5 octobre 2008

Le mercenaire Bob Ménard nous colle un beau doha


L'appel de la thune, du flouze, des pépettes, de la fraiche, de l'oseille est toujours plus fort chez le mercenaire médiatique.

En effet, c'est avec une joie non feinte que l'équipe de CGB a appris fin septembre la démission de Bob Ménard, gourou en chef de Reporters sans frontières (RSF), pour d'autres horizons... n'excluant pas "une reconversion politique" (sic).

Par ici la bonne soupe, il n'a pas pas fallu un week-end que Bob Ménard avait déjà humé l'odeur des pétrodollars qatari... Il dirigera une officine douteuse, le "Centre for Media Freedom " à Doha avec "des privilèges d’un sultan de la presse mondiale ".

On rappelera à bon escient que le Qatar se situait 79e du classement 2007 de la liberté de la presse de RSF... On sait les mercenaires ne s'embarrassent pas de ce genres de considérations et Bob a bien le droit de se faire dorer la pilule au soleil du gigantesque camp de vacances pour trader et narcotraficants qu'est en train de devenir Doha.

2 commentaires:

  1. Il dévoile son jeu, finalement.

    CIA Forever.

    RépondreSupprimer
  2. Je me souviens de cette responsable marketing d'une grande marque de bagnole interviewée par I>télé. Elle était chargée de l'écologie et du développement durable...
    Et sortait de chez Greenpeace.

    Jeunes ambitieux: militez, militez, militez!

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?