31 mars 2011

Todd et l'€

Cet hurluberlu a le même programme "pas crédible" que le FN... Heureusement qu'on sait que Todd se trompe tout le temps...
Non?
Dammned, j'ai confondu avec Alain Minc!


Emmanuel Todd par franceinter




Emmanuel Todd par franceinter

30 mars 2011

DSK IMPERATOR (ajout)


(billet publié le 23/10/06)
Via Libération qui reprend lui-même les propos de DSK dans la revue néoconservatrice le meilleur des mondes on peut découvrir les fols espoirs que caresse Dominique pour l'Europe :

«Elle ne sera pas enfermée entre deux frontières ridicules que seraient le détroit de Gibraltar et le Bosphore. [...] [Elle] ira des glaces de l'Arctique aux sables du Sahara», incluant le Maghreb et la Turquie.

L'extrait ne nous dit pas si on leur demande leur avis ou si on les annexe à l'ancienne (non parce qu'à nous de toute façon on ne nous demandera plus notre avis depuis le dernier référendum).

Tous derrière Dominique, pour une Europe de 1000 ans.

(Ajout le 30/03/11)
Je ressors ce billet des archives car il y a du nouveau sur le front du Grand Reich Européen prophétisé par DSK, avec la multiplication des tribunes dans le Monde ou Libé pour l'intégration de la Tunisie dans l'UE. L'article de Libé qui est payant peut être visualisé sur le site de la secte des Tristus Asi
Une petite tentative de recolonisation évidemment présentée sous l'axe de la lutte contre les obligatoires préjugés racistes des européens avec l'avantage d'un petit tour de passe-passe pour résoudre les inquiétudes de l'immigration:

"Pour l’UE, la Tunisie pourrait être le laboratoire d’une première adhésion d’un pays arabe. Cela démontrerait qu’il n’y a aucun ostracisme à l’égard des pays du Sud et/ou musulmans; que de nouvelles relations Nord-Sud sont possibles à l’échelle régionale."


"Les avantages pour la Tunisie seraient tout aussi importants: dans une mondialisation hyperconcurrentielle, cela ancrerait son destin au pôle européen; elle pourrait mieux négocier avec l’UE de politiques communes (et pas seulement le libre-échange); elle bénéficierait de la mobilité des personnes (au lieu des «migrations»). (...) Actuellement, les pays arabes du pourtour méditerranéen (hors Palestine) reçoivent 11euros par habitant et par an (subventions et prêts). La Turquie quatre fois plus. Les pays candidats issus de l’ex-Yougoslavie, douze fois plus. La question de l’adhésion se pose donc."

C'est vraiment émouvant le trostko-balladurisme. La Grèce et bientôt le Portugal et l'Espagne doivent en avoir les larmes aux yeux.

28 mars 2011

2012 : Maya con dios

Voyage au bout de la merde.


