21 novembre 2013

Quand ça veut pas...


Avez-vous jeté un coup d’œil à Libération aujourd'hui ?
Un homme a été arrêté hier soir, il est très certainement le même homme qui a tiré de sang-froid sur un photographe après s'être introduit dans les locaux de Libé lundi matin. Ni la Une du journal, ni la Une du site ne sont consacrés à cette actualité.

Comme souvent chez les victimes d'un traumatisme, les journalistes de Libération ont certainement cherché à oublier en se montrant aussi pudiques sur l'identité et le pédigrée de leur agresseur. C'est qu'on est embêté à Libé, encore une fois le fâcheux n'est pas le facho qu'on espérait et ça arrive de plus souvent, pour ne pas dire à chaque fois. Pourtant là y avait de l'espoir, celui de se retrouver en hérault de la liberté d'expression menacée. Quand le journal encaisse des moins 30 % depuis plus d'un an, c'est une position qui ne se refuse pas. On avait dressé chapiteau, on avait jusque là consacré les dernières Unes du journal et de très nombreux articles à l'affaire et patatatras. L'homme vient d'être arrêté, il semble avoir agit seul, il s'appelle Abdelhakim Dekhar, il est d'origine algérienne. Il vient des milieux autonomes. Pire, il nous renvoie 20 ans plus tôt, à l'épopée meurtrière de Florence Rey et d'Audry Maupin, la tuerie de la Nation. On va démonter le chapiteau.

La location de chapiteaux, c'est peut-être bien un business à étudier par les temps qui courent. On en monte régulièrement et ils n'ont pas beaucoup le temps de servir :
-Tuerie de Toulouse : un motard blond aux yeux bleus. On bat des mains, on loue un chapiteau et puis... le tueur a gâché la fête en s'appelant finalement Mohamed Merah.
-Wilfred et son copain, le héros du goûter, se font casser la gueule à la sortie d'une boite de nuit pile pendant les manifs anti-mariage gay. Étonnamment, il n'a pas pu voir ses agresseurs, nous par contre nous n'échapperons pas à la vue de sa gueule tuméfiée sur tous les plateaux et journaux, à laisser entendre que ce sont sûrement des amis de Frigide Barjot. Quelques mois plus tard, nous découvrirons en tout petits caractères l'identité diverse des agresseurs.
-Clément Meric - assassiné par l'extrême-droite et des nazis portant t-shirts du FN et tatouages de croix gammées dans le cou - finira par devenir un petit agresseur en bande lambda qui attaque ses adversaires dans le dos.
-Le tireur fou Parisien, un homme de type européen aux cheveux ras qui se transforme deux jours plus tard en Abdelhakim Dekhar, laissant juste à Caroline Fourest le temps de se prendre les pieds dans le chapiteau et de se ridiculiser.
Site de Libération, ce soir 18h30
A Libération, on ne peut supporter cette vérité. Pourtant personne ne leur demande de faire de grands papiers amalgamant Abdelhakim Dekhar avec tous les maghrébins de France, comme on ne leur demande pas de faire de tous les autonomes de dangereux terroristes susceptibles de menacer la République. Il n'y a que dans leurs cerveaux, que dans leur système de pensée, que les choses se passent ainsi. C'est à cause de ça, qu'aujourd'hui le directeur de Charlie Hebdo se retrouve dans les colonnes du journal Le Monde à devoir publier une tribune pour pleurer que « non Charlie Hebdo n'est pas raciste » parce qu'après avoir passé 20 piges à traiter tout le monde de facho, sans aucune nuance, leur tour est venu. A Libération, on chasse le facho depuis des décennies, mais quand il surgit dans leurs locaux, le cerveau disjoncte, General Error sur toutes la ligne, « merde le méchant n'est pas un gros blond borgne ! Ils ne peuvent le supporter et préfèrent l'occulter.

Dès à présent, les parapluies s'ouvrent et journalistes et lecteurs de Libé rivalisent de constructions mentales pour faire en sorte de décrire Abdelhakim Dekhar comme un fou, un déséquilibré, et un homme qui finalement n'était pas si engagé que ça. Pourtant, de loin, son action paraît parfaitement structurée pour ne pas dire compréhensible.
Au milieu du XIXème siècle, les nihilistes et anarchistes russes balançaient des machines infernales sur le passage du Tsar. Ils se jetaient sous les roues de son carrosse, des bombes artisanales à la main. Ils attendaient ses généraux devant chez eux avec un pistolet dans la poche intérieure de leur veste. Ils avaient identifié le pouvoir à abattre et ses plus grands alliés, ceux sur qui reposaient justement le pouvoir. Quand un autonome qui dénonce le capitalisme et le pouvoir des banques s'en prend au siège parisien d'une grande banque, ainsi qu'à une télévision qui ment et à un journal faussement de gauche et propriété d'une banque d'affaire, ça paraît d'une logique implacable.
Mesdames et messieurs les jurés, ce garçon est peut-être l'homme le plus lucide de France.
Qu'on l'élargisse et qu'on le porte en triomphe dans les rues de Paris.

