27 août 2008

Taggeurs = p'tites bites

Qu'est-ce qu'on apprend en surfant sur la Bobosphère 2.0?

Le ferrailleur Richard Serra a réussi à fourguer ses bouts de tôle à la Mairie du VIIIe... Des panneaux rouillés ont été entreposés au jardin des Tuileries, gâchant irrémédiablement la perspective.

Jardin qui avait déjà accueilli l'araignée tout droit sortie du plafond de Louise Bourgeois(e):




Et ma bobote de se la jouer Christine Angot... De s'angoisser pour l'intégrité physique des calamiteuses carcasses...

Les promeneurs, face à cette minéralité brutale, se sentent-ils ramenés à l'âge de pierre? Ou font-ils seulement les malins pour divertir leur famille ou leurs amis?

En effet, des passants sans accréditations ont vaguement laissé des "zézette je t'aime" tracés au Tipex dedans l'oxydation.



Oh, les zyva boyz, les yo, les Attilas urbains en tout genre...
Tageurs/graffeurs/graveurs/salopeurs universels...

...AUX ARMES!


Pas un coin qui n'échappe à votre rage de marquer votre territoire d'un coup de peinture... Pas un pan de mur épargné par votre irrépressible besoin de lever la patte... Et là... Rien?


P'TITES BITES!







35 commentaires:

  1. D’après des sources sûres, il semblerait que l’araignée représente l’inconscient de Christine Angot, les tôles du Jardin des Tuileries, ses voies ano-rectales et les chiottes, son œuvre littéraire.

    RépondreSupprimer
  2. La vieille nous explique, en plagiant Freud, que l'araignée c'est môman...
    Alors elle ne fait que des araignées areuh, areuh, et des bites (qui représentent évidemment... popâ pour les zozos qui ne suivraient pas).

    De l'art adulte quoi...

    RépondreSupprimer
  3. Les gents ons souvent tendance a confondre le tag et le graffiti tout comme artiste et vandal. Les deux sont souvent liés, critiqué cette dicipline est bien simple et demande peus de réflexion...
    En tout cas marquer taggeurs = p'tites bites ne génere pas plus de refléxion que pourai avoi un enfant de 9 ans. Tu est mal placer pour crier aux armes car le graffitis plais de plus en plus aux nouvelles générations et s'integre de jour en jour dans notre quotidien.
    Aux sujet des ptites bites sa fait super imature et debil et jme sent pas du tout concerné je supose que tu ne publiras pas ce message histoire de ne pas paraitre pour un boufon ( c'est qui les ptites bites ? ) signé OSTER 06NICE

    RépondreSupprimer
  4. On est dans le grand tare, là !
    K reproche à certains artistes d'être des immatures régressifs, il reproche aux taggeurs de reproduire des comportements animaux et il illustre ça par un titre VOLONTAIREMENT enfantin . Et OSTER06NICE qui ne comprend rien, ha c'est à hurler de rire ! Et nian nian nian, et que ton titre ne fait pas avancer la discussion, et que c'est pas intelligent de dire que les taggeurs ont une petite bite...
    Grâce à toi, huître de Nice, on sait que les taggeurs ont aussi un petit cerveau.

    RépondreSupprimer
  5. Ne soit pas trop dur, P'tite Bite a fait l'effort de nous donner sa leçon de tolérance dans un Français exquis... et ça, c'est beau.

    RépondreSupprimer
  6. Au fait ils filent des cours de graf' dans les universités maintenant. J'attends avec impatience les cours de deal pour me réinscrire !

    "Récapitulons : en combien coupe-t-on une savonnette de gras pour faire du détail ?"

    RépondreSupprimer
  7. Une savonnette de 200 grammes (avant 1996 = 250 gr) se coupe normalement en 10 part de 20 gr. Cependant, en général, le dealeur au détail est aussi son premier client, donc il coupe des 18 gr pour se récupérer 20 grammes en attendant la prochaine sav' à écouler.

    RépondreSupprimer
  8. Excellente réponse !

    Elle arrive la revanche de la banlieue, elle arrive...
    par la fac ! Qui l'eut crû ?