Pour bien marquer son mépris des toubibs, et surtout pour se venger de celui où les braves gens tiennent les poètes, Léon Bloy ne manquait jamais de rappeler que, tous comptes faits, un médecin est quelqu’un qui passe quarante ans de sa vie à renifler des pots de chambre. Le médecin, prince des bourgeois, jouit d’une estime générale qui trouve pourtant son origine dans l’étude des fèces et les analyses de glaviots, il est bon de s’en souvenir. La journée d’un médecin ? Quand il a bien tâté des viandes flasques, qu’il a curé trente litres de pus et mis son pif dans plusieurs entrejambes, le médecin sort de chez lui, ganté de cuir, il prend place dans son 4X4 Audi noir et rentre chez lui en homme respecté. Le dentiste, quant à lui, dont la situation est un autre sujet d’envie générale, aura passé huit à dix heures avec ses mains fourrées dans la bouche de parfaits inconnus.
Lyon, ville bourgeoise s’il en fut, tient à marquer son enthousiasme pour ces utiles professions. Lyon tient également à être de son temps, c'est-à-dire à sacrifier au culte ludique dans l’orthodoxie la plus impeccable. Une association quelconque va en effet installer un côlon de 20 mètres de long sur la place de la République, il fallait bien ça. Un côlon de vingt mètres, un côlon rose gonflable dans lequel les Lyonnais et les badauds du monde entier sont invités à pénétrer ! Samedi 2 avril, en plein centre de la capitale des Gaules, le promeneur aventureux pourra faire un tour au tréfonds d’un cul géant et prendre des photos, si le cœur lui en dit. Après avoir supporté des trouduc’ durant toute la semaine, il s’agira pour le promeneur anonyme de prendre conscience du danger qui se tient tapi en son propre fondement et, dans un geste décidé, d’aller se faire ausculter le boudin chez le médecin de son choix. Car, en effet, nous sommes menacés. Qui, d’ailleurs, l’ignore encore ? Nous sommes menacés par l’air ambiant, les radiations japonaises, l’islam radical, les pesticides dans les boîtes de thon, le Front national, les accidents de bagnoles, la cigarette, la graisse saturée dans les Pepito, la crise du vivre-ensemble, la déforestation, le vieillissement européen, les Roms, la mort, l’américanisation, les traders et, depuis peu, le cancer du côlon. La menace nous mord le cul, oui ! et pour bien se la figurer, rien de tel qu’un petit tour dans un côlon de plastoc, faute de mieux. Et en famille, s’il vous plait ! Car, si la menace est bien là, sournoise, il convient de garder le sourire et surtout, de ne pas se prendre au sérieux. Enfants bienvenus ! Si Jonas fit un tour dans le ventre de la baleine pour renaître trois jours plus tard, le petit Kevin n’aura d’autre choix que de disparaître un instant dans un intestin maousse pour entrevoir in situ le sens de la vie qui l’attend.
Après tout, l’époque est ainsi : directe. On nous enjoint partout d’être nous-mêmes, de ne pas mentir, d’être vrai, d’exprimer sans ambages ce qu’on a à dire, de renoncer à la honte. Il faut appeler un chat un chat, pas vrai ? Alors, allons-y pour le côlon géant, place de la République ! On frémit quand même à l’idée qu’une autre association humaniste puisse un jour organiser une expo ludique sur le thème de la prévention des hémorroïdes. Serons-nous obligés de passer en colonne par deux, au son de la Marseillaise, dans l’anus géant érigé sous l’Arc de triomphe ?

Le XXième siècle sera colorectal, ou il ne sera pas !

27 mars 2011

"Coach" scolaire de l'école d'après

Un prof de mes amis m'a passé ce document. Il enseigne en ZEP de banlieue et a un jour trouvé ce papier dans son casier.

Une bonne femme s'improvise "coach" pour élèves et, sans doute pistonnée par l'encadrement, propose ses services aux lycéens. Qui paye ? C'est toute la question... mais je vous laisse savourer le lexique anglo-saxon de cette faiseuse de winners :


Quand il ne reste plus rien dans les temples du savoir, les marchands commencent à s'y installer (je n'en dirai pas plus sur le patronyme de la donzelle ni sur son CV à base de PNL/care/citoyenneté et autres fumisteries de marabouts 2.0).

26 mars 2011

Le son du soir qui t'annonce qu'après l'hiver vient l'hiver nucléaire

Tu aimes Michel Berger ? Non, ne me remercie pas cher auditeur de CGBradio 2.0.com Car le Paradis blanc est bien un morceau d'anthologie. Je le dédie à toutes les victimes des catastrophes naturelles et aussi à tous les décédés des catastrophes écologiques causées par les catastrophes naturelles. Après l'hiver vient l'hiver nucléaire ! On a maintenant tous besoin d'une héroïne dans la vie. C'était BatPat sur CGBradio2.0.com

Le mauvais sujet de l'assemblée


19 mars 2011

Presse' Culture

Nous espérons toujours trouver quelque chose à nous mettre sous la dent en ouvrant un magazine comme TGV, les Inrocks, ou n’importe quel journal qui nous raconte la vie culturelle, musicale, cinématographique… Nous savons pourtant pertinemment qu’ils sont vides et qu’il n’y a rien à en attendre, mais c’est tout le brio de la presse de spectacle : renouveler perpétuellement l’espoir puis le décevoir.

