5 mars 2009

93, rue Lauriston : n’habite plus à l’adresse indiquée…


Oui, le XVIe arrondissement de Paris est un arrondissement sinistre… Ghetto dortoir de tristes grands bourgeois, que s’y passe-t-il depuis les zeureslesplussombresdenotrehistoire ? Rien de bien trépidant… Porte de la Muette oblige ?... Mais le scandale est bien là, prêt à réveiller les zombis seiziémistes, vivotant bon an, mal an, assommés qu’ils sont de monotonie, cette « moitié du néant », comme disait le poète expert ès Spleen de Paris, j’ai nommé Charles Baudelaire... En effet, à dix jours du délai légal d’expulsion, on veut exproprier l’Histoire du 93, rue Lauriston ! L’Histoire SDF : on aura tout vu !


Le conseil municipal du XVIe arrondissement de Paris se trouve confronté à un dilemme inextricable ! C’est du Racine, de la double bind, que dis-je, une péninsule qui lui est proposée au menu ! L’actuel locataire du 93, rue Lauriston, Hervé de Charrette, député UMP du Maine-et-Loire et ancien ministre des Affaires étrangères d’Alain Juppé, a demandé aux élus de la mairie du XVIe de modifier « l’adresse de la honte », qui abrite aujourd’hui la très humaniste Chambre de commerce franco-arabe, dont il est le Président depuis septembre dernier…

Tout le monde connaît le 93, rue Lauriston, siège de la « Carlingue », la Gestapo française. A sa tête les Pierre Bonny, ancien flic magouilleur, Seznec s’en retourne encore dans sa tombe, les Henri Lafont et autres Pierre Loutrel dit Pierrot le Fou, figure de proue du légendaire Gang des tractions. Une belle bande d’opportunistes qui avait su plaire en son temps à l’occupant par la pratique des techniques élémentaires inquisitoriales de la Gestapo : arrestations arbitraires, torture à vue… Bref ! A la guerre comme à la guerre. A chacun son marché noir : « L’homme n’est pas une marchandise comme les autres », comme le disait il n’y a pas encore si longtemps notre Première Rolex de la République…

Hervé de Charrette est déterminé à ne pas supporter le poids de « l’adresse de la honte » : « Si l’adresse n’est pas modifiée, on déménage ! » Menace ! Claude Goasguen, maire du XVIe, se trouve fort embarrassé… Il en appelle même sur son blog à l’avis de ses lecteurs. L’on sait, d’ores et déjà, que le 91 bis est en pôle dans l’éventualité d’une réponse positive du Conseil municipal, comme indiqué dans le délibéré de sa séance du lundi 2 mars. Claude Goasguen botte de toute manière cash en touche : une plaque commémorative est apposée à l’immeuble ; il ne s’agit donc pas d’oublier, de nier le passé.

Au CGB, nous ne monterons pas sur nos grands chevaux à grands cris de « On veut bâillonner l’Histoire ! » Non. Au CGB, on se marre… Oui, on se marre. Car le raisin mûrit instantanément sous le feu de nos regards ! Déjà plus de six mois qu’Hervé de Charrette travaille dans une maison à cancer…

A réinvestir sans cesse l’Histoire de manière pathologique, nous ne construisons plus que sur un tas de sable… La désertification mentale avance.

3 commentaires:

  1. la gestapo française?

    la gestapo (Geheimestaatspolizei)n'opérait pas en france.

    le SD (Sicherheitsienst), oui.

    RépondreSupprimer
  2. Tu as collaboré jojo ?

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?