    RépondreSupprimer
  9. Demain entre 10 et 12 heures, cours de henné et entre 14 et 16 heures, cours de " mettre en confiance un client pour mieux le soulever ".

    RépondreSupprimer
  10. Babouche à casquette11 janvier 2010 à 22:37

    Ah merde, je pourrai pas venir à ton cours de soulevage j'ai mon stage de piétinette-de-tête-a-six-sur-le-bitume qui commence... On se fait ça la semaine prochaine, entre deux révisions de laminage de langue vivante ?

    RépondreSupprimer
  11. Pas grave ! Y aura des cours de rattrapage. Sinon, j'ai un cours " leurrer un chien douanier grâce aux replis entre l'anus et les couilles " et " rouler un bédo d'une main au volant de sa caisse avant de s'encastrer sur le pont de choisy-le-roi ".

    RépondreSupprimer
  12. Mais, mais... Y'a pas de replis entre l'anus et les couilles !!!
    Pas en dessous de 120 kilos en tout cas.

    Je soupçonne ton prof de dispenser des cours à la con...

    RépondreSupprimer
  13. Si c'est possible après deux mois d'entrainements intensifs.

    RépondreSupprimer
  14. Navrant... Cherchant des images de peintures sur la toile, je suis tombé par hasard sur votre blog. Messieurs, me revendiquant de la culture HipHop et principalement du graffiti, je trouve vos comparaisons et autres amalgames bien faciles à exprimer: pourquoi associer le graffiti, art engagé, pratiqué généralement (je dis bien généralement car il existe bien une minorité cherchant à "dégrader" gratuitement..) dans un but artistique/revendicatif, profondément ancré aujourd'hui dans les moeurs, au trafic de drogues et autres activités pouvant nuire REELEMENT à autrui? Vos insultes gratuites ne font pas réellement non plus avancer les choses...L'art n'est plus visible seulement sur un livre ou sur des toiles , il faut savoir évoluer avec son temps!
    Cessez donc de classifier les "writers" (graffeurs pour les plus incultes d' entre vous..) comme délinquants mal éduqués , ceci étant un jugement beaucoup trop hatif et naif de votre part...
    L' Art correspond a une vision personnelle pour chacun , Le graffiti n'a jamais tué personne ,et ce milieu est un univers très respectueux du travail de l'autre, ouvert à différentes cultures et au Monde... ( ceci expliquant pourquoi il n'y a guère de tags présents sur ces "panneaux rouillés ont été entreposés au jardin des Tuileries, gâchant irrémédiablement la perspective", créés par un autre artiste...)
    Les gens le pratiquant ont un talent, une passion (beaucoup de gens n'ont rien de ces deux choses là et je pense que vous n' en faites pas partie...) et souhaitent exprimer quelque chose de personnel et de profond...
    Alors , messieurs je suis sûr que vous êtes des exemples pour tous pour ce qui est de la "revendication", mais au lieu de rester prostrés derrière vos écrans d' ordinateur à critiquer la société gratuitement, les classes sociales et tout ce qui va avec, sur votre site internet (auquels d' ailleurs on ne comprend rien...), bougez vous le cul, ouvrez vous au monde, et faites quelque chose de REELEMENT utile pour faire bouger les choses...
    Bien cordialment. Une "petite bite".
    ps: j' éspère m' être exprimé dans dans "un Français exquis"...