Chaque fois que nous ouvrons ces feuilles, nous sommes ainsi frappés de découvrir qu’il y a très peu à dire : rien de substantiel sinon le perpétuel renouvellement des supports : livres, films, disques, concerts, artistes, personnalités… Le fond, lui, est toujours le même. Les comédiens se succèdent pour expliquer toujours la même histoire : que petits déjà, ils chantaient devant la glace ou aux repas de famille. Qu’enfants ils détestaient l’école. Que leurs parents les voulaient médecin mais que pour eux il n’en était pas question… Les groupes de rock se succèdent pour faire la même sempiternelle photo de mecs en noir qui font la gueule devant un entrepôt désaffecté.


« [Machin] : le groupe du siècle ! »


Et curieusement, cette répétition ne lasse personne : les lecteurs continuent de lire, les journaux de raconter, d’imprimer, d’interviewer, et les interviewés eux-mêmes, de jouer le jeu sans se déconcerter. Comme si de rien n’était, rockeurs et comédiens répondent aux questions, prennent la pose, font des déclarations, comme si cela n’avait pas été fait et refait, dit et redit, écrit et réécrit des milliers de fois. A croire qu’ils ne lisent pas les magazines ! Sans quoi ils sentiraient le ridicule, finiraient par craindre de barber les gens, ou bien ils réprimeraient un sourire quand ces phrases sortent de leur bouche et qu’ils s’entendent par exemple expliquer – encore et encore ! - qu’ils « n’ont pas de plan de carrière », qu’ils préfèrent « marcher à l’intuition », qu’ils détestent les étiquettes avec lesquelles on essaie de les cataloguer… Ils ne prendraient pas l’air si fin en affirmant que « la naissance de leur premier enfant a tout changé » comme si c’était une chose que les gens ne peuvent pas s’imaginer. Ou que « la politique ne les intéresse pas » mais qu’il « faudrait faire bouger les choses »… Et aucun critique n’aurait plus l’idée d’écrire des choses comme « entre pop acidulée et ballades lancinantes, [Machin] nous promène à travers un univers bien à lui, avec un goût évident pour l’expérimentation. Attention talent ! »

Il ne serait pas si long de faire l’inventaire de ces lieux communs, et ce serait à vrai dire une entreprise journalistique intéressante. Ressortir quelques années d’archives de magazines musicaux ou culturels, brasser et rassembler l’intégralité des propos, mettre bout à bout les interviews et les critiques, sur une grande page… Et dresser des tableaux, des schémas avec des flèches, faire des boîtes et des catégories pour ces interviewés qui n’entrent pas dans les cases… pour se rendre compte qu’il y a finalement peu de choses à apprendre. Toujours les mêmes, dites plus ou moins bien, plus ou moins intelligemment, par les générations de starlettes qui se succèdent. On compilerait tout ça dans un rapport, on le lirait une bonne fois pour toutes et on serait vacciné à vie de tout ce papier glacé. A la place on lirait des livres, et on écouterait de la musique.

18 mars 2011

Sarko au pays du soleil irradiant

D'après le parisien, Nicolas Sarkozy souhaite se rendre au Japon «dès que possible» en tant que patron du G8-G20 pour témoigner «la solidarité la plus complète et la plus totale» de la France.
Comme c'est le bordel dans les aéroports nippons, le CGB a déniché le point de largage idéal à Fukushima pour que monsieur le président puisse accomplir son rôle en toute sérénité.


Japon : la mobilisation internationale ne faiblit pas

17 mars 2011

Le retour de Ken Gremetz le survivant

Souvenez-vous, c'était en mai 2008, Ken Gremetz de l'école Hokuto-PCF, l'homme aux sept cicatrices sur son torse qui en les reliant forment une faucille et un marteau, avait fait mordre la poussière à un élu au conseil régional de Picardie.




Fist of the PCF -episode 1 par kroulik


Ken Gremetz revient plus furax que jamais, devant un parterre d'élus à la « décence à fleur de peau » lors d'une réunion désinformatrice sur la crise nucléaire japonaise.


Maxime Gremetz fait un scandale séance crise... par ParlonsTV


PARIS (Reuters) - Le président de l'Assemblée nationale, Bernard Accoyer (UMP), va porter plainte contre le député communiste Maxime Gremetz, qui a perturbé mercredi une réunion consacrée à la crise nucléaire au Japon.

