16 janvier 2015

Signé Beauf, ou pourquoi je ne suis pas Charlie


Courrier des lecteurs / contributeurs : nous recevons un texte de l'ami Pic de la Farandole, qui a déjà sévi ici-même par le passé. Comme nous sommes tous Charlie en ce moment, et qu'on est gentils avec la liberté de la tolérance de s'exprimer qui se vaut pareille que tout le monde sans stigmatiser les amalgames (remettre tout ça dans l'ordre avant de publier), nous lui ouvrons notre espace.
Comme Libération le fait pour d'autres, nous l'hébergeons.


*


A ma grande honte, mon père, mon frère et moi même sommes "Beauf". Avec certains de mes amis, je commets le délit de pèche à la ligne. De père en fils, pauvre lignée ! Nous jouons au tiercé, aimons le footballe et la bière surtout la Kronenbourg. De facto, le bobohisme nous est interdit, intellectuellement irradiés que nous sommes. Cabu, paix à ton âme, tu m' as étrillé ta vie entière, voila encore ce que tu disais en octobre 2014 au Parisien , grand défenseur de la liberté d'expression et autres libertés:

« L'idée, c'est bien sûr de dénoncer la bêtise. Mais comme le beauf a rarement conscience d'être beauf, cela ne sert pas à grand-chose au final... »

Cabu a accouché de tous les Beaufs de France et de Navarre en 1973 puis nous, pauvres de nous, sommes devenus son prospère fond de commerce. Dans l'article du Parisien du 10 janvier 2015, il est dit: "Lui, l'amoureux de Paname et en particulier de Saint-Germain"

Germanopratin, il est, moi ma femme est moche et s'use dans un atelier pourri, quand il nous reste des usines pas encore mondialisées.

NON, je ne peux pas être "Charlie".
NON, je ne veux pas être "Charlie".

Est-ce là une revanche mesquine et beaufiste, ou bien pour une fois une réflexion que moi, irrémédiable taré, je m'offrirais ?
" Je suis Charlie" implique une totale adhésion, je dis bien totale, à un mot d'ordre.
" Je suis Charlie" est donc un slogan qui m'interdit de réfléchir.
" Je suis Charlie" est une émotion, quand j'ai besoin pour les enfants de demain d'une réflexion.
Ce qui m'interdit de réfléchir est un totalitarisme. D'ailleurs, Patrick Cohen, conscience de la télé, a dit non à la liberté de penser.
Alexandra Sublet, l'inconscience à la télé s'adressant à l'inénarrable Patrick:
"Les gens n'ont pas le droit de penser ce qu'ils veulent"
Réponse du démocrate : NON
Programme, pogrom a venir" C'est à vous ".12 mars 2013.

Celui-la même, dans la foulée, en 2015, nous fait la leçon et nous dit d'être "Charlie". Il est pour la liberté d'expression. Conclusion : il adosse sa Liberté d'Expression sur l'Interdiction de Pensée. "Pauvre Beauf ", je comprends plus rien.
"Pauvre Beauf " on t'impose un totalitarisme pour ton bien sinon tu vas devenir islamophobe, car c'est pas le vrai islam qui a tué Cabu et les autres malheureuses victimes.
Sans tirer sur les victimes de Charlie Hebdo, je pense que ces gens pratiquaient la Liberté d'expression comme Voltaire la pratiquait:

« Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je me battrai jusqu’au bout pour que vous puissiez le dire ».

Phrase apocryphe !

Voltaire était un totalitaire, voire mon article " Voltaire démasqué". "Charlie" est gosse d'Arouet, la tolérance chez lui suppose une soumission de la part du "Beauf" qui se doit d' aduler le bon bourreau qui le guide, qui lui offre une pensée non pas qu'unique, mais inique. Le fouet qui me cingle est salutaire!


Chez Charlie et consorts, c'est la dhimmitude intellectuelle sous peine de risque de mort sociale : Millet et Zemmour et d'autres à venir. La mort par procuration, l'exécuteur des basses œuvres est masqué.

Là-dessus descendent les "fréres Kouachi partout". Eux, en bons musulmans, proposent une dhimmitude qui est l'expression géniale de la tolérance islamique et iste. L'islam, religion de paix, dans sa grande clarté nous offre des tueries.
Adieu Wolinski!
Mer(d)ah, (1) Toulouse ville rouge sang!
Hyper Cacher, morts violentes, expression ardente d'une tolérance revisitée.

Face à ces deux totalitarismes qui se combattent, celui de Charlie et celui de l'islam, je dis
Merde à Dieu et à tous ses prophètes.
Merde à cette tolérance qui n'a jamais été qu'un alibi pour bafouer L'Homme.

"Beauf" congénital je suis!
Excusez-moi: "Je ne suis pas Charlie"
"Beauf" je reste, " Je suis islamophobe"
Beauf congénital a eu peur, est mort dans toutes les tranchées du monde mais il a toujours combattu.
Je refuse de boire vos calices jusqu'à l'hallali!



Pic de la Farandole

Mer(d)ah: Merda Charles. Gendarme, il participe à l'arrestation de Robespierre un autre tenant de la liberté la nuit du 27 au 28 juillet 1794 (9 au 10 thermidor)An 2, et revendique le coup de pistolet qui cassa la mâchoire de l'Incorruptible, proclamé Tyran.

1 commentaire:

  1. Après vérification de mes sources de beauf : on écrit Alessandra comme nom de scène .
    Bien à vous.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?