    RépondreSupprimer
  15. Je suis d’une part d’accord avec toi et sur d’autres choses, non.
    Quelques actants du CGB ont une culture Hipopo, ainsi que des lecteurs réguliers.
    J’ai moi-même graffé et tagué, plus jeune, au début des années 90, mais pour de mauvaises raisons. C’était pour faire style. Ma démarche n’était pas artistique, mais j’étais un grand fan de Mode 2 à l’époque. En clair, par moutonnerie. V’là mon cas personnel. J’ai fait aussi du beatmaking… mais on s’en fout ! Si tu vas faire un tour dans le passé du CGB, bien qu’on ne parle jamais de la culture hip-hop, tu verras quand même que certains en ont des stigmates et d’autres membres du blog détestent ça.
    Un graff est de l’art seulement si le graffeur est un artiste. On n’est pas automatiquement un artiste si on est un graffeur, un rappeur, un écrivain, un peintre, etc. Ce mot est trop galvaudé par le statut illusoire qu’il apporte.
    Malheureusement, et ça ne va pas te plaire, tu m’as l’air d’être à l’ouest avec ta définition de l’art. L’art n’a aucunement comme but de changer le monde. Si tu le veux changer, fais de la politique. Si tu fais de l’art politisé, c’est qu’en fait, tu ne fais pas de l’art, mais de la politique. Sauf que ça ne sera pas à l’Assemblée nationale, mais sur des murs ou d’autres supports. Mais si c’est ce que tu recherches au fond, pourquoi pas ? L’art a réellement un impact sur le monde, mais de façon corollaire, en conséquence. Ce n’est pas son but premier. Je pourrais développer plus, mais ça deviendrait pédant et emprunt de lourdeurs (et c’est déjà le cas). Le CGB n’est pas une entité unie. Sur un thème, on peut être radicalement contre. Ici, tu trouveras des gens qui te comprendront et d’autres qui te détesteront.

    RépondreSupprimer
  16. Pratiquant le writing depuis plusieurs années, mais également l'affichage "artistique" (vision subjective certes, chacun ayant sa propre définition de l"Art"...) je pense sincérement que l'art peut "faire changer le monde" (un bien grand mot il est vrai..).Que ce soit en terrain, ou encore dans la rue, passé le premier regard et l 'interrogation: "ca veut dire quoi ce qu'il y'a marqué la, c' est bizarre ce qu'il a fait le monsieur, j 'arrive pas a lire...?", la plupart des gens, lorsque la démarche est réellement poussée, cherchent a s'interesser et à comprendre le but et la démarche que nous avons, abondant généralement dans notre sens...Cette vision est surement utopiste et désuète , mais pour moi, lorsque un gamin ou un couple de personnes agées viennent nous voir en nous disant que "c'est beau ce qu'on fait, ça met un peu de gaité dans le paysage gris et froid de la ville", pour moi ca change un peu le quotidien pourri dans lequel on vit, on peut penser que l'on fait avancer les choses en s' exprimant à notre facon, sans en aucune façon faire de politique...

    RépondreSupprimer
  17. Je pense, arrêter moi si je me trompe, qu'il y a confusion dans cette discussion entre le graffeur qui cherche à transformer un espace mort avec une volonté créatrice et celui qui va simplement salir le plus de murs pour marquer son territoire comme un chien qui pisse sur un poteau.

    C'est justement cette 2e catégorie qui est visé par Kroulik. Ceux-là même qui ne se gênent pas pour marquer de leur empreinte dégueulasse le matériel public n'osent pas s'attaquer aux œuvres de la bourgeoisie. En cela effectivement, ce sont des petites bites. Faire chier le citoyen lambda ne leur pose aucun problème, ils trouveront toujours un crétin influent (du genre Jâck Lang) pour les soutenir dans ce formidable élan d'expression libératrice.

    RépondreSupprimer
  18. J'hallucine ... je suis tombé aussi sur ce blog en cherchant de l'inspiration pour des toiles, et on se retrouve face à un type immergé de haine, qui ne parle pas, mais vomit.

    J'ai 19ans, je graff depuis 3 ans, je sais de quoi je te parle quand je te dis que tu es un GROS BOULET IMMATURE ET PLEINS DE PRINCIPES RENFERMES.

    Pour ma part, je ne fais que des toiles, des Cap's, des Chooz' mais OUI je suis passé par le vandale, par le "graff de rue"; une passion qui permet à chacun de s'exprimer à sa manière même si il y a une majorité de cons dans ce domaine ( surtout dans les zones sensibles ). Mais ça ne veut pas dire que le vandale est un crime. L'état en a fait un crime alors tu penses que s'en en est un ? On dirais la mentalité des pauvres soldats allemands envoyés au front en 14/18 qui ne savaient même pas ce qu'est ce qu'était la guerre, tout ça parce que l'état A DIT il faut protéger votre pays et se battre jusqu'à la mort pour LA PATRIE. Ecoute la musique de Manau --> Un type bien, tu verras, 'si' tu as quelque chose dans ton petit cerveau ( digne d'un australopithèque, et encore je suis gentil ) que tu te trompes sur la plus part de tes propos remplient de haine, de peur de la différence même je dirais ( et oui le racisme est né comme ça dans notre monde petit mollusque ).