Bernard Accoyer va déposer une plainte « pour menaces contre des fonctionnaires et pour outrage et violence », a-t-on appris dans son entourage. Il convoquera une réunion extraordinaire du bureau de l'Assemblée le 23 mars afin de « statuer sur le cas de M. Maxime Gremetz », ajoute-t-on de même source.

Maxime Gremetz, connu pour ses éclats au Palais-Bourbon, était entré dans la salle d'audition pour protester contre le fait que plusieurs véhicules en stationnement de ministres et de dirigeants de la filière nucléaire bloquaient sa voiture.

L'intrusion du député dans la salle avait provoqué de vives réactions de participants et les huissiers avaient dû intervenir afin d'éviter que les échanges vifs entre le député communiste et son collègue socialiste Bruno Le Roux ne s'enveniment.

« La conduite de Maxime Gremetz est déshonorante pour la France », a dit Bernard Accoyer. « Son comportement a été inadmissible. Je vais présenter les excuses de l'Assemblée nationale à nos amis japonais et à tous ceux qui participaient » à cette réunion

Les ravisseurs du sens


Chantal Delsol - Une figure poétique du nihilisme par college-des-bernardins

16 mars 2011

Humour Godzilla


Sur une idée de Beboper (que l'histoire jugera!)

Les précieuses ridicules

Bien qu'il me restait quelques sympathies pour Dupont-Aignan, en deux spots rarement atteints dans le ridicule, celui-ci a réussi à faire s'évaporer mes dernières naïvetés le concernant. Comment peut-on prendre au sérieux des guignolades pareilles ? Là, on se s'adresse même plus à de grands enfants, mais carrément à des débiles mentaux. Même Hervé Morin dans sa vogica a l'air moins ridicule que ce blaireau.


L'arnaque du siècle 1 par dlrtv


L'arnaque du siècle 2 par dlrtv

15 mars 2011

Etat d'âme et état d'âne


Détournement d’une publicité touristique pour le Maroc dans le métro parisien :


Parce qu’enfin, merde ! Ce thé généreusement offert, ce sourire épinglé… Supplément d’âme ou appât grossier du marchand de tapis pour nous refourguer sa came ? Il y a comme ça des pays qui bénéficient d’emblée un a priori spirituel positif, qui font « grandir l’âme » sans qu’on sache trop comment :
  • Le Maroc fait grandir l’âme, avec ses habitants si chaleureux, main sur le cœur, pétris de simplicité et de sagesse.
  • Le Brésil fait grandir l’âme de la convivialité, des sifflets de carnaval et du football festif.
  • Le Royaume-Uni fait grandir l’âme excentrique de l’ivrognerie sympathique et du pop-rock.
  • L’Ethiopie vert-jaune-rouge, sans avoir rien fait pour cela, fait grandir l’âme de la coolitude et de la fraternité...
La France, quant à elle, serait bien en mal de faire grandir quoi que ce soit. Ses poètes, ses grands hommes et son histoire ne suffisent pas : on la somme de faire ses preuves, de présenter ses états de service, et c'est tout juste si on l'autorise à se demander ce qui fait son âme et à quoi celle-ci peut ressembler.

14 mars 2011

La menace fantôme


Reconnaître sa droite de sa gauche est une étape fondamentale dans le développement de l’homme. Reconnaître sa droite de sa gauche permet à chacun de penser l’espace, de se le représenter, de s’y situer et d’y évoluer. La droite et la gauche sont des indicateurs stabilisateurs dans ce déséquilibre permanent qu’est la marche du bipède, et ils sont les bases de son sens de l’orientation et pourquoi pas de son sens de l’évolution.
A voir l’agitation médiatique qu’a soulevée ce sondage Harris, bombardant Marine Le Pen en pôle position des intentions de vote au premier tour des élections présidentielles de 2012, il semblerait que la France soit en totale perte de repères. Une raison insuffisante pour se tromper de débat.


Dans 100 mètres, tournez à l'extrême droite, c'est à dire à gauche, enfin à droite ?


