11 août 2008

Sir Isaac

Pour rendre hommage à son frère de couleur Isaac Hayes (ou pour fêter sa mort, à cet enculé, on sait pas vraiment), Stevie Wonder a accepté notre invitation dans les studios de CGB. Nous l'avons bien sûr accueilli les bras ouverts (et le cul bien serré). Le monsieur a joué comme au bon vieux temps, du pop-funk-jazz-fusion-soul de merveille (oui oui, tu peux rigoler, c'est drôle !), invitant des grands noms comme Herbie Hancock sur le très mahavishnu-orchestrien Contusion, ou encore Jeff Beck sur Lookin' for Another Pure Love. On avait beau serrer les fesses, ça nous a quand même troué le cul. Lé vach'men for le Stevie. Les techniciens de CGB ont récolté un son d'une qualité exceptionnelle, voici ce que ça donne :



5 commentaires:

  1. C’est bien beau d’éditer de la musique guirellette,
    Mais avez-vous eu l‘ukase de Diam’s, directrice de Motown France ?

    RépondreSupprimer
  2. Arrh l'amour touchours... Quelle cholie musique.

    Qu'est-ce qu'elle a fait encore cette conne de Diam's?

    RépondreSupprimer
  3. Haa l'aval ok...
    Ukase pour moi c'est un ordre, pas une approbation.

    RépondreSupprimer
  4. "Mais avez-vous eu l‘ukase de Diam’s, directrice de Motown France ?"

    Bien sûr que non.

    Stevie Wonder nous a dit "qu'elle a se faire foutre, cette grosse truie". J'étais un peu choqué, c'est très vulgaire quand même. Mais il a pas tort.

    RépondreSupprimer
  5. "qu'elle a se faire foutre, cette grosse truie"

    Stevie Wonder a dit ça?

    vraiment ces parvenus.. quel ingrat ce type.. heureusement qu'il est noir et aveugle, sinon je lui aurait dit ma façon de voir les chosses.. encore un raté qui ne trouve rien de mieux que l'invective pour cacher sa médiocrité : Diam's qu'on aime ou pas, on est forcé de reconnaitre que sa musique est intemporelle et universelle... j'ai entendu dire que sa sainteté (comme l'a appelé un journaliste consciencieux de France 2) le Dalei-Lama et les Chinois étaient prêt à faire la paix si Diam's venait donner un concert gratuit à Lhassa puis Tienanmen (parait que Hu Jintao connaît les paroles de l'album "dans ma bulle", jusqu'à la ponctuation..)..

    Mais encore une fois ces cons d'Américains bloquent le processus : Bush et les néo-cons n'en démordent pas.. Diam's doit d'abord donner un concert aux Etats-unis.. sinon "toutes les éventualités seraient étudiées, y compris la force militaire"..

    ah la géopolitique, c'est un truc de bonhomme ça..

    RépondreSupprimer

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?