27 avril 2013

Women


Une fois je me souviens c'était une étudiante en kiné... Bar habituel. Soirée assez calme, pas grand monde de présent, on finit par se parler au coin du comptoir. Au bout d'un moment, elle me dit ce qu'elle fait, et je lui réponds que je suis plutôt bon masseur moi-même. D'un regard lubrique elle me demande de la masser dans l'instant, et qu'elle me notera après. 
Bon, du coup rien d'exceptionnel, pas seulement parce que j'étais trop concentré à bien faire, mais surtout parce que je n'avais en tête que l'idée de partir du rade avec elle et de la baiser. C'est après ce soir que je me suis rendu compte que mes massages sont meilleurs une fois que j'ai déjà sauté la gonzesse.
Je ne lui ai avoué que la première excuse.
"C'est vrai que tu te débrouilles pas mal, mais tu as besoin de cours pour t'améliorer. Je suis major de ma promo, tu n'auras pas prof plus bonne." 
Dans ce genre de situations, je me demande encore si elles font exprès de dire un truc avec une connotation aussi grossière ou si c'est leur inconscient qui ne peut pas s'empêcher de faire passer le message. Peut-être un peu des deux... Soit, on est allé chez elle. A cinq minutes montre en main. On a même pas bu un coup. On avait juste envie de le tirer. Naturellement, sans penser à quelques conséquences.
Ca s'est fait sur une vieille vanne perverse sur le moment où j'allais avoir mon cours, et elle qui me fait la technique du "après, il faut d'abord règler d'avance." J'avais trouvé la réponse marrante, sûrement parce qu'elle signifiait qu'on aller passer à l'acte sans plus attendre, mais aussi parce que j'aimais ce côté excitant mais sans être trop vulgaire. Disons qu'elle avait clairement pas froid aux yeux quoi. 
Elle était pas mal. Pas très jolie, mais plutôt bien foutue. C'était une bonne baise.
Bon comme souvent, c'était surtout la facilité de la chose qui avait joué.
C'est sûrement marqué sur ma gueule que je suis un dingue de cul, que je peux le faire avec n'importe qui n'importe quand n'importe où. Et paradoxalement, bah c'est un sacré avantage, ça a du me servir pas mal de fois, quand il y en a une qui avait une putain d'envie de sexe, et qu'en voyant ma tronche d'obsédé, elle savait qu'elle allait pouvoir prendre sa dose sans avoir à me présenter à ses parents. 
Le règlement en avance fut versé très consciencieusement. Visez-moi un peu ce pourboire que j'ai laissé. 
Je n'ai pas eu à me plaindre de son cours non plus. C'est vrai qu'elle était douée. J'ai été surpris. En vérité, j'avais tellement vu ça comme une excuse, que j'en avais oublié que ce fusse possible. Bref, voilà quelque chose qui m'a été assez utile dans ma vie.
J'ai pas pris son numéro, si elle voulait me voir elle n'avait qu'à revenir au bistrot. Elle ne trouvait pas ça bizarre, ne semblait pas gênée. J'aimais bien ce genre de filles. Du coup j'ai eu droit à deux trois autres cours. 
Une fois elle avait même ramenée une "assistante". Pas terrible, un peu potelée. Mais bon, c'était sympa de s'en taper deux en même temps, alors bon. 
Je me suis fait l'assistante pour la forme, et parce que ça m'excitait que ça excite ma masseuse, ce qui était le cas. Elle me fixait avec insistance dans les yeux, couchée sur le lit les jambes écartées, se faisant léchouiller la chatte de temps à autre par sa copine à quatre pattes, quand je laissais cette dernière respirer. J'ai rarement vu un regard de salope pareil. Mais pourtant, elle avait toujours ce truc, qui faisait qu'elle n'était pas vulgaire. 
Bref, chouette soirée. Un moment elle s'est arrêtée de venir au bar, sans que je m'en rende compte.
De toute façon, sans me vanter, je crois que l'élève avait déjà dépassé la maîtresse.

56 commentaires:

  1. euh d'accord, quel est le but de l'article?!c'est un peu comme dans Biba, je raconte mon premier plan à trois...le prochain article ,ca va etre mon depucelage en voyage de classe dans les Charentes avec Virginie...?!

    RépondreSupprimer
  2. kalashnikof acheté avec l'argent du shit du 9327 avril 2013 à 16:15

    Anonyme m'a tué xD

    RépondreSupprimer
  3. "j'avais oublié que ce fusse possible...

    la classe...

