude est définie selon la personne qui la pratique... Pas facile de glapir au harcèlement policier lorsqu'on ignore si derrière le masque ne se trouve pas un plus discriminisé que vous.
    On veut des masques, pas des badges!

    RépondreSupprimer
  10. @anonyme du 16 juillet 22h21

    "glapir"
    glapir au harcèlement policier....
    c'est exactement ça !

    ci la poulisse !
    mon fils il a rien fait , j'te jure , madam' !

    alors que nous savons depuis toujours que,dans un état où la police est bien faite, chacun a quelque chose à se reprocher....

    RépondreSupprimer
  11. "alors que nous savons depuis toujours que,dans un état où la police est bien faite, chacun a quelque chose à se reprocher.... "

    Parfaitement !

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?