22 juillet 2013

Mari vaut bien une messe

Une messe de mariage, ce n’est jamais aussi long et insupportable que lorsque les mariés eux-mêmes n'en ont manifestement rien à foutre mais qu'ils se la sont infligée comme figure obligatoire, et nous avec. Résultat : une heure à passer dans une ambiance étouffante, parmi des gens dont personne ne sait ce qu’il fait là, à commencer par le marié qui fait tout pour montrer, par des œillades appuyées, qu’il est désolé de nous retenir ici et que « vivement que l’curé ait fini, qu’on aille s’en jeter un ! ».

tourner serviettes

Que ne s’est-il dispensé tout à fait de messe ? On ne le saura jamais. Il y tenait quand même. Ça se fait. Et dès qu’ils eurent choisi l’église et le curé, les mariés n’ont plus eu de souci que de désacraliser la cérémonie à tout prix, par le truchement d’animations diverses, destinées à la rendre moins ennuyeuse selon leurs critères.


Ainsi le grand cirque démarre, en grandes pompes cirées. Aujourd’hui, ce ne sont plus de simples rappels à l’ordre et au recueillement que le prêtre doit faire observer. Il doit encore supporter le tournoiement permanent de la vidéaste et du paparazzi officiels, qui cherchent à choper l’angle de vue inédit. Il doit tolérer qu’un tohu-bohu se répande au moindre temps mort dans la célébration. Il doit laisser le frangin de la mariée remplacer une lecture biblique par un texte de son cru sur l’enfance attendrissante de sa sœur, ou encore une citation d’une auteur américaine dans le goût de « dans un couple il faut pimenter le quotidien, chasser la routine et toujours se surprendre »… Il doit tempérer les applaudissements de la foule qui hulule au moment où les mariés se roulent une pelle
hollywoodienne. Et point d’orgue : il écoutera s’élever le long des colonnes les accords sacrés de I do it for you de Bryan Adams !


Encore est-il bien heureux que l’assemblée, en entendant ce hit, se contente d’un début de hola avant de s’arrêter d’elle­-même sans aller plus loin dans l’hystérie. L’étendue des dégâts est telle, et elle est d’autant plus surprenante à observer lorsqu’elle atteint des milieux campagnards, ruraux, populaires, agricoles... où selon l’idée que je m’en fais, chacun a forcément assisté à un bout de messe, a pénétré dans une église au moins une fois dans sa vie pour avoir une intuition même approximative de l’attitude à observer. Comment en arrive-t-on à ce qu’une foule entière soit à ce point privée de l’instinct le plus simple de ce qui se fait et de ce qui ne se fait pas ? Comment, même laïcisés, les enfants d’une religion peuvent-ils lui devenir étrangers au point de ne plus avoir aucune notion de solennité ? En vérité, on ne pourrait pas se comporter de façon beaucoup plus inappropriée en débarquant, radicalement ignorant, dans le temple d’une religion inconnue. Et il ne doit pas y avoir beaucoup d’autres cultures (d’autres religions surtout) dont les descendants, ayant oublié les rites, se sentent aussi libres de les saccager par manque de retenue. Alors pourquoi ? Pourquoi ces mariés, pour qui une messe - fût-elle celle de leur mariage - est une tannée, persévèrent-ils à infliger leur présence à un prêtre et à une église ? Pourquoi entament-ils une démarche de bénédiction religieuse si ce qu’ils veulent entendre, au fond, c’est I do it for you ? Pourquoi réitérer à l’église la foire qui peut avoir lieu à la salle des fêtes et à la mairie le reste de la journée ? C’est que l’église, en réalité, fait partie du folklore : elle est simplement l’un des bullet points sur la to do list de la wedding planner que les mariés ont payée pour dépenser leur budget mariage.

wedding-planner
« Tes paupières sont lourdes... Et maintenant tu vas me donner ton argent... »

Il y a un budget et il faut bien le claquer : il faut bien « animer » la journée un maximum. D’où l’église, où l’on fait venir à grand frais un groupe de gospel qu’on ne connait ni d’Eve ni d’Adam et que l’on paye une fortune pour que soit chanté Amazing Grace, comme dans son film préféré. D’où le dispositif média impressionnant, comprenant le photographe et la vidéaste donc, mais aussi un drone à hélices qui prend photos et films en vol plané, des écrans diffusant les photos numériques qui ont été prises l'heure d'avant, des cartons d’invitation hi-tech, un livre d'or pré imprimé avec photos des mariés qui posent sur papier glacé, façon « Dieux du Stade » ! L'église reste le décorum incontestable d'une journée de mariage réussie. Si on en avait les moyens, avec en sus la volonté de fiche la paix à M'sieur le Curé, on en ferait reconstituer une dans un studio, pleine de fleurs et de tulle, pour se lâcher plus complètement sur des tubes crémeux et romantiques.

