11 décembre 2013

Bayrou, Bière, Baston - Terreur sur le centre.

En ce contexte de montée des extrémismes qui mobilise toute l'attention de notre rédaction, il est nécessaire de s'interroger sur la nature même de ces maux. Suivant le Larousse, l'extrémisme signifie défendre les options les plus radicales d'une idéologie. Partant, tout fait politique est susceptible d'en être victime. Comme l'atteste l'enquête inédite de notre duo de correspondants ruraux, Caroline Tourbest et Babel Maîstre.

Momo - Bayrou Action Skin Head 

Cult, riant petit village de Haute-Saône, 158 habitants, canton de Marnay, son église du XXème siècle, et... ses skinheads. Cette situation angoissante serait comparable aux phénomènes que la presse a observé à Chauny, dans l'Aisne, à la différence fondamentale que cette bande de marginaux roulent pour le MoDem. Pour aller à leur rencontre, il suffit de suivre les tags 62. Pour François Bayrou. La sixième lettre de l'alphabet étant le « f », la deuxième le « b ». Suivant le même schéma que le code 88 des néo-nazis. 6+2 = 8. 88, deux fois 6+2. Zone, violence, alcool, les gangs du centrisme radical.

Les neiges précoces de novembre les ont chassés des rues de Cult. Le petit groupe nous attend devant la grange qui leur sert de local, roulant des mécaniques. Ils sont grands et massifs, une bouteille de William Peel passe de main en main. Le premier contact est aussi glacial que le temps hivernal.

« L'extrême-gauche, l'extrême-droite, si tu enlèves la gauche et la droite, qu'est-ce que tu as? L'extrémisme. Le centre, c'est le vrai extrême! » nous interpellent-ils virilement. Momo l'apiculteur surenchérit « le milieu est juste! » Nous pénétrons à l'intérieur, remugles d'étable, foin, sièges de voitures défoncés, une bannière Bayrou Action Skin Heads flotte sur le mur. Turfu, Kenny, Momo, le noyau dur qui s'est fait connaître par leur équipée sauvage contre le conseil municipal cet été. Six blessés graves. Il leur était reproché l'étiquette divers droite de la mairie, vécue comme une véritable provocation par le B.A.S.H. Nous leur donnons donc la parole.

Bayrou Action Skin Head - Sous le signe du B

Pourquoi le centre? Pourquoi le choix de la violence ?

La gauche, la droite, c'est faillite et corruption. La pourriture bourgeoise urbaine. Bayrou nous ressemble, c'est un paysan comme nous. C'est la politique de la main dans la gueule, la ruralisation n'est pas un dîner de gala.

Ne craignez-vous pas que l'étiquette skinhead vous contraigne à une certaine marginalité ?

Bien au contraire! Nous sommes la working class, le peuple, on a des vaches à s'occuper. C'est ça la bande, c'est un troupeau comme on connait depuis tout petit, on a appris en regardant les bêtes. Une vache isolée est une vache morte. C'est ça, les skinheads, la solidarité et personne pour faire chier. Giscard d'Estaing n'est pas allé assez loin...

Comment avez-vous réagi à l'affaire Meric ?

On a cassé la gueule au père Guyot, mais on l'a pas eu, il courait trop vite quand il nous a vu débarquer. Alors on a pété son berger allemand au manche de bêche, et on a chié sur le toît de son j7. La prochaine fois, on lui fout le feu partout, même si Kenny voulait pas parce que c'est son père. Mais bon, faut bien avancer.

Ce monsieur Guyot est communiste ?

Oh oui, ce sale rouge a voté Hollande. Pourtant, on l'avait averti quand on avait donné les consignes de vote dans sa cuisine, mais il veut rien savoir. Il est bourré comme une vache du soir au matin. Bourré, bourré, hein? Tu peux pas discuter politique, il est imperméable. Il se braque tout de suite, et après ça finit par des drames. Faut voir le climat que ça donne. Après, c'est facile de dire que la violence c'est nous. Y veut pas écouter, y veut pas écouter, ben, son chien est tombé dans l'escalier, c'est tout. 
 
Comment voyez-vous l'avenir ?

No future... Un paysan se suicide tout les deux jours, à Cult c'est le triple. On a déjà plus de conseil municipal. C'est le désert rural qui avance. Même si proportionnellement, c'est bon pour le B.A.S.H., on progresse mathématiquement. On ferait bien un groupe de musique de jeunes-là, comme ces Beatles, mais comme ils ne viendront jamais ici, on le fera nous-mêmes. Pas pour l'argent, pas pour la gloire, pour faire rêver les gens qui ont une conscience politique. La Bayroi! Music, un truc qui swingue pour les rasés. Turfu a écrit ce poème : « Même Raymond Barre kiffait ses bretelles/ Même Rama Yade est un skinhead/ Sauf Borloo le central-traître/ Françoi! est notre maître, Bayroi! Roi des skinheads! » C'est pas con, c'est bien torché si tu y penses, t'as vu, y a Rama? J'espère que ça lui fera plaisir, on n'est pas racistes, on aime les jeunes.

La nuit est tombée sur Cult. Un gang de jeunes centristes accros à l'ultra-violence s'enivre dans une grange sordide. Maîtrisant à la perfection les techniques potagères, ils seront les seuls à survivre à l'apocalypse nucléaire.

               Turfu - Bayrou  Action Skin Head

4 commentaires:

  1. Bien joué la parodie des reportages "immersifs" de rue 89.

    RépondreSupprimer
  2. http://www.lefigaro.fr/flash-actu/2013/12/21/97001-20131221FILWWW00252-bayrou-s-est-casse-la-main-gauche.php

    RépondreSupprimer
  3. Le poids de Momo, le choc des photos.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?