    RépondreSupprimer
  4. Si c'est pour vous faire psychanalyser va falloir payer, sinon c'est inefficace (dixit tonton Freud).

    RépondreSupprimer
  5. Ça manque de photos tout ça...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. et d'un "N'" à "on N'a même pas bu un coup" (la faute que l'ordinateur il a été créé rien que pour qu'on la fasse).

      Supprimer
  6. Le CGB fait la promotion du mariage à trois !

    Sales gauchistes!

    RépondreSupprimer
  7. « Elle me fixait avec insistance dans les yeux, couchée sur le lit les jambes écartées, se faisant léchouiller la chatte de temps à autre par sa copine à quatre pattes »

    Waouh, c'est viril, ça !

    RépondreSupprimer
  8. "sans me vanter"... Mais c'est une histoire de cul qui fait même pas bander ton truc !

    Rocky Sifredo

    RépondreSupprimer
  9. C'est probablement, et de très loin, le plus mauvais texte qu'il m'ait été donné de lire sur le présent blog ; d'ailleurs, probablement que cette opinion est partagée par beaucoup au vu de la tiédeur des commentaires ; tiédeur de deux/trois blagounettes dont le manque d'inspiration peine à cacher le relatif embarras que ce poncif ridicule et sans saveur inspire.
    C'est pas forcément très bien écrit ; c'est pas drôle ; c'est du réchauffé même si ça prétend visiblement au "vernis" du sulfureux ; c'est très ennuyeux malgré sa brièveté...etc.
    Très irritant et très désagréable à lire ; merci de m'avoir fait perdre temps et bonne humeur ; tout ça pour rien.

    RépondreSupprimer
  10. Parfaitement d'accord...on dirait du ILYS sans les photos...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Sauf que sur Ilysible, les photos sont pompées sur Google Images...

      Supprimer
    2. Je dirais même plus ; ça se permet de surcroit le luxe d'être très prétentieux.

      Supprimer
  11. "Mais bon, c'était sympa de s'en taper deux en même temps, alors bon."

    "parce que ça m'excitait que ça excite ma masseuse, ce qui était le cas"


    c'est la fin de l'année scolaire ; vous aussi vous prenez des collégiens en stage?

    RépondreSupprimer
  12. Je dois dire que je suis vraiment très satisfait de l'ensemble des commentaires. Ils regroupent tout ce qu'on pouvait répondre de plus cliché et de plus attendu à cet article.

    Je suis simplement déçu que vous n'ayez pas parlé de Beigbeder.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Dire que triquer sur une femme qui en broute une autre est assez unmanly, c'est cliché ?

      Supprimer
    2. Bien sûr, surtout quand qu'il est assez évident qu'il n'est nul question de dire qu'une femme qui en broute une autre ça fait triquer, mais seulement qu'une femme qui "trique" précisément parce qu'elle est en train de brouter sa copine en vous regardant la baiser, bah ça c'est "triquant".

      Si vous voulez, je vous offre Oui-Oui à la Plage, c'est peut-être plus viril, ou du moins peut-être que vous comprendrez les histoires

      Supprimer
    3. Ah ben forcément, si l'on ne tombe pas béat d'admiration devant ce texte avant-gardiste et tranchant comme la lame d'un rasoir c'est parceque l'on est admirateur de Beigbeder et de "Oui oui à la plage"...il y avait un truc à "comprendre" tu vois...putain, DT, t'as quel âge ? Si le texte que tu nous a pondu est effectivement la quintessence de ton art et que tu juges que ceux qui le critiquent sont forcément des béotiens, ben c'est que tu te satisfais de pas grand chose...et surtout de posture.
      Si c'est vraiment tout ce que tu as à montrer et que tu as pour unique défense la raillerie et le mythe de l'incompris, ben faut que tu laisses tomber l'écriture tout de suite...par contre si ton arrogance n'est que de l'orgueuil mal placé, et bien retourne devant la feuille et fais nous fermer nos clapets devant tes visions, mais c'est pas avec ce poncif fatiguant et irritant que tu impressionneras ni avec tes inversions accusatoires juvéniles que tu convaincras.
      Putain, combien de temps encore ces jeux de cons vont ils durer ? Ça vous fatigue pas à la longue ?

      Supprimer
    4. "il est assez évident qu'il n'est nul question"

      avant-garde ou arrière-classe ?

