15 septembre 2014

Merde, on est dans la Daech grave !

philosophie Bernard Henri Lévy
Les soluces à BHL
Putain. Encore une fois j’allume la téloche pour me faire un peu mal. Comme d’hab, je zappe sur le Grand Journal parce que c’est le nec citron plus ultra pour ma séance quotidienne de masochisme appliqué. Et paf, là c’est du lourd lourd comme disent les kaï du 9-4 qu'ont rien dans le caisson de basse. Y’a BHL en train de me bouffer l’image. BHL, le mec qu’était parti en Bosnie et en Lybie pour amener les lumières, l’électricien du bulbe quoi, et que depuis les mecs là-bas, ils sont tous atteints de phobie administrative aiguë. Putain mais passez-nous la ciguë !  

Bon, on est chaud bouillant, donc on entre direct dans le vif à vif du sujet : faut plus dire Etat islamique en Irak et au Levant, mais Daech. C’est le mikado d’os de tendons et de strabisme convergeant Yann Barthes qui l’avait souligné le prems la semaine dernière dans le Petit Journal. Bien vu l’aveugle ! Donc, sont tous en train de nous dire qu’on doit partir bombarder, saccager, caramboler le Daech, qui d’ailleurs est l’acronyme en arabe de Etat Islamique en Irak et au Levant - zarma, c’est un détail de l’histoire ça !
Bon, c’est un peu cheap Daech, mais comme c’est pas le ridicule qui étouffe nos orateurs en chiffon, avaleuses de sabre en cheftaine qui se vengent en nous gavant de couleuvres, y’a pas de binz, même si pour nous Dash, ça a toujours plus eu à voir avec des barils de lessive que des barils de pétrole. C’est Pierre Palmade le conseiller en CommuNIQUation de Hollande et Valls II ou quoi ?

Faboulous Fabius, en off pour le CGB :
- Y biche Thomas ?
-       - Mon fils est dans la dèche, je me fais un sang d’encre...
-       - Genre comme contaminé ?
-       - Je préfère que nous parlions des égorgeurs du Daech

Street crédibilité comme dirait l’autre ? La tête à Tonton.

Mais kezako le message ? C’est quoi le RubiCom là ? Le message qu’y nous envoient comme si on avait six ans pour la vie et qu’on regardait Iti-téléphone-maison pour l’éternité, c’est que Etat islamique, c’est un oxymore. Ton index de lumière, on lui adresse un bonjour majeur ! Nous on pense que Etat islamique, c’est plutôt un pléonasme vu que l’Coran c’est une Constitution qui fait tout en un : code civil, code pénal, et code de la route - pas conduire ispice de counace !
infidèle polygamie
Facile de pas être infidèle quand t'as 4 femmes !
En plus, main’ant, ils nous comptabilisent les Français – ou étrangers résidant habituellement en France (si sic) – qui partent faire le djihad là-bas comme dirait si joliment Jean-Jacques Goldman. Comme zont pas pu s’intégrer ici, ben ils partent se faire désintégrer là-bas. Normal.
Sont dans les mille. Mais on pense que l’équation, elle est à plein d’inconnus, et ça débouche dans nos tronches sur un genre de courbe exponentielle. Ça va péter mon con comme y disent dans les manifs entre les bistros de Répu et le Bario Latino. La vérité, en vérité on vous l'dit, elle est simple, du genre carrément simplette même. Ces tarés déglingos, ces « jeunes », comme disent nos journalistes pas encore décapités à l’ouvre-boîte sur l’autel du buzz, ils se cassent se faire tirer dessus et mettre les tripes en charpie, parce que c’est cent fois moins inhumain que prendre des 0,5 en dictée. Tu m’étonnes qu’y veulent abolir les notes ! Zétaient donc pas total hors sujet du sens les mecs du mammouth ! « Allez-y les gars, c’est tout droit hein. » Najat elle va d’ailleurs peut être s’en occuper. « Les notes zyva, c’est la barbe ma gueule ! » Au CGB, vous pouvez pas dire : on lève toujours le voile. Vous pouvez enlever le haut maintenant les filles ?

