20 avril 2009

Recension de "Autopsie d'un meurtre de masse 2037-2038" de Lev Skolnikov. Seconde partie


L'ancêtre du Kommetdiv : avec la HALDE créée en 2000, l'instrument du meurtre de masse est prêt


Le point de départ de la plus importante opération de meurtre de masse contre les indigènes de race blanche fut donné par Méhémet XXV lui-même le 10 mai 2037. Ce jour-là, le Secrétaire général de la Ligue d'Istanbul adressa à chaque Grand Satrape la directive secrète suivante (Prikaz 00447) :

"Il est remarqué qu'une grande partie des sujets de race blanche continue à pratiquer en secret les rites de l'infâme religion du Christ. Ces chiens ne feront jamais de bon musulmans : autant vouloir transformer des vipères en lions. En outre leur simple existence est une insulte à la Religion du Prophète et une menace constante pour nos frères. 

Le Secrétariat de la Ligue propose donc que tous ces porcs soient fichés afin que les plus hostiles d'entre eux puissent être immédiatement arrêtés et fusillés à l'issue d'une procédure simplifiée devant une troïka et que les autres moins actifs mais néanmoins hostiles soient exilés dans des régions éloignées. 

Le Secrétaire général vous invite, dans un délai d'un mois, à lui proposer la composition des troïki, le nombre d'éléments à fusiller (catégorie 1) ainsi que le nombre à exiler (catégorie 2).

Qu'Allah vous garde en Sa Sainte protection!

Le Secrétaire général de la Ligue d'Istanbul,
Méhémet XXV"

La directive étaient accompagnée d'une note de Ahmed Iéjov, Commissaire aux Minorités religieuses, qui en précisait les modalités d'exécution et invitait les Grand Satrapes à se faire communiquer les listes des éléments déviants tenus à jour par les Délégations régionales du Commissariat au Métissage et à la Diversité.

Le Kommetdiv allait devenir l'agent exécutif des meurtres de masse.

A ce niveau de notre recension, un rappel historique de cette institution est nécessaire.

Le Kommetdiv : ses origines et son évolution

Le Commissariat au Métissage et à la Diversité fut longtemps une de ces institutions dont l'inutilité est la raison même de leur permanence et de leur survie à tous les régimes politiques.

Elle a pour ancêtre l'insignifiante "Haute Autorité de Lutte contre les Discriminations et l'Egalité" créée dans les années 2000 par République de Francie. La HALDE n'avait alors aucun pouvoir effectif et ne pouvait que transmettre des dossiers à la justice ou inspirer des lois répressives.

Le peu de crédit accordé à cette institution transparaît à travers l'origine de ses premiers membres : des mercantis, des femmes, un Juif, des juges. 

Néanmoins cet organisme eut un rôle certain dans l'abrutissement des masses en faisant passer dans l'esprit du Peuple qu'il existait des discriminations qui étaient le Mal, que l'égalité était le Bien et qu'on pouvait lutter pour celui-ci et contre celui-là. 

Par ailleurs c'est dès cette époque que la HALDE mit en œuvre un fichage systématique de tous les actes de discriminations. Ce fichier autorisé par la Loi fut bientôt doublé d'un fichier des auteurs des discriminations qui lui était prohibé : la HALDE en faisait déjà plus qu'on ne lui en demandait.

Ainsi, à l'image des ces organisations criminelles mises en place par les régimes totalitaires du XXème siècle, la HALDE se développait tel une cellule cancéreuse. 

En effet, plutôt que de partir de discriminations vérifiées sur le terrain pour aboutir à la proposition d'une Loi répressive ou la transmission d'un dossier au Procureur, la HALDE avait adopté le cheminement inverse.

Chaque mois, les membres du Bureau se réunissaient afin de proposer des textes de Loi répressifs ou de monter des dossiers à transmettre à la justice. A partir de définitions de discrimination rendues "in abstacto", la HALDE cherchait ensuite des exemples de discrimination venant à l'appui des textes et des dossiers qu'elle avait préparés, quitte à déformer la réalité, telle Procuste, afin de la faire rentrer dans ses dossiers.

Le Législateur toujours prompt à réagir sous le coup de ce qu'il estimait être la saine émotion du Peuple, faisait voter une nouvelle Loi répressive sanctionnant le comportement discriminatoire épinglé par la HALDE sans y aller voir de plus près.

Le Législateur c'etait ainsi retrouvé à faire voter des Lois ne réprimant qu’un et un seul acte prétendument discriminatoire.

Cette monstruosité Législative avait été condamnée en son temps par le Doyen Anne-Marie Le Pourhiet qui dans un article virulent  avait comparé ces « Lois » ad personam à la Lex van der Lubbe que les nazis avaient fait voter par le Reichstag en mars 1933 afin condamner le seul van der Lubbe, prétendu incendiaire.

Néanmoins un reste de souci des formes juridiques semble avoir paralysé toute action efficace de cette Institution. Il fallait encore passer par la Loi et la Justice avant de réprimer.

Il n’en reste pas moins que le mode de fonctionnement était prêt pour justifier la poursuite de tout acte ou de toute catégorie d'individu qu'il plairait à un pouvoir autoritaire de persécuter. Il suffisait de donner à la HALDE la définition la plus large des crimes supposés que l'on voulait poursuivre pour qu'elle fournisse les criminels.

Avec la création de la Ligue d'Istanbul (2022), les statuts et le recrutement de cette HALDE vont changer.

Tout d'abord la HALDE devint un Commissariat doté d'un pouvoir exécutif et judiciaire, n'ayant de compte à rendre qu'au Secrétariat de la Ligue. 

A partir de 2036, elle fut dirigée par Süleyman Müller un policier chevronné, ancien chef des section Spéciales de la Police turque, rapporteur  de la Loi Apartheid votée 2016 par la Guilde de Bruxelles sous la pression de la Turquie et destinée à restreindre l'influence des Juifs. 

Le Kommetdiv pouvait donc à la fois ficher les suspects de tiédeur vis-à-vis  du Métissage et de la Diversité, les arrêter, les juger, les condamner. Seule l'exécution des peines incombait encore au Commissariat à l'Exécution des Peines.

La machine à tuer était prête à jouer le rôle que Méhémet allait lui confier. 

A suivre.

2 commentaires:

  1. La Notat en mère spirituelle de la guerre sainte contre les chiens d'infidèles... C'est bon ça ! Mais dans CGB Dimanche, ça aurait quand même eu plus de de gueule.

    RépondreSupprimer
  2. Mais que sont devenu le Cran et Sos-racisme ?

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?