24 mars 2015

Les gens qu'on aime : Gérard Lauzier

La BD n’est pas le 9ème art. Ni même le 10ème. Je ne suis pas de ceux qui veulent absolument qu’elle ait à « gagner ses titres de noblesse »…

La BD, pour moi, n’a pas d’autre place à tenir que celle qu’elle occupait dans la chambre de mon oncle, vieux garçon qui vécut jusqu’à ses 40 ans dans l’appartement de ses parents. C’était un placard dissimulé au fond d’une thurne empestée par l’odeur de cendrier, où s’entassaient des monceaux d’albums en tous genres. Enfants, c'est là qu'on allait puiser quand on était de visite et que les adultes s’apprêtaient à prendre un café un peu trop long.

Il y avait des aventures de femmes-à-poil, des Rahan, des Frank Margerin… Un peu de tout, pas mal de mauvais, pas encore néanmoins de ce genre BD qu’on pourrait appeler « nazi fantasy » et qui constitue 70 % de la production actuelle : nazis du passé, nazis du futur, nazis de l’espace, nazis ressuscités, « et que ce serait-il passé si les nazis avaient gagné », « et si ma tante en avait on l’appellerait Goebbels », etc.

Et puis il y avait les Tranches de vie, de Lauzier.


Si à l’époque, l’érotisme des pages fut sans doute ce qui accrocha mon intérêt, j’eus l’occasion de revenir des années plus tard savourer le fond, les dialogues et surtout ce point de vue, certainement unique dans le milieu de la BD et rare ailleurs : à l’aube des années 80, un croquis à la fois moqueur et amer de l’échec des idéologies de la décennie précédente. 

Socialisme, réformisme, capitalisme yuppie, révolution sexuelle, vie en communauté… Les Tranches de vie, ce sont les petites histoires réalistes et quotidiennes de personnages qui se prennent le retour de boomerang de leurs égarements idéologiques. Papas permissifs dont la fille ramène une loque à la maison, rebelles juvéniles à 2 sous, maoïstes reconvertis dans la pub… Tout y passe et si l’inventaire de Lauzier n’est plus à faire aujourd’hui, si le constat semble évident à toutes les oreilles, il peut néanmoins surprendre par sa précocité. En termes d’analyse socio-politique, tout est déjà là ou presque. Il y a la ruine de la gauche par le jeunisme, le malaise socialiste dépeint avant même 1981, l’opposition caduque entre la gauche et la droite, le chantage au fascisme au-delà du raisonnable… Il y a la péremption du militantisme, il y a Houellebecq, il y a Muray, il y a tout Soral ou plutôt seulement la partie réfléchie… Le tout avec une justesse, peut-être même une tendresse, qui laisse imaginer que l’auteur lui-même en est passé par toutes ces phases…

Les Tranches de vie de Lauzier constituent la seule parcelle d’héritage profitable laissé par mon oncle. Il est mort des années plus tard, en quasi-clochard, ne laissant à sa fraterie que des dettes, minables elles aussi, liées à des crédits à la consommation… et ces 4 tomes de BD que je fus seul à préempter.

44 commentaires:

  1. Dans une édition récente on découvre une phrase hommage de Gosciny en quatrième de couverture. Il faut que je la retrouve.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bourgois, militaires, ratés, tarés, paumés de la nuit, du petit matin et de la vie, révolutionnaires en peau de lapin, gavés qui prennent leurs problèmes digestifs pour des problèmes de conscience, composent la galerie de Lauzier. Ils sont tous là pour déranger, étonner, et surtout, oui surtout, faire rire... et de quel rire ! Lauzier se fait haïr et se fait admirer. C'est un véritable humoriste, et je tremble à l'idée de tous eux qui vont me haïr quand ils sauront à quel point je l'admire."

