15 février 2009

Petits meurtres entre ennemis

La saint valentin c'était hier. Aujourd'hui je fête la saint valentimp'. Voici un enchainement de pensées fictives liées à mon dégoût pour les filles de joies ( raison pour laquelle...je m'en donne la peine ). Sous grosse influence hip hop dans sa conception, un clin d'oeil à La Caution et VII.

J'ai vu une beauté aux yeux verts, avec un oeil de verre
La fièvre aux lèvres, livrée à un recueil de verges
Plutôt overbookée d'overdose, au final j'ai offert l'bouquet. Deux verres dosés
Et la v'la qui démarre au quart de tour, en plus elle garde tout
En elle messieurs, il y a une part de vous...
Cette espèce de sac à sperme, jacasse ferme
Et au fond, enculer, elle a qu'à s'faire
Langage cru comme son steak, ce soir cela n'engage qu'une conne on s'tait!
On passe à l'action nous v'la salace si on passe à l'ass
Ca lasse pas, ce soir il n'y a plus de reine, donc on passe à l'as
Après tout c'est qu'une prostituée
Mais à la fin elle sera une grosse triturée
Tu pries bouche bée, mais ne savais-tu pas que l'hostie tuait ?
Hier encore t'étais cette serveuse qu'un pauvre type huait
Ce matin on a retrouvé ton corps dans une fosse qui puait

19 commentaires:

  1. "dans une fOsse qui puait", analphabète, va!

    Je ne sais pas où le CGB vous a trouvé, vous, mais ce rap ne nous trompe pas: vous êtes complètement timbré! J'aime ça, je reviendrai vous lire.

    RépondreSupprimer
  2. il y a 2 types de provocateurs: les premiers qui provoquent pour essayer d'amener à la réflexion les gens (vrai sens du terme) et les seconds qui se croient provocateurs en ecrivant les plus grosses conneries.
    Oups, désolé pour la vomissure égocentrique...

    RépondreSupprimer
  3. L'Educazion Nazionale15 février 2009 à 02:39

    "Hier encore t'étaiS cette serveuse..."

    RépondreSupprimer
  4. Lecteur assidu du CGB et fieffé contemplateur des belles plumes, que vient faire cet asticot dans le fruit mirifique de vos créations ? Le niveau baisse, comme dirait le fier Amiral, ou bien est-ce que vous "embaucheriez" à présent des intermittents de l'esprit ? La verve de ce type, seul contre tous, et contre l'intelligence surtout, est d'une nullité sans pareille. Il n'aime pas les putes ? On en est heureux. Et le serait-on encore davantage s'il décampait de ce lieu amphigourique qu'est le CGB. Sa pensée est à l'image des vers (c'est un bien grand mot pour les Diam'seurie qu'il nous sert là): pleine de fautes et de laideur. Virez-le, chers CGBistes !

    RépondreSupprimer
  5. oops ! ouais désolé pour les fautes, je viens de corriger cela. J'ai honteusement posté ça hier dans l'urgence. A l'avenir je tâcherais d'y faire plus attention.

    RépondreSupprimer
  6. Pauvre Millie, elle ne l'a toujours pas digéré son éviction...

    RépondreSupprimer
  7. hum...faudrait qu'on m'explique ces disparitions soudaines de commentaires. Jacques Pradel à la rescousse :/

    RépondreSupprimer
  8. Tu parles de Dédé du Bochonnoy ? C'est un pauvre mec atteint du syndrome de Gilles de la Tourette, il efface lui-même les conneries qu'il nous laisse. Un bon p'tit gars ce Dédé.

    RépondreSupprimer
  9. Sinon, ô miracle le slamrap s'est auto-corrigé, encore un mystère du CGB.

    RépondreSupprimer
  10. Respect pour les putains!

    Ces femmes font le plus beau métier du monde, et ce depuis le premier homme.

    Elles sont les seules à ne pas faire semblant,
    de nous aimer pour autre chose que notre argent,
    ou quel que fût sa forme,
    la sécurité et le pouvoir qu'il donne.

    RépondreSupprimer
  11. Et allez une crasse déjection littéraire contre les putes...Mais d'où te viens cette haine jeune paumé?

    RépondreSupprimer
  12. Chausson of a bitch16 février 2009 à 11:50

    Oulà ça tire à vue... A priori ce n'est pas des vraies prostiputes qu'il parle mais plutôt des semi-putes qui forment le gros de la troupe de nos amies femelles nan ?

    Parce que pour le coup je peux comprendre la rancoeur, le lendemain de notre belle Saint-Valentin si justement nommée "désir" par yahoo news (désir de baguouzes, de resto ou d'enchères qui montent ?)

    RépondreSupprimer
  13. Dis-donc membre du brotherhood of Kroulik, il vous vienT des envies d'épuration!?!
    Comme le dit chausson of the beach, cette "prostituée" n'en est peut-être qu'une occasionnelle... Une amatrice... Elles sont des millions à la Saint-Valentin à exiger leur petit cadeau.

    RépondreSupprimer
  14. Heu, Kroulik, j'ai une pratique très modérée voire inexistante de la St Valentin, donc corrige-moi si je me trompe : il s'agit bien de la fêtes des amourEUX et non des amourEUSES ? Donc a priori, le cadeau (bombe terroriste commerciale en puissance) va du chacun à la chacune et de la chacune au chacun non ? Il existe des femmes qui exigent ce "dû" à sens unique ?
    (oui je sais c'est très con comme question, mais je tente de m'informer)

    RépondreSupprimer
  15. Ah oui alors!
    C'est l'occasion pour certaines, non seulement d'attendre leur petit cadeau, mais en plus de faire la gueule si le machin ne leur sied point! (si le Nipod n'est pas jaune à pois verts ou le téléphone pas assez nouveau)

    RépondreSupprimer
  16. Le but de la Saint-Valentin est purement commercial. Pour le compte de Durex.

    RépondreSupprimer
  17. Merci de ces éclaircissements messieurs, je retourne dans ma grotte... (purée, un nipod jaune à pois verts... Mériterait de se faire larguer par post-it celle là)

    RépondreSupprimer
  18. http://www.youtube.com/watch?v=p0FDGnAIWpk

    RépondreSupprimer
  19. Oh attendez, c'est bien ces "petites" attentions commerciales pour la St-Valentin.

    Moi j'ai reçu des chocolats ! Na !

    Clarence, Wal-Mart shareholder

    PS à Millie: http://www.youtube.com/watch?v=a2j1BLL0cpg

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?