28 octobre 2008

Poète... ton troisième Tiers !

Bipède volupteur de lyre
Epoux châtré de Polymnie
Vérolé de lune à confire
Grand-Duc bouillon des librairies
Maroufle à pendre à l'hexamètre
Voyou décliné chez les Grecs
Albatros à chaîne et à guêtres
Cigale qui claque du bec

Poète, vos papiers !
Poète, vos papiers !

Ainsi ils ont osé, ils l'ont fait les dégueulasses. C'est Rimbaud qu'on assassine. Ca ne vous a donc pas suffit Françoise Sagan ? Oui vous, ronds de cuir ! Où elle est la caméra ?

Une fois de plus le CGB, grand défenseur de la veuve contre l'orphelin, s'élève face à l'injustice et prend la défense du faible contre le système égalitaire et solidaire oppresseur.(ici placez effet spécial grondement de tonnerre : Kraboum !)

Bien sur il a fauté et alors ? Toutes les explications du monde ne justifieront pas que l'on ait pu livrer aux chiens l'honneur d'un homme, et finalement sa vie, au prix d'un double manquement de ses accusateurs aux lois fondamentales de notre République, celles qui protègent la dignité et la liberté de chacun d'entre nous. Parfaitement merde quoi !

Voilà Doc Gyneco condamné à 10 mois de prison avec sursis. Voilà le prix de son ignorance. Comment vouliez-vous que cet enfant du soleil, car sa mère est née la-bas, son père est né la-bas. Lui n'a pas eu cette chance. Lui est né ici dans la fureur et les cris, comment vouliez-vous que ce garçon, élevé dans la rue élevé chez les bonnes soeurs, devenu millionnaire en piquant le registre du rappeur lover rigolo à son copain Stomy (ça t'apprendra Stomy a te laisser refourguer des samples tout cramés par Doctor L.), sache que l'on se doit de payer des impôts ? Ne croyiez vous pas que s'il l'avait su, il serait allé s'évader fiscalement en Suisse comme un vulgaire Yannick Noah ou Johnny Halliday ?

Et bien non, Bruno, éternel poète du bitume,les mains dans ses poches crevés, auteur a jamais révéré de "ma salope à moi" ne savait pas. C'est ce qu'il a tenté d'expliquer lentement, avec ses mots à lui, se heurtant à la froideur d'une justice aveugle aux yeux crevés de sa propre suffisance, qui broient les hommes sans se soucier que l'on puisse contribuer à la société par d'autres moyens que la redistribution de son bon argent durement gagné.

Au CGB, on l'aime bien le haschischin érotomane, pas au point d'acheter ses disques, faut pas déconner, surtout Kroulik qui repasse "première consultation" chaque fois que l'occasion se présente dans les immenses bureaux vitrés de la rédaction Culturalgangbangienne à l'heure où les secrétaires s'affairent et où l'inspiration vient à manquer.

Nous avons suivi sa longue descente aux enfers après un premier album qui devait le transformer en poule aux disque d'or cette année où le succès le fuyant il se retrouvait à essayer de vendre le même soir chez Fogiel, un disque "bonne fête maman" pour la fête des mères et un DVD semi porno "in bed with Doc Gyneco", avant d'afficher son soutien à Nicolas Sarkozy, son tout petit maître à penser. Bruno, nous serons là quand tu feras les animations de vente le samedi aprem dans le Carrefour du coin avec Danielle Gilbert.

La solidarité de classe joue en faveur de l'homme qui ne valait pas 10 centimes. Quand ce n'est pas le goût des belles bourgeoises qui sentent bons les crèmes de luxe. Comment ne pas préférer Anne-sophie ou Marie-Charlotte à Farida aux gros sourcils froncés qui traine en bas du bloc, en survêtement jaune? La revanche sociale par les femmes. Thème soralien en diable. S'échapper de sa condition en capturant la femelle du clan opposé afin de faire la nique à tout ce qu'a pu vous refuser la société (ex cette superbe paire d'air max série David Robinson 1992 et cet enfoiré de Kevin qui faisait pas la même pointure que toi). Certes, nous ne serions pas aller jusqu'à nous plonger dans le con aride de Christine Angot. Mais Bruno, lui, l'a fait pour nous venger ou pour bien nous faire marrer au choix.

Mesdames, messieurs, ne nous y trompons pas, c'est bien un enfant du peuple que l'on essaye d'abattre par le glaive vengeur d'une justice immuablement de classe. Un enfant d'un peuple métissé, obligé de jouer dans le Ali Baba de Gerard Jugnot sur TF1 pour boucler ses fins de mois. L'homme qui, il y a encore quelques années, était pressenti pour réecrire les paroles de la Marseillaise.

Liberta !

4 commentaires:

  1. Le gauchisme est en train d'abattre ce pilier des valeurs droitières du dulz païs François!

    RépondreSupprimer
  2. Toutes classes sociales se doivent d’offrir en pâture quelques sacrifiés pour calmer le courroux des justes en robes. Le Doc sera sacrifié pour la bonne cause. Espérons qu’il souffre beaucoup.
    Doctor L nous a offert d’excellentes instrus à l’époque des premiers pas d’Assassin. Après ça s’est gâté.

    RépondreSupprimer
  3. Texte un peu bizarre qui oscille entre le 1er et le 8ème degré avec des envolées lyriques très drôles il faut bien le reconnaitre. Du coup on sait pas toujours comment y réagir.
    Surtout avec la palanquée de messages subliminaux, j'ai reconnu pele mèle : Ferré, Mitterrand, Lalanne, Rimbaud.

    RépondreSupprimer
  4. J'adore l'humour du texte,pis les
    onomatopés comme "kraboum" je suis fan.

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?