    Sur ce, meurt en silence, et si tu as quelque chose à me répondre ( ce que je redoute évidemment ) ba lâche toi, je me ferais le plaisir de te remballer encore une fois jeune Poulpe.

    Cordialement Séverin, alias Vast.

    RépondreSupprimer
  19. Bien ton jeu de rôle?

    Résistant de mes couilles... Laisse les poilus tranquilles, ils sont morts et tes jugements de faux libertaire mais vrai demeuré les indiffèrent.

    Va plutôt gentiment te foutre une de tes bombinettes de peinturlure dans le cul et pars bronzer à Paris-plage. Avec un peu de chance et de chaleur, tu parviendras peut-être enfin à commettre un semblant d'attentat... clébard.

    RépondreSupprimer
  20. Et tu crois que ça fait de toi un héro ?

    Tu ferais mieux de sortir de chez toi de t'ouvrir un peu l'esprit. Le graffiti fait parti de l'art contemporain; certains l'utilisent mal, soit, mais ne fait pas de ta vision extérieur à ce monde, une généralité. Qui ne te dit pas que dans ce tas de graffiti ne se cachent pas le Blaz de quelqu'un de reconnu, qui a du talent et s'exprime de cette façon ? Tu es à côté de la plaque, c'est pas parce qu'il y a chritophe maé, pitbull, sexion d'assaut et tous ces faux qui pourrissent nos oreilles, qu'il faut rejeter la musique.

    Au lieu de se renfermer sur sa première impression dans la vie, il faut regarder au delà. Telle est la différence entre les imbéciles et les gens intelligents; il n'y a que les imbéciles qui ne changent pas d'avis. Se fixer sur ça première idée c'est ne pas avancer.

    Alors essayer d'avoir raison sur un thème aussi vaste, c'est comme croire en dieu et ne pas croire à la science. L'ignorance fera un jour de toi un pion ( dont tu seras le roi ... ! ).

    La critique est aisée, mais l'art difficile.

    Si tu voulais un thème pour évacuer ta haine, parles des pédophiles, de la famine, des femmes battus, ... Si tu es un peu plus intelligent, va faire du bénévolat, ça ne te fera que murir. Et sinon, meurt en silence. Les gens qui ne comprennent rien à rien dans la vie, et ne veulent rien comprendre sont vite mis à l'écart, pour après être expulsés.

    Bref soit heureux dans ta bulle, mais ne viens pas peindre ta haine sur internet, sans aucune réflexion et extrémiste, pour faire réagir des petits cons qui se donnent du mal avec une bombe, des stylos et des pinceaux.

    RIP -K-.

    RépondreSupprimer
  21. @ "monsieur je peins sur les murs et je trouve ça cool"

    Eh t'es gentil mais primo arrête de te draper dans la posture "je suis intelligent / tu es un crétin".
    A ce petit jeu, en effet, tu risques vite de perdre des plumes et ça ne te rend pas crédible pour autant.
    D'ailleurs, question maturité, a ce qu'il me semble, tu as aussi du chemin à parcourir vu le style cul-cul la praline de tes commentaires.

    Bon je fais vite : mon sentiment perso est que oui certains graf peuvent être effectivement considérés comme des oeuvres.
    Malheureusement, la plupart sont de purs attentats visuel.
    D'une laideur outrancière, ils pourrissent les murs des villes, et on ne peut pas y échapper.
    Une violence de tous les instants, à l'instar des pubs en fait.