C’est sous un bombardement d’informations et de publicité que le citoyen aura péri. Irradié au néon, assourdi par la cacophonie des slogans et le matraquage des décibels, le citoyen sent trop tard la panique l’étreindre, tandis qu’il prend conscience des tonnages de la pensée fracassée en décombres qui lui ont dégueulé sur la tronche. La claustrophobie est là, et le sentiment de déréliction aussi. Le citoyen est non seulement étouffé mais égaré dans le labyrinthe d’une pensée unique, percluse de panneaux de signalisation lui interdisant toute sortie et lui intimant de tourner en rond à durée indéterminée. Le citoyen infantilisé de loisirs culturels et sportifs, régresse, inexorablement, dans un monde qui a aboli la distance et les horizons, le voyage. L’initiation a dégénéré en expériences à classer puis à compulser. L’homme de l’après modernité n’est plus un homme de vécu, mais une somme d’instants de vie sous vide. On nous promettait l’infantilisation généralisée. Il n’en est rien. L’humanité continue sa progression. Il ne s’agissait pas de faire machine arrière vers le paradis perdu de l’enfance, mais au contraire, de faire cap au plus vite vers sa figure inversée, le vieux grabataire écrabouillé sous les gravats de ses souvenirs, en phase avancée d’alzheimerisation. Où est ma droite ? Où est ma gauche ? Comment se rappeler dans tout ce tapage ? Comment avancer sans plus aucune possibilité de faire le point ?


Manuel de survie intellectuelle à l'ère de la post modernité


Jérôme Sainte-Marie, directeur de l’institut de sondage Isama, a bien raison, lorsqu’il qualifie le FN de « zone érogène de la République française. » Les crises d’hystérie des fanatiques de tous bords, curés messianiques de gauche et pasteurs fondamentalistes de droite, qui se succèdent actuellement sur la scène médiatique en sont la preuve bavarde. Ça jouit à moindre frais, à 20 € la pipe dans une contre allée obscure d’un bois, Vincennes ou Boulogne, c’est selon votre condition sociale et vos préférences sexuelles. Cela dit, force est de constater que le débat se dépassionne légèrement en moyenne, depuis que les médias sont passés de la diabolisation systématique du FN à un traitement plus équilibré et plus éthique de ce parti peut-être en voie de normalisation, c’est-à-dire en voie de disparition. L’investissement sexuel du FN est en chute libre. Peut-être bien qu’on se lasse d'attendre ce viol annoncé de la France qui n’arrivera jamais, vieille fille allumeuse mais désespérément frigide qu’elle est.


Fais-moi sauter l'verrou d'ma ceinture de chasteté enculman


On s’interroge dans le lanterneau intellectuel français. Et les diatribes fusent à l’intérieur même de l’intelligentsia de gauche (voir la confrontation Joffrin/Cohen). Par quelle fieffée malédiction la fille Le Pen arrive-t-elle à de tels sommets ? Comment le fascisme peut-il grimper si haut dans le pays des droits de l’homme ? Le FN, parti des trahis en tous genres, serait devenu une espèce de ventre mou, de fourre-tout de tous les revenus des promesses électorales des partis aux affaires. En d’autres termes, l’électeur du FN est blanchi par un processus de victimisation. Une victoire sur le manichéisme ? Il est en tout cas entendu que là est la source de la montée en puissance du Front national. Et c’est d’autant plus vrai dans un contexte de globalisation, de mondialisation économique, où on ne cesse de nous rabâcher que la France devra s’adapter ou périr avec ses grandes idées d’un autre siècle. La concurrence se généralise ? Il n’est pas étonnant d’opter alors pour un parti qui annonce dès son nom de baptême qu’il fera front.
Le FN, parti nationaliste serait-il en passe de muter, muer, en un parti politique politiquement correct par la bande sociale ? Le FN pourrait-il constituer à terme un parti populiste soluble (dissoluble) dans le progressisme ? Les efforts de Chantal Brunel, députée UMP experte de la repoussée d’Archimède, refoule le FN à la gauche de l’UMP ; et Nicolas Sarkozy qui vient de mettre à la porte Yazid Sabeg, son désormais ancien commissaire à la diversité et à l’égalité des chances... L’UMP froncerait-il les sourcils ?


Chantal Brunel, une députée bien nommée ?


