12 septembre 2008

Qui est Collins?

Le Minnesota. Une palpitante contrée.

Ce soir, je rentre chez moi (22H30), je réponds à quelques mails, puis je vais choufer sur les sites de quelques journaux à la recherche d’infos sur la visite du pape en France (je sais, j’ai qu’ça à fout’). Je tombe sur la déclaration ubuesque du Pontif en blanc, rapportée par Libé, qui dit qu’une culture sans Dieu serait « une capitulation de la raison » … et je comprends que la pape a certainement étudié Sarkozy dans le texte : comme lui, il pratique l’art d’associer des contraires absolus dans ses phrases, il balance des énormités, sachant probablement qu’elles ne sont pas destinées à être suivies d’effet, ni de critiques. Passons.

En fait, c’est dans le Figaro que je vais trouver l’information importante, celle qui manquait à ma journée pour que je puisse me coucher tranquille, sûr d’avoir rempli ce jour avec profit : « Collins se blesse au golf ». Sous cet énigmatique titre, une phrase censée éclairer le lecteur nous apprend que « le pivot de Minnesota » s’est blessé à l’épaule. Le pivot de Minnesota, je sens le gros coup. En vérifiant sur l'article en question , je réalise l’horrible réalité : le Figaro fait un article sur un joueur de foot américain, ou de base ball, ou de basket, qui s’est cassé la gueule comme un con. Qu’est-ce que les péripéties de la vie des sportifs d’un autre continent et qui n’en sortent probablement jamais peuvent bien foutre au Français moyen ? A part des membres de sa proche famille, qui peut trouver le moindre intérêt à apprendre ça ? Ce Collins n’est pas, que je sache, un acteur important de la vie publique en France. Il n’a jamais trempé dans aucun scandale sportivo financier, merde ! Je comprendrais qu’on relate les déboires d’un Zidane, d’un Bigard, même d’une M.A.M. ! mais un joueur ricain qui se fout de la France comme de son premier million de dollars… et pourquoi ne parle-t-on jamais des cors au pied d’un sumotori nippon, de la gueule de bois d’un haltérophile russe ? Comment est-on arrivé à ce point de colonisation « culturelle » ? Depuis une dizaine d’années, on s’est progressivement mis à balancer les résultats des matches de basket américain dans les médias français, sans qu’aucune commission d’enquête parlementaire soit constituée pour trouver les causes de ce fléau, identifier les responsables et raser leurs maisons ! C’est un scandale national ! Comment peut-on imaginer un instant que des habitants de ce pays en voie d’abrutisation puissent attendre un classement de championnat de basket ball qui se déroule à 5000 bornes du périph ? Et si c’était le cas, pourquoi laisse-t-on de tels cons se reproduire ? On voit pourtant progresser cette peste. Et maintenant, c’est l’information pipolisée qui prend le relais. Bientôt, on aura droit aux photos de mariage de deux inconnus (dont l’un est quaterback à Bouseville – Kentucky) à la une du Monde !

Que l’information soit un piège à cons est une chose établie. Qu’elle devienne en plus ce miroir du néant qui nous envahit, ça va me gâcher le sommeil.

3 commentaires:

  1. " et pourquoi ne parle-t-on jamais des cors au pied d’un sumotori nippon, de la gueule de bois d’un haltérophile russe ? "
    Ou du dopage du poignet d'un joueur de ping-pong chinois.

    RépondreSupprimer
  2. C'est très joli le Minnesota.

    RépondreSupprimer
  3. Sans déconner, Collins s'est blessé et on ne m'avait pas prévenu!?!

    RépondreSupprimer

Attention : le CGB n est pas une démocratie. Si t es qu un gros con de troll, tu seras irrémédiablement réduit au silence.
(Les anonymes serviront de cibles aux tirs d exercice.)

Annonce Gogole: Faites de l'argent rapide et facile. Formation manager globe trotter sous 24h

Dès son 1er jour de taf, Trump annule un accord libre-échangiste. Toi Président, tu ferais quoi?