    Sinon tu as raison, c'est de la famille de ce que l'on nomme "l'art contemporain", qui peut se définir depuis Duchamp comme une violence anti-bourgeois (le populo tranquille qui vit sa vie de populo tranquille et qui s'en contrefout des délires artistico-intello-politico stériles).
    La différence avec le graf sauvage c'est que ces conneries ne nous tombent sur la gueule que dans certains lieux où l'on est libre de pas se rendre (j'évite comme la peste en ce qui me concerne).
    Avec la graf on peut pas. C'est donc une agression, et ça se réprime.

    RépondreSupprimer
  22. Désolé si j'ai 19ans; j'ai toute la vie devant moi pour avancer, mais toi ?!

    Sinon je ne me prends pas pour plus intelligent que quiconque, je constate juste que certains devraient un peu s'aérer l'esprit plutôt que de se renfermer sur des idées malfaites. Et oui je prends les gens de haut, de très haut même, quand je constate qu'il sont aussi bas que terre.

    Je défends ma passion, je n'accepte pas les critiques générales, aussi naïves soit elle, et je débats et m'exprime avec mes arguments (qui ne sont pas nécessairement la vérité absolue, mais Ma vérité).

    Vous êtes dans l'extrême, et ça n'a jamais fonctionné dans une société.

    Regarde tous ces murs de banlieue sale, quérons sur quérons ... je les trouve plus vivant avec des couleurs ( -> le mur de Berlin Ouest ).

    Apres oui, si l'on prend la petite ville toute propre, avec le recyclage bien fait, les belles pelouses, les villas, patati patata ... Et que l'on y trouve des graffitis sur les murs de la mairie -> ça craint, c'est une honte.

    Mais si tu prends l'autoroute et que tu vois les ponts graffés ... c'est tout autant appréciable pour certains de voir de la couleur sur ce paysage monotone. Ca fait chier personne en clair, ou au pire ça les indiffère ( des exemples je peux t'en sortir mille ).

    Bref p'tites bites, Attila urbains, ou quelques soit tes insultes inadaptées, ça ne change rien à la vie. La société est autant responsable que tout ces 'petits cons' qui s'amusent avec de la peinture; il n'ont pas compris que les rejeter c'est avoir encore plus de problèmes... et (mal)heureusement l'éradication est impossible. Trouve une solution, toi, le plus fort de tous les internautes, celui qui peut remballer tout le monde, en leur disant avec ( ou sans ) classe d'aller se faire foutre ... haha

    J'ai honte pour vous les gars, vous ne valez apparemment pas plus que ceux qui graffent dans les toilettes publiques ! Eux vont un jour réagir, changer, ... mais vous ?!

    RépondreSupprimer
  23. @vast

    Je suis ahuri de voir que les "jeunes" comme toi ne voient aucune autre possibilité de s'exprimer que de saloper leur propre environnement. C'est comme si tu rentrais chez toi pour chier dans les draps ! Vous n'avez pas d'avenir, vraiment, mais ce n'est pas parce qu'on vous en refuse un, c'est parce que vous n'en désirez aucun.

    Quatre autres choses :

    1 - As-tu jamais pensé que les murs que tu "graffes" ne t'appartiennent pas ?
    2 - As-tu jamais pensé que les gens n'ont peut-être pas envie de voir tes "productions artistiques" et que tu les agresses ?
    3 - T'est-il, une seule fois dans ta vie, arrivé de penser à quoi que ce soit ?
    4 - Effectivement qu'on laisse les poilus tranquilles, ils ont été capables de se faire tuer pour autre chose que vendre ou acheter de la came, eux.

    Minable !

    RépondreSupprimer
  24. "(qui ne sont pas nécessairement la vérité absolue, mais Ma vérité)"

    Les majuscules poussent comme des champignons avec les égos de petits cons.

    RépondreSupprimer
  25. "pour moi ca change un peu le quotidien pourri dans lequel on vit,"

    Alors parce que tu as une vie de merde et un quotidien pourri, ça t'autorise à me foutre sous le nez tes déjections au trait lourdingue et aux couleurs criardes ?

    RépondreSupprimer
  26. Quelle ouverture d'esprit vous avez Messieurs les juges !