Revenir sur la question du sondage tel qu’il est pratiqué par toutes les Sainte-Marie immaculées est sûrement une question intéressante. L’angle zemmourien parlant d’imposition des candidats politiques par les instituts de sondage est peut-être pertinent. Le sondage Harris, depuis contredit par celui de France Soir, était en tout cas incomplet. Un bon point pour tout le barnum médiatique. Mais incomplet, il l’était, non car DSK n’avait pas été testé (deux jours après le premier, le second sondage Harris testant DSK, le nouveau poulain US, briefé certainement à mort du haut de son fauteuil de Président du FMI, venait confirmer la pôle de Marine Le Pen), mais parce qu’il n’était pas accompagné d’un sondage sur les intentions de vote des électeurs au second tour des élections présidentielles, dans un duel qui mettrait donc aux prises Marine Le Pen avec Sarkozy, DSK, Hollande, ou on ne sait quel autre pachyderme, sorti tout droit du cimetière des éléphants socialistes. Le Parti Socialiste, c’est notre Jason de Vendredi 13 à nous. On a beau le trucider dans tous les sens, il revient interminablement, manifestement immortel qu’il est. La question est : pourquoi en est-il ainsi ?


Jason découvre les Bisounours quai de Solférino


Sarkozy a réussi le tour de force de fédérer 71 % de mécontents contre sa petite personne. Il n’est pas étonnant que les journalistes nous servent désormais la soupe d’un 21 avril à l’envers. Le 21 avril, d’événement, de choc traumatique, est devenu un concept politique à part entière dans notre pays. Qu’est-ce qu’un 21 avril à l’envers ? C’est un second tour des élections présidentielles qui verrait s’affronter le candidat du FN, qui en l’occurrence est une candidate ! au cornac qui aura réussi à laisser à quai de Solférino ses adversaires. Ce 21 avril à l’envers est une vue de l’esprit. Il n’existe pas, il ne peut pas exister. Le 21 avril fut un infinitésimal événement en comparaison du second tour des élections présidentielles de 2002, qui accoucha d’un résultat indigne d’une démocratie en bonne santé mentale. De plus, il serait bon de s’interroger qualitativement une bonne fois pour toutes sur la question de l’alternance UMP/PS. Bien sûr, l’on pourra toujours trouver des différences politiques entre ces deux partis qui cristallisent pour l’essentiel ce qu’il nous reste d’opposition droite/gauche. Mais il faut bien finir par accepter la réalité et convenir qu’en termes d’opposition, leur confrontation n’a pas lieu sur des thèmes essentiels ; et si elle a bien lieu, elle n’est qu’un simulacre, le réel pour preuve. Là est la vérité du concept UMPS, de dénoncer cette opposition factice entre les deux partis du Progrès, qu’il fut un temps, l’homme de la rue nommait « Tous pourris ». Le FN aura récupéré tant de concepts issus du bon sens populaire ; une manière pour le système de décrédibiliser et de mettre au ban de la société une contradiction utile, devenue dorénavant subversive, car laissée à la chasse gardée d'un parti sulfureux.
Si Marine Le Pen passait effectivement au second tour contre un candidat de gauche, nous serions exactement dans la même configuration qu’en 2002 : le champion du parti populiste le plus puissant en France, confronté au champion du parti progressiste le plus puissant du moment.
Le progressisme, enfouraillé comme un porte avion, mène une guerre sans merci contre le populisme Dans n’importe quelle configuration, Marine Le Pen serait battue à plate couture par le parti du Bien, du Bon, du Beau, avec peut être cela dit une belle envolée à hauteur de 10 % par rapport à son papa. Car il est des filsetdesfillesdecrates qui réussissent définitivement à tuer le père…


