3 avril 2010

Alors ça boom au quick hallal ?

Alors ça boom au quick hallal ?


Une décoction cérébrale de Paracelse


Dédicacé à Marcel Gotlib

Le commissaire Charles-Hippolyte Starsky rejoignit l’inspecteur adjoint Raymond Hutch sur le lieu désolé du terrible attentat.
— Je vois que la division scientifique s’attèle déjà à la tâche, dit le commissaire, mais c’est la première fois que je les aperçois ceux-là. Une nouvelle équipe ?
— Oui, on a mis les Experts-Manhattan sur le coup, dit l’inspecteur.
— Parfait ! Leur excellente réputation jouit d’une ampleur internationale et n’est plus à démontrer. C’est beau le mondialisme, inspecteur !
— En effet, commissaire !
— Alors quelles sont les premières conclusions ?
— Il semblerait qu’un terroriste islamiste d’une cellule autonome d’Al-Rachida se soit découvert une passion pour l’événementiel et le spectacle feu & lumière, commissaire.
— Encore un putain d’artiste ! Mais pourquoi s’est-il illustré dans un sanctuaire de la restauration rapide ?
— On doit peut-être y supputer une corrélation possible avec le burger hallal, commissaire.
— Le burger hallal ?
— Vous semblez ignorer que l’entreprise Quick propose désormais un burger hallal pour sa clientèle musulmane, commissaire ?
— Ah bah ça alors !? Mes couilles assermentées m’en tombent ! Quelle idée saugrenue ! Quelle désarmante cocasserie ! Quelle désopilante révélation ! Ah, ah, ah… la bonne poilade ! Oh, oh, oh… je la raconterai à mes petits-enfants au coin du feu, celle-là ! Uh, uh, uh… la putain de sa race !


