27 décembre 2013

Le changement, c'est nazi !



A la faveur d’un retentissant procès, nous apprenions il y a quelque temps, que la quenelle dieudonienne n’a rien de commun avec le salut nazi. Les nazis se féliciteront sans doute de n’avoir pas été plagiés par un demi Camerounais. On respire du côté du Berghof.

Cette semaine, rebondissement : le salut nazi serait bien de retour en France, mais cette fois, il n’est pas porté par une obscure officine burlesque ayant pignon sur ruelle du côté de la Bastille, non : par le parti socialiste !

On le sait, soucieux de préserver le corps qui l’héberge, l’esprit humain use de feintes pour gommer les plus fortes souffrances endurées. A l’aide d’artifices chimiques, il efface les grands traumatismes pour que la vie puisse continuer et que le corps ne se remémore pas trop les douleurs du passé. Ainsi, la plupart des Français ont oublié le signe de ralliement des socialistes français durant la dernière campagne présidentielle, diffusé dans un clip incroyable dont nous tirons les images ci-dessous. Ce geste, nous devons le leur rappeler, bien qu’il rappelle lui-même les heures les plus vert-de-gris de notre histoire.




Sous un grotesque de façade, ce geste prétendait masquer son évidente signification : le salut nazi. Pire ! le double salut nazi, celui de l’élite appelée à gouverner, et qui est au credo nazi ce que le double cheeseburger est au panini. Le salut à deux mains, comme un applaudissement naziabond ! Vous me direz : les mains sont certes à plat, mais les bras ne sont pas tendus. Raison de plus : c’est un salut qui avance masqué. Le bras se tendra, croyez-le bien, au moment voulu.



Grâce à un procédé scientifique, naturellement vierge de toute idéologie et de tout préjugé, nous avons pu reconstituer la signification réelle de l’étrange salut socialiste. Les images parlent d’elles-mêmes, font froid dans le dos, et inversement. Certains analystes avancent que l’attaque menée par le parti socialiste contre l’humoriste Dieudonné s’apparenterait tout simplement à une tentative de museler la concurrence ! Pour occuper seul le terrain de la subversion fétide, le Parti aurait lancé son ministre le plus belliqueux contre le nid d’aigle de la Main d’or.


Interrogé ce matin à la sortie de la mosquée, Benjamel Nathanyoupi aurait déclaré : « entre François et moi, c’est fini ! »

16 commentaires:

  1. L'Organe y a vu une croix gammée inversée ...

    http://www.lorgane.com/

    RépondreSupprimer
  2. Bien inquiétant en effet, cet étrange salut du parti socialiste national.

    RépondreSupprimer
  3. Merci pour la démonstration. Un schéma vaut parfois mieux qu'un long discours.

    RépondreSupprimer
  4. Mathématiquement imparable, et la Science ne ment pas.

    RépondreSupprimer
  5. Morte de rire; j'ai partagé sur google +

    RépondreSupprimer
  6. Bien vu l'artiste. La double tarte à la crème était un salut nazi oblique inversé !

    RépondreSupprimer
  7. Bien vu les gars, je vous prenais jadis pour des fachos, mais maintenant je me rallie complètement à votre cause ; je suis avec vous à 100% et ne prenez surtout pas en compte mes prochains messages où je pourrais, lors de l'une de mes nombreuses soirées de solitude alcoolisée, retomber dans mes anciens travers frontdegauchiens...VIVE LE CBGB !!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.youtube.com/watch?v=zGz8okpljm8

      Supprimer
  8. La "quenelle" socialiste des gauches-caviar du Tout-paris politique: "on va vous élargir l'anus grand comme ça (à vous les citoyens), promis juré" :)

    C'est bien la seule promesse politique qu'ils tiennent....

    RépondreSupprimer
  9. Tout ce qui peut faire chier Dieudonné, je suis preneur, même si ça vient du gouvernement.
    Avant que ses admirateurs m’insultent, dites-vous bien que ce n’est pas aux sionistes qu’il place ses quenelles, mais dans votre propre fion… et à 180 bars de pression par centimètre cube.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ouais ! On la lui fait pas à Paracelse. Entre Dieudonné eT Valls/Hollande, il SAIT où est la véritable nuisance.

      Supprimer
    2. Je préfère de loin deux escrocs cupides à un pervers narcissique qui a trouvé meilleur filon que d'être une star, devenir un gourou, pour nourrir son orgueil vicié. Les premiers marchent sur les autres, le deuxième vampirise les autres. Bien que je n'aime pas qu'on me marche dessus, je préfère ça plutôt qu'on me mette une quenelle de 180 bars de pression par centimètre cube. En terme de honte, y a pas photo. Tu fais comme tu veux, Gab.

      Supprimer
  10. C'est Gérard Darmon sur la photo numéro 2?
    Ho putain, la tronche !
    Y a du boulot pour Cahuzac, là !

    RépondreSupprimer
  11. Pour moi le cisaillement citoyen de nos onéreux socialisse s'apparente plus à une cravate de notaire
    Horizontale alors que la norme la veut verticale.....
    Une cravate inversée, quoi....
    On en revient à l'inversion.... Ce qui renvoie à la quenelle ( qui serait un truc inversé, si j'ai tout compris) et au notaire ( de province) ce qui est le coeur des sphères dirigeantes des rad soc au pouvoir.....
    Tout se tient, logique....

    RépondreSupprimer
  12. C'est un double salut nazi latéral, et c'est tout !!!

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?