      Supprimer
    2. Ben tiens, je vais me répondre à moi-même, pour réclamer comme un malpoli : à quand le retour d'un article sur les gens qu'on aime.
      Si vous n'avez pas d'idée, essayez Donald Westlake.

      Supprimer
    3. Moi je verrais plutôt Donald Trump. Mais j'ai un côté sosie de Johnny Hallyday.

      Supprimer
    4. Luccio : vous êtes marrant vous ! C'est qu'on n'en aime pas tant que ça, des gens !

      Supprimer
    5. Mauvaise nouvelle !
      (http://www.payot-rivages.net/livre_Mauvaises-nouvelles-Donald-Westlake_ean13_9782743613266.html)

      Supprimer
  2. Même moi qui n'ai jamais aimé la bande dessinée, je lisais les albums de Lauzier avec délectation (alors que, à l'époque, j'étais censé être de gauche : quel bordel, dans ma tête ! je suis bien content de ne plus y habiter). J'ai un souvenir particulièrement bon de La Course du rat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L’histoire qui me reste à l’esprit, quant à moi (pas la plus représentative mais on la voit sur la couverture en illustration de l’article), c’est celle du mec qui boit un verre chez la femme avec qui il veut coucher, et qui afin d’arriver à ses fins, doit supporter toute la soirée que le petit roquet de la dame se frotte sur sa jambe et le lèche partout. Le chien continue de tournoyer autour de lui y compris lorsqu’ils passent dans la chambre. Au bout d’un moment, excédé, il profite d’un angle favorable pour décocher au clebs un coup de pied bien placé. La femme, outrée, le met dehors. La dernière image montre le type en bas de la rue sous la pluie, et le chien qui le regarde depuis la fenêtre de l’appartement, au chaud, avec un sourire maléfique…

      Supprimer
    2. Amusant. Moi ça m'est arrivé en vrai d'avoir à supporter un roquet à une soirée chez des amis qui se frottait pareil à mes jambes. Je lui filais des coups sous la table pendant le dîner. A ma grande surprise, cette sale bête a fini par me mordre. L'essentiel dans ce cas est de garder sa dignité.

      Supprimer
    3. Comme vous Didier je ne lisais pour ainsi dire jamais de BD en dehors de celles de Lauzier : déjà probablement la nauséabonderie perçait sous notre gauchisme ...et depuis ça s'est aggravé.

      Supprimer
  3. "La BD n’est pas le 9ème art. Ni même le 10ème. Je ne suis pas de ceux qui veulent absolument qu’elle ait à « gagner ses titres de noblesse »…

    La BD, pour moi, n’a pas d’autre place à tenir que celle qu’elle occupait dans la chambre de mon oncle, vieux garçon qui vécut jusqu’à ses 40 ans dans l’appartement de ses parents. "

    Et Art Spiegelmann, Eisner, Tardi... ça te cause?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il y a des gens qui font des choses formidables en marrons sculptés. Faut-il dès lors introniser la sculpture sur marrons comme le 10ème art ?

      Supprimer
    2. C'est la même chose avec le 7° art : c'en est un... même si la plupart des films ne sont pas des oeuvres, il suffit que quelques uns en soient.
      idem pour la photo...

      Supprimer
    3. Il y a un art du dessin. Il y a un art du récit. Est-il besoin d'en inventer un autre entre les deux ? D'autant que le dessinateur et le scénariste sont la plupart du temps une personne différente.

      Supprimer
    4. Tu penses que le cinéma n'est pas un art parce qu'il mêle récit et image? Quand à l'art du dessin... Tu as l'impression que Goya et Winsor Mc Cay font la même chose? On ne traite pas un dessin unique comme on trait des dessins en séquence.

      "Est-il besoin d'en inventer un autre entre les deux ?" A-t-on "besoin" du dessin ou du récit en tant que tel? Quel est le sens de cette question?