Je suis ta fille Dark


Pourquoi toute cette agitation ? Mobiliser l’électorat progressiste en premier lieu. Marine Le Pen incarne le spectre des heures les plus sombres de notre histoire sur son vaisseau fantôme réactionnaire ; elle est le catalyseur idéal pour motiver les troupes du bien. Egalement, verrouiller une bonne fois pour toute la porte du pouvoir au populisme pour imposer un bipartisme de mastodontes 100 % libéral et ouvert aux flux. D'ailleurs, à la réflexion, le 21 avril n'a peut être jamais été un choc démocratique que dans la mesure où le 3ème homme est passé. ça en dirait suffisamment long sur l'état de délabrement avancé de la République française, isn't it ?
Le monde de demain se fait jour, heure après heure, dans ce segment du temps, dont la durée s’est subitement étirée et dilatée, bourrée qu’elle est tout à coup d’Histoire. La ville monde multiculturelle, ruche frénétique d’insectes occupés à combler le vide existentiel par un matérialisme incarné et décliné à l’infini dans la marchandise, se consolide. Les flux migratoires sont incontrôlables, happés qu’ils sont par l’appel d’air commandé par le marché et la logique intrinsèque de l’histoire en marche. La décolonisation serait de l’histoire ancienne ? Non, et le masque tombe irrémédiablement. Aujourd’hui, alors qu’un vent d’émancipation souffle sur les pays arabes et maghrébins, alors que nos commentateurs de salon s’empressent de qualifier ces mouvements de révolutions démocratiques, sans s’interroger sur la configuration qui les a fait naître (quid de l’Internet et de Facebook utilisés comme des chevaux de Troie), sachant pertinemment que de toute manière, tout mouvement populaire est à terme forcément mis sous le joug de telle ou telle classe sociale ou caste, les Tunisiens regagnent leur mère patrie. Effet positif ou négatif de la colonisation ? Juste un fait : la langue, la culture, sont des vecteurs de rattachement à la Patrie, des moyens puissants et élémentaires pour obtenir la cohésion d’un peuple. Les Tunisiens rentrent enfin au pays. La colonisation était en fait un triptyque événementiel, et c’est tous les esclavagistes du libéralisme, les Minc et autres Attali qui se frottent les mains d'oeuvre. Kadhafi est à ce titre très révélateur. Reçu il y a à peine deux ans en France (en vérité, c’est lui qui a reçu la France entière de dessous sa tante plantée aux Invalides), Sarkozy veut désormais lui bombarder la gueule, et les Libyens de menacer dans la foulée de faire des révélations sur le financement de la campagne de 2007 du Président de la République. L’affaire est entendue : ces dictateurs opéraient comme des freins au 3ème volet de la conquête du monde par l’Occident : la rétrocolonisation. Le Marché commande la libéralisation de tous les flux de marchandises, y compris humaines, à savoir entendues dans leur dimension de main d’œuvre ; les banquiers et autres businessmen nous font entrer de plain pied dans l’air du tout débridé. Allan Stivel, célèbre barde breton, rappelait dans les pages du Parisien la semaine dernière le génocide culturel imposé en douceur à la Bretagne par les instituteurs, curés du progressisme républicain, dont la mission était d’unifier culturellement tout un pays pour affermir la puissance de l’Etat Nation France ; les instituteurs et autres profs, aujourd’hui, promeuvent une idéologie tournée vers l’autre, la diversité, auprès d’élèves qui veulent revenir à la pratique culturelle de leurs aïeux, parler arabe, et faire carrière à Dubaï. Ce mouvement ne peut révéler que l’enterrement de l’Etat Nation et le combat perdu d’avance, d’arrière garde, du FN. Debout les citoyens du monde !


Espèce éteinte en 1491


Tous les remparts se sont déjà effondrés. La culture française est en passe de dégénérer en folklore ; les acquis sociaux seront scrupuleusement rationalisés, un à un et un par un. Il faudra s’adapter et à la fin tant pis, on s’en branle, car il faudra bien périr. Le retour en arrière est un sens interdit par le progressisme, idéologie impossible à questionner, technologie de contrôle hyperintrusive mais au ressenti light, qui avance en déferlante. Le progressisme noie toute réaction et fait de chaque lutte, un combat de basse intensité. Le fait est qu'à chaque attaque, cette idéologie resserre son étreinte. Là est la réalité, à moins d’endiguer le circuit de refroidissement, la fission du noyau n’aura pas lieu.

NB : photo montage de la Bulle Marine envoyé par GaGaël, une bulle qui ne fera pas strike.

Au boulot !

Les « skinass »

13 mars 2011

La fouine fume "100 joints par jour"

A déclaré ce baltringue mythomane brillant enfant du ghetto dans l'émission de Ruquier...

