1 juillet 2014

Boussoles inversées

 

Une personne - avec qui je m’entends pourtant bien - a le talent pour adorer les films que je déteste et pour dénigrer ceux que j’ai appréciés. C’en est au point où cela s’est vérifié suffisamment de fois pour m’en faire une règle. A savoir : éviter ses films « coup de cœur » et se précipiter plutôt sur ceux qu’il ne recommande pas. 

Certaines personnes comme cela sont nos boussoles inversées. Nous n’avons plus vraiment besoin de savoir pourquoi elles aiment ceci ni comment elles pensent cela, mais simplement de connaître quel est le nord qu’elles désignent, afin de tracer tout droit vers le sud d’un pas assuré.

  ETEPQRXXQ115_pl_Bernard-Henri Lévy.JPG 

La seule autre personne qui ait pour moi cette fiabilité de mécanisme, c’est Bernard Henri-Lévy. Lorsque se présente sur la scène internationale un nouveau conflit un peu complexe dont je ne sais que penser, j’attends que BHL se prononce. Puis je prends le parti inverse. Je suis alors à peu près sûr de ne pas me tromper, j’ai le confort de savoir que je suis grosso modo dans le juste.

Et comme en général mon cinéphile va beaucoup au cinéma, et comme BHL donne son avis sur tout, ce sont des personnes bien pratiques à consulter de ce point de vue.

16 commentaires:

  1. Pour la Kulture, Télérama est pas mal dans le genre aussi.
    Une autre bonne boussole indiquant le sud: Jacques Attali. L'homme qui a déclaré que la papier disparaitrai avec les ordinateurs...

    RépondreSupprimer
  2. Dans l'idée, y a Soral aussi, Dieudonné, Patrick Cohen, Caroline Fourest, le patron du MEDEF et les profs de l'Educ Nat'... Et on s'aperçoit que le contraire, c'est souvent la même chose. Et bim!

    RépondreSupprimer
  3. Télérama, voila une marque de papier-toilette très efficace (pour les gens chics & bien nés comme moi of course).

    La boussole inversée, ça s'appelle le gauchisme (maladie mentale très populaire en haut-lieu - mes très riches amis héritiers en sont, les petits fous).

    Camarade, quand tu parles des grands nuisible de la République comme BHL, les frères Attali, C.Fourest, Hollande, Chirac, Besançenot & bien d'autres, sache que tu aborde sans le savoir le sujet de la virologie, un domaine passionnant.

    Quant à ton ami si féru d'esprit de contradiction, je te recommande de le faire enfermer -aux frais du contribuable- à St Anne parmi ses semblables. :)

    Personnellement, j'avais -par le passé- un "ami" de ce genre, un prolo intello alter-mondialiste à bigoudis afro-rasta fils de la concierge (portugaise) de notre lycée Jeanson de Sailly et j'ai astucieusement réglé le problème d'un grand coup de bêche dans le crane et fais porter le chapeau à un rom (qui ne fit pas long feu sous les coups vengeurs de la vindicte populaire du coin - des africains fort charmants & propres sur eux). Affaire réglé.

    Sur ce, je m'en vais me préparer pour la prochaine saison de chasse à cour organisé par le Caca's Club avec du gros gibier poilu au menu: Léonarda & sa famille de parasites ont promis de revenir en France.

    Mes fort riches amis de la Jet Set Platinum & moi-même les attendront de pied ferme montés sur nos fiers destriers pur sang une coupe de champagne Krug dans une main, un fusil de chasse Purdey -chargé à la chevrotine OO- dans l'autre dans une ambiance stylée très "Downton Abbey" (avec laquais en livrée brodée d'or & perruque poudrée). Chasseurs ploucards à grosse moustache s'abstenir merci.

    Que de beaux souvenirs en perspective. On sait s'amuser nous les (vrais) riches! :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. telerama ca le fait pas trop comme PQ
      trop dur,trop cassant,ca t'ecorche l'oigne
      bref ,le monde est un peu meilleur pour cet usage
      si vous arborez un manteau en peau de dibranich ,ne croyez vous pas que les assoces de protection des nuisibles risquent de vous tomber dessus?
      d'autant que la chasse au loup étant ouverte dans le polyhèdre ,on risque d'avoir pléthore de fourrures

      Supprimer
  4. Tiens j'en ai une sur bechamele
    Bon bechamele a encore merdé il a pas pu déclencher la guerre en Syrie
    Tout mécontent il retourne dans sa baraque du Luberon
    Et là il tourne et vire, tant et si bien qu'arielle n'en pouvant plus lui crie ceci "mais vas t'aérer ,sort, promène toi ! Mais reste pas dans mes pattes !"
    Tout maugréant, il prend son Cayenne et roule au hasard
    Au bout de peu, il voit un paysan en train de traire sa vache
    Plein d'amertume après sa querelle domestique, il s'approche, les mains dans les poches et, diplômé de conversation, aborde le pedzouille en ces termes
    "Dites moi, mon brave, connaitriez vous l'heure qu'il est, à tout hasard ?"
    Jacques bonhomme le dévisage, soulève la queue de la bestiole, lui scrute l'oigne et, impassible, lâche " la demie de 6 heures "