28 commentaires:

  1. Aujourd'hui on a des BLOGS,des PODCASTS,le FLOT D'INFORMATION nous épuise JAMAIS!.. il vous pénétre la tête,et déborde de vos yeux,c'est clair que tout ça c'est de la CONNERIE EN BARRES

    Le truc c'est qu'il faut faire dans LA GRANDEUR si on veut CAPTER L'ATTENTION DES GENS... ("Est-ce que j'ai la votre?")

    http://youtu.be/Sm78AK8nTLA?t=2m39s

    RépondreSupprimer
  2. http://youtu.be/EFYK32lJAbQ?t=3m31s

    ...

    ................ Je crois.. oui.. je pense.. que je....... j'pense que.. je... j'crois que-que,jsuis un peu déjanté!!

    RépondreSupprimer
  3. Le son du soir qui tranquilisera Abdelhakrim22 novembre 2013 à 00:28

    http://www.youtube.com/watch?v=94bGzWyHbu0

    RépondreSupprimer
  4. « un journal faussement de gauche et propriété d'une banque d'affaire »

    En quoi la possession de Libé par Rothschild contredit-il son ancrage à gauche ?

    Les plus grandes banques de Wall Street ont financé les bolcheviks à leurs débuts. Il n’y a aucun « paradoxe » ici, c’est limpide. Une citation de Gary Allen pour le comprendre :

    « If one understands that socialism is not a share-the-wealth program, but is in reality a method to consolidate and control the wealth, then the seeming paradox of super-rich men promoting socialism becomes no paradox at all. Instead, it becomes logical, even the perfect tool of power-seeking megalomaniacs.
     
    Communism, or more accurately, socialism, is not a movement of the downtrodden masses, but of the economic elite. »


    Allons un peu plus loin avec H. G. Wells :

    « Big business is by no means antipathetic to Communism. The larger big business grows the more it approximates to Collectivism. It is the upper road of the few instead of the lower road of the masses to Collectivism. »

    La première est issue de None Dare Call it Conspiracy (1972), et la seconde de Russia in the Shadows (1920), que l’on peut lire en ligne. Bonne lecture :

    http://gutenberg.net.au/ebooks06/0602371h.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Erratum : contredit-elle (j'avais écrit « le contrôle » au départ)

      Supprimer
    2. Bien vu Criticus. C'est pour cela que les communistes ont une admiration jalouse pour le capitalisme konzentrationnaire. Que les cocos chinetoques se sont reconvertis en bons capitalos. Que ces connards de 68ards occupent aujourd'hui les postes clés. Et expliquent pourquoi la France a un je ne sais quoi de la ripoublique socialiste soviétique.

      Supprimer
    3. En effet, on peut aussi citer le recyclage des apparatchiks de l'URSS en « oligarques ».

      Plus largement, l'idée « droite = argent » et réciproquement est l'un des pires mensonges qui soient. Le problème, c'est que les premiers à y croire sont les droitards, qui s'imaginent par exemple que le CAC 40 est de leur côté alors que c'est dans l'entreprise, non dans l'administration, que le gauchisme culturel est le plus installé (voir la « Charte de la Diversité » du Medef, par exemple).

      Supprimer
  5. Juste une précision pour faire ma Boutin (la ramener pour faire chier) : ce journal n'est pas faussement de gauche, il EST TOTALEMENT de gauche. Le Dehkar, c'est l'ennemi intime de Demorand et alii, le cousin égaré, le gars qui a pris leurs conneries au sérieux...

    RépondreSupprimer
  6. Le journalisme, c'est faire des choix, Gab. C'est pas de la faute de Demorand si l'arrestation du criminel a eu lieu le même jour que le concert de "Vampire en semaine". Tu ne vas tout de même pas mettre les 2 événements sur le même plan !

    RépondreSupprimer
  7. Çà y est, les nazillons jubilent parce qu'un journal de gauche s'est fait attaquer. Dois-je rappeler qu'Anders Breivik, le tueur fou norvégien, était un bon vieux raciste blanc aux yeux bleus bien de chez vous ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand on regarde bien, il semble qu'il vienne plutôt de Norvège.