      "une femme qui "trique" précisément parce qu'elle est en train de brouter sa copine en vous regardant la baiser"

      techniquement c'est assez compliqué à réaliser ton truc parce que normalement à ce moment là elle devrait avoir tes couilles sur les yeux...

      partant, y a deux solutions, soit t'es un gros puceau, soit t'as appris à écrire avec la méthode globale...

      Supprimer
    5. « techniquement c'est assez compliqué à réaliser ton truc parce que normalement à ce moment là elle devrait avoir tes couilles sur les yeux... »

      Notons que c'est contradictoire avec l'article qui dit qu'elle lui broutait le gazon une fois qu'il ne la sautait plus. Je passe sur la saleté du principe de la mortadelle à la ricotta.

      D'ailleurs, non seulement une femme ne peut pas brouter une autre qui se fait troncher, mais comment pourrait-elle regarder le mec qui la baise ? Elle a des yeux périscopiques ?

      Bon, en fait j'ai trouvé : DT a regardé Orange mécanique après avoir mélangé shit et absinthe.

      Supprimer
  13. « une femme qui "trique" précisément parce qu'elle est en train de brouter sa copine en vous regardant la baiser, bah ça c'est "triquant" »

    Ah.

    « Si vous voulez, je vous offre Oui-Oui à la Plage »

    Bonne idée, je manque de bouquins de plage.

    RépondreSupprimer
  14. Ah ? C'est là votre seule réponse ? Pas étonnant vous me direz venant d'un mec qui fait de la philosophie à coup de Batman de Nolan.
    Un amateur de cinéma et de philosophie de plage, en effet, et la boucle de votre connerie est ainsi bouclée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Si vous êtes incapable de comprendre les enseignements qu'on peut tirer de la trilogie Batman de Nolan (ou de Fight Club, cf. la bannière actuelle du CGB), ça va être dur de s'entendre, en effet. D'ailleurs, c'est vous qui parlez de « philosophie », pas moi. À juger de votre prestation en ces lieux, la leçon est peut-être un peu déplacée.

      Supprimer
    2. Vous comparez le "Joker" à Nietzsche. Mais peut-être que Nietzsche n'est pas un philosophe, pauvre con.

      Supprimer
    3. Clair. Nietzsche était en fait un vieux satyre qui cryptait ses récits pornographiques pour passer la censure de l'époque. Si on regarde plus loin que la couverture, les titres sont en fait : « Ainsi fourrait Zarathoustra » ou « La Volonté de Jouissance ».

      Par ailleurs, je ne compare pas le Joker à Nietzsche, je dis que c'est le surhomme nietzschéen. Suffit de regarder l'une des scènes clef du film (le face-à-face Joker VS. Harvey Dent/Two-Face) pour voir les références plus qu'évidentes à Zarathoustra.

      Supprimer
  15. Le CGB a un employé Cotorep !
    Pris en flagrant délit de discrimination positive !

    RépondreSupprimer
  16. Bof, la vie sexuelle de Catherine M, déjà c'était pas top, mais là...

    Et puis l'avant-gardisme 10 ans après un bouquin de bonne femme, ça n'est plus vraiment de l'avant-gardisme.

    RépondreSupprimer
  17. ... pour une fois qu'un texte du CGB sent un peu la chatte, on va pas trop critiquer non plus!

    RépondreSupprimer
  18. c est vrai qu au debut j ai cru que j etais chez les foutriquets d ilys ... c est la crise meme au CGB

    RépondreSupprimer
  19. C'est dommage de la part du CGB d'avoir publié une daube pareille.

    RépondreSupprimer
  20. ça fait quoi sur ce blog? on est pas chez libé ou mediapart!

    RépondreSupprimer
  21. Une lapidation Ouuuais !!!

    @ Thermidor : Faux ! y'avait eu ça : http://www.culturalgangbang.com/2006/10/je-bine-je-bche-je-pine-je-lche.html

    RépondreSupprimer
  22. consternant !

    CGB, retrouve ton esprit anticonformiste... stp !

    RépondreSupprimer
  23. "Et alors que j'insérais mon péni par la porte du sud, elle hulula son plaisir en un long râle mélodieux". Ouaah! Putain! En fait c'est pas compliqué la littérature. Merci DT...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Déconnez pas, les éditions XO vendent des tonnes de bouquins grâce à ce type de formules.