    RépondreSupprimer
  5. Bechamele a un mouvement réflexe vers sa Piaget ( en or, Piaget, tu comprends), merde !
    C'est l'heure, la bonne heure, la seule, la vraie !
    Stupéfait, il se rentre à sa maison, tout embarroufi
    Le soir devant son assiette de tomates importées de..... et mozzarella kacher, il declare, pensif, à Arielle "y a kelke chose chez ce mec, kelke chose, là.... je sais pas, comment te dire, un lien, un lien avec la terre, les choses, le kosmos, ça défie la raison, le pardon, la terre sainte, même, oui ce type là, l'air de rien, une merde de souchard comme un autre, hé bien il a ce lien très profond, très particulier avec le kosmos, sa terre..... stupéfiant, oui, stupéfiant, j'ai vu ça uniquement chez quelques peuplades perdues, en afwique ou en Amazonie, tu te souviens ?"
    Puis il s'enferme dans son bureau qui est installé dans le faux pigeonnier ( parigot, tu penses, pigeonnier sinon rien)

    RépondreSupprimer
  6. Bon, le mec cogite la nuit durant, il tourne dans son antre, enregistre une chronique pour son hebdo préféré et une vidéo, comme c'est en fin de nuit, il a l'élocution un peu incertaine mais on s'en branle
    Puis il bat le rappel téléphonique de ses potes, affidés, clients et tous autres
    Il va les chercher à l'aéroport d'Aix et tout ce beau monde s'entasse dans son Cayenne et dans d'autres caisses d'exception, louées pour le ouiquende
    On arrive à la maison, un vrai faux petit mas avec du crépi et une tour/pigeonnier ( oui j'ai voulu habiter un truc comme ça quand j'étais gosse)
    On se restaure, léger hein, après tout, la Provence en été, ça cogne
    Puis tout ce petit monde s'embarque pour aller voir la merveille des merveilles, le pegut avec LE Lien kosmo-tellurique

    RépondreSupprimer
  7. Bon, on y arrive quand même, ordre dispersé, rires aigus de femelles déjà bien entreprises ( y en a qui ont honoré le rosé de pays, perso c'est le seul vin que je déteste, et pourtant y a pas une saloperie d'alcool que je puisse pas boire, inexplicable)
    Bechamele, donc, s'approche de l'ami terrien, occupé à traire la noiraude
    " hé bien, mon brave, quelle heure est il donc ? "
    Impassible, le mec relève la queue de la vache, lui scrute le fondement et énonce, tel l'oracle moderne " la demie de six "
    Toute la troupe consulte qui sa cartier, qui sa patek, qui sa blancpain ( qui a dit sa Rolex ? qu'il se dénonce, merde, on est entre gens sérieux là, entre philanthropes et toutes choses commençant par phile)
    Toc
    C'est l'heure exacte
    Sur le cul l'Aréopage !
    Bechamele s'avance alors, majestueux, chemise largement ouverte, tetasses au vent
    "Dites moi, mon brave, j'ai remarqué, et mes amis aussi, que vous donniez l'heure exacte...."
    " si fait " lui répond l'homme
    "Et en regardant dans le.....je veux dire, en soulevant la queue de l'animal ? en lui regardant dans le.... enfin, dans l'oigne, quoi"
    "Dans l'oigne ? ha non..... c'est simplement qu'en soulevant la queue de la noiraude, je peut apercevoir le clocher eud l'église.... ousqu'y a une horloge dessus"

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Excellent, Kobus ! xD

      Supprimer
    2. Kobus, c'est notre conteur au coin du feu à nous... que des histoires édifiantes, conçues pour l'édification des petites gens et la sauvegarde de la morale ! Béchamel encore plus con qu'à l'accoutumé, faut l'faire

      Supprimer
    3. Vous êtes dur, Beboper... dur mais pas injuste...

      Kobus a sans doute ce qu'il faudrait appeler une mentalité archaïque. Perso, je lui pardonne. C'est un peu bêtasson mais ça a le mérite d'être frais. ^^

      Supprimer
  8. Mais j'en ai des tonnes comme ça
    Kobus, l'Anar avec la mentalité de l'instit 3eme republik !
    Attassion les blouses grises !
    Le premier qui chahute va au piquet
    Avec le bonnet d'âne