    Les murs sur lesquels je graffais ne m'appartenaient pas, soit, mais comme vous pouvez ne pas le voir, seulement 15 à 20% ont été recouvert ( et ça date de 2007/2009 ). Le pourquoi? J'ai fais ça dans des endroits plus propices, où je savais que ça allait attirer le regard des autres sans les frustrer. Il y a des graffeurs cons, et des moins cons.

    C'est une passion le graffiti; des gens vivent avec leurs femmes et leurs enfants, ont un job relativement bien (et oui je connais des médecins généralistes, un journaliste, etc), une vie sociale géniale, et sont pourtant des graffeurs, des gens passionnés qui se sont laissés immergés par ce monde (ça n'empêche pas qu'il puissent être idiots, enfin c'est une minorité).

    Puis les bâtisses publiques sont autant à moi qu'aux autres. Eux qui n'y portent même pas attention, qui ne regardent que l'aspect utile de la chose ... les graffeurs s'occupent de l'aspect ludique. On nous a imposé la couleur béton pour la plus part des murs reculés du public, des murs de passage, que l'on aperçoit tout juste; je ne vois pas pourquoi certains ne de pourraient pas y mettre de la couleur, du tape à l'oeil. Comme je l'ai bien dit, il y a ceux qui refont la ville et ceux jouent du graffiti.

    @benzam/@babouche

    Tu vois, je ne me suis pas trompé quand j'ai dit que vous ne regardiez que la première apparence, que vous ne cherchiez pas plus loin que le bout de votre nez.

    "Pour moi ca change un peu le quotidien pourri dans lequel on vit" signifie tout simplement que ce que vous trouvez banal, les routes, les panneaux routiers, la pub, les magasins, les véhicules... nous 'agressent' inconsciemment, et font pour certains, un quotidien pourri car ils regardent autour d'eux tout simplement.

    Alors que la particularité du graffiti, qui en a fait son rejet, sort de l'ordinaire. Ce qui créé un mouvement de panique et d'agression directe car le graf ne fait pas parti de leur quotidien. Bref, le changement met mal à l'aise la population. Mais une fois cette étape franchie, tout parait moins moche: c'est l'adaptation. On nous a cadré, forcé à voir des choses biens, des choses moins bien, mais ce n'est jamais mal... ça s'appelle l'ouverture d'esprit (on juge après avoir été dans la catégorie c'est bien et c'est mal: c'est la compréhension, et vous ne comprenez pas les graffeurs, ni rien du reste).

    graffeurs = jeunes = cons = salopeurs = sans avenir = racaille = p'tites bites = ... Juif, jaune, arabe, blanc, sec, musclé, rmi, hlm, ... ?! Débile.

    riches = imbéciles = sans amour = profités = malheureux = etc -> toi aussi t'as rien compris à la vie, tape 1. haha ...

    "Les choses ont l'importance qu'on leur donne. Rends les superbes." ça non plus tu ne saisis pas ?

    Redescendez de votre nuage aveuglant, et regardez autour de vous ce qui est vraiment mal. Se battre contre une idée, un combat perdu d'avance, ne rime à rien à part se faire remarquer ou tomber dans l'extrême. La satire c'est bien, mais il faut respecter une certaine logique pour que cela reste drôle. Le démesuré chavire très souvent dans le mal.

    Théorie, pratique ... incitation, expérience ?

    Et surtout n'appréciez rien, c'est bien trop dur finalement.




    "Les critiques sont généralement des gens qui auraient été peintres, acteurs, écrivains, s'ils avaient pu; ils ont essayé leurs talents d'une façon ou d'une autre, et n'ont jamais réussi ; en conséquence, ils se sont faits critiques."

    "La critique est un parasite de la société qui n'a aucune influence ! Les critiques sont de vieux imbéciles, incapables de faire un autre métier alors que la majorité des artistes sur le retour pourraient très bien devenir critiques !" *Tiens, du Coluche*


    Vous avez encore faim, ou on s'arrête ?!

    RépondreSupprimer
  27. Et une nouvelle tartine !