      "D'autant que le dessinateur et le scénariste sont la plupart du temps une personne différente." Il y a un certain flou artistique sur "la plupart du temps". En admettant, (et je dis bien en admettant)... Qu'est ce que ça change? Le scénariste et le dessinateur ne travaillent-ils pas ensemble? Et les coloristes? Ils n’existent pas?

      Le prend pas mal, mais ta connaissance de la bande dessinée semble s'arrêter à Jo Zette et Joko. En outre, le dénonciation des "libéraux-libertaires" commence à devenir une tarte à la crème... Arrête ton numéro à la Léon Bloy, mecton.

      Supprimer
    5. Je ne le prends pas mal, je n'ai pas en effet une connaissance très approfondie de la BD même si j'ai pu la pratiquer à une époque et en lire tout de même un paquet. Le fait est que la meilleure BD ne m'inspire pas autre chose que "tiens, voilà une bien bonne BD", sans envie particulière de hisser tout le genre à un degré supérieur. Ensuite, l'histoire de la BD, la BD au musée, les vies de dessinateurs BD... je vous les laisse. S'ils veulent entrer à l'Académie, qu'ils commencent par s'habiller correctement.

      "la dénonciation des libéraux-libertaires commence à devenir une tarte à la crème" => oui, c'est un peu ce que je dis, et je souligne Lauzier justement en ce qu'il les a démasqués avant tout le monde, avant que ce ne soit une "tarte à la crème". Ensuite, faut-il s'arrêter de dénoncer une tarte à la crème quand elle continue malgré tout à gouverner la vie ? (je vous aide : la réponse est non)

      Dernier point : si vous trouvez un lien entre les libéraux libertaires est Léon Bloy, expliquez-moi lequel.

      Supprimer
    6. "l'histoire de la BD, la BD au musée, les vies de dessinateurs BD... je vous les laisse. S'ils veulent entrer à l'Académie, qu'ils commencent par s'habiller correctement." Je e te parle pas de ça- et tu noteras que je ne mentionne pas l'académie...- je te dis que tu tiens plusieurs discours: parfois tu dis que la BD n'est objectivement pas un art (alors que tu n'as pas l'air calé, de ton propre aveu) et parfois tu te réfugies derrière l'argument type "oui mais bon, c'est ma subjectivité et je pense que..."
      En outre, ça n'est pas parce que je défend la BD que je veux la voir à l'académie. Je suis d'ailleurs sûr que tu estimes de grands écrivains qui n'y ont pas mis un pied.

      Du reste, j'aime aller sur ton site de temps en temps et vous prenez souvent des postures "anar de droite." Vous la jouez mec écorché vif qui hurle sa subversion... Alors que des fois vous dites juste des trucs conformistes. Et Léon Bloy est une référence que j'ai déjà croisé ici.

      Supprimer
    7. Et la BD n'est pas un "genre", c'est un média.

      Supprimer
    8. non c'est un médium... mecton.

      Supprimer
  4. Il y a un équivalent de Mauss en marrons sculptés?

    RépondreSupprimer
  5. Vous connaissez le sketch du film _Tranches de vie_ intitulé "Paris sera toujours Paris" ? Avec Josiane Balasko. Ça dure à peu près 5 minutes. Là encore, une véritable prophétie.

    Mais je crois que c'est vous à CGB qui me l'avez fait connaître y'a quelques mois, non ?

    RépondreSupprimer
  6. kobus van cleef28 mars 2015 à 14:36

    Ami Xix
    Je suis prêt à vous les racheter, ces 4 alboumes
    Pour un prix raisonnable, s'entend
    Mais je payerais quand même

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.dargaud.com/tranches-de-vie-integrale

      Supprimer
  7. Qui c'est ce con? Je parle de l'anonyme qui se sera sans doute reconnu. Il vient ici, nous expliquer à nous que la BD est un art. Mais bordel de merde,qui laisse entrer des innocents en ces lieux ?