— En effet, commissaire !
— Et pourquoi pas des nouilles asiatiques dans une pizzéria !?
— Ah, ah, ah… moi aussi, je veux jouer, commissaire, et je propose une choucroute alsacienne dans un restaurant turc !
— Un ortolan charnu dans un restaurant végétarien du Marais !
— Des boulettes de viande au manioc dans un restaurant du Tennessee fréquenté par le Ku Klux Klan !
— Une paschtida israélienne au théâtre de la Main d’Or !
— Un Tajine de jarret au diner du CRIF !
— Hola ! On se calme, inspecteur ! Dois-je vous rappeler qu’un certain président d’un certain pays en est, lui, de la confrérie du prépuce amputé, si vous voyez ce que je veux dire !?
— C’est limpide, commissaire ! Je prendrai soin de fermer ma grande gueule, désormais !
— Bien inspecteur ! Qu’en pense l’arrière-boutique ?
— L’arrière-boutique ?
— Ben oui… le 36 !
— Le 36, quai des Orfèvres, commissaire ?
— NON, LE 36 15 ULLA, ABRUTI !
— Désolé, commissaire ! Est-ce une nouvelle division de la police ?
— Oh là là, parfois vous me navrez prodigieusement, inspecteur adjoint Hutch ! Bon, laissez tomber. Pfff… c’est quand même un putain de carnage. Y a même du sang et des boyaux projetés sur le plafond. Ça me rappelle l’épisode sept mille deux cent cinquante-six de l’inspecteur Derrick. Celui où il déclare « Helmut, vous êtes fait comme un rat ! », alors que l’Helmut susmentionné était un canard ! Je n’ai jamais rien pigé à cet épisode, que j’ai pourtant vu une bonne dizaine de fois, inspecteur !
— C’est une analogie, commissaire !
— Non merci, je suis hétéro, inspecteur ! Mais pourquoi un fast-food américain décide-t-il de servir hallal, alors que les islamistes les conchient comme le shetane. Ils cherchent les problèmes ou quoi ? Porc d’américain ! Pacte atlantosioniste satanique !
— Euh… non, commissaire. Quick est français et en rien américain !
— Hein ??? Zêtes certain, inspecteur ?
— Affirmatif, commissaire !
— OOOHHH, PUTAIN ! BON, LES EXPERTS DE MES COUILLES… ON STOPPE TOUTE ACTIVITE ET ON REMBALLE LA QUINCAILLERIE AVANT L’ARRIVEE DE LA DCRI… faut pas être mêlé à ça, inspecteur, sinon ça va nous retomber en plein dans le fion.
— Mais pourquoi, commissaire ?
— MAIS PASSQUE, MÔÔÔSSIEUR L' INSPECTEUR HUTCH, EN 778 APRÈS J.C., CE SACRE CHARLEMAGNE A CASSÉ LES COUILLES DES BOUGNOULES JUSQU’EN CATALOGNE ET QUE CA SE FAIT PAS D’EMMERDER LES GENS CHEZ EUX !
— Ah bon ? Mais nous, on fait ça tous les jours, commissaire !
— VOTRE GUEULE, HUTCH ! VOUS NE CONNAISSEZ PAS L’HISTOIRE DE FRANCE OU QUOI ??? LA CHANSON DE ROLAND… ET TOUT, ET TOUT…
— Euh… Roland… Magdane ? Topor ? Barthes ? Garros ? Emmerich ? Dumas ?
— PUTAIN, LE CHEVALIER ROLAND ET SON ÉPÉE DURACELL !
— Ben non, commissaire ! Désolé…
— VOUS ÊTES VRAIMENT UN CAVE, HUTCH ! VOUS ÊTES BIEN LE GENRE D’ABRUTI À ROULER DANS UNE CAISSE TOUTE ROUGE AVEC UNE RAYURE BLANCHE !
— Euh, commissaire… vous pourriez éviter de gueuler en majuscule, ça devient chiant !
— Quand les Franco-Magrébins apprendront par les médias qu’un de leurs mabouls s’est explosé dans un Quick et que ce n’était point dans l’unique intention de griller des steaks, on aura droit à leurs habituelles et éternelles jérémiades ! Et qu’on est encore stigmatisés… gna, gna, gna… et que c’est vous qu’avait commencé en 778… gna, gna, gna… et que nous, on est les plus pauvres, alors ça se comprend… gna, gno, gno… et que votre président, il aime bien les Américains, alors vos gueules… zoubida, gna, gna… et que de toute façon, on a le gentil PS avec nous et que les autres, c’est que des nazis, alors on vous encule… Nardine Houellebecq, gna, gna, gna !
— Vous avez sûrement raison, commissaire. Ensuite, on cherchera des têtes de Turc et ça tombera sur nos poires.
— Voilà, vous avez enfin tout bitté.
— Voilà…
— Bien…
— J’ai toujours détesté les huitres vachardes !
— Une dernière question !
— Oui, commissaire !
— Accepteriez-vous de prendre la délicate main de ma grand-mère bavaroise, inspecteur Hutch ?
— Pour l’épouser ?
— Non pour se branler !
— Ce serait pour moi un véritable honneur, commissaire !
— Bien… je ne sais pas ce que vous en pensez, mais je me demande où ce foutu Paracelse compte nous mener, car là, voyez-vous, iconoclaste Hutch, je ne comprends plus rien à nos époustouflants dialogues.
— J’ai la même impression, commissaire. À mon avis, il ne sait comment clore cette prodigieuse épopée, alors il tente une fuite en avant dans l’absurde en espérant épater ses sublimes lecteurs. Mais il va s’en ramasser une bien bonne, le couillon. Il aurait mieux fait d’étudier la dramaturgie.
— Oh, il va se planter en beauté !
— C’est certain !
— Comme Hitler !
— Et pourtant, Churchill l’avait prévenu !
— Voilà…
— Voilou…
— Comme l’explique Zemmour, la plupart des noirs et des Arabes…
— Bon que fait-on maintenant, commissaire ?
— Si je vous invitais à danser un slow gluant, Hutch, comment le prendriez-vous ?
— Par la taille, commissaire !
— Bien, alors exécutez-vous, Hutch !
— À vos ordres, commissaire ! Je prends mon arme… je vérifie qu'elle est chargée… j’applique le canon contre ma tempe… j’enlève le cran de sécurité… et…
PAN !
— Sombre Abruti ! Ce n’était pas dans ce sens-là qu’il fallait me comprendre. Tant pis pour vous, Hutch, vous ne verrez jamais la coupe du monde 2010 de foot… c’est bien embêtant… surtout si on s'est offert un écran plat dernier cri sur soixante mensualités, rien que pour ça ! Ah, ah, ah... vous êtes trop con, macchabée Hutch ! En plus, je ne vous ai jamais raconté l’impayable et truculente histoire de la pute cambodgienne, dont en place et lieu de nombril trônait un resplendissant vagin péruvien chaussé d’une prothèse dentaire, après une opération chirurgicale ratée du docteur Delajoux.


ZIZI END





Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?