    Les tags ne sortent pas du quotidien crétin, ils en font désormais partie ; il y en a partout : murs, toits, bancs, bus, métro, plans, chiottes, camionnettes, partout. Peut-être que dans ton quartier ils ont encore un certain charme exotique mais je peux t'assurer que les "vner" et autres "pouill-d" qui pullulent dans d'autres coins l'ont perdu depuis longtemps ce petit charme de l'originalité.

    Certains sont effectivement valables esthétiquement parlant. Mais ils représentent quoi, 1%, 5% du total ?

    Le reste c'est de la pollution visuelle, de la détérioration de bien public et du marquage de territoire à l'urine colorée.

    Apparemment tu fais partie des "bons graffeurs", grand bien t'en fasses, piges juste que tu te revendiques d'un groupe qui n'a majoritairement rien à voir avec toi.

    "On nous a cadré, forcé à voir des choses biens, des choses moins bien (...)"

    Qui nous a cadrés ? Eux, ils ? La méchante société ?
    Toi tu voudrais recadrer René, 60 ans, du haut de ta majorité encore boutonnante ?
    T'as pas l'impression de péter trois kilomètres au-dessus de ton crâne avec Ta vérité ?

    RépondreSupprimer
  28. Je pratique un loisir, et je le défends c'est tout. Après comme partout, certains l'utilisent mal.

    Tu veux savoir le pourcentage de chanteurs français qui ont du talent ? Tu en serais étonné de voir le résultat. Ca m'énerve surement plus que toi d'entendre des chansons commerciales, sorties tout droit de Netto, à chaque fois que je rentre dans un commerce. On peut tout critiquer si on le veux, rien n'est parfait, notre monde est truffé d'imperfection, mais il faut faire avec. Il y a les bons et les mauvais fast-food, mais tous les fast food ne sont pas pourris. Tu as le droit de ne pas aimer les choses, mais tu n'as pas le droit d'affirmer aussi naïvement ton désaccord (enfin si tu en vaux la peine ...).

    Et oui on nous a cadré; le réseau routier (par exemple) est bien plus sale que les graffitis, il pollue, il fait du bruit, il pu, il est moche, il est dangereux,et pourtant sans s'en rendre compte on fait avec. Tu vas me dire que lui, apporte quelque chose de positif ? En tout cas ce qui est sur c'est qu'il apporte au moins dix fois plus de points négatifs.

    Puis tu sais, je ne me la raconte pas plus que toi; je parle pour dire ce que je pense, tout comme toi, et j'essaye de faire reconnaitre les tords à ceux qui le mérite, pour leur expliquer qu'il n'y a pas que leurs façons de penser sur Terre.

    J'ai peu être un semblant de maturité, une face boutonnante, trois poils aux couilles, des écouteurs dans les oreilles, des habits de minot, et une moins grande expérience de la vie, mais je saurais toujours rivaliser avec les idiots qui se croient au dessus de la société, et les remettre un peu à leur place (une micro poussière parmi tant d'autres).

    Bref sur ce, passe une bonne journée dans ton quartier coloré 'à la pisse' (de flûte ... !).

    RépondreSupprimer
  29. C'est quoi cette engeance encore morveuse à 19 piges, qui chie sur les murs et se permet de faire une leçon de choses aux anciens?
    T'as pas compris que t'as pas le manche?

    RépondreSupprimer
  30. "Je pratique un loisir, et je le défends c'est tout. Après comme partout, certains l'utilisent mal."

    Un mauvais patineur ne fait chier personne. Un mauvais gratteux fait éventuellement chier 3 voisins. Un mauvais taggeur peut faire chier tout son quartier, plus si affinités, et coûte du pognon en nettoyage.

    "Tu veux savoir le pourcentage de chanteurs français qui ont du talent ? Tu en serais étonné de voir le résultat. Ca m'énerve surement plus que toi d'entendre des chansons commerciales, sorties tout droit de Netto, à chaque fois que je rentre dans un commerce. On peut tout critiquer si on le veux, rien n'est parfait, notre monde est truffé d'imperfection, mais il faut faire avec. Il y a les bons et les mauvais fast-food, mais tous les fast food ne sont pas pourris. Tu as le droit de ne pas aimer les choses, mais tu n'as pas le droit d'affirmer aussi naïvement ton désaccord (enfin si tu en vaux la peine ...)."