L'œil vif du busard des cimes


Petit exercice mathématique.


En sachant qu' effriter/rouler/fumer prend environ 1/4 d'heure par joint, combien la fouine fume-t-il de joints en une journée ?

Réponse: 96 joints fumés par jour sans jamais dormir, (on lui en accorde volontiers 4 de plus, quand il en fume deux en même temps pendant ses pauses repas ).

Conclusion : grâce à cette ascèse, La Fouine a réussi à transformer sa matière grise en matière fécale, élément indispensable à l'écriture de textes de rap car lorsque ladite matière s'échauffe, elle fait des bulles qui s'échappent par les narines du débile de l'enfant du béton pour venir se déposer directement sur sa page blanche et inscrire à tout jamais les chefs d'œuvres que l'on sait au fronton du grand égoût de la sous-culture obligatoire.

8 mars 2011

La fête des seins



Dans la rubrique courrier des lecteurs, voici un petit texte de Furax.

Journée internationale mais pas universelle de la femme

Journée de la femme au Vatican
C'est les zenfants d'cœur qui vont être contents.

Journée de la femme en Afghanistan
Burka pas ?!

Journée de la femme en Inde
Distribution exceptionnelle de saris ignifugés.

Journée de la femme au Pakistan
Exceptionnellement, les lapidations seront remises au lendemain.
Exceptionnellement, les lapidations publiques se feront sous seing privé.
Lapidation : distribution exceptionnelle de pierres en caoutchouc.

Journée de la femme en Algérie:
Ixciptionnellemont, li femmes ils ont l'droua d'Y rien.

Journée de la femme en Grèce:
Exceptionnellement, les femmes, oh pardon!...

Journée de la femme au Brésil
Exceptionnellement, le bois de Boulogne sera fermé.

Journée de la femme en Chine:
Exceptionnellement, les bébés de sexe féminin auront le droit de vivre.

Journée de la femme en France
Exceptionnellement, les femmes auront le droit de se taire.
Exceptionnellement, les femmes n'auront ni mal à la tête, ni la migraine.
Exceptionnellement, les hommes ne feront ni les courses, ni le ménage, ni la cuisine, ni la lessive, ni la vaisselle et pourront regarder un match de foot sans qu'on leur fasse la gueule (ça tombe bien, y'a Barça Arsenal ce soir).
Exceptionnellement, les femmes ne seront plus des hommes.

Journée de la femme dans le porno
Exceptionnellement, les femmes auront le choix entre :
_ une pipe ;
_ une sodomie ;
_ une éjac faciale.

6 mars 2011

And Keyser Söze is...

Tous les trois jours environ, j'allais déposer de l'argent en liquide, dans une mallette, au Crédit du Nord", raconte dimanche au Parisien un ancien membre de l'association de financement de la campagne présidentielle d'Edouard Balladur en 1995, entendu comme témoin dans l'enquête sur l'affaire Karachi.

..putain, le parrain, l'archange de la corruption c'était... Balladur!

5 mars 2011

Affaire Grégory, on a retrouvé le corbeau !

L'individu s'apprêtait à poster une lettre de dénonciation à France télévision:

Mais lâchez-moi!

_ Houps, pardon Monsieur Sopo, on ne vous avait pas reconnu dans le noir... Au CGB on adore ce que vous faites, continuez.

3 mars 2011

Je me sens solidaire d'un plouc de service !

Archi lol et ultra Mdr !
Merci à Jay Dee, qui nous reviens d'outre-tombe, pour avoir déniché cette petite merveille.

"Il m'a demandé de fermer ma gueule"
envoyé par Europe1fr. - Regardez les dernières vidéos d'actu.

J'ai pensé à un sketch de Jonathan Lambert, celui où un érotomaniaque enragé est tenu au bout d'une corde par deux infirmiers, bavant à gros bouillon et qui s'apprête à fondre sur une belle femme en gueulant « BAISER, BAISER ». J'imagine la même chose avec Galliano, mais qui s'apprête à sauter sur une hideuse en éructant « GAZER, GAZER ».
Il nous faudrait un dessinateur au CGB.
Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?