20 commentaires:

  1. Et si cette déchristianisation était un retour à la normale pour l'Europe ?

    Nos ancêtres n'ont pas toujours été chrétiens, et nombre d'entre eux ont payé de leur vie leur volonté de continuer à pratiquer leurs religions.

    La Chrétienté a fini par se confondre avec l'Europe parce que le christianisme s'est « paganisé » au Moyen-Âge, mais la tendance actuelle de l'Église est clairement de s'éloigner de l'Europe (les propos de François à Lampedusa ne font que confirmer la « Journée du Migrant » annuelle, où l'Église appelle l'Europe à encore plus d'immigration, et à donner le droit de vote auxdits « migrants »...), ce qui complète symétriquement la désaffection croissante du christianisme dans les sociétés européennes.

    Il n'est pas interdit de voir dans ce phénomène un simple retour au réel.

    RépondreSupprimer
  2. On n'a pas apprécié le mariage de cousin Hubert, Xix ?
    20000 Euros que ça a coûté... pourriez au moins faire semblant d'avoir trouvé ça cool, merde !!

    Et puis bon, ç'aurait pu être pire, un connard qui propose de lire un extrait de Voyage au bout de la nuit par exemple. Positive attitude negro !

    RépondreSupprimer
  3. Que celui qui n'a pas envie de foncer en bagnole sur un couple de jeunes mariés après l'évocation Xixiène aille se faire foutre !

    Criticus, les gens qui ont payé de leur vie la volonté de suivre leur propre religion n'écoutaient pas Brian Adams. On n'en est plus ni aux Cathares, ni aux Protestants, ni à Port Royal, ni aux cueilleurs de gui, on en est à Cyril Hanouna organise ton mariage, mec !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En fait je pensais aux Européens qui poursuivaient les religions de leurs ancêtres : cultes gréco-romains, celtiques, germaniques, scandinaves, slaves, etc. Pas que des cueilleurs de gui, donc.

      Supprimer
    2. non mais on s'en fout en fait... le texte ne parle pas du christianisme ou des cultes druidiques, ça parle de pauvres connards plus capables de donner leur vie pour quoi que ce soit, ou alors pour une maison en placoplatre et un crédit sur la scenic...

      Supprimer
    3. Le texte n'en parle pas, mais je pense qu'il est important d'avoir cette discussion.

      Supprimer
    4. Oui, c'est pas une histoire de déchristianisation, mais de crétinisation ! Ces gens-là ne sont pas dans une démarche consciente de tourner le dos à l’église. Leur déchristianisation, elle a déjà eu lieu il y a 40 ou 50 ans. Là c'est une 2ème vague, qui dépasse de loin la religion, et qui est une perte du sens en général.

      Supprimer
    5. J'ai ouï dire qu'un des membres importants du CGB vient de profiter de la nouvelle loi sur le mariage pour tous pour se marier avec un démonte-pneu...

      Supprimer
  4. là, effectivement, on touche le fond.
    Je me souviens de notre préparation au mariage , en 2007.
    Au milieu d' une trentaine de couples, les animateurs posent la question à 100 balles:
    "c' est quoi pour vous le mariage?"
    Nous répondons "ça se fait à trois."
    Devant un tel témoignage ébouriffant de progrès qui allait dépoussierer l' Eglise pour les années à venir, silence de ceux qu' on avait tirés jusqu' ici et des plus motivés.
    Craignant un malentendu, nous précisons:
    "Oui, Dieu et nous..."

    par manque de sagesse, l' occidental ne retrouvera le chemin du Christ qu' à travers la douleur. C' est dommage.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. j'étais parti pour écrire un truc sur la trinité et évoquer une pratique qu'on retrouve dans le nom du site qui accueille nos épanchements mais je ne vais pas le faire finalement...

      Supprimer
  5. ca sent le récent mariage en Touraine...
    L'arrivée de la mariée peut se faire également sur Bjork (Bachelorette il me semble), pour les baptêmes les hits incontournables restent Yves Duteil avec "prendre un enfant par la main" et la musique du Roi lion.
    Puis pour le mariage qui se veut "trendy cool bobo" , on a droit à l'orchestre style new Orléans (vu à la tv dans Sex and the city s'vous plait)jouant dans un magnifique cloitre de la Beauce(décor sans importance pour les invités préférant se trouver sur un Roof top Downtown).