    RépondreSupprimer
  9. N'empêche, moi qui vous parle, et qui n'a pourtant pas connu la Troisième, j'ai eu un maître en CM1, blouse grise toute l'année, qui nous faisait écrire uniquement sur des ardoises (on avait je crois un cahier, un seul, ousqu'on a dû écrire trois fois), qui nous foutait pas de bons points ou de mauvais points roses ou bleus mais qui avait désigné l'un d'entre nous (un Espagnol, con comme un manche) pour marquer les + et les - en face de nos noms, dans un cahier. Et puis, il y avait le piquet et les coups de pieds au cul (je l'ai vu faire décoller d'un coup de pied au cul un qui était au piquet et qui avait des velléités de continuer à bouffonner - il est devenu artisan depuis, et a trois gosses). Je ne me souviens pas de bonnet d'âne, mais je consulterai de vieux camarades sur ce point. Il était la personnification de la ponctualité. Contrairement à tous les profs du monde, il n'était pas face à nous : son bureau était au fond de la classe, il nous matait par-derrière. Il entrait en salle chaque matin en disant cette phrase "Prenez votre Bled". Sauf le dernier jour de l'année, où il n'a rien dit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. en 66 ou 67 en cm1 c'était môssieur renard ( si mes souvenirs sont encore bons)
      on habitait un ignoble bled minier du chnord ( djieu merci,mon père a été muté ensuite)
      l'usine à crétin était neuve, enfin,neuve pour les 60 finissantes
      un peu excentrée,mais on y allait en bagnole
      un redoublant ou triplant était dévolu aux tâches ancillaires et à l'exercice de la violence légale
      cet aimable kapo était en effet chargé de renifler les culs en batterie en allant du premier au dernier banc lorsqu'un gamin lâchait un prout sonore ,l'astuce reposant sur la corrélation statistique entre le bruit et l'odeur ( l'expérience m'a appris depuis que ça peut être dissocié mais que ,comme les poichons volants, ça n'est pas la majorité du genre )
      pour en revenir au kapo c'était le fils d'un descendant d'une des première vague d'est européen venu se sillicoser dans les mines
      à l'appel de son patronyme, le mec s'élançait avec une vigueur toute servile et faisait sa révérence olfactive devant chaque popotin
      vous allez prétendre que j'invente, il n'en est rien !

      bref
      moi non plus ,je n'ai pas connu la 3éme républik ,mais le grand père de mon père fut instit' du bled et là ça y allait !
      faut dire que les mecs ,dans les cevennes , sont cons comme leurs pieds ,et que si louis 14 les a ratonné y avait bien une raison....
      le bougre est mort quasi centenaire,mon père a plus de 90, faites le calcul, si c'est pas la 3ème,ça s'en rapproche....
      et là , mon pote , blouses grises , devoirs,piquet et bonnet d'âne!
      plus bâton long et fin, manié de main de maître ( c'est le cas de le dire )

      Supprimer
  10. Le reniflage de proses, fallait y penser... jamais vu ça par chez moi. On n'était pas maltraités, ni soumis à la terreur, mais on n'aurait jamais pensé lâcher des perlouzes en classe, on n'avait pas d'imagination, faut croire.
    Je me demande ce qu'est devenu le Kapo du chnord : avec une telle formation, il a dû intégrer les douanes, qui sait ?
    On a beau dire on a beau faire, cette formation-là, ça forgeait du citoyen convenable. C'était avant la féminisation massive des profs. T'avais toujours un risque d'avoir affaire à un mec qui cachait 100 kg sous sa blouse grise, mine de rien, et tu filais doux...
    Je me souviens quelques années plus tard d'un prof d'anglais avec les cheveux blancs et la truffe tout comme Jean Gabin. Jean Gabin qu'on l'appelait d'ailleurs (me souviens plus de son blaze). Un jour qu'un de nous le faisait chier, il arrive vers lui et secoue le bureau (en chêne et gros tube métallique) en le tenant entre le pouce et l'index (qu'il avait fort gros). Le burlingue faisait bing bong en n'en menant pas large, tout comme la crevette qui se trouvait derrière et qui s'imaginait sûrement la grosse douleur que ce serait si le prof le secouait par les oreilles. Du coup, Jean Gabin eut la paix, et nous devînmes convaincus qu'étudier l'angliche dans le calme était bon pour notre carrière. Une gonzesse n'aurait jamais eu un tel résultat avec si peu de mots...
    La pédagogie, tout de même, ce que ça fait !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ha ,nous avons moulé le chnord pour le grand sud
      point ne sait ce qu'est devenu demarescu ( prononcer démaresco ,allez savoir pourquoi )
      kapo il était ,kapo il a dû rester
      à moins qu'il n'ai fini alcoolique comme ses ancêtres ( c'est très surfait, c'est en effet le chnord qui pousse à l'alcoolisme pas l'inverse , d'ailleurs, des années plus tard ,ma fille est allé faire une partie de ses études à lille, elle en est revenue avec une belle descente)
      enfin....
      parti de là bas à 8ans , xact'ment , j'y suis revenu un peu avant le demi siècle
      ho pute vierge !
      j'avais jamais rien vu d'aussi beau !
      mes souvenirs ,gris et noirs , s'estompaient devant les couleurs magnifiques de l'été flaminche !
      bref
      je pourrais vous en causer des heures
      mais je brise là,ne voulant pas monopoliser le fil

      Supprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?