      Supprimer
    2. Chez nous, c'est l'Europe, et la Norvège est européenne.

      Supprimer
    3. Concernant Breivik, on parle beaucoup moins de son philosémitisme confinant à l'idolâtrie et de son appartenance à la franc-maçonnerie.

      Supprimer
    4. Combat de psychopathe! T'es plutôt yeux bleus, yeux marrons? Hitler ou Staline? Main droite, main gauche, quand tu tues un innocent désarmé?

      Supprimer
    5. La Norvège n'est pas dans l'UE, et la Russie se situe aussi sur le continent Eurasiatique. So? Poutine est aussi "bondiou du terroir?"

      Supprimer
    6. J'ai déjà répondu sur la Norvège. Pas besoin de dire deux fois la même chose.

      Quant à la Russie, elle a été fondée par des Vikings, les Varègues. Les invasions mongoles y ont certes laissé des traces, mais le des Allemands aussi. La Russie fait partie de la famille européenne, même si dans une mesure moins importante que les pays d'Europe occidentale.

      Supprimer
    7. Euh, pourquoi l'expression « Marche vers l'Est » (que j'avais écrite en allemand vu que c'est comme ça qu'on l'appelle) a-t-elle disparu de mon commentaire ?

      (le premier qui dit que c'est une référence au nazisme prouve sa connerie)

      Supprimer
  8. à Alerta : Arrete de traiter tout le monde de nazillons, pauvre connard.

    T'es qui pour te penser moralement superieur ? Cet article t'as donc servi à rien ?
    Ca te plait de jouer les assassins de gauche contre les assassins de droite ?
    Toi t'es du genre à choisir tes indignations en fonction de la ligne ideologique de ton parti?
    Selon que la victime est noire ou blanche ?

    RépondreSupprimer
  9. La Norvège n'est PAS dans l'Union Européenne.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Houlà, y a toute une éducation à refaire, là... Rappelons quelques faits basiques :

      1. L'appartenance à l'Europe, civilisation plurimillénaire, ne dépend pas de l'appartenance à l'Union européenne, son ancêtre la CEE n'existant que depuis 1957.
      2. La Suisse ne fait pas non plus partie de l'Union européenne (genre, tu pensais m'apprendre que la Norvège non plus ?) et pourtant, seul un crétin pourrait prétendre que ce n'est pas un pays européen.
      3. Plus largement, l'identité n'est pas déterminée par l'appartenance à un État. Un Français de souche est culturellement (parce qu'ethniquement) plus proche d'un Allemand, d'un Italien, d'un Anglais ou d'un Espagnol que d'un Maghrébin ou d'un Africain subsaharien détenant des papiers plastifiés délivrés par l'État français.

      Supprimer
  10. Vous avez rien compris, les gars : en fait Dekhar était un faux type de gauche, mais un vrai méchant pourri au service des flics donc de droite ! C'est tellement simple quand on sait raisonner avec le bon logiciel de la dialectique : impossible qu'un vrai salopard soit des nôtres, c'est forcément un ennemi infiltré. Et hop, on peut rester fier de ses convictions et chanter l'Internationale !
    http://quadruppani.blogspot.fr/2013/11/coucou-revoili-toumi.html

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, autre mensonge degôche gobé par les droitards : les flics sont de droite.

      Ça leur a fait tout bizarre les cathos, en début d'année, de crier « CRS avec nous » et de se prendre du tonfa dans la gueule en réponse.

      Pour la prochaine leçon, on passera à « l'Église est de droite ».

      Supprimer
    2. Bon sang, mais c'est bien sûr... tout s'éclaire !
      La motivation des flics surtout est vraiment limpide... C'est un coup à douze bandes... mais grâce à ça, Hollande va remonter dans les sondages !

      Supprimer
  11. Guy-Manuel de Homem Christo24 novembre 2013 à 04:13

    Listen Up People!!... New Message!!...

    RépondreSupprimer
  12. http://www.youtube.com/watch?v=Xcqj7VrHVFA

    RépondreSupprimer
  13. C'est quoi un autonome ? C'est un mot pour débile léger ?

    RépondreSupprimer
  14. suis-je le seul a avoir remarque l'absence complète (pas une ligne) de notre photographobe dans le canard enchaine?

    RépondreSupprimer
  15. http://www.lefigaro.fr/actualite-france/2013/12/06/01016-20131206ARTFIG00701-1000-euros-d-amende-requis-pour-appel-au-viol-sur-twitter.php

    ça veut vraiment pas...

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?