    RépondreSupprimer
  6. Il est inadmissible que des prêtres acceptent d'être les complices de tels événements dont toute spiritualité a disparu.
    Veulerie, peur de l'image «pas cool», je m'en foutisme, envie de sabotage, autre raison ?
    Des officines organisatrices de mariages avec pseudo-cérémonies laïques, comme dans les séries télé, se créent. Elles auront au moins le mérite de libérer les églises des exigences de ceux qui voudraient s'y marier sans jamais y mettre les pieds.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Autre raison ? Peut-être dépit. Moi j'ai vu ça une ou deux fois dans ma vie, mais eux ce sont peut-être 1 samedi sur 2 qu'ils voient ça et ils finissent par lâcher l'affaire ?

      Supprimer
  7. On m'invite pas aux mariages moi... ceci dit, on m'a rapporté que le truc le plus gênant et chiant c'était le powerpoint de photos intimes. Genre projection de diapos interminable dévoilant une vie de couple qui n'intéresse que les deux projectionnistes/commentateurs.
    Relents de télé-réalité, gène diffuse et emmerdement total.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Slip sur le Slip25 juillet 2013 à 22:56

      Voilà pourquoi on ne vous invite jamais, vous êtes trop déprimant.
      Il faut que je vous montre le diaporama de mon voyage en Grece avec ma tante unijambiste Myriam, j'ai mis "Avec le temps" en fond sonore - la pauvre est morte (écrasée par un chien) avant que je réalise le montage la pauvre.
      On va rigoler. Sors de ta grotte mon pote, tu fais peur aux enfants.

      Supprimer
    2. Non, le top c'est de pouvoir mater la cramouille de la mariée, non pas lors de la danse de la jarretière ( on voyait jamais rien,faut être réaliste....) mais sur face book....

      On peut alors prendre les paris.....va-t-elle continuer à s'épiler intégralement ,jusqu'à la raie du cul ou la routine du couple prendra-t-elle le dessus, et en combien de temps ?

      Tiens, c'est une idée renversante de site internet, je lance comme ça, mon gendre est informa p'tit chien, il pourra reprendre ça à son compte, s'il a besoin de thunes ( enfin.... s'ils ont besoin de thunes, ils sont deux, elle et lui...)



      On pourrait intituler ça ''touffedejeunemariee.com'',je suis sûr que ça pourrait être bénéficiaire, de toutes façons, sur internet, dés que ça touche sous la ceinture, ça paye

      Supprimer
  8. Bryan Adam's?
    Qui c'est ce gus ?
    Ça se mange, ça, un Bryan Adam's ?
    Ça fait la vaisselle, les courses ?
    Ça te change les pneus de ta caisse quand ils sont lisses ?
    Blague à part, je l'ai jamais entendu.... pas au mien ( logique.... 1987 ,le mec ne sévissait peut être pas....) ni à celui de ma fille (2011, plus plausible)
    Quand à confier l'organisation du mariage à Cyril machin..... à mon avis, c'est du blé claqué pour rien
    Zauriez meilleur compte à me le filler direct, j'irais le boire à votre santé


    Tiens, j'ai remarqué qu'y a jamais de clodos ni de mendiants à la sortie des messes de mariage....
    à celle de Noël, tous les dimanches, un peu les enterrements, mais ni les mariages, ni les baptêmes.....


    Pourtant, ça ferait authentique, tiens, idée de génie, une agence qui recrute des clodos qui mendient à ta messe de mariage, pour te donner l'occasion d'être généreux.....


    Je vois bien le topo, les garçons d'honneur, les témoins, tentent de refouler l'importun, le mendigot,le pue la sueur, et toi, le marié, beau comme un camion dans ton Spencer satiné,, d'un mot, d'un seul, tu invites le pauvre diable à prendre part aux réjouissances.......



    Alors là, mec, Alors là.....


    Tu te transformes en Jésus revenu sur terre, le misérable te baise la main, le cureton te cite en exemple, le maire t'exempte d'impôt et, cerise sur le gâteau, lorsque tu divorces, c'est, fatalement la faute à ta poufiasse


    Tout ça grâce à moi.....


    Non, ne me remercie pas, je le fais pour le bien de l'humanité










    RépondreSupprimer
  9. Mais c'est dépassé le mariage à l'église, désormais c'est le mariage dans le temple de la nouvelle religion : http://www.miniurl.be/r-6cm

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Walmart fait ça, aussi : https://www.youtube.com/watch?v=qkiyk0ZxBp4 .

      Supprimer
    2. Le temple de la nouvelle religion ?
      Mais les cathédrales des temps modernes, ce sont les....... centres commerciaux !

      J'ai été au mariage de Damien et Cyrille..... au carouf de Vezily.....un truc très classe...... Une haie d'honneur de petits noirs, une homélie de'rlem Désir, une bénédiction republiconne de Djack Lang ( du courage, merde !), une munichie du patron d'Orange, une autre de Christophe de Margerie....et toi ?

      Supprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?