5 août 2008

Le morceau du jour qui décalque les macaques

Lulu - The man with the Golden Gun

6 commentaires:

  1. Salaud, je me la suis bien écoutée dix fois en boucle.

    RépondreSupprimer
  2. Lulu est sûrement l'une des plus grandes chanteuses blanches des sixties, derrière peut-être Dusty Springfield et avec Cilla Black...

    Pour information, à Kroulik, je suis la personne qui tentait d'expliquer à quel point le rap et Lunatic c'était très bien!

    RépondreSupprimer
  3. Oui, je vois que tu pars toujours du principe qu'il faut "expliquer" à des gens qui, si ils n'aiment pas le rap, c'est qu'ils ne le connaissent forcément pas...
    C'est la mode...

    Pas besoin de débattre donc, on fait comme à l'école, on s'assoit et on écoute?

    Ben moi j'ai beaucoup écouté (presque contraint et forcé), beaucoup cherché aussi, puisqu'on me disait que c'était formidable... Et j'en suis arrivé à me faire mon intime conviction: le rap français est merdique, faible poétiquement et musicalement, démagogique et d'une idéologie de plus en plus crasseuse... Qui va bien avec les années Sarko.

    95% de sa production et à jeter aux ordures.
    Donc, va évangéliser d'autres "sauvages"...

    Pour le rap US, j'ai un problème: je comprends l'anglais.

    RépondreSupprimer
  4. J'ai cogité après-coup sur le terme "expliquer", je me disais bien que ça clochait... car la musique, ça ne s'explique pas blablabla. Je pensais à quelque chose comme "qui essayait de me faire comprendre, que pour ma part..." mais je ne trouvais pas le mot. Encore une fois, c'était bête. Je m'étais imaginé quelque chose des plus naifs, une sorte de preuve qu'on peut à la fois aimer Lulu et apprécier le rap français, ou que quelqu'un qui connait Lulu arrive encore (parfois) à apprécier le rap français ; et ainsi laissé supposer qu'il doit bien exister du bon dans la crasse, hein!

    J'ai déjà tenter de m'expliquer (donc), je crois être passer complètement à côté, pas de quoi (c'est le cas de le dire) revenir dessus.

    Je sais faire la part des choses, je ne place pas tout au même niveau, merci bien.

    Quant au rap us (c'est au fond la même chose pour le rap français), tu as bien un problème : bien souvent, il faut justement ne pas comprendre. En somme, accepter d'être débile, get dumb. C'est plus dur aujourd'hui, puisque le hip-hop a perdu son humour et son sens (volontaire, bien entendu) de l'autodérision. Il faut en rire envers et contre tout, voilà en définitif ce que j'en pense. Et la raison, je crois, pour laquelle je ne serais jamais vraiment réac: j'en ris, je me résigne. Je préfère la bétise à la méchanceté. Question d'âge... (et je ne sous-entends rien d'accord).
    Pour cela je crois, que j'apprécie le CGB mais pas ton blog et la réacosphère (bon j'aime assez Le Grand Charles mais je m'en repends chaque soir).
    C'est toujours un plaisir !

    RépondreSupprimer
  5. Il est méchaaaant!
    Mais non, un peu moqueur peut-être, les vrais méchants ont du pouvoir, les blogger ne sont que des bouffons.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?