    RépondreSupprimer
  8. Pourquoi? Tu t'es reconnu dans le portrait du hipster trentenaire fan de Léon Bloy? Bisous.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Nan mais Beboper ne veut laisser entrer que des coupables.

      Supprimer
    2. kobus van cleef1 avril 2015 à 21:15

      ou des mecs avec leur terrrrrible cortège

      Supprimer
    3. Le "Panthé-cons", on nous appelle.

      Supprimer
  9. l'anonyme qui clash XiX3 avril 2015 à 20:11

    Pas fâché d'avoir foutu la merde ici moi.Prochaine étape: demander à D.Goux comment concilier le fait d'être salarié à France Dimanche et le fait de dénoncer la décadence de nos sociétés. Hop!

    RépondreSupprimer
  10. Foutu la merde? Rien remarqué de bien dévastateur, moi... J'ai comme l'impression que tu t'avances beaucoup, avec tes deux sentences d'étudiant en arts graphiques. Sur le CGB, le foutage de merde exige plus de sacrifice.
    Mais si tu as des choses à dire sur la BD, patiente un chouia, mon petit doigt me dit qu'un truc consacré à cet art important se prépare, à lire bientôt ici-même...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. T'en mets du temps!

      Supprimer
    2. Alors, couille molle?

      Supprimer
    3. Bot bot bot booooooot!

      Supprimer
  11. Attends attends... Veux-tu bien republier ton commentaire sous un autre titre ? Parce que là y'a un peu tromperie sur la marchandise. On dirait une de ces vidéos YouTube qui titrent opportunément "Machin clash Machin" alors qu'il ne se passe rien du tout à l'intérieur.

    Quel merdier tu nous laisses ! Après le passage d'Anonyme, le CGB n'est plus que ruine. Le coup de Jo, Zette et Jocko m'a terrassé, je ne m'en relèverai pas... Quand Anonyme attaque, c'est net et précis. Il frappe au coeur. Admirez la violence : "Vous la jouez mec écorché vif qui hurle sa subversion alors que des fois vous dites juste des trucs conformistes !". VLAN ! A la fin de l'envoi je touche ! "L'homme qui a tué le CGB en 2 phrases". "de merde". Et c'est pas tout : à présent voici le scandale tonitruant de France Dimanche ! Cette fois le roi est nu. T'es mûr pour Mediapart, t'en as sous le sabot. Quel talent.

    RépondreSupprimer
  12. l'anonyme qui asticote Xix sous le menton et qui lui casse les roubignoles4 avril 2015 à 14:29

    Celui te plait mieux? Maintenant, je retourne lire "tout Soral ou plutôt seulement la partie réfléchie" XD

    RépondreSupprimer
  13. Dans l'attente de l'uppercut de BeBoper, à titre personnel, je ne suis même pas sûr que la photographie, voire le cinéma doivent être mis dans la classification des arts... Alors la bd...

    RépondreSupprimer
  14. L'art? Jamais entendu parler de ce type...

    RépondreSupprimer
  15. Moi qui suis de droite et auteur de bd, je confirme: Ce milieu est truffé de gauchistes. Mais Lauzier le gogu'anar de droite n'y était pas totalement seul. Il y avait aussi De Beketch, mounimoux par exemple.
    Quant à savoir si la bd est un art, je dirais oui, si l'on considère les oeuvres de certains auteurs et l'impact qu'elles ont eu dans la culture populaire.

    RépondreSupprimer
  16. Oui mais aujourd'hui, nous avons quand même Monsieur le chien :
    http://www.monsieur-le-chien.fr/index.php?planche=638

    RépondreSupprimer
  17. Il ferait mieux d'arrêter, il est en train de saccager tout ce qu'il a fait de bon par le passé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. kobus van cleef17 avril 2015 à 21:50

      qui ça?
      mossieur le chien?
      j'aime bien ,moive

      Supprimer
    2. Ça doit faire longtemps que vous ne le lisez plus, dans ce cas.

      Supprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?