16 mai 2016

L’hommage de Hollande aux « gueules cassées » fait le buzz sur Twitter

Mais quelle mouche l’a donc piqué ? Comme pour se rattraper de la polémique de la programmation puis de l’annulation d’un concert de rap aux commémorations du centenaire de la bataille de Verdun, François Hollande a publié sur Twitter une image où il fait un selfie grimaçant devant les visages de soldats mutilés de la Première Guerre Mondiale, accompagnée du hashtag « Je suis Sans-Dents ».

La photo incriminée


Selon le cabinet de l’Elysée, « c’est une façon de rendre hommage à ceux qui sont morts ou ont combattu pour la France et de compatir à la souffrance de toutes les victimes de la guerre dans le monde ». En adoptant les codes de communication de la jeunesse, le Président compte se rapprocher d’eux d'une façon originale. « A la façon du « Ice Bucket Challenge », nous imaginons que les jeunes internautes des deux côtés du Rhin pourraient se photographier en faisant la grimace de leur choix et la partager sur les réseaux sociaux. Il est important que la jeunesse n’oublie jamais les atrocités des conflits du passé pour ne pas les reproduire ».

Pour Hervé Roquin, consultant en communication, l'idée n'est pas forcément judicieuse.  « Calquer les habitudes des jeunes quand on est un homme politique, c'est toujours très risqué. Le Ice Bucket Challenge a déjà plusieurs années, or sur internet il faut innover sans cesse. Pour un événement comme Verdun, je trouve qu'il y avait mieux à faire : c'est un bel endroit, les beaux jours sont en train d'arriver... Une opération "grand apéro sur l'herbe" aurait sans doute été plus appropriée. »

Quant au choix du hashtag, il le défend : « C’est un clin d’œil à une anecdote qui a marqué les Français ; l’humour est une chose qu’ils apprécient chez François Hollande, et pour laquelle ils l’ont élu. »

6 commentaires:

  1. Mais c'est une blague ou il a vraiment fait ça ?
    Dites-moi que c'est un canular.
    Remarque, choisir un black merde pour Verdun, fallait déjà le faire.
    Paraît qu'il insiste en plus.
    Avec ce guignol tout est possible, même le plus incongru.
    Mais ce touite, j'y crois pas.
    Et je vais pas sur touiteur.
    Dites-moi tout.

    RépondreSupprimer
  2. Ah d'accord 😁
    J'avais pas vu le "grand apéro sur l"herbe".
    Je suis fixée ^^.

    RépondreSupprimer
  3. ce qui se passe aujourd'hui est tellement surréaliste que l'on est presque tenté de vérifier si c'est vrai...
    le concert de rap en mémoire de victimes de Verdun à déjà placé la barre tellement haute...

    RépondreSupprimer
  4. kobus van cleef18 mai 2016 à 21:01

    apéro hallal , comme il se doit
    enfin, on peut le souhaiter, faut bien récompenser son électorat
    du symbole, tout est là

    nous aussi , nous nous contenterons de symboles, enfin, nous le rétribuerons de façon symbolique....en incendiant un mannequin

    RépondreSupprimer
  5. Comme le niveau de l'absurde est atteint, ce genre de gag pourrait un jour devenir vrai. Rien qu'à voir un connard de rappeur devant "rendre hommage" aux poilus de Verdun (non, mais qu'elle honte et quel degré de "nawak" !) et qui a été fort heureusement interdit (avec le courage de l'Elysée qui s'en est dédit au dernier moment en feignant d'ignorer la chose: quel courage !, plus rien ne devrait étonner concernant ce "gouvernement" fantoche.

    RépondreSupprimer
  6. J'ai commencé par m'y laisser prendre. C'est tellement vraisemblable !

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?