21 avril 2010

Mos Def au Cabaret Sauvage : ECART & TRACE


Un palindrome pour résumer le concert de Mos Def hier au Cabaret sauvage, l'une des stations spatiales de la planète Villette, le site où le laid est tellement moche, que ma foi, le beau émerge dans une espèce de ressenti tragique, du type de ceux qui vous font pousser des sourires sardoniques aux commissures des lèvres...
Ecart, car le rappeur de Brooklyn a joué les divas en se permettant un retard d'une bonne heure et demie. Trace, car Mos Def, le rappeur crooner est de ceux qui peuvent se permettre ce genre de caprice : en deux sons, l'attente n'était déjà plus qu'un lointain souvenir. Le Booggie man, c'est un mec à part dans le monde du hip hop, un artiste, pas un clown. Un concert de qualité. Le moment idéal pour apprendre la mort de Guru...








Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?