Stop that train ! Ah merde...
Bon, ces jeunes là, parfois ça fait au moins douze ans qu’y sont plus jeunes. Mais bon, des attardés qui veulent vivre comme au VIIème siècle, nous au CéGéBège, ça nous défrise pas des masses. On connaît ce que ça veut dire que le mot immaturité. Et on a dla syntaxe. Mais bon, c’est comme Ebola, le Djihad. Ça se répand comme un virus, c’est hors de contrôle pour Médecins Sans Frontières et la Direction de la Sécurité Intérieure, mais c’est sans risque pour nous, surtout selon Nicolas Domenach, la petite sœur à Raymond : avec lui, c’est clair, on descendra plus jamais du bus. C’est pas grave, y’a la clim, alors y’a pas pire comme enfer... Et c’est pas comme si on avait une liste longue comme un bras premier de la draft en NBA de Français présumés muslims qui avaient fait péter des bombes dans nos métros et nos RER, ou qui avaient fait des pédo-snuff-movies amateurs avec des go pro vissées sur le plexus solaire ma gueule ! Ah bah si merde. La mondialisation.

Cherchez plus l'emploi d'avenir : c'est psychiatre.

Allez Salamayoukounkoun bande de bâtards!

12 commentaires:

  1. La psychiatrie est promis a un bel avenir, le présent appartient aux criminologues.
    Nique la politique c'est le djihad dans ma tête, je vais égorger un prof si on mange du jambon à la cantine.
    La religion c'est la cocaïne du peuple.
    Hollande président.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Président il l'est, mais de quoi ?
      Qui se reconnaît être présidé par hanchois Molleglande ?
      Vous ? Moi ? Le premier venu dans la rue ?
      Allons allons !
      À peine 13%!
      Et encore, en comptant large ! avec la voix de Thevenoux !

      Supprimer
    2. D'après les sondages il l'est président. Hollande président.

      Supprimer
    3. Lui-même n'est pas sûr de l'être. Il paraît que quand on l'appelle, dans les couloirs de l'Elysée, il s'exclame "Moi, Président ? Moi, Président ?"...

      Supprimer
    4. 'pouvez pas parler d'autre chose que du Président de la République, non ? C'est pourtant pas le sujet principal de l'article, il me semble.

      On dirait une parodie merdique de discours franchouillard, votre échange. Avec rires enregistrés. Un peu de plus et on se demanderait quel discours vous cherchez réellement à décrédibiliser, si c'est celui de Hollande ou celui des Français.

      Je serais l'auteur je vous rappellerais à l'ordre.

      Supprimer
    5. Moi président, Moi président...
      C'est lui le président C'est moi je, moi je, moi je?, moi je? moi je?...Le discours des Français, voilà un beau programme qui n'est pas celui de notre président.
      Alors le langage du président, si c'est la voix de la France, c'est celui que doit comprendre l'autre, l'étranger, et on doit se mettre d'accord sur le choix des mots, pour clarifier la position de la France. Daech ou pas, cela raisonne dans le monde, et dans nos têtes.
      Il faudrait penser aussi à enregistrer des "Hourra Vive le Président Hollande" lors du prochain défilé.
      Le mieux est de nous rappeler chacun à l'ordre, les uns envers les autres, pour une société plus juste et plus fraternelle, si la bienveillance guide nos actions.
      Vous venez de rappeler l'auteur à l'ordre, dois-je le faire envers vous, Steppenwolf alias Harry Haller a.k.a Monsieur je défends le président de la démocratie française...
      Je préfère écouter votre message sur le sujet principal.

      Supprimer
    6. Ha mais moive, je suis malveillant
      Comme ça, d'emblée
      Surtout envers autrui ( autre truie ? autre truite ? va savoir)

      Supprimer
    7. comment ça, le mec c'est l'infidèle numéro un dans ce pays et ça serait quand même pas pas le sujet principal de l'article ?
      http://www.rencontre-extraconjugale.info/wp-content/uploads/2014/01/president-infidele.jpg

      Supprimer
    8. Mais t gueule le tr oll !

      Supprimer
    9. big up les français du monde et ceux qui ne le sont pas encore, a tous ceux qui gardent espoir dans la démocratie et dans le service public, ceux qui veulent armer tous les rebelles anti ou pro Daech, parce que le surplus doit disparaitre, faut que ça pète mec, hollande président jusqu'à la mort.

      Supprimer
  2. "Souvent enrichis à l'ombre de sa faveur des dépouilles d'autrui, ils l'ont à la fin enrichi eux-mêmes de leur propres dépouilles".
    Ce discours de la Boétie raisonne dans ces temps où sonnent les trompettes de Babylone pendant qu'une immense vague s'apprête à l'engloutir. Prenez garde mécréants repentez-vous auprès d'autrui, des truies et des truites, de tout ce qu'il vous a plût de jouir quand tout était si bon et la vie si douce. Il est temps pour chacun de grimper sur les plus hautes branches de son arbre.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?