15 mars 2016

Kad Merad : « Non, je ne suis pas à court d'idées pour le cinéma français »

Huit ans après « Bienvenue chez les Ch’tis », qui avait fait rire la France entière avec des blagues sur le mauvais temps, les salles obscures s'apprêtent à accueillir le film « Marseille », avec toujours Kad Merad, et Patrick Bosso dans le rôle de Dany Boon.

Aux mauvaises langues qui lui reprochent de tirer un peu sur la corde, l’acteur et réalisateur Kad Merad réplique au contraire qu'il s'agit du deuxième volet d'une oeuvre beaucoup plus vaste et extrêmement ambitieuse, qui formera une quadrilogie et dont il faudra attendre la fin, en 2032, avant de pouvoir la juger.

Avis aux cinéphiles !

 

12 commentaires:

  1. Je le trouve très replié sur lui, à tendance nationaliste et je suis surpris qu'il n'est pas plutôt fait "Kad à Tunis", "Kad à Rio" façon Bébel,... ce qui aurait été davantage dans les clous !
    Finalement, c'est un rebelle...

    RépondreSupprimer
  2. On dit tétralogie, pas quadrilogie ! Moi qui croyais que vous étiez du genre à apprécier Wagner...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai demandé à Kad Merad. On dit bien "quadrilogie".

      Supprimer
    2. grec ou latin, les deux termes sont valables il me semble

      Supprimer
    3. Tétralogie, grec + grec, est quand même plus agréable à l'esprit que quadrilogie, latin + grec.
      Disons tératologie pour contenter tout le monde...

      Supprimer
  3. Je ne comprends pas le succès de Bosso et pourtant je suis bon public

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il a le talent de rire tout le temps d'un rire benêt. Ça peut vous valoir une carrière d'invité aux émissions télé d'Arthur. Il faut bien s'occuper pendant les périodes où le showbiz ne propose pas de personnage en rapport direct avec Marseille ou l'accent marseillais.

      Supprimer
  4. J'ose combattre ma peur naturelle de cet interface pour dire combien je comprends kadmérade, en citant le grand philosophe Michael Grégorio qui disait à propos des trois accords de Christophe Maé, mais c'est valable pour tout un tas de gens célèbres ou plutôt médiatisés, comme on dit ce jour d'hui :
    "en même temps, quand t'as trouvé un filon, ça serait con de creuser à côté..."
    Je livre cela à la méditation collective.

    RépondreSupprimer
  5. Serait pressenti pour le diptyqque "Djihad à Molenbec" et "Tu la sens ma fatwa?"

    RépondreSupprimer
  6. Quand on a trouvé des pigeons, ça serait con de tirer à côté.

    RépondreSupprimer
  7. Tagada Grand Vénérable de la Hype3 avril 2016 à 00:49

    On attend avec impatience "les ch'tis chez Daesh" ou "plus rom que moi (tu meures ruiné)" ou "la cage aux folles à Molenbeek". Le cinéma bobo? que du bonheur!

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?