22 octobre 2014

Faut-il donner une tribune publique aux extrêmes ? Oui mais pas à n’importe lesquels.


C’était l’autre matin, sur France Inter. Le ton était grave, il était question de ces médias qui invitent les Zemmour et autres provocateurs extrémistes qui excitent les foules alors que la période est déjà suffisamment trouble comme ça. Sur le plateau, on convenait que ces émissions ne faisaient pas ça méchamment mais par pur opportunisme, par stratégie médiatique pour obtenir du clash, du buzz, un regain d’audimat… Mais tout de même : cela ne finissait-il pas par libérer une parole dangereuse, fétide, qui pourrait bien gnagnagna ?

Ces médias ne devaient-ils pas se montrer responsables ?

Le lendemain, même radio, autre sujet : on commente les propos du Pape envers les homosexuels. Apparemment les homosexuels auraient - tenez-vous bien - « des qualités à offrir ». Alors ? L’Eglise serait-elle en train d’évoluer ? De rattraper le 21ème siècle ? Pour en discuter ce matin, accueillons… Pierre Bergé !

« Nous avons un auditeur en ligne... Bonjour Pierre B., posez votre question. »


Pierre Bergé invité à commenter les propos du Pape sur les homosexuels. Cette fois-ci, il ne s’agit nullement de convoquer une parole extrême, de rechercher « le clash » ou de laisser s’exprimer un élément provocateur. Le passif et les opinions de Pierre Bergé ne seront pas rappelés. C’est à titre tout à fait personnel qu’il est invité et qu'on lui demande son avis. Oublions 2 minutes qu’il est un bouffeur de curés invétéré. Oublions que de son propre aveu, il aurait bien déposé une bombe dans le cortège de la Manif pour tous. Ce matin, ce n’est pas l’extrémiste que l’on reçoit, ce n’est pas le Pierre Bergé « pour » la suppression intégrale de toutes les fêtes chrétiennes. Ce n’est pas l’homme qui pense que « louer ses bras pour travailler à l’usine ou louer son ventre pour faire un enfant » est kif-kif… Non : aujourd’hui nous recevons Pierre Bergé le citoyen, le témoin de son temps... Et il va éclairer le débat sans que cela pose la moindre question déontologique.

Eh bien, il trouve ça plutôt bien ce qu’a dit le Pape, Pierre Bergé. Il trouverait bien sûr à redire aux mots qu’il a utilisés, mais globalement il trouve la déclaration raisonnable, positive… Il est confiant. On sent à sa voix posée, à sa façon de parler depuis une chaise d’arbitre, que l’évolution de l’Eglise, ça lui importe vachement à Pierre Bergé. Pour conclure, il déplorera qu'il se trouve encore des trouble-fêtes pour ralentir la progression de la PMA et de la GPA ; mais globalement, il est confiant : « les mentalités vont évoluer ». « Les mentalités vont évoluer ! » répète-t-il d’un ton sec. Le mec a des billes dans tous les journaux de France et il te l’annonce : « LES MENTALITES VONT EVOLUER BORDEL ! ».

Faut-il donner une tribune publique aux extrêmes ? Oui mais pas à n’importe lesquels. Les journalistes doivent se poser la question. Et quand ils ne trouvent pas de réponse, demander à France Inter.

Quelques mois plus tôt, toujours sur cette même radio, je prenais en cours l’interview d’une prof qui parlait des « cours d’auto-défense intellectuelle » qu'elle donne à ses élèves après la classe. Il s’agit de leur « donner des armes » pour se forger un esprit critique, et au passage leur ôter la merde qu’ils ont collectée sur le net au sujet des théories du complot, des illuminati, du 11 septembre… Jusque-là pourquoi pas : c’est vrai que ces trucs doivent faire de sacrés dégâts chez les jeunes à la recherche de systèmes de pensée bien bouclés. Mais après quelques minutes d’écoute, je réalise que l’intervieweuse de l’émission n’est autre que… Caroline Fourest !

Docu-fiction

Caroline Fourest qui t’apprend à « t’auto-défendre » intellectuellement ! C’est beau comme un sapin de Noël sur la place Vendôme ! Autant demander au petit rom du métro de t’apprendre comment attacher ta banane pour ne pas te la faire voler…

Ici encore, malgré ses opinions bien tranchées, Caroline Fourest n’est pas considérée comme extrémiste mais comme journaliste tout à fait à même d'arbitrer un débat. Personne pour en appeler à la responsabilité des médias. Caroline Fourest peut même pousser le gag à son comble et passer pour une « experte ». Experte des réseaux de l'extrême ! Après tout, n’est-elle pas l'auteur d'une « série documentaire exceptionnelle, enquête au cœur des mouvements radicaux qu’elle analyse depuis 15 ans » ?

Alors.
Faites-lui confiance.

11 commentaires:

  1. Oh la photo de Pierre B. est magnifique, on a envie de se demander à combien ils sont las-dedans, mais au-delà de quatre ou cinq cela devient difficile à distinguer.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Seriez-vous un admirateur refoulé de Pierre Bergé, par hasard ?

      Je lui trouve une gueule assez ordinaire pour ma part. D'ailleurs je ne comprends pas bien pourquoi on nous la montre avec autant d'insistance : qu'espère-t-on qu'on y voie ?

      Supprimer
    2. Qu'espere-t-on qu'on y voie ?
      Un enculé, tout bonnement
      Un bel enculé de première

      Supprimer
    3. Et bien d'abord il a un alien de raie sur le côté droit, ensuite un profil de passe-muraille sur le sommet du crane, puis une sorte de masque vénitien sur le côté de la face. Et puis ces mandibules oléagineuses trahissent bien le fait qu'il soit en ligne directe de communication parapsychique avec Francis Huster. C'est un personnage habité. Vous ne trouvez pas ?

      Supprimer
    4. habité?
      à biter ,vous voulez dire?
      à biter profond!
      et même à buter
      profondement de même

      Supprimer
    5. Voilà, c'est ça. Le pauvre petit Pierre Bergé victime par avance d'un lynchage populaire... C'est quasiment un remake de Marie-Antoinette que vous nous promettez-là. A classer dans la même minorité opprimée que Paul McCarthy, donc ?

      Supprimer
    6. Tout à fait, un genre de Paul McCarthy, mais avec une coiffure spéciale en bidet articulé, qui donnerait des mouillettes en prononçant les mots "Cookie, cookie !"

      Supprimer
  2. C'est bizarre, je trouve qu'il a petit air de mélanchon...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. http://www.sudouest.fr/2012/02/26/melenchon-ex-enfant-de-choeur-643576-4778.php

      Que des gens "cool", on vous dit ! Que des gens foôrmidâââbles !

      Alors de quoi vous plaignez-vous ?

      Supprimer
  3. L'ORTF, rebaptisée francetélédemesyouc et radiovronze, c'est comme les médias soviétiques des glorieuses années : les intervenants ont une influence dans l'esprit public inversement proportionnelle à leur présence derrière les micros ou sur les plateaux. A ce titre, les heures les plus sombres...que nous vivons aujourd'hui permettent de découvrir de nouveaux talents, en mode "cent fleurs". A cet égard, j'ai eu récemment la joie de découvrir la dinde Virginie Martin et l'andouille humaine Thomas Guénolé. De vraies pépites. La relève est assurée.

    RépondreSupprimer
  4. Oui d'accord.
    Mais qui écoute frônzintère en cette époque bénie ?

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?