4 février 2010

A la conquête du rien

_ Tu sais petit, quand j'avais ton âge, j'ai vu des hommes marcher sur la lune.
_ Ben moi... Euuuh... J'ai vu un clown mettre un nez rouge dans l'espace!


mise en orbite de Festivus Simplex


La conquête de l'espace, c'était pourtant chouette... Pas d'indigènes chouinards qui vous reprochent cent vingt ans après de leur avoir interdit de se bouffer entre eux ou de leur avoir permis de ne plus crever comme des mouches... Pas de repentance pour les Luniens, pas d'excuses pour les Martiens... Et puis c'était une façon habile de faire progresser la technologie sans la guerre, de passer des V2 aux fusées Saturne 5, de dépenser des milliards sans objectifs comptables, c'était le prix à payer pour innover vraiment. Claquer des milliards sans faire de victimes... c'est rare en Amérique.

Seulement voilà, le messie métis, Obama minus, a choisi la guerre pour moteur économique. Avec le prix d'un conflit irakien, on fait dix fois l'aller-retour Terre/Mars et il reste du fric pour les pauvres... Ah, les pauvres...
Les pauvres ont toujours eu bon dos. Les voilà prétexte socialocrate pour laisser l'espace aux touristes millionnaires.

Je prends les paris que les SDF américains resteront autant dans leurs cartons que les projets lunaires de la NASA. Pourtant, du fric, il y en a eu de déversé récemment sur la tête d'abrutis vicieux et attardés... De ceux qui jouent avec leurs matières premières, se grattent la bourse et s'entre-spéculent à sec dans des banques en faillite.


T'as un problème bonhomme? T'aimes pas la Win?

L'espace c'était comme un menhir, comme une pyramide, comme un Concorde... Ca ne sert pas à grand chose mais c'est plus important que tout le reste. Maintenant, l'homme blanc peut retourner dans sa forêt, il a renoncé à la conquête. Il peut continuer à thésauriser pour le geste, à "faire du social", à redécouvrir le troc ou à inventer l'auto-fiction... Il a livré l'espace aux touristes, il ne rêve que d'IPod... C'est la fin.


Laissez-moi crever en paix!!!!

SOURCE

4 commentaires:

  1. La fin de la découverte du monde, c'est la fin de la histoire. En abandonnant l'espace, comme tu dis, on comprend mieux le retour sur soi matérialisé par l'écologisme. On a découvert que la terre tournait autour du soleil, que la lune tournait autour de la terre. Reste plus qu'à entériner cette prodigieuse avancée née de l'observation : l'homme, sur terre, il se tourne en rond autour de lui.

    RépondreSupprimer
  2. Les touristes de l'espace.. Muray en a rêvé, les ricains l'ont fait. Bientôt des connards de d'alpinistes sur Olympus Mons (80 000 m quand même).

    RépondreSupprimer
  3. Les démocrates n'ont jamais eu besoin de budget pour aller dans la Lune. Ils y vivent constamment.

    RépondreSupprimer
  4. L'espace c'est nul. A peine quelques cailloux qui tournent comme des cons autour d'un plus gros caillou qui tourne lui même autour d'un encore plus gros caillou. C'est ridicule. Et quel vide ! ça fout le cafard de voir à quel point l'espace est rempli de rien. En plus c'est toujours soit trop chaud soit trop froid, trop massif ou pas assez, etc... Bref quand Dieu aura appris à ranger sa chambre, j'accepterai d'aller jouer au lego avec lui.

    En attendant y a un grand black, genre prophète en costard, qui m'a ouvert les yeux sur la souffrance du monde, notamment au moyen orient. Je peux pas resté les bras croisés... Je m'en vais leur apprendre le bonheur à grand coups de poing (américains, of course u know). YES WE CAN (we can quoi ? on s'en fout, ta gueule et avance).

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?