      Supprimer
  24. au risque de répéter ce qui est écrit plus haut, cet article est merdique.
    il suffit maintenant de maquiller et pixeliser les commentaires et on pourra dire que c'était génial, et que personne n'a critiqué!

    RépondreSupprimer
  25. Pour ceux qui aurait manqué ceci

    http://www.culturalgangbang.com/2008/08/sociologie-de-terrain-la-sexualit.html

    RépondreSupprimer
  26. Il a vu de la lumière et il est entré où le péni ? Ja pas tout suivi moi.

    RépondreSupprimer
  27. C'est quoi cet article de branleur, au sens rigoureux du terme? A quel degré faut-il le lire? J'arrive pas à le prendre au deuxième en tout cas; si c'est une parodie de l'habituel style érotico-consumériste qui est labélisé rebelle mais qui en fait est fabriqué dans les usines (délocalisées) de l'ultra-conformité, alors cette parodie est trop réussie; vous devriez en rajouter un peu.

    En revanche, si, par malheur, vous êtes sérieux, je ne saurais que trop vous conseiller, cher DT, de vous mettre au niveau de CGB, blog d'élite dans lequel on ne saurait tolérer ce genre de minauderie pour boutonneux de trente ans. Commencez par cesser de vous branler, puis par cesser de draguer des connes dans les bars. Tenez vos couilles, c'est ça qui est viril, c'est pas de se laisser guider par sa bite et de tirer à tout va: ça c'est un comportement de sale petit gauchiste attardé qui veut retrouver sa môman. Tenir les femmes en respect, c'est à dire les respecter en se faisant respecter par elles, c'est ça être un homme; ce n'est pas être une de ces tarlouzes lamentables de dragueur à la con qui se croient hommes parce qu'ils passent les deux tiers de leur journée à essayer de trouver un nouveau moyen de tirailler.

    L'impératif du cul donne lieu à une grave perte des forces vives de la jeunesse française. Abrutie par le cul, elle ne sait plus où est son devoir.

    Bien cordialement.

    Ah oui, au fait, comme le faisait remarquer un autre lecteur, l'imparfait du subjonctif à la 3ème personne du singulier du verbe être, c'est "fût" et pas "fusse". Si t'avais appris tes conjugaisons au lieu de fourrer de la pouffiasse, t'en serais pas là.

    Ah ! Amour! Où es-tu? Pauvre France.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'en connais un qui a tapé "conjugaison faire" dans google.

      Supprimer
    2. "fût", c'est le verbe être...

      Supprimer
  28. Oui, je suis comme tout le monde... Je me demande ce que DT fait ici... Je le vois bien dans St-germain, avec sa petite écharpe grise et ses jeans taille basse... C'est un style d’affecté tout ça - jusqu'au titre... Women.. Cuistre!... Un cgbiste aurait plutôt titré ainsi : "Gonzesses", non?... Et le subjonctif mal assumé? Re-cuistre!




    RépondreSupprimer
  29. Oui ou sinon comme idée de titre pour l'article : "vagins".

    RépondreSupprimer
  30. C'est vraiment de la connerie votre truc de "blog d'élite"... Vous êtes tous aussi nuls les uns que les autres, tous des ignares analphabètes aux "idées" frelatées, alors arrêtez avec votre cyberposture à la con.

    RépondreSupprimer
  31. Voila maintenant qu'il nous fait son Calimero... "F'est trop injuste"!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce qui confirme que vous ne savez pas lire. Je ne vois pas où tu me vois me plaindre. Je ne suis pas en train de me plaindre, mais de dire que vous êtes des merdes

      Supprimer
    2. XP, tu fais des piges au Cégébé, maintenant ? Tu t'es vachement amélioré niveau orthographe !

      Supprimer
  32. bon alors pour mettre tout ça au clair et en me référant à Beboper, je demande à l'équipe du cgb de se mettre en conformité avec la loi qu'elle a elle même énoncé : "Alors je préviens, au nom du CGB: un texte aussi mal branlé que "L’exaspération est un déni de l’espoir. Elle est compréhensible, je dirais presque qu’elle est naturelle, mais pour autant elle n’est pas acceptable. Parce qu’elle ne permet pas d’obtenir les résultats que peut éventuellement produire l’espérance.» n'aurait AUCUNE CHANCE d'être accepté sur ce blog."

    là je pense qu'on a largement atteint et dépassé le stade du texte mal branlé...

    RépondreSupprimer
  33. denis l sort de ce corps ...

    RépondreSupprimer