14 décembre 2008

Anticipation

Jouons un peu à l'Attali ou au Minc de service.

Parlons de ce gouvernement mondial tant désiré par une clique de beaux esprits qui s'imaginent que la crise va favoriser la réalisation de ce fantasme.
Ce sont les mêmes qui nous expliquent que le protectionnisme et le patriotisme sont des fléaux qui entrainent inévitablement le retour des zeurléplusombreudenotristware.
Alors admettons que le rêve de ces bienfaiteurs de l'humanité (contre son gré) se réalise...
Le gouvernement mondial se met en place.
Hourra, hosanna, shalomalikoum!

Mais voilà que la menace préférée des ""Ferme ta gueule mon pote" s'incarne elle aussi:
au lieu d'avoir un être parfait (façon messie) aux commandes de la planète, c'est un clone d'Hitler qui prend les manettes!


Tremblez terriens!


L'affreux se met à édifier des camps de vacances sur la Lune et y déporte les opposants... Dans la foulée il extermine les moches, noie les obèses et brûle les blondes (soyons modernes).
On fait comment?
Plus d'Américains pour nous sauver, les révolutions matées à la bombe H... Ben oui, c'est le paradoxe de la dissuasion nucléaire, il faut impérativement avoir en face de soi un adversaire prêt à vous "nuker" la gueule.
Je vois déjà le communiquant du futur parler de "pacification nucléaire chirurgicale" sur le perron d'un quelconque "centre mondial de gouvernance".

Bref, faudra attendre les Plutoniens pour nous tirer de là.

Si ces grossières conjectures ne vous ont pas convaincues, donnons la parole à un des intellectuels les plus raffinés de tout le système solaire: Bernard Werber.
Le cher homme pense déjà avec gourmandise à des programmes d'eugénisme massif...


Le futur Supra-Tyran planétaire aura sans doute une tête d'ahuri et des lunettes ridicules
J'ai dit!

9 commentaires:

  1. Il a le niveau de réflexion d'un gamin de CE2. S'est il seulement demandé qui contrôlerait son super-état? Nos grandes démocratie montrent longueur d'année leurs inefficacité et leur faibles attaches aux débats contradictoires. Heureusement que le monde est divisé, Werber devrait lire l'esprit des lois de Montesquieu il comprendrait peut-être pourquoi il faut séparer les pouvoirs pour éviter les abus.

    RépondreSupprimer
  2. Montesquieu... C'est dépassé, maintenant on pense comme ça: nazi ou pas nazi?
    Si Hitler revient: c'est nazi.

    Il faut lutter avec les armes de l'adversaire, si on se met à aller chercher des machins compliqués, des trucs de filozofi... ça passera jamais à la télé (ou dans Les Inrocks).

    RépondreSupprimer
  3. Woputain, l'indigence intellectuelle! Bordel, qui est assez désoeuvré pour foutre un micro sous le nez d'un tel ahuri?
    Je me souviens de l'avoir entendu dire, à l'époque de ses "fourmis", que la société humaine devrait s'inspirer de celles des fourmis; on a maintenant le contrôle des naissances et la police internationale du Bien: bonjour l'esprit de caserne!
    Il est fort sur un truc: comme il dit des énormités dignes, effectivement, d'un élève de CE2 (son public), on ne le juge que comme un con, alors que c'est une des plus dangereuses fripouilles actuelles.

    RépondreSupprimer
  4. Hin Hin, Werber...

    Je pense qu'il a bien montré au public lucide la merde caramélisée qui lui tient lieu d'esprit avec sa trilogie des Dieux, grille de lecture personnelle prétentieuse et trépignante de l'histoire du monde et des civilisations. Oser écrire un équivalent du "Rêve de Fer" de Norman Spinrad sur trois tomes et au premier degré est un exercice dont je n'aurais jamais cru capable un auteur adulé par "Elle", mais passons.

    Que contiennent les bouquins de Werber, au fait, si mes souvenirs sont bons?

    1)Une "encyclopédie du savoir relatif et absolu" (rien que ça) bourrée d'âneries, genre la culture g pour les nuls qui comptent le rester.

    2)Des développements philosophiques lumineux sur le progrès humain qui va stagner si l'humanité n'est pas dirigée par de grands esprits au sens où Werber l'entend, la société de demain, l'impossibilité pour l'ange de Mozart d'être heureux après Auschwitz...

    3)Des délires dont le thème oscille entre la persécution ("Ben quoi je viens de le conditionner à faire le pitre à chaque fois qu'il entend un mot très courant et pour me remercier il veut me tuer, quel ingrat!") et la mégalomanie ("Ben ouais les pyramides c'était nous eh puis l'Atlantide aussi eh pis les droadlafam aussi puis d'abord nous on communique avec les dauphins...")

    4)Quelques obsessions: Hitler (A-Dolph, celui qui n'aime pas les dauphins XD), Marylin Monroe et son QI à 200, les Japs sont très méchants avec les Coréens (une de ses gonzesses serait coréenne), toute la sagesse et la science sont contenues dans l'Ancien Testament (avis aux tradis: Werber n'est pas catholique...).


    Vous avez compris où je veux en venir: préférez Schmitt...

    RépondreSupprimer
  5. Je précise que je parlais d'Eric-Emmanuel, et pas de Carl :)

    RépondreSupprimer
  6. Quis custodiet ipsos custodes? (Juvenal) En moderne : "Qui matera (ou choufera) les matons? " Ce mec me fait froid dans le dos. Une Stasi mondiale, un millénarisme dévoyé, un universalisme de p'tite bite. Avec une tronche à se faire fouetter par des trav'... Beurk. De quoi sortir sa kalash tout de suite. Heureusement, les gars, ça n'arrivera pas. Une simple panne électrique GLOBALE et le monde se retribalise fissa comme dans Mad Max. En plus, son monde totalisoft blafard sera combattu par les adeptes enturbannés du Califat mondial. J'ai peur pour lui.

    RépondreSupprimer
  7. "Le futur Supra-Tyran planétaire aura sans doute une tête d'ahuri et des lunettes ridicules
    J'ai dit!"

    Euh... Tu parlais d'Himmler, Kroulik? XD

    RépondreSupprimer
  8. Je suis d'accord avec lui et Attali : il faut d'urgence une gouvernance mondiale composée de personnes aux charisme transcendant et à la raison éclairée.
    Je propose donc le CGB à la tête des affaires humaines ! Sinon, je suis contre.

    RépondreSupprimer
  9. Première mesure: envoyer Werber jouer à la fourmis dans une mine de sel.

    ( A propos de sa société de fourmis, lire "la ruche d'Hellstrom" d'Herbert, il y fait la description d'une colonie de fourmis humaines (il pousse le système jusqu'au bout et a la lucidité de ne pas en faire un modèle new age sympa). "Le Voyageur imprudent" de Barjavel et puis surtout "les Formiciens" de Raymond de Rienzi, écrit en 32, c'est un peu "les fourmis" de Werber mais rédigé en français.)

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?