    T'as aucune idée de mes goûts musicaux. Ton couplet sur le monde imparfait avec lequel il faut composer est assez drôle vu que tu prétends justement l'améliorer, de surcroît avec la désapprobation des 3/4 des gens, ces connards "pas assez ouverts d'esprit". Et j'affirme ce que je veux, c'est quoi ce délire de censeur ami rebelle ?

    "Et oui on nous a cadré; le réseau routier (par exemple) est bien plus sale que les graffitis, il pollue, il fait du bruit, il pu, il est moche, il est dangereux,et pourtant sans s'en rendre compte on fait avec. Tu vas me dire que lui, apporte quelque chose de positif ? En tout cas ce qui est sur c'est qu'il apporte au moins dix fois plus de points négatifs."

    Collector ce passage, tu me compares les mérites respectifs du skate et du réseau ferroviaire pour voir ?

    "Puis tu sais, je ne me la raconte pas plus que toi; je parle pour dire ce que je pense, tout comme toi, et j'essaye de faire reconnaitre les tords à ceux qui le mérite, pour leur expliquer qu'il n'y a pas que leurs façons de penser sur Terre.
    J'ai peu être un semblant de maturité, une face boutonnante, trois poils aux couilles, des écouteurs dans les oreilles, des habits de minot, et une moins grande expérience de la vie, mais je saurais toujours rivaliser avec les idiots qui se croient au dessus de la société, et les remettre un peu à leur place (une micro poussière parmi tant d'autres)."

    Blablabla... "Je m'abaisse à vous donner Ma vérité vous qui vous croyez au-dessus des autres"... D'idiot qui se croit au-dessus de la société et prétend éduquer son prochain je n'en vois qu'un sur ce fil.


    "Bref sur ce, passe une bonne journée dans ton quartier coloré 'à la pisse' (de flûte ... !)."

    Idem dans ton quartier à médecins graffiti artists.

    RépondreSupprimer
  31. Bon j'arrête de discuter, car apparemment peu d'entre vous lisent et comprennent ce que j'écris. Mes arguments sont déjà dis; je compare tout ce qui est comparable. Tu me parles pollution visuelle, je te donne des exemples concrets.

    Je méprise les jugements candides et les cons (qu'ils aient 60 ou 15ans).

    Vous jouez sur mon age? J'en ai marqué un exprès pour voir si vous étiez assez 'subtiles' pour me juger par rapport à ça. J'adore les mauvais aprioris.

    Malgrès ton désaccord, c'est la jeunesse qui fera l'avenir, alors les propos genre "t'es jeune, ferme ta gueule et écoute" tu peux te les mettre ou je pense. Quand je vous vois, et que j'imagine votre age, je me dis j'ai que très peu de temps pour ne pas devenir un abruti.

    Bref chose faite, j'en ai marre d'essayer d'expliquer la vie à des ignorants; comme on dit, -instruire un imbécile, autant soigner un mort-.

    RépondreSupprimer
  32. Je connais des gosses de 5 ans plus développés, t'es plutôt un peu en retard pour parler au nom de la jeunesse, et prétentieux avec ça.
    Continue de tout saloper et d'ouvrir ta grande gueule c'est tout le mal que je te souhaite.

    RépondreSupprimer
  33. Ah ces rupeintres, qu'ils ont besoin de subtilité, de sensibilité et d'ouverture ...

    Tu finiras bien par trouver une oreille compatissante va !

    http://www.dailymotion.com/video/x8yd0i_bisou-gay-the-graffiti-artist_shortfilms

    RépondreSupprimer
  34. Je ressorts un bon vieux sujet de 2010 mais encore d'actualité en 2011 !
    Aïe ! ça fait mal de voir à quel point certains sont fermés à toute forme d'art, et à quel point vous ne voulez rien y comprendre de toutes façons !!!
    Perso je travaille dans l'art contemporain et vous me faites flipper: je suis tombé sur un site d'extrémistes et je préfères me barrer vite fait après l'avoir signalé à qui de droit ;-)
    A bon entendeur...salut !
    T@G

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?